★★★☆☆, Critiques de Films

[Critique] Mother !

Trois ans après Noé, qui avait relativement divisé la critique, le papa de Requiem for a Dream, The Wrestler et Black Swan, j’ai nommé Darren Aronofsky, nous revient avec Mother !, un thriller horrifique mystérieux qui risque de diviser tout autant les spectateurs, sinon plus. Pour rappel, le film s’intéresse à un couple – interprété par Jennifer Lawrence et Javier Bardem – dont le quotidien va être complètement bouleversé par l’arrivée d’invités imprévus. Et c’est bien là l’unique chose à dévoiler sans risquer d’en dire trop.

Fidèle à ses habitudes, Darren Aronofsky ne ménage pas les spectateurs, les plongeant d’entrée dans une atmosphère étrange avec des plans semblant totalement déconnectés de la réalité et des personnages dont on ne sait rien, ou presque. Refusant l’empathie, le réalisateur américain parvient à générer un sentiment permanent de malaise et d’incertitude, amplifié par des protagonistes jamais fiables, tous autant qu’ils sont. De ce climat pesant va paradoxalement naître une certaine connexion avec le personnage féminin, dont les multiples agressions – tant physiques que psychologiques – vont largement résonner tout au long du film. Un exploit dû autant à la prestation sidérante de Jennifer Lawrence qu’à la mise en scène au plus près de l’actrice. Complètement habitée, la comédienne délivre en effet une performance remarquable de nuance dans la peau de cette jeune femme naïve et sensible. De tous les (gros) plans, elle crève littéralement l’écran, au point de faire de l’ombre au reste du casting, par ailleurs très bon (superbe duo Ed Harris/Michelle Pfeiffer).

Si la première moitié du long-métrage intrigue davantage qu’elle ne captive, la seconde se révèle, quant à elle, incroyable d’intensité, le cinéaste s’autorisant toutes les surenchères possibles pour mettre en image ses nombreuses allégories sur la création ou la destruction. Alors certes, le niveau de subtilité atteint est proche de zéro mais l’expérience de cinéma procurée vaut tout de même sacrément le détour. Pour autant, ce dernier acte absolument hystérique n’éclipse pas les multiples défauts du film. Au-delà du manque évident de finesse dans l’écriture, le récit comprend effectivement beaucoup de thématiques (création, religion, couple, planète…) qui ne forment pas forcément un ensemble très cohérent. Sans compter que certains éléments de l’histoire sont parfois abandonnés en cours de route. En outre, le besoin incessant d’Aronofsky de surligner toutes les symboliques, déjà lourdingues au départ, est extrêmement agaçant. Il en découle du coup une impression mitigée, celle d’un film brillant mais hermétique, audacieux mais grotesque, fiévreux mais assommant.

Porté par des thèmes chers à son réalisateur, Mother ! est donc un thriller horrifique terriblement inégal. Si la prestation sidérante de Jennifer Lawrence, ainsi que le dernier acte du récit complètement hystérique, méritent assurément le coup d’œil, la surenchère symbolique grotesque dans laquelle se complaît le cinéaste est particulièrement irritante. A voir malgré tout !

À propos de Wolvy128

Créateur et rédacteur en chef du site. Passionné de cinéma depuis mon plus jeune âge, je profite de ce blog pour partager ma passion au quotidien.

Discussion

3 réflexions sur “[Critique] Mother !

  1. Entièrement d’accord avec toi ! Ce film est un véritable ovni qui ne laisse pas indifférent. J’ai eu de la peine à écrire une critique constructive tant les niveaux d’interprétations sont divers et complexes. Un film étrange, singulier mais qui parvient pourtant à captiver.

    Publié par cinemathequedeclelia | septembre 14, 2017, 9:26
    • Un ovni, c’est vraiment le mot !

      24 heures après la séance, je t’avoue que j’ai encore du mal à le juger. Il y a des choses que j’ai trouvées brillantes et d’autres complètement ridicules. Au final, l’impression est donc mitigée. En tout cas, ce dont je suis sûr, c’est qu’il vaut la peine d’être vu car qu’on adhère ou pas, il constitue une expérience captivante.

      PS : Je vais peut-être rédiger un article de réflexion autour des thématiques du film (et de la fin) car il y a quand même pas mal de choses à dire.

      Publié par Wolvy128 | septembre 14, 2017, 9:30
      • Pareil, j’y ai encore pensé toute la journée ! Bonne idée ton article de réflexion : hâte de le lire. Personnellement, je m’étais arrêtée à une interprétation principale mais à force d’en discuter autour de moi et de lire quelques avis sur le net, je pense qu’il y a effectivement de nombreuses pistes à exploiter. Tout dépend de la manière dont tu l’interprètes.

        Publié par cinemathequedeclelia | septembre 14, 2017, 9:41

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :