Tests DVD / Blu-ray

[Test Blu-ray] 10 Cloverfield Lane

BR 10 cloverfield laneLE FILM

Synopsis:

Une jeune femme (Mary Elizabeth Winstead) se réveille dans une cave après un accident de voiture. Ne sachant pas comment elle a atterri dans cet endroit, elle pense tout d’abord avoir été kidnappée. Son gardien (John Goodman) tente de la rassurer en lui disant qu’il lui a sauvé la vie après une attaque chimique d’envergure. En l’absence de certitude, elle décide de s’échapper…

Casting:

Réalisateur – Dan Trachtenberg.
Acteurs & Actrices – Mary Elizabeth Winstead, John Goodman, John Gallagher Jr…

Bande annonce:

Critique: ★★★★☆

Extrait de ma critique du 17/03/2016.

Sans être une suite ou un spin-off de Cloverfield, sorti en 2008, 10 Cloverfield Lane dispose tout de même d’une connexion indéniable avec son prédécesseur, ne fût-ce que par le nom. Pour autant, inutile d’avoir vu le film de Matt Reeves pour apprécier cette nouvelle réalisation puisque celle-ci ne lui emprunte finalement pas grand-chose et se suffit, en fin de compte, totalement à elle-même. Finement écrit par Josh Campbell, Matthew Stuecken et Damien Chazelle (Whiplash), le scénario offre un récit d’une efficacité redoutable et d’une intelligence rare. Non seulement la tension est constamment renouvelée grâce à une succession de révélations habilement amenées, mais les personnages se révèlent aussi incroyablement crédibles. Une fois n’est pas coutume, ceux-ci se montrent effectivement réfléchis et naturels. Et si les ressorts dramatiques de ce genre de production apparaissent habituellement comme de véritables ficelles, les décisions des différents protagonistes s’avèrent ici extrêmement cohérentes tout du long. Ce qui renforce considérablement l’impact de l’histoire, ainsi que l’atmosphère infiniment oppressante qui s’en dégage.

Une atmosphère anxiogène qui transparaît autant sur le fond, à travers les dialogues ambigus des personnages par exemple, que sur la forme, via l’utilisation de cadres serrés ou le jeu nuancé des acteurs. En parlant des acteurs, le trio livre d’ailleurs une partition sans la moindre fausse note. Si John Gallagher Jr., révélé dans la série The Newsroom, est certainement plus en retrait (tout en étant néanmoins très convaincant), Mary Elizabeth Winstead et John Goodman crèvent, quant à eux, littéralement l’écran. Dans ce qui est probablement son meilleur rôle, avec Smashed, la jeune actrice délivre en effet une interprétation puissante. Au regard de la multitude d’émotions qui assaillent son personnage durant son douloureux parcours, elle fait montre d’une incroyable amplitude de jeu. Tandis que son partenaire impressionne dans la peau d’un sauveur aux motivations douteuses et à l’ambiguïté palpable. Tantôt attachant, tantôt terrifiant, il procure un sentiment de malaise presque permanent. Enfin, si la réalisation est plutôt sobre et ne révolutionne jamais le genre, elle se révèle cependant soignée et maîtrisée. En définitive, on regretta peut-être simplement la nature un peu expéditive et déroutante du dénouement final.

Photo 10 cloverfield lane

LE BLU-RAY

Caractéristiques:

Audio – Dolby Atmos : Anglais / Service Audio Descriptif 5.1 : Anglais / Dolby Digital 5.1 Surround : Français, Italien, Espagnol, Allemand.
Image – 1080p HD / 2.40:1.
Sous-titres – Français, Néerlandais, Anglais, Italien, Espagnol, Danois, Finlandais, Allemand, Islandais, Norvégien.
Durée – 104 minutes.

Bonus

  • Commentary by Director Dan Trachtenberg and Producer J.J. Abrams.
  • Documentaries.

Éditeur – Universal Pictures.

Avis:

Ayant fortement apprécié le film lors de sa découverte en salle il y a quelques mois, j’avais vraiment hâte de pouvoir le revoir en Blu-ray à sa sortie. Et malgré l’absence de sentiment de surprise, je dois reconnaître qu’il m’a, à nouveau, particulièrement séduit. Il faut dire que la piste Dolby Digital TrueHD 7.1 (faute d’équipement nécessaire, c’est cette piste qui a été testée plutôt que la Dolby Atmos) bénéficie d’une superbe précision qui met parfaitement en valeur l’excellent travail réalisé sur le son, tant du point de vue de la BO que du mixage. Les amateurs de VF regretteront bien sûr l’absence de piste HD en français mais, à mon sens, l’interprétation des acteurs ne peut de toute façon pas s’apprécier à son maximum sans version originale. Au niveau de l’image, celle-ci jouit d’une définition sans faille et de contrastes à toute épreuve, même lors des séquences les plus sombres. Enfin, au-delà des habituels commentaires audio, la partie « supplément » du disque offre également une série de courts documentaires (d’une durée totale d’environ 30 minutes) abordant différents aspects du film et dévoilant certains secrets de fabrication.

Disponible à partir du 27 juillet 2016 en DVD et Blu-ray (Belgique).

À propos de Wolvy128

Créateur et rédacteur en chef du site. Passionné de cinéma depuis mon plus jeune âge, je profite de ce blog pour partager ma passion au quotidien.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :