Interprétations de Films

[Interprétation] Inception – L’explication d’un film hors norme

ATTENTION ! Article contenant des spoilers !

Comme promis, je reviens aujourd’hui sur le film Inception et plus précisément sur son final qui a suscité beaucoup de questions au moment de la sortie du film. Pour rappel, il s’agit du dernier film en date de Christopher Nolan réunissant un casting assez exceptionnel. En effet, on peut notamment retrouver Leonardo DiCaprio (Cobb), Joseph Gordon-Levitt (Arthur), Marion Cotillard (Mal), Ellen Page (Ariane), Ken Watanabe (Saito), Cillian Murphy (Fisher) ou encore Tom Hardy (Eames). Bref, du beau monde !

Quant à l’histoire, elle s’intéresse au personnage joué par Leonardo DiCaprio, à savoir Cobb, un voleur qui opère dans le subconscient des gens lorsqu’ils dorment, lorsque l’esprit est le plus vulnérable. Cobb est ainsi devenu un élément clé dans le monde impitoyable de l’espionnage industriel, lui apportant gloire et fortune mais faisant de lui un fugitif ayant perdu tout ce qui lui était cher. Aujourd’hui, Cobb a la possibilité de se racheter. Un dernier boulot pourrait lui permettre de récupérer tout ce qu’il a perdu. Pour cela il doit réaliser une inception impossible. Ainsi, au lieu de voler une idée, Cobb et son équipe devront implanter une idée dans l’esprit d’un homme d’affaire…

Je me souviens avoir pas mal réfléchi à l’époque pour trouver une explication valable aux éléments qui m’échappaient. Et très franchement, ce n’est que lors du second visionnage que je suis parvenu à me faire une idée précise du film. Il faut dire que lorsque je l’ai découvert en salle la première fois, j’étais tellement subjugué par ce que je voyais que j’avoue être passé à côté de pas mal de détails. Voilà aussi pourquoi le second visionnage a été si important pour moi dans ma compréhension générale du film. Bon je vous rassure, j’avais quand même compris l’essentiel la première fois mais le dénouement avait quelque peu bouleversé mes certitudes et m’avait encouragé à le regarder à nouveau pour vérifier mes hypothèses. Ayant revu le film dernièrement pour la troisième fois, j’en profite donc aujourd’hui pour vous proposer mon interprétation personnelle. Ça peut paraître un peu tardif de le faire seulement maintenant mais je voulais vraiment avoir revu le film pour avoir tous les éléments en tête. Qui plus est, quand j’ai créé cette rubrique d’interprétation il y a presque un an, c’est très précisément à ce film que je pensais. On peut donc dire que ça me tient à cœur ! 😉

Il est maintenant temps de passer à mon interprétation. Une interprétation qui, comme vous pourrez vous en apercevoir, n’est pas fondamentalement différente de ce qu’on peut voir sur le net mais que je vais tenter de renforcer par des éléments qui me paraissent solides et surtout fiables. Alors selon moi, à la fin du film, quand Cobb se réveille dans l’avion et part retrouver ses enfants, il s’agit bel et bien de la réalité et non d’un nouveau rêve. Je suis donc très clairement opposé à la théorie qui veut que l’ensemble du film ne soit qu’un rêve ou à celle qui veut que la fin ne soit qu’un nouveau rêve de Cobb. D’ailleurs, un élément concret du final semble confirmer la réalité de la séquence, il s’agit des enfants. En effet, c’est la seule et unique fois où Cobb parvient à voir leur visage et à les rejoindre, contrairement à toutes les fois où il ne les voit que de dos dans ses rêves. De plus, ils semblent avoir un peu grandi à la fin et ne portent pas les mêmes vêtements, ce qui est plutôt cohérent si Cobb ne les a plus vus depuis un certain temps.

Mais pour véritablement justifier la réalité du final, je pense qu’il faut comprendre en intégralité l’inception qui est menée par Cobb et son équipe. Effectivement, j’ai souvent lu ou entendu que la façon dont Cobb revenait dans l’avion était suspecte et jamais expliquée. Or, si on décrypte niveau par niveau ce qui se déroule durant l’inception, on se rend compte que tout est parfaitement cohérent. Ainsi, si on reprend les choses dans l’ordre, on s’aperçoit qu’il y a 5 niveaux distincts dans l’opération. Le niveau 0 qui correspond à la réalité dans l’avion et 4 niveaux de rêve qui correspondent respectivement au van, à l’hôtel, à la forteresse et aux limbes. Je vous invite à vous référer à l’illustration simplifiée réalisée par mes soins si vous avez du mal à vous représenter les différentes strates.

Niveau avionNiveau vanNiveau hôtelNiveau forteresseNiveau limbesConcrètement, que se passe-t-il donc ? Cobb constitue une équipe et monte une opération d’inception à la demande de Saito. Une opération visant à insérer une idée dans l’esprit de Fisher. Pour ce faire, ils embarquent tous à Sydney pour un vol de 10 heures vers Los Angeles. L’inception peut alors commencer et le premier niveau de rêve leur permet d’en savoir plus sur les relations de Fisher avec son père par le biais d’un kidnapping déguisé. A noter que Saito est blessé par balle durant cette première phase. Le deuxième niveau de rêve les emmène ensuite dans un hôtel où Cobb va avertir Fisher qu’il se trouve dans un rêve emboîté et l’inciter à descendre plus bas pour aller voir son père et son testament. Enfin, le troisième niveau de rêve les emmène dans un paysage enneigé comprenant une forteresse dans laquelle l’idée de démantèlement de l’entreprise paternelle doit être suggérée à Fisher. Cependant, tout ne se passe pas comme prévu car Mal surgit dans la forteresse et tue Fisher avant que Cobb ne puisse intervenir. Dès lors, ce dernier est projeté dans les limbes (dernier niveau de rêve) puisqu’il est bien expliqué que tant que le sédatif est actif, la mort ne provoque pas le réveil mais l’envoi dans les limbes. Cobb et Ariane se voient alors contraints de plonger à leur tour dans les limbes pour récupérer Fisher, et Saito qui est finalement mort des suites de ses blessures. Arrivés sur place, ils trouvent Fisher qui est détenu par Mal. Cobb passe alors un marché avec elle pour le libérer en échange de lui.

C’est à ce moment que surviennent les différents réveils qu’il faut vraiment bien comprendre pour pouvoir appréhender correctement le final. Dans le cas des rêves profonds sous sédatif, il n’y a que deux façons de se réveiller. Soit en faisant une chute directement dans le rêve, soit en subissant une décharge dans le niveau supérieur. Tandis que dans le cas des sommeils classiques, il y a une troisième façon de se réveiller, il suffit de mourir dans le rêve. Ainsi, dans les limbes, Ariane et Fisher sautent dans le vide lorsqu’ils voient les éclairs engendrés par le défibrillateur du niveau précédent, ce qui provoque leur retour dans le niveau 3. Une fois dans le niveau 3, la décharge provoquée par Arthur dans l’ascenseur renvoie Ariane, Fisher et Eames dans le niveau 2. Une fois dans le niveau 2, la décharge provoquée par la chute du van dans l’eau renvoie Ariane, Fisher, Eames et Arthur dans le niveau 1. Et une fois de retour dans le niveau 1, ils n’ont plus qu’à attendre tranquillement que le sédatif ne soit plus actif pour se réveiller dans l’avion. Bien sûr, l’ensemble du timing peut être respecté grâce à la musique qui indique à chacun le moment où le van va entrer en contact avec l’eau.

Mais qu’en est-il de Cobb ? Étant resté dans les limbes avec Mal, il ne peut donc pas remonter dans les différents niveaux. Ce qui va provoquer sa mort dans le niveau 1 où il se noie dans le van. Et comme le sédatif fait toujours effet, sa mort va l’envoyer dans les limbes une seconde fois, lui donnant une nouvelle occasion de retrouver Saito. Ce qu’il va faire même si le Saito qu’il rencontre est beaucoup plus vieux qu’auparavant. Cette vieillesse s’expliquant par le fait que Saito est mort dans le niveau 3, bien avant que Cobb ne meure lui dans le niveau 1. Et comme le temps passe plus vite dans les rêves (et encore plus dans les limbes), ce n’est pas étonnant qu’il ait vieilli considérablement durant ce court laps de temps. Quoi qu’il en soit, Cobb lui rappelle alors son marché (faisant la jonction avec la scène d’ouverture) et tous deux se tuent pour revenir dans l’avion.

La mission est alors terminée et Saito peut passer le coup de fil nécessaire à l’annulation des charges qui pèsent sur Cobb. Ce dernier peut ainsi passer le contrôle d’identité de l’aéroport sans problème et enfin rejoindre ses enfants, laissant le film se clôturer sur la fameuse image de la toupie. Je dis fameuse car cette séquence a fait couler beaucoup d’encre à l’époque. Tout le monde (et moi le premier) se demandant si elle allait s’arrêter et confirmer la réalité ou continuer à tourner et confirmer le rêve. Seulement (et je m’en suis aperçu au second visionnage), cette toupie ne peut pas confirmer quoi que ce soit étant donné qu’il s’agit du totem de Mal et non de Cobb. Il s’agit donc d’une tromperie de Nolan qui attire notre attention sur ce totem alors qu’il n’appartient pas à Cobb. Mais quel est son totem alors si ce n’est pas la toupie ? Personnellement, je penche, comme beaucoup d’autres d’ailleurs, pour son alliance qu’il porte dans ses rêves mais qu’on ne voit jamais dans la réalité. D’ailleurs, quand il fait face à Saito au début du film, la caméra s’attarde longuement sur ses mains et on le voit nettement scruter son alliance pour s’assurer que ce n’est pas réel. Une fois convaincu, il peut ainsi rappeler la vérité à Saito et le ramener à la réalité afin qu’il puisse tenir sa promesse.

Voilà, je dois avouer que je n’imaginais pas être aussi long en commençant cet article mais je pense avoir été relativement complet. Je vous invite en tout cas à réagir si vous avez une interprétation différente de la mienne ou tout simplement si vous avez des questions ou des remarques. N’hésitez pas !

À propos de Wolvy128

Créateur et rédacteur en chef du site. Passionné de cinéma depuis mon plus jeune âge, je profite de ce blog pour partager ma passion au quotidien.

Discussion

243 réflexions sur “[Interprétation] Inception – L’explication d’un film hors norme

  1. Comment se lasser de ce film ?

    Publié par wilyrah | avril 8, 2012, 10:03
  2. Intéressant, je n’avais pas remarqué les variations au niveau de l’alliance ! Mais si Cobb est encore en vie, comment expliques-tu le fait que les enfants ne semblent pas vieillir (et si mes souvenirs sont bons, sont toujours habillés pareil) ?

    Au final, il n’y a peut-être pas de bonne ou mauvaise réponse. Nolan a déclaré que ça n’a pas d’importance de savoir si la toupie continue à tourner, car Cobb est heureux de retrouver ses enfants – peu importe qu’il soit mort ou vivant.

    Publié par Amelie | avril 9, 2012, 1:16
    • Je dis justement qu’à la fin du film, les enfants de Cobb sont un peu plus vieux que dans ses rêves. Ce qui est plutôt normal s’il ne les a pas vu depuis un certain temps. Et pour la première fois, il peut enfin voir leurs visages et les rejoindre. Ce qui confirme qu’il est bien dans la réalité et qu’il ne s’agit donc pas d’un nouveau rêve. Qui plus est, ils ne sont pas habillés tout à fait pareils. Effectivement, si on regarde attentivement, on s’aperçoit que les chaussures sont différentes à la fin. Quant à la toupie, je pense qu’il n’est pas important de savoir si elle s’arrête ou si elle continue vu qu’il ne s’agit pas du totem de Cobb. 😉

      Publié par Wolvy128 | avril 9, 2012, 1:45
  3. J’ai revu le film hier soir et je dois avouer que mes théories différaient des tiennes. J’en avais deux, diamétralement opposées :

    – Soit Cobb est bien dans la réalité, peu importe que le totem soit le sien ou celui de Mal car à moins que les lois de la gravité ne soient d’application dans l’univers de Nolan, on voit clairement que la toupie commence légèrement à vacille et à moins d’un miracle, il est donc logique qu’elle va tomber et annonce qu’on est bien dans la réalité.

    – Soit alors, Cobb est TOUJOURS dans les limbes, du début du film à la fin, avec Mal. Pourquoi? C’est un peu fumeux mais je pense que mon idée est plausible. Il dit clairement à son architecte que les limbes, on y évolue avec ses regrets/remords. Mal est un remords (sa mort) et ses enfants sont des remords (ne pas avoir vu leurs visages avant de fuir) et ils interviennent tout au long du film. Pour moi, ça pourrait dire que tous ces niveaux de rêves et la réalité que l’on voit ne sont simplement que les limbes et le fruit de l’imagination de Cobb qui y ère. C’est fumeux j’avoue mais ça a fait comme un petit tilt dans ma tête ^^ Peut-être que je me plante complètement, peut-être pas.

    Je pense que ce film a de multiples interprétations, qu’il n’y en pas vraiment une de juste (du moins, jusqu’au jour où Nolan nous délivra toutes les clés?). Cependant, je trouve ton explication très logique, je n’avais ni fait attention aux enfants à la fin ni à l’alliance de Cobb. Un troisième visionnage s’impose donc prochainement pour vérifier tout ça 😀 Excellent article, continue comme ça avec d’autres films 🙂

    Publié par Inthecrazyhead | avril 30, 2012, 3:42
    • C’est sûr que c’est un film relativement ouvert au niveau de son interprétation. C’est d’ailleurs pour cela que j’ai décidé de lui consacrer un article. Personnellement, la théorie que je décris est celle qui me semble la plus logique et j’essaie de la renforcer en m’appuyant sur des éléments concrets mais je ne rejette pas pour autant les autres théories. A chacun de se faire sa propre interprétation ! 🙂

      Sinon, c’est une rubrique qui me tient à cœur donc je vais effectivement essayer de faire ça avec d’autres films mais j’essaie de sélectionner ceux qui méritent vraiment un article, autrement dit ceux dont l’interprétation peut vraiment varier.

      Je t’encourage à le regarder une troisième fois, c’est tellement énorme comme film qu’on ne s’en lasse pas. 🙂

      Publié par Wolvy128 | avril 30, 2012, 4:30
  4. (je ne sais pas pourquoi j’ai rajouté « s » à la fin de chaque « Cobb » … Mille excuses 😀 )

    Publié par Inthecrazyhead | avril 30, 2012, 3:43
  5. la bague de Cobb pourrait -être le totem du spectateur………………..moi je le vois comme çà, pour savoir où est le rêve et la réalité : Alliance= rêve.
    En plus, Puisque son épouse est morte, Pourquoi Cobb ne pourrait-il pas prendre son totem? Rien ne l’interdit?

    Publié par josy | juillet 29, 2012, 11:18
    • Rien ne l’interdit mais il est bien expliqué dans le film qu’un totem est un objet personnel n’appartenant à personne d’autre. D’ailleurs, quand Ariane veut prendre le totem d’Arthur au début du film quand celui-ci lui explique la nécessité d’avoir un totem, il précise bien que si elle le touche, il ne lui servira plus à rien. Donc je pense que le totem de Cobb est bel et bien son alliance et non la toupie qui appartenait à sa femme.

      Publié par Wolvy128 | juillet 29, 2012, 11:29
  6. merci pour ta réponse 🙂 Finalement, le totem n’est qu’un point de repère dans la réalité ou le rève.. Il est fabriqué ou conçu par 1 personne pour elle même c’est comme un mot de passe. Si Ariane touche le totem d’Arthur celui-ci ne pourra plus s’y fier et Ariane ne pourra s’en servir puisqu’elle ne connait pas l’objet. Mais si Arthur disparait, elle pourra se familiariser avec le dé et l’utiliser? Ou alors ce serait un objet magique et dans ce type de film je ne pense pas. En tout cas ces pages sont super intéressantes donnent à réfléchir et m’ont passionnée. Contente de trouver çà sur le Net .bonne journée et cordialement

    Publié par josy | juillet 30, 2012, 11:08
  7. en fait moi j’ai une tout autre explication du film
    Coob est en fait la personne qui a reçu l’inception de la part de son père car il se sentait coupable de la mort de mal sa femme

    Publié par tampo80 | janvier 3, 2013, 10:39
    • Oui c’est une des théories que l’on entend souvent pour ce film. Personnellement je n’y adhère pas mais je pense tout de même qu’elle est plausible. C’est ça qui est chouette avec Inception, il a le mérite de faire réfléchir et en fin de compte, plusieurs interprétations peuvent tenir la route. 😉

      Publié par Wolvy128 | janvier 3, 2013, 11:08
  8. Moi mon interprétation est la suivante:
    Le film est bien encré dans le réel (on le voit lors des test du totem toupie). A partir du moment où Cobb est endormi dans la piece secrette du chimiste, il ne se reveil pas. Comment j’en viens là? Et bien au moment où Cobb teste la toupie après son reveil, il la fait tomber et il ne la reteste pas après. Cet élément n’est pas là par hasard, Nolan ne veut pas nous montrer de suite qu’il est encore dans le rêve

    Publié par Shurank | février 13, 2013, 10:59
    • Intéressant sauf que la toupie n’est pas le totem de Cobb mais celui de Mal. Du coup, qu’elle s’arrête ou pas ne nous indique absolument rien, comme je l’explique pour la séquence finale.

      Publié par Wolvy128 | février 13, 2013, 11:57
  9. Moi mon interprétation est complètement différente, je me suis dit dès la fin du film qu’en fait toute l’histoire était irréelle puisque de toute façon dans un monde réel cela ne peut pas arriver et c’est pour ça qu’on s’en fiche complètement si la toupie s’arrête de tourner ou pas…

    Publié par killer-x | mars 7, 2013, 12:15
    • C’est le propre des films de science-fiction d’évoquer des sujets (voyage dans le temps, extraterrestre…) qui ne peuvent, à priori, pas arriver dans le monde réel. Mais l’histoire n’en demeure pas moins réelle pour la cause.

      Publié par Wolvy128 | mars 7, 2013, 1:44
  10. Bonjour,
    Premièrement, juste une petite remarque: ce n’est, pour moi, pas la décharge de l’ascenseur qui les renvoie du n3 au n2 mais l’explosion du site enneigé. Ils se réveillent dans l’ascençeur(n2), juste avant d’en heurter le plafond, donc de revenir dans le van(n1), juste avant de toucher l’eau. Cependant, ce choc du van, à quoi sert-il? Il n’a pas l’air de les faire revenir au n0 dans l’avion, alors quelle est son utilité? Si l’ordre est celui que tu donnes, alors à quoi sert l’explosion du site enneigé?
    Ensuite, j’ai une autre question: cobb est passe du n3 (neige) aux limbes. Mais il n’a pas l’air d’en remonter, contrairement à Ariane et Fisher. Le fait de mourir dans le n1 (van) le fait-il sortir des limbes ou il était avec Mel pour l’y remettre, sur une plage pour aller chercher Saito? J’avoue que la transition n’est pas clair. Ils aurait pu nous montrer Cobb sortir des limbes, se réveiller à chaque niveau, mourir noyé au n1 et donc retourner aux limbes chercher Saito. Au lieu de ça, il passe du salon d’un building au dernier des 150 etages à un naufrage sur une plage, tout en restant dans les limbes…
    Ton avis?.
    Voili voilou ^^

    Publié par Bass paul | avril 8, 2013, 12:04
    • Bonjour et merci pour ton intervention !

      En ce qui concerne ta première remarque, j’en parle précisément dans l’article. En fait, il est dit dans le film qu’il y a deux façons de se réveiller d’un rêve profond sous sédatif. Soit en faisant une chute directement dans le rêve, soit en subissant une décharge dans le niveau supérieur. En effet, quand on subit une décharge, on quitte le rêve pour revenir dans le niveau où la décharge est subie. Exactement comme dans la réalité en somme. C’est d’ailleurs montré dès le début du film lorsque Cobb subit une décharge en tombant dans la baignoire. A partir de là, il est donc clair que le choc du van est la décharge qui permet de ramener Ariane, Fisher, Eames et Arthur dans le niveau 1. Tandis que le choc de l’ascenseur est la décharge qui permet de ramener Ariane, Fisher et Eames dans le niveau 2. Maintenant, la destruction de la forteresse provoque également une chute donc le retour au niveau 2 était de toute façon assuré.

      Quant à ta seconde question, c’est vrai que contrairement aux autres personnages, le trajet de Cobb n’est pas montré une fois que les décharges ont lieu. Du coup, il peut y avoir pas mal de confusion sur ce qui lui arrive. Mais si on décrypte les événements en respectant les règles qui ont été données au début du film, son trajet est bien celui que tu mentionnes. A savoir que se trouvant dans les limbes, il ne parvient pas à remonter chaque niveau et meurt noyé dans le van du premier niveau. Et comme il est à ce moment-là toujours sous sédatif, il est directement renvoyé dans les limbes où il part à la recherche de Saito.

      Voilà, j’espère que j’ai bien répondu à tes questions même si on est plutôt d’accord en finalité. 😉

      Publié par Wolvy128 | avril 8, 2013, 12:44
  11. un magnifique film comme je les aime ! merci pour cette explication (je n’avais pas fait attention à l’alliance ) il va falloir que je le revois…

    Publié par David Éo Tutak | avril 8, 2013, 12:07
  12. Personnellement, j’ai vu ce film en salle et je viens de le revoir à l’instant donc pratiquement 3 ans après. C’est intentionnel de ma part car c’est effectivement un film exceptionnel (certainement l’un des meilleurs que j’ai vu) mais je pense, qu’en se gavant de visionnages on en perd toute la quintessence et notre cerveau s’entremêle dans des dizaines d’explications vaseuses. Ceci dit, je me suis exposé à un risque évident qui est de perdre des détails, et l’attente fut longue. Mais ça va je n’avais pas tout oublié 😀

    J’ai lu toutes vos interprétations et personnellement, celle que j’en ressors est la même que celle de WOLVY128. J’avais bien saisi que la toupie ne servait à rien car c’était le totem de Mal.

    Cependant cette fois ci, une phrase de Mal m’a interpellée… Dans les limbes, quand ils vont chercher Fisher vers la fin du film, elle dit à Cobb un truc du genre que dans sa réalité (à lui) il est toujours poursuivi par des multinationales anonymes… Et effectivement dès le début du film, son association directe avec Saito est assez étonnante je trouve… Ne serait il pas lui même une victime ? Pour ce qui est des totems, sorti de la toupie qui est inutile on le sait, on ne sait pas vraiment comment fonctionnent les autres (le dé d’Arthur et le fou d’Ariane ?) on ne les voit jamais s’en servir. Quant à l’alliance de Cobb, là encore c’est une façon de voir la chose. On ne peut que supposer que c’est son totem. On ne voit le film que de la façon dont Cobb voit les choses… Et si Mal avait raison ? S’il courrait après une réalité qu’il ne pouvait rattraper ? A la fin Cobb retrouve SA réalité mais est-ce LA réalité ?

    Aller je vais finir par me perdre et je vais rester sur ma première interprétation qui me va très bien finalement 😀

    P.S : Ce film mérite, chaque fois qu’on en parle et bien que tous les acteurs soient excellents, de citer Ellen Page qui réalise une performance juste ahurissante !!!!

    Publié par Fred | avril 8, 2013, 12:24
    • J’ai déjà vu le film plusieurs fois et personnellement, je reste sur mon interprétation qui est selon moi la plus plausible de toutes. J’avance d’ailleurs quelques arguments qui me paraissent solides et pertinents. Maintenant, ça reste ma vision des choses et chacun est libre en définitive d’interpréter le film comme il le souhaite. 😉

      Publié par Wolvy128 | avril 8, 2013, 12:57
  13. Re coucou
    De rien, j’adore ce film, et depuis le temps que je voulais le revoir !! C’est vrai que je n’avais pas trop réfléchis à tous ces détails la première fois, étant plutôt bouche bée, en train de baver devant un chef d’œuvre
    Je reste vraiment perplexe sur les éléments qui permettent les remontées de niveau. La chute dans les limbes fait ouvrir les yeux d’Ariane et Fisher, alors qu’ils sont dans la forteresse des neiges. Ensuite, son explosion les fait tous chuter (pourquoi pas mourir d’ailleurs vu la taille de l’explosion!! Plutôt culotté le système de choc qui aurait pu tous les envoyés dans les limbes), donc se réveiller dans l’ascenseur, en train de se diriger lentement mais sûrement vers le plafond. À l’impact sur le plafond, ils se réveillent dans le van. Je reste donc perplexe sur le « double choc » pour être sur que tout le monde remonte au niveau supérieur. L’autre explication, peut-être, est que ce double choc permet à celui qui est sensé choqué les autres de remonter aussi. Mais il me semblait que les machines pour endormir avaient des minuteurs. Si au fur et à mesure qu’ils s’enfoncent dans les niveaux, il faut synchroniser les remontées, pourquoi a l’avant dernier, avant de s’enfoncer dans le dernier niveau ne peuvent-il tout simplement pas synchroniser les minuteurs avec les chocs de remontée des niveaux supérieurs. À priori, cette synchronisation pourrait même se faire à chaque niveau, non? Peut-etre n’ont-ils pas le choix de la duree sur les dits-minuteurs. La je coupe les cheveux en 4 :X

    Pour la toupie, à la fin, effectivement, certains disent que les lois de la gravité sont ce qu’elles sont, donc si elle reste à tourner, il ne peut qu’être dans un rêve; certes, mais dans la mesure ou ce n’est pas son totem, même si la toupie s’arrête, cela ne prouve pas qu’il est dans la réalité, il peut très bien être encore dans un rêve. Cela va dans le sens de la team-dream. Par contre, pour sa bague, je suis un peu perplexe. Un totem ne doit être régit que par des choses qui ne sont pas altérée dans la réalité mais qui peuvent l’être dans le rêve (gravité). La bague apparaît-elle comme par magie quand il entre dans un rêve pour disparaître quand il en sort? Une sorte de totem passif automatique géré par son subconscient qui lui arrive à faire la part des choses? Mouai… Tous les autres totems nécessitent une action de leur propriétaire, pas celui-ci? Ou alors se la glisse-t-il au doigt des qu’il rentre dans un rêve? Sachant que la dite bague n’existe plus dans la réalité (hypothese)? Il me semblait toutefois que les totems devaient exister dans la réalité pour pouvoir les emmener dans les rêves. Louche tout ça, non?

    Enfin, certains disent qu’ils rêvent toujours et que tout le film est en fait une inception sur le lui pour le faire déculpabiliser de la mort de sa femme. Mais alors pourquoi est-ce cette idée qui est insérée et pas tout simplement que sa femme avait raison, qu’il est toujours au niveau 1 et qu’il doit en sortir? Ils préfèrent qu’il reste endormi, sans culpabilité plutôt qu’il se réveille, sans culpabilité? Aucun sens.

    Enfin voilà, encore un film qui n’aura de cesse d’être alimenté par le débat. Des fois, cette décortication me fait penser à celle que d’autres ont eu sur Mulholland drive.

    Siousoon

    Publié par Bass paul | avril 8, 2013, 8:53
    • En ce qui concerne le système de réveil, je suis absolument sûr de moi donc je ne vois pas trop quoi te dire. Il s’agit soit d’une chute dans le rêve, soit d’une décharge dans le niveau supérieur. Ce qui est tout à fait logique puisque cela se passe exactement comme ça dans la réalité. En effet, si on est endormi sur une chaise en équilibre et que la chaise tombe, la décharge va nous réveiller. Comme c’est d’ailleurs montré avec Arthur dans le film. C’est pourquoi la décharge infligée par le van a toute son importance, tout comme celle de l’ascenseur.

      Pour le totem, ce qui est sûr c’est que la toupie n’est pas le sien puisque il appartenait à Mal. Et Arthur précise bien dans le film que si quelqu’un d’autre le touche, cela annule son pouvoir. Donc, le fait que la toupie s’arrête ou pas à la fin n’a aucun intérêt. Selon moi, son totem est son alliance mais il s’agit uniquement d’une hypothèse. Une hypothèse que j’appuie par le fait qu’il ne l’a jamais dans la réalité et toujours dans les rêves. Et ce n’est pas parce qu’on ne le voit pas enlever et remettre sa bague que ce n’est pas valable. Effectivement, je pense que Nolan a voulu insister sur la toupie pendant tout le film afin de piéger le spectateur et l’inciter à réfléchir à l’issue du film. Or, s’il avait montré explicitement à l’écran Cobb mettre sa bague dans le rêve et l’enlever dans la réalité, la diversion de la toupie n’aurait pas fonctionné.

      Enfin, pour la théorie qui consiste à dire que tout le film n’est qu’un rêve, je te rejoins totalement. Elle n’a pas de sens selon moi.

      Faut croire que j’aime les décortications car j’en ai également fait une pour Mulholland Drive. 😉

      Publié par Wolvy128 | avril 8, 2013, 2:30
  14. Au delà des interprétations sur l’agencement du scénario – qui sont passionnantes – il y a un détail du film que je ne m’explique pas et qui pourtant me paraît fondamental pour comprendre les lois du film.

    – Dans le niveau 1 (van) le van tombe du pont ; réaction directe :
    – Dans le niveau 2 (hotel) la gravité est modifiée et les corps du niveau 2 flottent à leur tour dans l’espace ; réaction :
    – Dans le niveau 3 (forteresse) la gravité est normale du début à la fin de leur présence dans ce monde.

    Pourquoi la gravite n’est-elle pas modifiée dans le niveau 3?

    Merci pour cet article bien structuré 🙂

    Publié par Djambono | avril 8, 2013, 11:08
    • Très bonne question, j’y avais pensé et je t’avoue que je n’ai pas vraiment de réponse. Selon moi ça aurait dû être le cas mais peut-être que le changement de gravité ne peut influencer qu’un seul niveau de rêve.

      Merci pour le compliment, c’est gentil ! 🙂

      Publié par Wolvy128 | avril 8, 2013, 2:35
    • je pense que comme c’est une autre personne qui rêve, que l’environnement est modifié et qu’ils s’enfoncent de plus en plus, les niveaux précédents on de moins en moins d’impact sur les niveaux se rapprochant des limbes.

      Publié par Layfus | mars 23, 2015, 12:52
  15. Merci pour cette clarification car n’ayant vu le film qu’une fois je n’avais pas tout compris .

    Publié par laurine | avril 8, 2013, 3:29
  16. Si tout le film n’était qu’un rêve, le fait que sa femme meure ne l’aurait pas fait disparaître totalement, je m’explique :

    Mal, en tant qu’entité disparait du niveau 0 quand elle meurt, mais si le niveau 0 était un rêve elle devrait quand même réapparaître par moments comme des projections, ainsi que ses enfants. Car les projections de Cobb sont contrôlées par ses émotions, or son émotion à lui c’est de la voir vivante et de voir ses enfants.
    Pour comparer, ça serait un peu comme voir deux oncles de Fischer dans le même rêve, l’un étant une projection, l’autre étant un fake (Saïto confond une projection de l’oncle avec Eames qui fait ses tours de « déguisement »)
    A aucun moment du film on ne voit Mal dans ce niveau 0. Ni ses enfants, sauf à la fin où il « rentre au pays », là il les voit. Le reste du temps ça n’arrive que dans ses rêves.

    Je rejoins donc ton avis disant que le totem est ses enfant mais j’ajoute également sa femme au lot, car elle finirait par réapparaître inconsciemment dans le niveau 0 c’est plus fort que lui de vouloir la voir, elle apparaît dans tous ses rêves et fait tout capoter. Mais ça n’arrive pas au niveau 0.
    Même si Cobb renonce à elle dans les limbes ça se tient toujours, car là, il s’agit d’une image de Mal créée volontairement par Cobb et non inconsciemment. Il renonce à l’image consciente qu’il a d’elle.

    Donc sa femme avait tord et ils ne rêvaient plus, ni lui ni elle, et elle s’est suicidée, Cobb est libre avec ses enfants etc… même si on ne sais pas si la toupie tombe ou pas, idem pour la bague qui est là juste pour nous indiquer à quel niveau on se trouve durant le film. L’important c’est les projections, les totems sont juste des indices pour aider les protagonistes, et embrouiller les spectateurs. 🙂

    (Ce qui ferait mal par contre (jeu-de-mot-ception), c’est qu’il finisse par la suite par revoir sa femme comme une projection, ses enfants à la fin seraient alors aussi des projections….. mais arrêtons nous là où le film s’arrête.)

    Publié par Warrior Within | avril 8, 2013, 5:03
    • Très bonne analyse ! Je n’avais pas trop pensé aux projections mais tout ce que tu dis tient parfaitement la route. On ne voit effectivement jamais Mal dans le niveau 0 (soit la réalité) alors que si c’était un rêve, elle devrait forcément réapparaître par moments. Pareil pour les enfants qu’on ne voit que dans les rêves, excepté à la fin. Leur présence à ce moment précis confirme d’ailleurs qu’il s’agit bien de la réalité. Merci pour cette précision ! 😉

      Publié par Wolvy128 | avril 8, 2013, 5:31
      • Quand Cobb loupe l’extraction sur Saito au début du film. Toutes l équipe est dans le train de Kyoto.
        Pourchassé par deux grandes multinationales, Cobb dans l’hotel se fait le test de la toupie, flingue sur la tempe.
        Puis la toupie tombe et personne ne relève la plus grande ineptie du film, ses enfants le contactent sans aucun mal. Alors que Saito les retrouve sur le toit avec Nash, architecte du niveau 1 de l’extraction dans un piteux état.

        Cette situation est la meme que, quand Fischer rencontre Eames dans le niveau -1 de l’inception et se présente sous les traits de Browning qui a visiblement été torturé.

        Voila pourquoi l’inception est mené sur Cobb par une équipe redoutable.
        1ere scène du film:
        Cobb rencontre Saito dans les limbes, considérez ce passage comme le résultat foiré de la premiere inception mené contre Cobb. Saito prononce une phrase mémorable: j’ai rencontré un homme dans un reve à demi effacé, un homme possédé par des concept radicaux.

        Or cette phrase des Limbes va etre rejoué d’une manière très sensiblement différente lors de la deuxieme rencontre, Cobb en effet fini la phrase de Saito, preuve qu’il existe une rémanence profonde de cette situation déja vécu.

        Publié par 5 ans après | novembre 23, 2015, 3:27
        • Je ne comprends pas trop ce que tu essaies de dire par ce message. Que Cobb subit une inception? Certains émettent cette hypothèse mais je ne vois rien qui appuie cette théorie dans ton commentaire. Et le fait que la toupie tombe n’est pas une ineptie. Comme évoqué dans l’article, cela ne représente rien puisqu’il ne s’agit pas du totem de Cobb.

          Publié par Wolvy128 | novembre 23, 2015, 3:33
  17. Salut!

    Grâce à ton analyse et après revisionnage du film, je pense enfin avoir compris l’enchaînement des décharges/réveils !

    – passage du niveau 4 (limbes) au niveau 3 (forteresse) : décharge par chute libre (Ariane, Fisher), ou par la mort (avec renvoi au niveau 0 pour Saito et Cobb)

    – passage du niveau 3 (forteresse) au niveau 2 (hôtel) : décharge avec l’explosion de la forteresse (on voit bien Fisher, Ariane et Eams se réveiller dans l’ascenseur après leur chute provoquée par l’explosion dans le niveau 3)

    – passage du niveau 2 (hôtel) au niveau 1 (van) : décharge provoquée par l’accélération, puis l’arrêt brutal de l’ascenseur dans le niveau 2 (on les voit se réveiller dans le van juste après la collision de l’ascenseur, et juste au moment où le van ne tombe dans l’eau)

    – passage du niveau 1 (van, puis bord du fleuve) au niveau 0 (avion) : fin du sédatif. Il attendent gentiment la fin de l’effet du produit assis sur le bord du fleuve.

    Mais il reste une question : pourquoi la chute du van?
    En fait je pense pense pas du tout qu’elle serve de décharge!

    Cette chute dans le fleuve est une mise en scène visant à séparer le groupe en 2 lors du réveil dans le van : Fisher s’extrait du van qui coule en compagnie de son oncle Browning (Eams déguisé) pendant qu’Arthur, Yussuf et Ariane (et Cobb et Saito noyés) restent au fond grâce à de l’air en bouteille, puis sortent plus loin, hors de vue de Fisher et Browning/Eams.
    Le groupe Yussuf/Ariane/Arthur attend patiemment la fin du sédatif et la remontée au niveau 0, Ariane racontant à Arthur que Cobb est resté en bas pour tenter de ramener Saito, tandis que Fisher (qui ne sait pas qu’il rêve toujours) se confie sur la berge du fleuve à Browning/Eams qui comprend que l’inception ainsi a marché.

    Qu’en dis-tu? Ce scénario à l’air de pas mal coller avec le reste de ton analyse (au passage, merci! avant de te lire je n’avais pas bien compris le trajet de Cobb dans les strates! ), et il répond également à ceux qui ne comprenait pas l’utilité d’une double décharge (qui en fait n’existe pas)…

    Publié par Sylvain Lamothe | avril 9, 2013, 5:50
    • J’ai déjà donné ma vision des choses dans l’article et précédemment dans les commentaires. Il y a deux manières de se réveiller d’un rêve profond sous sédatif. Il s’agit soit d’une chute dans le rêve, soit d’une décharge dans le niveau supérieur. Ce qui est tout à fait logique puisque cela se passe exactement comme ça dans la réalité. En effet, si on est endormi sur une chaise en équilibre et que la chaise tombe, la décharge va nous réveiller. Comme c’est d’ailleurs montré avec Arthur dans le film. Or, dans ton analyse, tu fais intervenir les décharges dans le même niveau que le rêve, ce qui est complètement inexacte. C’est d’ailleurs pour ça que tu te retrouves avec la chute du van qui ne sert à rien alors qu’elle constitue la décharge permettant de ramener les protagonistes dans le premier niveau. D’ailleurs, au moment où le van heurte la balustrade, les personnages signalent même dans le niveau 3 qu’ils viennent de louper la première décharge mais qu’il y en aura une seconde (la chute du van dans l’eau). Et la thèse de la décharge est également appuyée par le fait que Yusef précise le moment de la chute au moyen de la musique. Et pourquoi faire ça si ce n’est précisément pour indiquer aux rêveurs le moment de la décharge?

      Publié par Wolvy128 | avril 9, 2013, 3:18
  18. Merveilleux!
    La voilà l’explication, la mise en scène de l’enlèvement de Fisher et de sa libération, grâce aux méchantes projections qui tentaient de le libérer. Cette explication me va parfaitement et colle très bien. Merci pour cette explication. Des fois, à force d’avoir le nez dessus et de se creuser la tête, on n’a plus de recul et on cherche des explications bidons et farfelues. Au final, c’est tout simple et ton analyse me semble la bonne.
    Encore merci ^^

    Publié par Bass paul | avril 9, 2013, 8:16
  19. Avec juste une petite précision, saito est déjà mort par balle avant de mourir noyé, c’est ce qui lui vaut d’aller dans les limbes. Ce n’est pas de mourir dans les niveaux inférieurs qui l’envoie dans les limbes, mais bien de mourir juste dans le niveau 1, puisque sous sédatif, impossible de revenir au n0. Une mort dans un niveau 2 le renvoie dans le n1 et une mort dans le n3 le renvoie dans le n2.
    Voili voilou

    Publié par Bass paul | avril 9, 2013, 8:23
    • Saito meurt dans le niveau 3 et est envoyé directement dans les limbes étant donné la nature du rêve. Tandis que Cobb meurt lui noyé dans le niveau 1 et est à son tour envoyé dans les limbes. Il retrouve alors un Saito beaucoup plus vieux qu’au départ. Cette vieillesse s’expliquant justement par le fait que Saito est mort dans le niveau 3, bien avant que Cobb ne meure lui dans le niveau 1. Et comme le temps passe plus vite dans les rêves (et encore plus dans les limbes), ce n’est pas étonnant qu’il ait vieilli considérablement durant ce court laps de temps.

      Publié par Wolvy128 | avril 9, 2013, 3:24
  20. Il y a un truc (pas qu’un ^^) qui m’échappe si l’alliance est le totem de Dom, comment se fait il que ce totem ne figure que dans les rêves et jamais dans la réalité, ce n’est pas logique puisque les totems sont censés être présent dans le réel.

    Publié par Coco | avril 9, 2013, 11:23
    • J’évoque ce point précédemment dans les commentaires. L’alliance est une hypothèse que j’avance en m’appuyant sur le fait qu’elle est toujours présente dans les rêves et jamais dans la réalité. Et ce n’est pas parce qu’on ne voit pas Cobb l’enlever et la remettre que ce n’est pas valable. Effectivement, je pense que Nolan a voulu insister sur la toupie pendant tout le film afin de piéger le spectateur et l’inciter à réfléchir à l’issue du film. Or, s’il avait montré explicitement à l’écran Cobb mettre sa bague dans le rêve et l’enlever dans la réalité, la diversion de la toupie n’aurait pas fonctionné.

      Publié par Wolvy128 | avril 9, 2013, 3:28
      • Re
        Pour la bague, je ne pense pas que ça puisse être un totem. Il n’a pas intérêt à l’oublier sans quoi il ne saura plus jamais faire la différence entre rêve et réalité, contrairement aux autres qui agissent pas simple gravité, chose qui ne peut être altérée dans la réalité. La bague qu’il met ou qu’il enlève, pas très judicieux de sa part dans ce cas.
        Pour la mort de saito, il ne meurt pas réellement au niveau 3 (de quoi meurt-il? Ou alors j’ai loupe un passage) mais au niveau 1, a cause de la balle qu’il prend. Cette blessure est reportée aux niveaux inférieurs (sang qui sort de sa bouche lorsqu’ils sont dans l’hotel et affaiblissement dans la forteresse). C’est la mort dans le n1 qui provoque sa mort aux niveaux inférieurs. D’autant qu’Il n’y a que la mort au n1 qui envoie dans les limbes, pas la mort aux autres niveaux. La mort aux autres niveaux ne font que les faire remonter d’un niveau (comme Arthur se réveille au n1 lorsque cobb lui tire une balle dans la tête au n2, au début du film). En revanche, la remontée du n1 au n0 ne peut se faire avant la fin du sédatif, pendant ce temps, limbes.
        Saito meurt malgré tout avant cobb, d’où son âge plus avancé dans les limbes.
        Pour la chute du van, je vais être obligé de la regarder une 3ème fois ^^

        Publié par Bass Paul | avril 9, 2013, 4:17
        • Pour l’alliance, c’est une simple hypothèse que je formule donc je peux tout à fait me tromper. On a d’ailleurs aucune information précise à ce sujet dans le film. Simplement, plusieurs éléments me font pencher pour cette théorie. Et de nouveau, ce n’est pas parce qu’on ne le voit pas prendre en main sa bague dans la réalité qu’il ne le fait pas. Dans les rêves, on le voit en tout cas nettement scruter l’alliance.

          Pour le reste, tu confonds les rêves traditionnels et les rêves profonds sous sédatif. Dans un rêve traditionnel, le fait de mourir provoque effectivement le réveil. C’est l’exemple que tu donnes avec Arthur au début du film. Mais dans un rêve profond sous sédatif, la mort envoie directement dans les limbes. Ce qui est plutôt logique étant donné que le sujet ne peut se réveiller à cause du sédatif qui fait toujours effet. A partir de là, dans le film, Saito est effectivement blessé dans le niveau 1 mais il ne meurt que dans la forteresse du niveau 3. C’est d’ailleurs clairement montré à l’écran. Et comme le sédatif fait toujours effet, il est envoyé dans les limbes.

          Publié par Wolvy128 | avril 9, 2013, 4:30
  21. Exact, je confond, tu as raison, quelque soit le niveau ou l’on meurt, on part dans les limbes et ça ne fait pas remonter d’un niveau. La raison? Si tel était le cas, Fisher serait remonté aussi d’un niveau, de la forteresse à l’hôtel, lorsque Mal lui tire dessus mais ce n’est pas le cas, il est parti dans les limbes.
    Pour Saito, y aurait-il une raison particulière pour qu’il meurt dans la forteresse? Je ne me rappelle plus de la scène précisément :s la seule scène dont je me souviens et où il est blessé se passe au niveau 1, c’est pour cela que je m’entête un peu sur ce petit point. De même que sur les chocs, pour moi le choc devant se passer soit dans le rêve, soit au niveau supérieur. Lorsque Eams l’explique à Arthur, bien sur un choc dans la « réalité » fait remonter d’un niveau (d’ailleurs, tout comme un choc dans le n0 ne saurait les remonter puisque sous sédatif, un choc dans le n1 peut les remonter du n2? Étrange toutes ces choses qui s’appliquent ou non aux niveaux inférieurs), mais il explique tout de même que c’est la sensation de chute qui fait se réveiller. Perso, je ne suis jamais tombe en dormant donc je ne sais pas, peut-être, mais par contre, à peine endormi, combien de fois ai-je rêve que je trébuchais en me réveillant en sursaut. C’est la sensation de chute dans le rêve qui me faisait se réveiller. Je n’ai plus le dialogue exact en tête hélas mais c’est dans ce sens que je l’interpretais, tout simplement parce que je faisais le raccord avec ma propre expérience, peut-être un raccourci trop facile du coup et qui a fausse ma perception du dialogue. En tout cas, tu dis que la mort de Saito est montre à l’écran, mais je pense que nous avons assez débattu et mentionner bcp de choses qui apparaissaient, et bcp d’autres qui n’apparaissaient pas, pour brouiller les pistes et ajouter à la confusion des niveaux et de l’influence d’un niveau sur l’autre.
    Je crois qu’il n’y a au final pas qu’une vérité, contrairement à mulholland drive (dont j’ai bcp apprécié ton explication ^^) et chacun reste libre d’y voir ce qu’il veut.
    À très bientôt sur les autres films que je n’ai pas vu (cloud atlas, looper par exemple)
    Tcho

    Publié par Bass paul | avril 9, 2013, 10:54
    • Oui je suis bien d’accord, le film est suffisamment ouvert pour que chacun puisse l’interpréter un peu comme il le souhaite.

      Néanmoins, en ce qui concerne le processus de réveil, il n’y a selon moi qu’une seule façon de l’interpréter. Et je ne comprends pas pourquoi tu bloques sur le fait que ce soit la décharge au niveau supérieur qui provoque le réveil alors que, en plus d’être logique, c’est montré et expliqué dès les premières minutes du film avec l’opération sur Saito. En effet, il y a dans cette opération 2 niveaux de rêve en plus de la réalité :

      – Niveau 0 (réalité) = Train
      – Niveau 1 = Appartement
      – Niveau 2 = Villa

      Et le passage du niveau 2 au niveau 1 s’effectue pour Cobb au moyen d’une décharge dans le niveau 1, à savoir la chute de la chaise dans la baignoire. Une décharge d’ailleurs similaire à la chute du van dans le fleuve quand on y pense.

      Quant à Saito, je t’assure que l’on peut voir son dernier souffle dans la forteresse du niveau 3, juste après qu’il ait lancé la grenade. Et de plus, s’il était mort dans le niveau 1 comme tu le penses, il aurait directement rejoint les limbes et on ne l’aurait du coup pas vu dans l’hôtel et dans la forteresse. 😉

      Publié par Wolvy128 | avril 9, 2013, 11:47
  22. Salut à tous,je ne reviendrai pas sur vos différentes interprétations(toutes plausibles pour la plupart),par contre je voudrais vous donner mon avis au sujet des totems:mon propos n’est pas de dire quel est celui de Cobb mais plutôt de tenter d’expliquer(à mon avis)leur fonctionnement.Certains d’entre vous évoquent un pouvoir ou une façon de les utiliser mais je ne pense pas qu’ils « s’utilisent ».Rappelez-vous la scène du début dans laquelle Saïto se retrouve face contre le tapis de sol et réalise que celui-ci n’est pas fait de laine,et bien il en va de même selon moi pour les totems,si personne ne doit les toucher hormis leurs propriétaires,ce n’est pas pour préserver un « pouvoir » mais tout simplement parce que l’intrus qui toucherait un totem saurait alors quelle consistance le matériau a lorsqu’on le prend en main,quelle est sa masse exacte,si son toucher est rugueux,doux ,lisse,chaud, froid et alors serait capable de « contre-faire » le totem dans un rêve qu’il aurait crée et ainsi duper le propriétaire du totem qui doit être le seul à connaître ces informations.J’attends vos avis…

    Publié par Neferto | avril 15, 2013, 3:26
    • Je comprends ton raisonnement mais pour moi, le totem dispose bien d’un pouvoir, celui d’indiquer à son porteur qu’il se trouve dans un rêve. Pour cela, le porteur doit être le seul à connaître ses propriétés (masse, texture…), comme tu le précises d’ailleurs très justement. Et si quelqu’un d’autre s’en saisit, le totem perd instantanément son pouvoir. En effet, s’il suffisait d’être le seul à utiliser un totem pour qu’il soit valable, Arthur aurait tout à fait pu laisser Ariane toucher le sien puis le reprendre. Mais il ne le fait pas, avançant comme argument qu’il perdra son pouvoir si elle le touche.

      Publié par Wolvy128 | avril 15, 2013, 4:16
      • C’est justement là que je veux en venir,je pense que le risque n’est pas que le totem perde son pouvoir mais plutôt que celui qui l’a touché puisse alors créer dans le rêve un totem identique possédant exactement les mêmes caractéristiques(en termes de poids etc),ce qui lui est impossible à faire s’il ne l’a pas sous pesé avant.Imaginons que Cobb se trouve face à 2 toupies,il lui suffirait de les prendre en main pour savoir laquelle est la sienne(il reconnaitrait sa masse etc)mais si l’architecte du rêve connait les propriétés de la toupie(parce qu’il l’a touchée, sous pesée),Cobb se retrouverait alors devant 2 toupies parfaitement identiques et il ne saurait pas dire laquelle est la sienne(et le totem perdrait du coup son utilité ou « pouvoir » si tu préfères).D’ailleurs c’est pour cela que Cobb peut utiliser le totem de Mal,c’est tout simplement parce que celle-ci est morte et que du coup,il est bel et bien l’unique personne à connaître la toupie et c’est exactement pour les mêmes raisons qu’Arthur ne laisse pas Ariane toucher son totem parce qu’elle,en revanche,est bien vivante et que toute mignonne soit-elle,il se dit qu’un jour elle pourrait le duper.Considérons que dans la scène du début,le totem de Saïto soit son tapis(même si en réalité il n’a pas de totem),c’est lorsqu’il le touche qu’il s’aperçoit que ce n’est pas de la laine et donc qu’il s’agit d’un rêve,le tapis a donc en quelque sorte fait office de totem parce que Saïto(comme dans le cas d’un totem) était le seul à savoir que ce tapis était fait de laine,d’ailleurs si l’architecte l’avait su,et bien Saïto aurait chuté sur un tapis en laine et ne se serait rendu compte de rien.Donc si tu suis mon raisonnement,le tapis n’avait aucun pouvoir particulier,il avait juste des propriétés que Saïto était le seul à connaitre…

        Publié par Neferto | avril 15, 2013, 5:24
        • Je suis d’accord avec toi en ce qui concerne les propriétés du totem, celui qui l’a créé connaît forcément ses caractéristiques. Comme pour le tapis de Saito, le connaissant dans la réalité, il découvre le rêve lorsqu’il s’aperçoit qu’il n’est pas comme dans ses souvenirs. Néanmoins, je reste convaincu que deux personnes ne peuvent pas utiliser le même totem, c’est d’ailleurs clairement spécifié dans le film. Pour que ton raisonnement tienne la route, il faudrait donc que Cobb ait créé sa propre toupie, grandement identique à celle de Mal. Ce qui est possible mais Cobb nous dit dès le début dans le film que la toupie qu’il manipule appartenait à Mal. Impossible donc qu’il puisse s’agir de son totem.

          Publié par Wolvy128 | avril 15, 2013, 12:24
  23. Donc pour compléter mon message précédent,la toupie peut tout à fait être le totem de Cobb,l’important n’est pas que l’objet lui appartienne mais plutôt qu’il soit le seul à l’avoir jamais manipulé(à part Mal évidemment),et pour ma part,il me semble évident que la toupie chancelle à la fin et est donc vouée à s’arrêter.

    Publié par Neferto | avril 15, 2013, 3:33
    • Je suis d’accord, il est évident que la toupie chancelle à la fin et qu’elle est donc vouée à s’arrêter. Néanmoins, le fait qu’elle s’arrête ou pas ne veut absolument rien dire puisque ce n’est pas le totem de Cobb. En effet, il appartenait à Mal et ne peut donc pas être repris par Cobb (ou n’importe qui d’autre) pour les raisons invoquées précédemment.

      Publié par Wolvy128 | avril 15, 2013, 4:23
      • Elle appartenait effectivement à Mal mais comme elle est morte,Cobb peut l’utiliser puisque du coup il est la seule personne vivante à l’avoir touchée et donc à en connaître les propriétés.Et puis je suis perplexe face à cette histoire de pouvoir du totem car je trouve que l’on rajoute là une dimension fantastique au scénario qui à bien y réfléchir n’en a aucune.Evidemment dans les rêves,la réalité est déformée ainsi que lois qui la régissent(pesanteur/temps),mais au niveau 0,dans le monde réel,absolument aucun élément ne relève de la science-fiction et donner à ce totem un quelconque pouvoir(plutôt qu’une fonction/utilité) relève de la superstition dans un univers qui par ailleurs est en tout point identique au notre.Qu’en penses-tu?

        Publié par Neferto | avril 15, 2013, 5:38
        • J’ai donné ma vision des choses précédemment. Si le mot « pouvoir » t’ennuies, tu peux le remplacer par « utilité », ça marche aussi. A savoir qu’il est clairement expliqué (par Arthur) qu’un totem perd son utilité s’il est touché par une autre personne. Certainement car son porteur ne sera plus le seul à connaître ses propriétés, comme tu le signales. Et le fait que Mal soit morte ne change rien, le totem n’est plus unique. En effet, si on se concentre sur les règles énoncées dans le film, il n’est jamais dit qu’il faut être la seule personne vivante à utiliser le totem pour qu’il fonctionne donc pourquoi pencher pour cette explication plutôt que par celle donnée dans le film.

          Publié par Wolvy128 | avril 15, 2013, 12:34
  24. Hello, merci pour toutes ces explications (je remercie en fait tout le monde car ça permet de voir les choses sous différents angles).
    Toutes les interprétations que j’ai lues tiennent la route globalement, après ce n’est plus qu’une question de point de vue ou de sensibilité. Il y a juste une chose que je n’arrive pas à comprendre, et ce, quel que soit le scénario retenu.
    Pourquoi, au niveau 2, dans l’hôtel, Arthur n’est pas ramené au niveau 1 par la chute du haut du pont ? Il s’agit bien de la 1ère décharge (c’est dit explicitement par Cobb dans le niveau 3), et si le reste de l’équipe n’est pas affecté car toujours endormi plus bas dans les niveaux, Arthur lui, aurait dû l’être non ?

    Publié par Pierre | avril 23, 2013, 2:02
    • Très bonne question, à laquelle je n’ai d’ailleurs pas de réponse puisque je pense comme toi. Effectivement, si on suit la logique, Arthur aurait dû être affecté par la décharge et se réveiller. A moins qu’il ne s’agisse pas d’une décharge mais simplement du signal leur indiquant avec précision le temps qu’il leur reste avant que la véritable décharge (choc du van dans l’eau) ne survienne.

      Publié par Wolvy128 | avril 23, 2013, 10:50
      • C’est ce que j’ai essayé de me dire aussi pour me convaincre qu’il n’y avait pas d’incohérence. Mais il me semble bien que Cobb parle de la 1ère décharge et qu’ils ont l’air un peu emmerdé de l’avoir loupée. Et quand bien même, si on suit la logique du scénario et les explications données lors de la préparation, c’est une chute, et qui dit chute dit réveil. Non décidément, il va falloir que je le revois à nouveau, rholala flûte alors 🙂

        Publié par Pierre | avril 25, 2013, 3:53
  25. Bonsoir avant tous je vous incite a lire tous mon texte car il vous ouvrira l’esprit sur le film malgrès le faite que je ne l’ai vue qu’une fois rien n’empêche que je l’ai compris films, cela fait 4h00 que je lis sans arrêt toutes les théories possible et improbable qui se contredise de long en large. Je tiens à dire qu’une thèse existe sur le film d’après moi sinon a quoi bon regarder un film si on ne connais pas le vrais scénario du début à la fin je vous pose la question personnellement cela m’énerverais, avant tous pour que ceux qui verront le message, n’auront pas la peine de lire des h comme moi je l’ai fait (attentions je ne critique aucune thèses faite je ne fais qu’un constat de tous arguments aussi invraisemblable qu’il soit ( Thanks to reading ) :
    Théories improbable :
     » Pro dreamers » donc pour c’est gens là qui pensent que tous le films serait baser sur une Inception faite de Malle sur Cobb ou qu’il serait rester coincer à un niveau inférieur alors que Malle s’étant suicider serait revenue à la réalité, d’après l’analyse que j’ai faite cette théorie et complétement fausse car nous observons qu’il y a bien un niveau de réalité dans le film puisque à un moment quand ils sont dans l’atelier pour préparer l’inception de Fisher, Arianne. demande comment on sort d’un rêve. Eames lui fait une démonstration en faisant basculer à la renverse la chaise d’ Arthur ceux qui prouve qu’on est dans la réalité.
    (Précisions : il n’est pas dit qu’une personne ne peut pas utiliser le totem d’un ou d’une autre personne dans les règles de Inception, donc le totem de Malle appartient aussi à Cobb (exemple Saito vieux utilise le totem de la toupie) )
    Car il n’est pas précisé en particulier qu’il possède le sien et si oui cette fameuse « bague dont tous le monde se sert de motif pour dire que la fin est une Happy-end n’est que un prétexte pour nous embrouiller l’esprit comme quoi il ne l’aurait que dans ses rêves, là et un message du film il a réussis a faire son deuil donc il ne se sens plus obligé de porter son alliance. La suite de la scène après être sortis du sub conscient de Saito est donc bien réel à ce moment là sans aucun doute nous sommes dans la réalité
    Rappel : Au début du film on voit la boucle fermer de Cobb qui la rompera si ils meurt dans les limbes à la fin du film on voit donc une parties de la fin au début du film pour ceux qui croient que c’est un flashback ce n’est pas le cas. D’ailleurs, à leur réveil, Cobb est presque normal alors que Saito est complétement dans le vague, du fait de la durée plus longue qu’il a passé dans les Limbes.
    Voila un 1er point résolus pour vous aider à y voir pl,us clair sur le début maintenant je vais vous éclairer sur cette fameuse fin plutôt compliquer qui nous démontre bien la recherche de scénario faite par Nolan depuis 10 ans de tous l’étant du de son talent pour comprendre si il y a la un scénario possible à débattre parmi tant ceux déjà dit :
    Analyse du film Sur la fin : Je pense d’après mon expérience car j’aime les casse tête que Nolan a voulue jouer la carte de l’intrigue sur la toupie pour faire parler du film pendant longtemps mais mise a part sa penchons nous sur la cette fameuse questions si la fin se passe dans la réalité ou dans un rêve ou quelqu’un en est le sujet.
    Rappel : Régle de l’inception sous sédatif on ne peut pas se tirer une balle dans la tête pour se réveiller se que font Saito et Cobb donc ils ont donc étaient plonger dans les limbes.
    Important : 1er point Important à souligner qui prouve que nous sommes dans un rêve la fiction et non dans la réalité, l’avion qui se retrouve miraculeusement à 20 minutes de l’aéroport à la fin, alors que pour cela ils auraient dû passer réellement 10 heures dans le rêve, soit 7 jours pourchassés par les forces de sécurité dans la ville/6 mois traqués dans l’hôtel par des vigiles/10 ans dans la neige avec des mercenaires lourdement armés sur le dos.
    Attentions il faut avoir vue le film pour bien comprendre ceux que je vais expliquer :
    Au réveil , 1er point les autres passagers regardent mal Cobb, comme l’explique Arthur si il te sentent étranger au rêve ils te dévisageront.
    JE PRECISE TRES IMPORTANT : Cobb ne peut être le rêveur car si c’étais le cas pk les personnes autour de lui qui le l’observer comme sa avec insistance ceci n’est pas possible car le réveur ne peut même si il se rend compte qu’il est dans un rêve ; les projection de son sub conscient ne peuvent s’en prendre à lui en pensant qu’il est étranger au rêve (exemple niveau -2 Ficher rêveur) Cobb ne peut être le réveur d’un autre point de vue aussi ; je m’explique ; étant donner que Cobb et mort avec Malle dans les limbes 1er fois et ensuite mort encore une fois noyer au niveau -1 et réapparait dans les limbes 2er fois où il arrive dans le rêve de Saito qui’il c’est faconnée son monde dans les limbes. Pour que Cobb et Saito reparte dans dans le monde réel Saito tue Cobb et se tue lui même ensuite par balle, ils passe outre une des règles de inception de ne pas se tuer quand on est sous sédatif sinon on restera plonger dans les limbes une très longue durée jusqu’à la fin du sérum. Cela confirme très bien l’idée que toutes la fin du film se déroule dans les limbes dont le réveur et Saito maiss il ne sait pas qu’il est le réveur et qu’il est dans une rêve car il semble tous à fait normal. Nous pouvons très bien voir des choses plutôt incohérentes comme son beau-pére qui lui enseigne à Paris et est vêtu de la même façon et que fait il au Etats-Unis cela à était construit à partir de ses sentiments et de ses constructions mentales qui la produit dans son esprit a force de vouloir chercher l’utopie. Pareil avec l’exemple de ses enfants il n’ont pas grandis du tous alors que il aurait due grandir beaucoup plus.
    Cobb à donc crée une réalité alternative dans laquel il ne se rend pas compte lui même qu’il est dans les limbes car il n’y a que du sub conscient à l’état brut. Il exprime ses rêves et ses désirs à l’état pur, il ne peut se rendre compte car tous semble tellement réel.
    Pour conclure le rêveur à la fin est Saito mais toutes la scène de fin nous la voyons de l’esprit de Cobb tous les personnes serait des projections qui la faite lui même mise a part Saito, mais l’espace temps du rêve ce situe dans les limbes, car nous voyons très bien la toupie vacillant à la fois serait le signal d’une décharge par son équipe qui se demande pourquoi il ne se réveille pas, et Saito probablement dans les limbes aussi, ce qui explique pourquoi il se raccroche à ce Happy-end.
    Voilà mon analyse je vous laisse réagir juste mon avis personnelle maintenant
    Personnellement tous cela le fait de ne pas montrer si oui ou non la toupie tombe c’est justement pour nous faire douter sur tous le film, Moi je pense que tous sa est bien calculer par Christopher Nolan et je pense qu’il y aura Inception 2 où ils essayeront de récupérer Cobb et Saito après sa n’engage que moi

    Publié par Aléksé | avril 30, 2013, 2:43
    • Bonsoir, j’ai pris le temps de lire attentivement votre commentaire et au vu du nombre d’incohérences et de non sens que vous avancez, je me demande si vous avez pris la peine de lire mon interprétation car beaucoup d’éléments dont vous parlez y sont justement traités. 😛

      Je ne vais pas revenir sur tous les points mais en ce qui concerne l’utilisation des totems, j’en parle dans mon interprétation et j’avance des arguments dans les commentaires précédents. Une personne ne peut pas utiliser le totem d’un autre, c’est très clairement précisé par Arthur lorsqu’il initie Ariane aux rêves. La toupie ne peut donc pas être le totem de Cobb puisqu’elle appartient à Mal, sauf s’il s’est amusé à recréer sa propre toupie, identique avec l’autre d’un point de vue strictement visuel. Ensuite, les autres passagers ne regardent absolument pas Cobb de façon menaçante (comme les projections dans les rêves) lorsqu’il se réveille dans l’avion. Au contraire, on peut lire du soulagement sur leur visage. Enfin, il n’enfreint pas non plus une règle quand il tue Saito à la fin dans les limbes avant de se tuer lui-même pour se réveiller. J’en parle d’ailleurs dans mon article lorsque je précise les différents réveils possibles. Il faut tout d’abord faire la distinction entre un rêve traditionnel et un rêve profond sous sédatif. Dans un rêve traditionnel, trois façons de se réveiller : la décharge (dans le niveau supérieur), la chute (dans le rêve) ou la mort. Dans un rêve profond sous sédatif, deux façons : la décharge (dans le niveau supérieur) ou la chute (dans le rêve). En effet, dans un rêve profond, la mort provoque l’envoi dans les limbes. Et la seule façon d’en sortir est justement de reconnaître le rêve et de se suicider pour se réveiller. C’est clairement montré à l’écran quand on découvre l’histoire passée de Cobb et Mal. Après avoir construit leur monde idéal dans les limbes, ils se suicident ensemble sur les rails. Et au réveil, Mal croit toujours qu’elle est dans un rêve à cause de l’inception de Cobb.

      Voilà quelques éléments qui discréditent rapidement la théorie que tu avances. Maintenant, je le répète, chacun est libre d’interpréter le film comme il le souhaite, je donne juste ma version des choses en essayant de me baser sur des arguments aussi concrets que possibles. 😉

      Publié par Wolvy128 | avril 30, 2013, 7:17
      • Je suis d’accord avec ta thèse qui prouve que la fin que j’ai expliquer et faussé j’ai omnis ce détail trés important que j’ai oublier merci de m’avoir prévenue ! Mais par contre le début est prouver par les différents points que j’ai élucider ; j’au lue tous ce que tu as écrit et j’ai une seul question car quelque chose me tracasse : tu viens de dire que personne ne peux utiliser le totem d’un autre mais alors comment Saito fait-il dans les limbes quand il utilise le totem de Malle il fonctionne très bien comme si c’étais le sien cela prouve que il y a un probmème dans ta réflection, et si j’ai tort explique moi aidons nous pour mieux comprendre car je pense pas que toutes ma thèse sur la fin est n’est pas entiérement fausse, juste la partie que tu m »a énoncé, Alors sinon comment explique tu ceci si ils sont dans la réalité car dans le rêve l’avion qui se retrouve miraculeusement à 20 minutes de l’aéroport à la fin, alors que pour cela ils auraient dû passer réellement 10 heures dans le rêve, soit 7 jours pourchassés par les forces de sécurité dans la ville/6 mois traqués dans l’hôtel par des vigiles/10 ans dans la neige avec des mercenaires lourdement armés sur le dos. Moi je pense comme toi d’un coter il serait revenue à la réalité mais plutôt que cette réveiller il est tomber dans une sorte de réalité alternative parce que trop de détail porte le doute sur la réalité j’ai déjà expliquer les points au dessus tu vois ce que je veux dire !

        Publié par Aléksé | avril 30, 2013, 8:36
        • Je ne vois pas ce qui pose problème dans ma théorie mais je peux répondre aux deux points que tu soulèves. En ce qui concerne l’utilisation du totem, j’ai peut-être été un peu vite mais c’est parce que je l’ai déjà expliqué dans des commentaires précédents, désolé.

          En fait, je ne veux pas dire qu’une autre personne ne peut pas utiliser « physiquement » un autre totem que le sien mais que celui-ci perdra son pouvoir (celui de révéler qu’il s’agit d’un rêve) s’il est utilisé par une autre personne que son détenteur originel. Du coup, à la fin, Saito peut évidemment utiliser la toupie mais cela ne lui indique rien, pas plus qu’à Cobb vu qu’il s’agit du totem de Mal. C’est Cobb qui va le convaincre qu’il s’agit d’un rêve en lui rappelant des échanges qu’ils ont eut dans la réalité. Ensuite, concernant la durée du rêve, tes chiffres sont tout à fait exactes. A savoir 10 heures de vol dans la réalité qui font 7 jours dans le premier niveau, 6 mois dans le second et 10 ans dans le dernier. Maintenant, ils ont prévu de se réveiller avant cela à l’aide d’une série de décharges programmées d’après un compte à rebours musical. Donc ils ne se réveillent pas miraculeusement juste avant l’atterrissage, c’est planifié depuis le début. C’est pour cette raison qu’il leur fallait un vol suffisamment long. C’est d’ailleurs montré dans le film lorsqu’ils expliquent comment la mission va se dérouler.

          Publié par Wolvy128 | avril 30, 2013, 9:58
      • Salut,

        je viens de revoir le film et j’ai 1 an et demi de retard sur la conversation, tu pourras peut-être me répondre sur 2 points sur ton explication si tu as encore le goût :
        -pour se réveiller par exemple du niveau 3 au 2, il faut tomber dans le 3 ou le 2? l’explication du film avec Arthur laisse à penser que c’est dans le niveau 2 qu’il faut chuter (simulation pendant qu’il rêve sur la chaise). car il existe un kick qui ne sert à rien dans le film : soit l’explosion du bunker (niveau 3, qui créerait une chute donc réveil du 3 au 2 mais incohérent donc, mais tu n’en parles pas, pourquoi?), soit le van car ils auraient déjà été réveillé par l’ascenseur. Je trouve ça pas clair du tout.
        -autre souci : le premier kick du van (vu par une explosion au niveau 3 ne les réveille pas car ils sont 2 niveau en dessous vrai? alors pourquoi il n’y a pas de réveil de Arthur qui lui serait dans le bon niveau??

        Merci

        Bonne journée

        Publié par bigbarty89 | novembre 12, 2014, 7:50
        • Bonjour, c’est très clair. Il suffit de suivre les règles énoncées dans le film. Les différents réveils sont d’ailleurs clairement expliqués dans l’article, je ne vois rien d’autre à ajouter.

          « Dans le cas des rêves profonds sous sédatif, il n’y a que deux façons de se réveiller. Soit en faisant une chute directement dans le rêve, soit en subissant une décharge dans le niveau supérieur. Tandis que dans le cas des sommeils classiques, il y a une troisième façon de se réveiller, il suffit de mourir dans le rêve. Ainsi, dans les limbes, Ariane et Fisher sautent dans le vide lorsqu’ils voient les éclairs engendrés par le défibrillateur du niveau précédent, ce qui provoque leur retour dans le niveau 3. Une fois dans le niveau 3, la décharge provoquée par Arthur dans l’ascenseur renvoie Ariane, Fisher et Eames dans le niveau 2. Une fois dans le niveau 2, la décharge provoquée par la chute du van dans l’eau renvoie Ariane, Fisher, Eames et Arthur dans le niveau 1. Et une fois de retour dans le niveau 1, ils n’ont plus qu’à attendre tranquillement que le sédatif ne soit plus actif pour se réveiller dans l’avion. Bien sûr, l’ensemble du timing peut être respecté grâce à la musique qui indique à chacun le moment où le van va entrer en contact avec l’eau. »

          Concernant la « première » décharge du van qui n’affecte pas Arthur, cela a déjà été abordé précédemment dans les commentaires, et je n’ai personnellement aucune explication. Si on suit la logique, Arthur aurait effectivement dû être affecté par la décharge et se réveiller. A moins qu’il ne s’agisse pas d’une décharge mais simplement du signal leur indiquant avec précision le temps qu’il leur reste avant que la véritable décharge (choc du van dans l’eau) ne survienne. Quant à l’explosion de la forteresse, le point a également déjà été abordé. Il ne s’agit pas à proprement parler d’une décharge vu qu’il n’a jamais été question qu’ils descendent dans les limbes au départ de la mission. C’est l’enchainement des événements qui a mené à cette situation.

          Publié par Wolvy128 | novembre 12, 2014, 9:59
  26. Pour l’arrivée en avion j’avais omnis cette élément donc il n’y a pas d’erreur c’est déjà sa ! Encore dsl de te faire répéter mais j’avais déjà lu tous un topic de fofo de convers je me sentais pas d’en refaire un autre lol ! La fin en ce qu’il s’agit du totem que Saito utilise me laisse perplexe car je suis de ton avis et du mien rien n’indique quand particulier comme tu le dis le totem fonctionne si il utilise.Pour en revenir a la fin on voit le totem ne pas s’arrêter de tourner, donc Saito peut déjà croire qu’il est dans un rêve, il utilise le totem avant que Cobb lui parle donc vue que le totem ne s’arrête pas Saito constate qu’il est dans un rêve. Cobb après lui confirme encore avec ses propos qu’il est dans un rêve j’essaye d’approfondir ma théorie parce que le totem marche d’après la mienne tu me diras après ce que t’en pense enfin voila on le voit non ! Car j »en conclus cela car Malle est mort et que vue que Cobb et le seul en connaissance de ce totem ce la le laisse être le seul possesseur du totem. (Moi je pense que rien ne prouve que un autre individu ne peut se servir d’un autre totem d’une autre persne. Enfin j’ai lue plein de topic par rapport et j’en ai conclue que cette historie de totem et facile a dire pour bloquer la fin ! Je pense que cette histoire de totem ne tient pas la route de ce que tu me dit ! Mais quelle est l’énigme de cette fin d’après toi car je n’est pas vue ta version

    Publié par Aléksé | mai 1, 2013, 12:40
    • Il n’y a pas d’énigme à la fin vu que la toupie n’est pas le totem de Cobb. Le fait qu’elle tombe ou qu’elle s’arrête ne révèle donc absolument rien. C’est simplement un subterfuge de Nolan qui attire notre attention sur elle tout au long du film alors qu’il s’agit du totem de Mal, comme c’est expliqué. Et c’est pareil dans les limbes, Saito la fait tourner mais cela ne lui indique rien vu que ce n’est pas son totem, idem pour Cobb.

      Publié par Wolvy128 | mai 1, 2013, 8:05
  27. Dites moi, personne ne parle de quelque chose d’INCOHERENT. Je m’explique :

    Mal et Cobb passent toute une vie dans les limbes. On les voit même vieux, se tenant la main.

    MAIS je ne comprend pas pourquoi, quand ils décident de se suicider pour revenir dans la réalité (En se faisant sauter la cervelle par un train) ils sont encore JEUNES.

    Logiquement, ils devraient être VIEUX.

    Une explication ?

    Publié par Jo | mai 2, 2013, 3:43
    • Simplement car le temps passe plus vite dans les rêves que dans la réalité. Et encore plus dans les limbes vu que c’est un niveau extrêmement profond. D’ailleurs, les 10 heures de vol nécessaires à la mission impliquent 7 jours dans le premier niveau, 6 mois dans le second et 10 ans dans le troisième. Et comme c’est encore davantage dans les limbes, je te laisse imaginer ce que donnerait une simple journée de rêve de 24h ;). Voilà pourquoi ils sont toujours jeunes lorsqu’ils se réveillent. C’est d’ailleurs aussi pour cette raison que Saito est vieux lorsque Cobb le retrouve à la fin car il a déjà passé un laps de temps conséquent dans les limbes.

      Publié par Wolvy128 | mai 2, 2013, 5:22
  28. Oui, c’est compréhensible ça, mais ce qui ne l’est pas, c’est pourquoi, quand ils se suicident, ils sont jeunes. Quand ils ont la tête sur le rail du train, toujours dans les limbes et qu’ils se tiennent la main, ils devraient être vieux, se tuer, et se réveiller dans la réalité à nouveau jeunes. Mais quand ils se suicident, ils sont JEUNES…

    Voilà, c’est ça que je n’ai pas compris. J’espère que c’est plus clair cette fois. 🙂

    Publié par Jo | mai 3, 2013, 3:29
    • Ah je ne t’avais pas compris, désolé. Tu as raison en plus, ils auraient dû être vieux en se suicidant vu qu’ils ont passé toute leur vie dans le rêve. Peut-être est-ce un choix du réalisateur pour bien montrer de qui il s’agit sans pour autant donner toutes les réponses car on peut tout de même voir des plans où ils sont vieux à d’autres moments.

      Publié par Wolvy128 | mai 3, 2013, 2:14
  29. Article passionnant, et le film j’en parle pas ..
    J’avou que je n’arrive pas a me fixer sur une théorie, chaque nouvelle théorie avancée contredit l’autre avec des arguments corrects ..
    Pour ce qui s’agit de ‘ l’erreur ‘ relevée très justement par JO, j’ai 2 explications : soit c’est une réelle erreur, mais j’ai du mal a y croire, soit c’est la (ou au moins une) clef de l’énigme, faudra y réfléchir, la j’ai la flem ..

    Publié par MASSALIA | mai 7, 2013, 1:54
  30. hé si le totem n’étais qu’enfaite ces enfant ?! vu qui n’a jamais vu leurs vissages…

    Publié par darkwebie | mai 8, 2013, 3:20
    • Impossible selon moi car il est dit qu’un totem doit être un objet créé par son détenteur, qu’il peut toucher et dont il connait avec précision toutes les propriétés.

      Publié par Wolvy128 | mai 8, 2013, 10:24
  31. Bref, j’aurais pas du s’y réfléchir. :))

    Publié par Jo | mai 9, 2013, 12:27
  32. La différence jeunes/vieux n’est sûrement pas une erreur de Nolan, c’est à mon avis un effet pour nous montrer ce que ça donne quand on commence à perdre pieds et à ne plus savoir qu’on est dans un rêve.
    Ou alors un parallèle entre leur vision d’eux-mêmes par rapport à leur apparence « réelle » après tant d’années passées dans les limbes.
    En tout cas ça faisait longtemps que je n’avais pas vu un film qui génère autant de discussions.
    Je l’ai encore revu depuis mon dernier commentaire, et je ne comprends toujours pas les « erreurs » de kick dont je parlais plus haut (et ça m’énerve :))
    De plus, tomber dans un rêve fait-il vraiment se réveiller ? Si oui, c’est un peu limite car Nolan suit cette règle un peu quand il veut. Par exemple (et c’est sûrement pas le seul), dans le dernier niveau, Saito et Fisher tombent d’une falaise suite à l’avalanche. Point de réveil ? Par contre, provoquer une chute en faisant exploser l’hôpital, là oui ? hmmm

    Publié par Pierre | mai 28, 2013, 4:51
    • Je suis d’accord avec toi en ce qui concerne la différence jeunes/vieux, je pense aussi que ce n’est pas une erreur de Nolan et l’explication que tu avances me satisfait largement.

      Par contre je ne te rejoins pas concernant les réveils, pour moi cela tient parfaitement la route. En effet, mis à part Ariane et Fisher qui quittent les limbes en se jetant dans le vide, les réveils ont chaque fois lieu grâce à la décharge du niveau supérieur (ascenseur, van), d’où l’intérêt de les synchroniser pour être sûr d’être revenu à temps. Et pour moi l’avalanche et la forteresse qui s’écroule ne sont pas de véritables chutes. Il faut vraiment perdre toute sensation de gravité pour que cela fonctionne. Une vraie chute dans le vide en somme, pas une glissade ou un affaissement.

      Publié par Wolvy128 | mai 28, 2013, 6:07
      • Je suis en partie d’accord, sauf pour Arthur, qui pour moi, en toute « logique » (celle du film en tout cas :))aurait dû être réveillé lors de la chute du Van. C’est sûrement le seul point qui me chiffonne et que je ne comprends pas, tout le reste a trouvé une explication. Mais je ne peux pas concevoir que Nolan se soit trompé, du coup je cherche toujours, et c’est ce qui m’amène à remettre en question d’autres points qui paraissaient logiques jusque là. Tout ça pour trouver l’explication du non réveil d’Arthur 🙂

        Publié par Pierre | mai 30, 2013, 3:54
        • mdr tout le monde se prend la tete pour les totem……. le totem de mail et utilisable pour cob , la preuve quand cob cherche le totem de sa femme dans les lymbes pour lui rapeler la verité il fait tourner la toupie ds le coffre et le referme pour que ca femme quand elle l’ouvrira voit quil tourne et donc que rien n’est reel…(personne a capter cette scene?) secondo ils peuvent plier des immeubles ,ect faire tout ce qu’il veulent en reve et donc de faire tourner cette toupie de merde si ils veulent, et leur totem c’est pas un trucc vaudou qu’il faut froter pour fonctionner c’est juste un element de le realité qu’il possede pour se rapeller ou ils sont et pourquoi ils ont ce totem…donc normal que cob n’est pas sont alliance il l’a ranger et ne l’a met pas avant de dormir lol l’anneaux et encré dansson subconscient et aparait naturelement dans ses reves..c’est l’experience des extractions…

          Publié par mirhage | juillet 20, 2013, 3:41
        • Que d’imprécisions dans ce dernier commentaire ! Certes Cobb peut faire tourner le totem de Mal (et non mail d’ailleurs) pour faire naître en elle une idée (l’idée que rien n’est réel, oui on ne t’a pas attendu pour le comprendre) mais ça ne lui indique strictement rien à lui. En effet, il est bien précisé que chaque personne dispose de son propre totem. Un objet qui permet aux protagonistes de savoir s’ils sont dans un rêve ou dans la réalité, rien à voir donc avec la possibilité qu’a le rêveur de créer l’univers qu’il désire. Et il s’agit d’un objet bien réel et non d’un objet ancré dans le subconscient qui n’apparaît que dans les rêves. On en a d’ailleurs la preuve avec les différents totems que l’on perçoit dans la réalité.

          Publié par Wolvy128 | juillet 20, 2013, 4:37
  33. Article et débat dans les commentaires très intéressants.
    Décidément ce film déchaîne les passions, même plusieurs années après sa sortie !

    Mon avis « personnel et subjectif » :
    D’abord, comme cela a déjà été dit, je pense que l’ambiguïté de la dernière scène et de l’interprétation du film est voulue par son auteur. Si vous regardez « Le Prestige » de C.Nolan, il utilise à peu près le même procédé. C’est à dire, sans spoiler, on se retrouve à la fin avec deux interprétations du film sans pouvoir déterminer laquelle est la plus valide.

    Et c’est justement ce qui rend ce film excellent et qui fait que tout le monde a envie d’en parler.
    Personnellement je suis adepte de la théorie du rêve mais il est clair que différents indices viennent chacun confirmer l’une ou l’autre des thèses.

    Comme tu relèves très bien tout les points qui vont dans le sens de la théorie de la réalité, je vais m’occuper de relever les points qui confortent la théorie du rêve :

    – L’aspect incroyable de la vie de Cobb. Mall lui fait remarquer à la fin qd ils sont dans les limbes, sa vie ressemble à celle d’un agent secret pourchassé par le monde entier. On ne fait pas attention car il s’agit d’un film, mais dans l’absolu une situation comme celle-ci ne parait pas crédible dans la « réalité ».

    – Tout comme il l’explique à Ariane vers le début du film, on rejoint toujours les scènes en plein milieu de leur déroulement, comme dans un rêve, ce qui encore une fois est ambigu car c’est de toutes façon le cas avec la plupart des films…

    – La scène de la poursuite, ou un des gardes lui dit : « cette fois t’es pas en train de rêver ». Cette course poursuite et pourtant surréaliste, la façon dont le garçon de café refuse de le comprendre et, le pire, la ruelle qui se rétrécit progressivement !!! Est ce qu’une telle chose existe en vrai ? Sans parler de Saito qui débarque au milieu de nul part 10 sec plus tard, comme par hasard.

    En parlant de Saito, pourquoi après sa blessure, quand Cobb lui explique ce qui l’attend dans les limbes, Il semble déjà se souvenir de cette réplique qu’il échangent à deux : « Vous allez devenir un vieillard…rongé par le regret et attendant la mort…dans la solitude ».
    Exactement la situation dans laquelle il se trouve à la fin… et au tout début du film. Pourquoi le film commence par cette scène et comment Saito peut-il avoir conscience de cette réplique à ce moment là de l’histoire ?
    De plus, au moment de leur dernier échange, Saito donne l’impression d’être le reflet de Cobb dans le futur, n’ayant pas réussi à s’échapper de son rêve, comme un avertissement de ce qui l’attend s’il n’arrive pas à se réveiller.

    – La dernière scène de l’aéroport, ou ils sont tous présents et le regarde étrangement comme dans les rêves du début pendant l’initiation d’Ariane.

    – Certaines répliques de dialogues complètement gratuites :
    Quand Cobb vient recruter Ariane, son père essaye d’aborder le problème de sa situation et l’implore de « revenir à la réalité ». Il a une mine blasé comme si il avait de la peine pour lui mais qu’il ne pouvait rien faire de plus pour lui faire comprendre qu’il rêve encore… (totalement subjectif bien sûr). Ce n’est pas le seul personnage à lui demander de revenir à la réalité tout au long du film. A vrai dire, tous agissent parfois comme s’ils savaient quelque chose que Cobb ignore.

    – Il y a d’autres répliques étranges dans le film mais la plus flagrante, et c’est d’ailleurs celle-ci qui m’a mis le doute :

    Quand Cobb va visiter le dortoir du chimiste :
    – Est ce que vous rêvez encore monsieur Cobb
    ( – Ils viennent ici tout les jours pour dormir )
    « – Nan… ils viennent pour qu’on puisse les réveiller, le rêve est devenu leur réalité. (rire) Je suis sûr que vous comprenez ça, non ? » WTF !?

    On ne voit ce personnage qu’une seule fois et sa réplique est complètement gratuite si on suppose que Cobb est déjà dans la réalité à ce moment là… Pourtant, encore une fois, çela ne prouve rien, c’est juste un élément pour semer le doute sans jamais donner de réponse certaine.

    Bon voilà quelque piste pour explorer la thèse du rêve, mais clairement je ne pense pas que l’on puisse déterminer avec certitude si l’une ou l’autre des théories est juste car c’est justement le but du film.

    En parlant du but du film et en guise de conclusion je vais me pencher sur les multiples interprétations du mot Inception :

    1) Qd j’ai commencé à voir le film, ou au moment ou j’ai vu le trailer c’était : mettre une idée dans la tête de quelqu’un. Quand le film suit son cours on pense donc naturellement que « L’Inception » concerne Fisher Jr et l’héritage de son père…

    2) Arrivé au milieu du film au fur et à mesure que l’intrigue avec Mall se dénoue, on comprend que le film s’appelle Inception pour celle que Cobb a effectué sur son épouse, entraînant indirectement sa mort.

    3) Après plusieurs visionnage, on peut éventuellement se poser la question de savoir si « L’Inception » n’est pas celle de Cobb tout au long du film pour le libérer de la culpabilité et du remord. Cf réplique de Saito et scène de l’aéroport.

    4) Finalement, je pense que la vraie Inception est celle du réalisateur sur les spectateurs. Comme répété plusieurs fois dans le film, une toute petite idée qui peut germer et grandir d’elle-même. Voilà pourquoi la toupie est si importante, pourquoi elle conclu le film. Ce n’est pas seulement un totem, c’est surtout le symbole de l’illusion entre réel et imaginaire. C’est cette idée que l’auteur veut nous transmettre. Tant que la toupie tourne, on a aucun moyen de savoir si tout cela est bien réel…
    Comme dans la vraie vie, on trouve parfois la vie totalement banale ou normale et parfois tellement hors du commun que l’on se demande si tout cela est bien réel (sentiment personnel bien sûr). Je suis quasiment sur que Nolan connait cette sensation car c’est exactement cela que l’on ressent plusieurs fois dans le film.

    L’auteur cherche donc à semer le doute sur notre notion de réalité, mais pour que l’idée viennent de nous et s’intègre mieux à notre inconscient, il la laisse incertaine de façon à ce que notre conviction à vouloir la prouver viennent renforcer son implantation. Exactement comme pour Fisher…

    Pour finir, je pense que même si de nombreux éléments vont dans le sens de l’une ou l’autre des thèses, la Vérité est que Cobb n’est ni dans un rêve, ni dans la réalité. Il est au coeur d’un film, film venant prendre place au milieu de notre réalité. Voilà la seule vraie réponse. Cobb ne rêve pas et sa vie n’est pas réelle non plus, c’est simplement un acteur qui joue dans un film.

    Et nous qui sommes-nous ? Et qu’est ce que la réalité ? Le présent que l’on expérimente de nos 5 sens ? Une existence imbriqué dans une autre existence ?

    Voilà la question que Nolan nous pose, sans y apporter de réponse, ou plus précisément, en y apportant deux réponses opposés et complémentaires…

    Voilà j’ai apporté mon pdv,
    Que le débat continue comme jusqu’à présent dans le partage et l’écoute !

    Peace 😉

    Publié par Flo | août 2, 2013, 7:32
    • Merci pour ton intervention longue et argumentée Flo, ça fait plaisir de voir quelqu’un avec une théorie différente qui prend le temps d’avancer des arguments.

      Après je dois avouer que tu ne m’as quand même pas convaincu. Les éléments que tu évoques représentent pour moi la volonté de Nolan de susciter l’ambiguïté (surtout au niveau des dialogues comme tu le soulignes) mais ne sont pas assez forts pour faire pencher la balance du côté de la théorie du rêve. Effectivement, la vie de Cobb est certes plutôt atypique mais ça ne veut pas dire qu’il s’agit d’un rêve. D’autant plus qu’il y a parfois beaucoup plus extraordinaire comme existence. Et c’est pareil pour la course poursuite. La ruelle ne rétrécit pas, il s’agit simplement d’un espace entre deux façades de maison qui ne sont pas parallèles entre elles. Quant au serveur, il a affaire à un étranger qu’il ne comprend pas donc son excitation est compréhensible.

      Je ne dis pas que ces éléments ne sèment pas le doute mais ils ne confirment en tout cas jamais la théorie du rêve alors que les éléments qui attestent de la réalité sont nombreux. Maintenant le film est très ouvert et chacun est libre en définitive de l’interpréter comme il le souhaite. C’est aussi ça qui fait son charme après tout ! 😉

      Publié par Wolvy128 | août 2, 2013, 10:48
  34. super chronique, je suis tombé dessus en cherchant plus d’info sur Cloud Atlas, et je me suis demandé si le même travail avait été fait sur ce magnifique film Inception. et après l’avoir vu je ne sais combien de fois (Nolan fan pour toute sa filmo) j’en suis venu à la même conclusion pour cette fameuse question de totem et qui donne le sens au film. Après ce qui est fort selon moi si je vais encore plus loin dans l’interprétation, c’est que toute cette aventure provoque une inception au protagoniste Cobb, ce qui est le propre de beaucoup de film, résoudre une affaire et permettant au héros de régler ses propres problème à travers une introspection, ou ici une inception par le biais de la blessure que lui donne Marion Cotillard (si je me souviens bien) lui permettant de retrouver la paix intérieur. de plus Nolan s’amuse à brouiller les pistes avec ces histoires de poursuite et de persécution.

    Mais le plus remarquable, c’est que l’on suis l’inception principale, l’inception de Cobb, mais que nous sommes nous même soumis à une inception. Combien de fois après le visionage je me suis dis « c’est trop mignon, le père aimait quand même son fils puisqu’il a gardé la photo, un des moments les plus émouvant du film, la fin mise à part avec cette sublime musique », MAIS NON !!!! le père mourant s’en contre fiche de son fils et ne l’estime pas digne de le succéder, et c’est cela l’idée qu’on a en sortant du film, l’inception que nous a fait subir Nolan qui passe tranquillement puisque l’on est focaliser sur le destin de Cobb à la fin, mais qui je crois est belle est bien là comme l’affirme la musique de la môme à la fin du générique nous invitant à nous réveiller de notre propre inception.

    j’espère avoir été clair :s mais c’est une quasi certitude que j’ai et que j’ai envie de partager ne l’ayant pas vu dans le reste de ce super article, ni dans les commentaires que j’ai lu.

    Publié par Axel Dundee | novembre 11, 2013, 2:27
    • Merci pour ton intervention, même si j’avoue ne pas avoir tout compris car elle manque un peu de clarté. Il y a bien des théories qui avancent que toute l’opération est une inception déguisée de Cobb mais pour ma part, je n’y adhère pas. Certes, le héros n’est plus le même à la fin qu’au départ et résout peut-être effectivement certains de ses problèmes pendant la mission, mais ce n’est pas le but ultime de l’opération pour moi. L’inception de Fisher est bien l’enjeu principal du film selon et pas mal d’arguments vont d’ailleurs dans ce sens, contrairement à l’autre théorie qui relève plus de la supposition.

      Publié par Wolvy128 | novembre 11, 2013, 4:32
  35. Bonjour, alors théories tres intéressantes, meme si vous vous faites tous beaucoup de mal :

    « At the beginning of the film, after the first job Cobb’s team tries to pull on Saito, we see Cobb sitting in his hotel room alone, spinning the top and watching it intently, gun in hand. This is a guy who is ready to blow his brains out if the top keeps spinning, in order to “wake himself up.” That’s how obsessed and paranoid he’s become.

    Throughout the film, Cobb continues to obsess about spinning the top and verifying reality – however, at the end of movie, he spins the top and walks away from it before he can verify if it stops spinning or not. His kids come running in and Cobb couldn’t care less about about the top or “true reality” or extraction/inception anymore. He just wants to be with his children, in whatever place he can be with them. That emotional connection and desire is “reality” enough for him.

    In the end, Cobb walking away from the top is a statement in itself that also completes the arc of his character. In a way, the movie is its own maze designed to plant a simple little idea in the viewer’s mind: “reality” is a relative concept.

    UPDATE: Christopher Nolan himself has endorsed our interpretation of Inception‘s ending. »

    source : http://screenrant.com/inception-spoilers-discussion-kofi-68330/all/1/

    et sinon autre chose : j’ai bien du mal à comprendre pourquoi s’obstiner à dire que la toupie ne peut etre le totem de cobb. le raisonnement avancé dans l’article tient de la logique, et le scénario d’inception, ainsi que les regles, tiennent aussi de la logique, pour preuve, aucune incohérence n’a été détectée.
    Donc en partant sur un raisonnement logique, il est clair que l’UNIQUE RAISON pour laquelle cobb et earmes enseignent la nécessité de ne jamais laisser qqun d’autre toucher son totem, est pour se protéger des autres, qui pourraient, s’ils étaient amenés à vous entrainer dans un reve, falsifier le totem afin de duper son possesseur.
    Donc toujours en restant sur la LOGIQUE du film, tant que Cobb est le seul à connaitre les caractéristiques exactes de la toupie, il peut tres bien l’utiliser comme totem : Inception n’est pas un film traitant de magie…

    et si vous n’avez pas compris l’anglais : Nolan a confirmé que la mise en scene de la fin du film était la pour suggérer que le concept de « réalité » est relatif. Le spectateur seul choisit son explication, le fait étant que Cobb, quoi que le spectateur choisisse comme théorie, accepte la « réalité » qui s’offre à lui à la fin du film (que cette réalité soit LA réalité ou non…)

    cordialement.

    Publié par locust104 | novembre 11, 2013, 11:52
    • Quand tu évoques la logique de l’article, tu fais référence au lien que tu donnes je présume? Car mon interprétation se base également sur des éléments concrets du film et sur la logique qui en découle. Il ne s’agit pas de s’obstiner à dire que la toupie ne peut pas être son totem mais d’expliquer pourquoi, selon moi, elle ne l’est pas. En effet, considérant que la toupie était initialement le totem de Mal, Cobb devait forcément avoir son propre totem lorsqu’ils rêvaient ensemble. Et pour moi, il s’agit de son alliance pour toutes les raisons que j’ai évoquées précédemment. Et puis de toute façon, comment expliquer alors qu’il porterait son alliance dans les rêves et non dans la réalité? Bref, tout cela pour dire que la toupie est pour moi une distraction de Nolan, même si fondamentalement, Cobb aurait pu la récupérer comme totem si l’on se fie à ton explication.

      Publié par Wolvy128 | novembre 12, 2013, 12:08
  36. Je ne dis pas que tu t’obstines, mais tu en donnes l’impression (tu réfutes la plupart des commentaires sur ce point en ne citant « obstinément » que les quelques répliques de cobb et earmes à ce sujet, alors qu’elles n’ont pas de valeurs réelles à ce sujet). Saches que la bague est clairement la comme le totem du spectateur : elle permet de se repérer entre reve et réalité à l’écran. Aussi bien je peux te contredire, car certes le totem etait celui de mal et cobb le savait, autant il est bien dit que c’est mal qui en a eu l’idée en première, et aucune preuve n’est apportée que cobb l’a imitée immédiatement (et donc qu’il possédait son propre totem à cette époque, il est plus que possible que ce soit lui le fondateur de ce systeme, après la mort de mal)
    Et sinon l’article est logique : ce que j’insinuais se basait sur ton raisonnement, il tient globalement de la logique _meme si des parties de ce raisonnement, notamment sur la fin du film, sont clairement inutiles, comme le montre mon lien là effectivement, et encore c’est « relatif » :D, toute la magie de ce film_ à l’instar de ce qui tient ce film sur de bons rails, c’est pour ça que je ne comprenais pas pourquoi tu abandonnais la logique au sujet de la toupie sachant qu’avec un bon esprit d’analyse, il est simple d’adapter les regles et de comprendre qu’un totem peut passer de main en main (avoir tort sur un point ne dévalue pas le reste).

    Publié par locust104 | novembre 13, 2013, 2:22
    • Pour quelqu’un qui me reproche d’être obstiné, je remarque que tu ramènes systématiquement tout à l’article que tu as partagé, sans vraiment prendre la peine de répondre à ma question. Du coup, ça va être un peu dur de débattre de cette façon. D’autant plus que ta contradiction n’est pas vraiment valable puisque toutes les lignes de dialogue qui portent sur la question montrent bien Cobb expliquer l’importance d’avoir un totem. Dire qu’il n’en avait peut-être pas quand il rêvait avec Mal est donc une vulgaire supposition. Et au jeu des suppositions, je préfère opter pour une interprétation implicite que pour de la pure imagination. Après, chacun est libre de se forger sa propre opinion et je reconnais volontiers les précisions que ton article apportent. Néanmoins, il s’agit d’une interprétation comme les autres et je ne vois pas en quoi la mentionner constitue un argument. Il ne faut pas confondre logique et supposition. J’ai le droit de me baser scrupuleusement sur ce qui est dit dans le film et donc de penser qu’un totem ne peut pas passer de main en main. C’est un objet unique qui doit être seulement connu de son porteur et qui perd son utilité une fois partagé. Dans le cas de la toupie, ça pourrait encore être crédible vu que Mal est morte et que Cobb peut connaître les caractéristiques de l’objet mais je reste personnellement persuadé que l’alliance est son totem, pour les raisons évoquées précédemment.

      Publié par Wolvy128 | novembre 13, 2013, 4:14
  37. au passage, un petit plus pour te convaincre, meme si c’est peine perdue visiblement:
    la toupie fonctionne par effet visuel : reve, elle tourne à l’infini, réalité, elle s’effondre grace à la gravité.
    Cobb savait que c’était le totem de mal et sait l’utiliser dans le film, donc par logique, mal lui a montré comment il fonctionnait/et/ou/ il l’a découvert en l’utilisant apres sa mort. Selon ton raisonnement, le totem a une « utilité/pouvoir » qui disparait si quelqu’un d’autre le touche. Hors la toupie n’a aucune utilité au toucher, son utilité est visuelle.
    En suivant ton raisonnement, si quelqu’un touchait la toupie, elle ne fonctionnerait plus.
    Cela veut dire que la toupie s’effondrerait quoi qu’il arrive, reve ou pas, car cobb l’a touché, et ce n’est pas son totem.
    Hors, lors des reves, elle tourne à l’infini.
    Et si tu n’a toujours pas compris a quel point c’est absurde, demande toi pourquoi ton raisonnement serait logique?
    moi je peux te dire pourquoi il est illogique : le reveur ne connaissant pas la caractéristique reve/réalité du totem, il ne peut donc pas projeter une falsification.
    On devine donc qu’il est important de ne pas laisser toucher attentivement son totem, pour ne laisser deviner personne ce qui fait son utilité.

    Publié par locust104 | novembre 13, 2013, 2:41
    • Effectivement, tu ne parviendras pas à me convaincre. Comme moi je n’y parviendrai sans doute pas non plus. Cependant, contrairement à toi j’ai l’impression, je respecte et accepte que tu puisses penser différemment. Tu as le droit de te baser sur un article pour déterminer ce que tu vas croire mais je préfère personnellement me baser directement sur le film. A nouveau, il ne faut pas confondre logique et supposition. En quoi Cobb connait-il précisément la toupie et sait l’utiliser? C’est une pure supposition. Il peut très bien la garder en souvenir de Mal et s’en servir simplement pour se rappeler à quel point les rêves peuvent être dangereux. En revanche, ce que l’on sait de source sûre est que chacun doit avoir un totem unique, dont les caractéristiques doivent être connues de lui seul, et ne peut dès lors pas être touché par quelqu’un d’autre. On sait également de source sûre que Cobb dispose de son alliance dans les rêves mais pas dans la réalité. Le totem du spectateur? Pure supposition encore une fois. Donc tu pars d’une supposition pour ensuite faire une déduction logique. Et malgré tous les efforts du monde, ça ne débouchera jamais sur un raisonnement logique. Maintenant, encore une fois, je reconnais que c’est une théorie plausible mais je préfère personnellement me baser sur des éléments concrets du film (dialogues, images) plutôt que sur des suppositions ou des aménagements de règles. Et puis en plus, s’il n’y a que sur la partie totem que nos avis divergent, ce n’est déjà pas si mal. 😉

      Publié par Wolvy128 | novembre 13, 2013, 4:29
  38. « Cependant, contrairement à toi j’ai l’impression, je respecte et accepte que tu puisses penser différemment.  »

    en effet, et je crois qu’aucun texte ne puisse te faire changer d’avis. C’est bien toi qui confonds supposition et logique. Tu te restreint aux faits la ou le raisonnement de base peut etre facilement compris. Libre à toi, ce n’est pas un drame, maintenant que je comprends de quelle maniere du vois les choses, peut etre ouvriras tu les yeux un de ces quatre.

    « Tu as le droit de te baser sur un article »

    c’est tres petit, et cela prouve une seule chose, c’est que tu ne sais pas lire l’anglais, car en aucun cas je ne me base entierement sur « un article » comme tu l’affirmes. Tu vois, c’est cette condescendance que je te reproche, tu dis accepter l’opinion des autres, mais dans un coin tu glisses une phrase (peut etre inconsciemment) qui suggere le contraire.

    en tous les cas, ce débat était assez plaisant et je serai bien curieux d’avoir l’avis de Nolan sur cette toupie également, je pense qu’il se marrerait pas mal, car à mon sens tu cherche la complication ou se trouve le plus simple.

    Publié par locust104 | novembre 13, 2013, 5:32
    • Désolé mais dans quasiment tous les commentaires que tu as laissé, tu n’as fait que revenir sur l’article sans forcément rebondir sur ce que je disais ou sur ce que d’autres ont dit ici. C’est un fait, je ne l’invente pas. Quant à mon niveau d’anglais, merci de t’en inquiéter mais je te rassure, il est plutôt bon. C’est un argument un peu facile pour tenter de mettre hors course quelqu’un qui a d’autres convictions. Mais à part ça, tu acceptes les avis divergents…

      Pour le reste, je suis surpris que tu me taxes de condescendant alors que les tournures de phrases méprisantes affluent dans chacun de tes commentaires (obstination, sache que, si tu n’as pas compris, demande-toi…). Dans le genre aveuglement, tu n’es donc pas mal non plus. Et encore, je me suis arrêté aux deux premiers, c’est-à-dire ceux pour lesquels je n’avais pas encore répondu quoi que ce soit. Tu comprendras donc pourquoi la tonalité de mes réponses ont été un peu conditionnées.

      Publié par Wolvy128 | novembre 13, 2013, 11:39
  39. je me relis et mon dernier commentaire était assez méchant, désolé, mais franchement ce que je voulais dire c’est que tu devrais développer ton esprit d’analyse en ne t’arretant pas aux faits mais en essayant également de comprendre où l’auteur veut t’amener. Ton obstination pour « LES FAITS » t’aveugle je crois bien.

    Publié par locust104 | novembre 13, 2013, 5:43
    • Justement, selon moi, comprendre l’approche de l’auteur n’est intéressante que si on se fie d’abord aux faits et à ce qu’on nous dit dans le film. Si on ne se fie pas un minimum aux faits, autant parler dans le vide et imaginer toutes sortes de choses totalement extravagantes. Des interprétations implicites peuvent bien sûr alimenter la réflexion mais en ce qui me concerne, je ne suis pas du genre à imaginer des événements pour tenter de les faire correspondre à ma vision des choses. Développer un esprit d’analyse ne signifie pas faire des suppositions jusqu’à nouvel ordre.

      Publié par Wolvy128 | novembre 13, 2013, 11:48
  40. de meme que pour l’alliance, c’est un autre sujet mais ça n’est pas une supposition. Ce genre de technique pour laisser des reperes visuels aux spectateurs est enseigné en école audio-visuelle…

    Publié par locust104 | novembre 13, 2013, 5:48
    • Si c’est enseigné en école audio-visuelle, ça doit sûrement être vrai… Non mais sérieusement, quel argument en mousse ! Désolé mais je n’adhère pas du tout à ce principe de totem du spectateur qui n’est selon moi pas du tout nécessaire. En plus, on voit clairement le personnage de Cobb scruter sa bague pendant le film, elle doit donc forcément avoir une valeur informative importante pour lui.

      Publié par Wolvy128 | novembre 13, 2013, 11:53
    • Avec le recul, je me rends compte que mes derniers messages ne sont pas non plus très sympas. Je m’en excuse, ce n’était pas mon intention mais c’est parfois difficile par écrit de faire valoir ses idées sans paraître trop imposant et fermé, surtout quand on réagit à chaud. En plus, c’est un peu idiot d’en arriver là à cause d’une divergence d’opinion alors qu’on semble tous les deux avoir apprécié le film, ce qui est quand même le principal.

      Publié par Wolvy128 | novembre 13, 2013, 6:24
  41. oui en fait je t’accorde un truc c’est que j’ai été agressif dès le départ, et encore plus dans mes derniers messages se voulant « moins méchants »… j’ai un peu trollé sur ce coup mais il faut dire qu’un débat ne peut pas toujours se dérouler dans le monde des bisounours. Tu étais pourtant courtois et j’ai essayé de l’être même si je n’y suis pas très bien arrivé.
    En conclusion, je crois qu’aucun de nous n’a tord ou raison car l’interpétation possible du film se fait selon le choix du spectateur. De meme que pour la toupie, tu choisis de prendre les faits alors que mon choix est de les adapter au contexte. C’est au final sans fin car je pense que tu seras d’accord, si on exclus les quelques basses remarques qu’on a pu faire, aucun de nous ne peut prouver qu’il a totalement raison ou tord.
    Voilà c’était en réponse à ton dernier message, car j’ai rien contre toi! (ni toi contre moi je pense)
    J’arrête de polluer maintenant 🙂
    bonne continuation

    Publié par locust104 | novembre 14, 2013, 9:53
    • Effectivement, je n’ai rien contre toi et si ça peut te rassurer, tu n’as rien pollué à mes yeux étant donné que, même si on s’est un peu emporté, tu as apporté des éléments nouveaux au débat et tu m’as amené à voir les choses différemment. Or, je pensais vraiment avoir fait le tour du film, donc au final c’est plutôt enrichissant. 🙂

      Bonne continuation également !

      Publié par Wolvy128 | novembre 14, 2013, 11:02
  42. vous oubliez tous que quand Cobb va dans les limbes avec Ariane pour ramener Saito et Fischer, il est endormit dans le niveau 3. Comme l’exposition du niveau 3 se fait avant que le van ne coule, il part dans les limbes au moment ou il meurt dans le niveaux 3 et non lorsque le van coule et qu’il se « noit ». parce que si le van coule bin il se réveille naturellement, normalement. Vous quand vous dormez et qu’on vous jette dans l’eau vous êtes mort instantanément ou vous vous réveillez ? moi je me réveille, mais s’il y a pas pu se réveiller c’est parce qu’il est mort endormit dans l’exposition (niveau 3 où il y a la neige) ensuite il tombe dans les limbes.

    Publié par nedjar | décembre 17, 2013, 2:50
    • Désolé mais c’est faux ! Comme expliqué dans l’article (et dans le film surtout), lors des différentes décharges, Cobb se trouve dans les limbes et ne peut donc pas se réveiller dans le van comme le reste de l’équipe. Et comme il est toujours sous sédatif, sa mort le renvoie à nouveau dans les limbes où il va pouvoir partir à la recherche de Saito.

      Publié par Wolvy128 | décembre 17, 2013, 3:40
      • il ne peut pas se réveiller dans les limbes parce qu’il est déjà mort dans l’exposition du niveau 3 et qu’il est deja dans les limbes.

        Publié par nedjar | décembre 17, 2013, 12:44
        • je voulais dire qu’il ne peut pas se réveiller dans le van parce qu’il est déjà mort dans l’exposition du niveau 3 et qu’il est deja dans les limbes.

          Publié par nedjar | décembre 17, 2013, 12:45
        • Exposition? Quoi qu’il en soit, on est au moins d’accord pour dire que lorsque toute l’équipe se réveille dans le niveau 1, Cobb lui retourne dans les limbes.

          Publié par Wolvy128 | décembre 17, 2013, 2:43
        • je voulais dire explosion. il retourne dans les limbes quand il meurt au niveau 3, car chronologiquement sa mort dans ce niveau précède la noyade dans le niveau 1.

          Publié par nedjar | décembre 17, 2013, 5:18
        • Ah d’accord c’est compréhensible alors. Personnellement je vois les choses différemment mais l’important est que l’issue soit la même. Sa mort, qu’importe le niveau dans lequel elle intervient, le renvoie dans les limbes.

          Publié par Wolvy128 | décembre 17, 2013, 5:25
  43. De plus Saito n’est pas vieux parce qu’il est arrivé avant Cobb dans les limbes mais à cause des remords. Mal est dans les limbes depuis longtemps et elle est pas vieille pour autant. j’imagine que c’est pareil pour Saito quand il est mort après sa blessure par balle. il est vieux à cause de ses remords.

    Publié par nedjar | décembre 17, 2013, 3:07
    • Je comprends ton raisonnement mais pour ma part, je trouve logique que le temps décuplé des limbes soit le responsable du vieillissement de Saito, comme c’est évoqué dans le film. Après, il est vrai que Mal n’apparaît jamais vieille alors qu’elle devrait l’être si on suit la même logique. Tout comme Cobb aurait aussi dû apparaître vieux quand il vit dans les limbes avec Mal (et qu’ils se suicident tous les deux pour quitter le rêve). Mais ils ne le sont pas donc je pense personnellement que c’est une volonté de Nolan de faire un parallèle entre la vision qu’ils ont l’un de l’autre et leur apparence réelle.

      Publié par Wolvy128 | décembre 17, 2013, 3:48
      • ça ne peut pas être la différence de vitesse d’écoulement du temps entre les niveaux. puisque Saito est vieux, en supposant qu’il ait pris 50 ans et que la mort de Cobb dans le niveau 3 succède à celle de Saito après 5 min, dans les limbes Saito est là depuis 5*20 = 100 min pas assez pour etre vieux. Si Coob est mort dans le niveau 1 et 5 min après Saito, Saito est dans les limbes depuis alors : 5*20*20*20=40000 min soit 27.7 jours pas assez non plus pour qu’il soit vieux.

        Publié par nedjar | décembre 17, 2013, 12:57
        • Désolé mais une fois encore, c’est faux ! Tes chiffres sortent de nulle part. Si on se réfère à ce qui est dit dans le film, le trajet de 10 heures qu’ils font en avion équivaut à 7 jours dans le premier niveau de rêve, 6 mois dans le second et 10 ans dans le troisième. Je te laisse donc imaginer ce que ça peut donner dans les limbes.

          Publié par Wolvy128 | décembre 17, 2013, 2:47
        • faut suivre un peu le film. je n’invente rien il dit dans le film que la dilatation se fait avec un facteur 20 à chaque fois qu’on passe dans un niveau inférieur. et puis en supposant qu’il ai vieilli de 50 ans c’est difficilement possible puisque comme tu dis 10h au niveau 0 correspondent à 10 ans au niveau des limbes. De plus à l’échelle d’écoulement du film il se passe au grand max 5 minutes entre la mort de Saito et celle de Cobb, comme on le voit le plus souvent, ce temps passé dans le niveau 3 à ce moment là, j’ai fait les calculs les plus pessimistes ci dessus qui ne corroborent pas la théorie du temps décuplé sur les niveaux dans l’explication du vieillissement de Saito. Jz ne dit pas qu’il y a pas décuplement du temps.

          Publié par nedjar | décembre 17, 2013, 5:15
        • Merci mais j’ai bien suivi le film et 10 heures dans la réalité correspond à 10 ans dans le niveau 3, pas dans les limbes. Comme je l’ai d’ailleurs précisé dans mon commentaire précédent.

          Publié par Wolvy128 | décembre 17, 2013, 5:19
        • autant pour moi, la durée est de 10 ans dans le niveau 3 pas dans les limbes. maintenant dans les limbes si on applique le coefficient 20 aux 10 ans, on obtient 200 ans dans les limbes. mais en supposant qu’il se passe que 5 minutes entre les deux morts dans le niveaux 3, Cobb rejoint Saito alors que Saito est dans les limbes depuis 5*20 =100 min !!!

          Publié par nedjar | décembre 17, 2013, 5:37
        • Encore faut-il savoir si le coefficient est le même dans les limbes? A ma connaissance, il n’en parle jamais dans le film, les chiffres évoqués s’arrêtent au niveau 3 (normal vu qu’ils ne comptaient pas descendre plus bas). Et comme c’est un niveau bien à part, il y a de quoi se poser des questions. De plus, pour moi, Cobb meurt noyé dans le niveau 1 du van, donc chronologiquement bien après Saito dans le niveau 3. Mais le calcul est logique sinon. 😉

          Publié par Wolvy128 | décembre 17, 2013, 5:57
        • Meme si Cobb meurt dans le niveau 3 il meurt apres Saito, le problème est pas là. Moi je pense donc qu’il est mort dans le niveau 3. Puisque on les voit tous se réveiller les uns apres les autres ds l’ascenseur au fur et a mesure que le niveau 3 explose. Bizarrement on nous montre pas Cobb a ce niveau 3 qui pourtant est par terre a côté de ariane. Apres seulement, le van tombe ds l’eau une fois que l’explosion ait tué tout le monde ds le niveau 3, le fameux coup de fouet.

          Publié par nedjar | décembre 17, 2013, 6:12
        • Évidemment que Cobb meurt après Saito mais le moment de sa mort est pertinent pour évaluer le temps passé par Saito dans les limbes en son absence. Il faut bien comprendre le principe de réveil sous sédatif pour pouvoir vraiment appréhender les décharges et les réveils. Cobb est toujours coincé dans les limbes au moment où les différentes décharges interviennent (ascenseur et van), il ne peut donc pas se réveiller dans les différents niveaux et meurt donc forcément noyé dans le van, ce qui le renvoie directement dans les limbes. C’est aussi pour ça qu’on ne le voit pas se réveiller dans les différents niveaux, au contraire de son équipe. Par contre, on le voit bien sombrer dans le van. Et l’explosion du niveau 3 ne tue personne puisque la décharge de l’ascenseur les ramène dans le niveau 2.

          Publié par Wolvy128 | décembre 17, 2013, 6:28
        • C’est pas la decharge qui les ramenent ds l’ascenseur c’est l’explosion ds le niveau 3. Meme ariane explique qu’ ils remonteront tous avec le coup de fouet de l’explosion. Elle dit une fois la musique s’arrête tu fais exploser l hôpital et ils remonteront tous les niveaux ensemble avec le coup de fouet.

          Publié par nedjar | décembre 17, 2013, 6:55
        • Tu as le droit de le penser mais c’est totalement faux pour moi car ça va à l’encontre des explications délivrées dans la première partie du film. J’en ai d’ailleurs longuement débattu dans les commentaires de l’article car c’est un point qui posait problème à beaucoup de gens.

          Une décharge s’opère dans le niveau précédent pour sortir le rêveur de son rêve. Non seulement c’est expliqué dans le film mais on le voit également très clairement à l’écran dans les premières minutes du film lors de l’opération sur Saito. En effet, lors de cette opération, Cobb quitte le second niveau de rêve (villa) grâce à la décharge (baignoire) déclenchée dans le premier niveau de rêve (appartement). Une décharge assez similaire à la chute du van quand on y réfléchit.

          Et c’est d’autant plus logique que cela se passe également comme ça dans la réalité. Effectivement, lorsqu’on rêve, c’est une décharge dans la réalité qui va nous sortir du rêve. C’est le cas avec Arthur lorsqu’on déséquilibre sa chaise et ce serait le cas pour nous si on nous faisait exactement la même chose. Sinon, l’autre moyen de se réveiller d’un rêve profond sous sédatif est de faire une chute directement dans le rêve. Et c’est justement de cette façon que Fisher et Ariane quittent les limbes, en se jetant dans le vide pour revenir dans le niveau 3.

          Publié par Wolvy128 | décembre 17, 2013, 7:17
        • C’est pas la chute qui ramene fischer et ariane des limbes mais la mort. De meme ils sont sortient du niveau 3 par leur mort causé par lexplosion. Ils lont dit ds le film la chute du reveur le reveil du niveau inférieur. Mais là c’est qu’il y a pas de chute au niveau 3 mais ds les limbes donc ca ne s’applique pas pour les faires sortir des limbes. Il auraient fallu qu’ils chutent de l’hôpital.

          Publié par nedjar | décembre 17, 2013, 7:30
        • Je crois qu’il vaut mieux en rester là car je prends la peine d’exposer des arguments, que j’ai en plus déjà évoqué dans de précédents commentaires, pour appuyer mes explications et tu ne fais que répéter les mêmes choses sans tenir compte du moindre argument, et en avançant en plus des inepties assez monstrueuses. Dans un rêve profond sous sédatif, la mort ne réveille pas le rêveur mais le plonge dans les limbes. Ce que tu dis n’a donc aucun sens.

          Publié par Wolvy128 | décembre 17, 2013, 7:57
        • La mort ds un niveau le reveil ds le niveau superieur. Jen suis persuadé j’ai pas besoin de ton aprobation. Par contre la mort ds le niveau 1 envoie vers les limbes car sous sedatif au niveau 0. Il le dit que Saito s’il meurt tombe ds les limbes mais a ce moment là il est ds le niveau 1 c’est pour ca qu’il dit qu’il va tomber ds les limbes. C’est pas compliqué pourtant.

          Publié par nedjar | décembre 17, 2013, 8:02
        • Tant mieux si tu en es persuadé mais le film dit absolument le contraire. En effet, il est clairement expliqué que dans un rêve profond sous sédatif, seul la décharge et la chute dans le rêve permettent de se réveiller. La mort, quant à elle, envoie directement dans les limbes, et ce quel que soit le niveau dans lequel cela se produit. En plus, Saito meurt dans le niveau 3 et non dans le 1 donc tu te contredis toi-même.

          Publié par Wolvy128 | décembre 17, 2013, 8:13
        • Non je me contre dit pas. C’est cobb qui le dit apres la fusillade il dit que si Saito meurt maintenant il tombera ds les limbes et c’est logique car audessus il sont sous sedatif. Mais faut pas en tirer des généralité sur tout les niveaux. Qu’est ce qui t’en donne le droit ? Deplus jai dit que cobb est mort ds le niveau 3 pas saito. Lui il est mort ds le niveau 1.

          Publié par nedjar | décembre 17, 2013, 8:18
        • Je vais prendre le temps de t’expliquer vu que tu ne sembles vraiment pas comprendre. La raison pour laquelle la mort ne les réveille pas (comme habituellement) est parce que pour cette opération, ils sont tous sous l’emprise d’un sédatif amélioré qui les plongent dans un sommeil profond et stable, capable de supporter les rêves imbriqués. Et forcément, le sédatif est valable pour l’ensemble de la mission (vu qu’ils le prennent tous dans l’avion au début) et non juste pour un niveau de rêve. Du coup, la mort ne les réveille pas mais les renvoie dans les limbes. Et tu te contredis bel et bien puisque Saito est bien mort dans la forteresse du niveau 3. Certes, il est blessé dans le premier niveau mais il ne décède de ses blessures que dans le niveau 3. Et tout ça, ce ne sont pas des interprétations mais des faits, donc je ne vois pas comment on pourrait les contester.

          Publié par Wolvy128 | décembre 17, 2013, 8:29
        • Bref c’est un debat sans fin on est pas daccord. Mais c’était intéressant de discutailler avec toi 😉

          Publié par nedjar | décembre 17, 2013, 8:38
        • Sur le dernier point abordé, il n’y a pas vraiment à être d’accord vu que c’est assez concret mais effectivement, on ne sera pas d’accord sur le reste. Et ce n’est pas grave, comme on dit dans ce cas-là, on est d’accord d’être en désaccord. 😉

          Publié par Wolvy128 | décembre 17, 2013, 8:41
        • Sur le dernier point aussi on est en desaccord. Car moi aussi je base mon interprétation sur des faits, jai juste pas voulu entrer ds une nouvelle explication.

          Publié par nedjar | décembre 17, 2013, 8:50
        • Il n’y a justement pas d’interprétation à avoir sur le dernier point abordé vu que ce sont des faits, de surcroît clairement expliqués dans le film. C’est pour ça que je ne comprends pas comment on peut les contester.

          Publié par Wolvy128 | décembre 17, 2013, 8:58
        • Pour en revenir au problème. Saito ne meurt pas vraiment ds le niveau 3 mais ds le 1 a cause de la balle. Comme il est grièvement blessé au niveau 1 l’effet se fait ressentir ds le niveau 3. Car on ne voit aucune blessure sur saito ds le niveau 3. De plus le sedatif n’agit que sur le niveau 1 a aucun moment ils disent le contraire.

          Publié par nedjar | décembre 17, 2013, 9:05
        • Désolé mais Saito meurt bien dans le niveau 3. Certes, à cause de la balle reçue dans le niveau 1 mais dans le niveau 3 tout de même. Concernant le sédatif, je me demande vraiment si c’est nécessaire de répondre alors que le bon sens devrait te permettre de comprendre la situation tout seul. Si le sédatif n’agit plus, ils se réveillent forcément. Comme c’est le cas pour ceux revenus dans le niveau 1 qui attendent la fin de l’effet du sédatif pour revenir à la réalité. Donc si le sédatif n’agissait que pour le niveau 1, il n’y aurait pas d’autres niveaux. Et donc pas de film…

          Publié par Wolvy128 | décembre 17, 2013, 9:11
        • Le sedatif ne sert que pour le niveau 1 j’en suis persuadé. Pour s’endormir vers les autres niveaux, ils utilisent une methode differente de celle du puissant sedatif que le chimiste a créé. Car le sedatif c’est pour les maintenir endormit ds le niveau 0 qd ils vont ds les niveaux inferieur.

          Publié par nedjar | décembre 17, 2013, 9:17
        • Je t’écoute, quelle méthode alors?

          Publié par Wolvy128 | décembre 17, 2013, 9:21
        • Il faudrait que je revois le film pour mieux repondre. Mais cobb faisait de l’extraction avant d’aller voir le chimiste, il utilisait une méthode particulière qu’on nous detail pas ds le film, il me semble. Bin c’est celle ci. A base de chimie peut etre aussi mais pas comme avec le chimiste.

          Publié par nedjar | décembre 17, 2013, 9:27
        • Ok donc c’est bien ce qu’il me semblait, aucun argument. Désolé mais j’ai l’impression que tu préfères t’enfoncer dans tes contradictions plutôt que de reconnaître une erreur de compréhension.

          Publié par Wolvy128 | décembre 17, 2013, 9:30
        • Je suis désolé de te décevoir mais j’ai pas du tout le sentiment d’être ds l’erreur.

          Publié par nedjar | décembre 17, 2013, 9:32
        • Tu ne me déçois pas mais je trouve ça un peu triste de ne pas être capable d’apporter des arguments pour étayer ses convictions. Chacun a le droit de penser ce qu’il veut mais le minimum, c’est quand même de savoir pourquoi. Ici ta vision ne repose sur rien et tu inventes des choses pour essayer que ça tienne la route. Ne pas voir que tu es dans l’erreur (sur ce point-là en tout cas), c’est soit de la mauvaise foi intellectuelle soit de la stupidité.

          Publié par Wolvy128 | décembre 17, 2013, 9:42
        • Si tu le dis…

          Publié par nedjar | décembre 17, 2013, 9:44
      • Désolé le commentaire date un peu, mais j’avais pris du retard sur cet article (que je suis toujours avec assiduité). Mal n’est PAS dans les limbes, c’est une projection du subconscient de Cobb. Elle n’a aucune raison d’être vieille, elle apparaît comme s’en souvient Cobb, c’est tout.

        Publié par Pierrot | janvier 3, 2014, 4:38
        • Tu as totalement raison ! Je me suis laissé entrainé dans la discussion sans réfléchir. Je pensais au moment où Cobb et Mal construisent leur vie dans les limbes et qu’ils n’apparaissent jamais vieux mais au moment de la mission, il ne s’agit effectivement pas de Mal mais d’une projection du subconscient de Cobb. Merci pour la précision ! 😉

          Publié par Wolvy128 | janvier 3, 2014, 4:51
  44. Il n’ y a pas de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir…

    Autant la conclusion du film est volontairement ambiguë quant à son interprétation, autant là tu as juste mal compris Nedjar.

    La réponse à votre divergence d’opinion est très bien expliquée dans le film. Revisionnes le film, et acceptes que tout le monde peut se tromper. Parfois on sort plus grand en reconnaissant ses erreurs qu’en voulant à tout prix avoir raison.

    Au passage Wolvy, je réponds à ton post juste après le pavé que j’ai posté un peu plus haut :
    Je ne cherchais nullement à te convaincre. J’ai simplement pris le point de vue du « rêve » car tu as déjà très bien détaillé la thèse de la « réalité » et j’ai trouvé que c’est ce côté la qui manquait un peu à ton article.
    Mon intervention n’est qu’un complément, mais je suis d’accord avec tout les arguments que tu avances, c’est d’ailleurs ce qui m’a plu dans ton analyse.

    Si l’on en croit l’opinion qu’a validé C.Nolan à propos de son film, c’est bien pour questionner la notion de réalité que toute cette problématique est développée et mise en scène dans le film.

    « In a way, the movie is its own maze designed to plant a simple little idea in the viewer’s mind: “reality” is a relative concept. »

    Encore merci aux acteurs, au réalisateur et à tout ceux qui ont participer à cet excellent film qui d’une certaine façon est déjà devenu un classique et encore merci à toi pour ta réflexion personnelle et la possibilité que tu nous donnes d’en débattre ici.

    En espérant que cette intervention recentrera le débat sur quelque chose de plus constructif 😉

    Publié par Flo | décembre 18, 2013, 3:31
    • D’accord Flo, merci pour la précision, je comprends mieux maintenant !

      C’est vrai que la théorie du rêve n’est pas évoquée dans l’article car j’ai préféré me limiter à mon interprétation personnelle, et non aux différentes interprétations possibles. Mais les commentaires peuvent facilement y remédier donc merci pour le complément, ça ne peut pas faire de mal. En plus, sans adhérer à cette théorie, je trouve tout de même qu’elle tient la route sur plusieurs points donc elle mérite qu’on s’y intéresse pour se faire sa propre opinion.

      En tout cas, merci pour ton message extrêmement bienveillant, c’est toujours très agréable à lire ! 😉

      Publié par Wolvy128 | décembre 18, 2013, 4:39
  45. Et voilà un exemple flagrant qui montre que tout le monde peut faire des erreurs, j’ai réussi à faire deux phrases qui n’ont aucun sens dans le post juste au dessus en oubliant des mots !

    « tout le monde peut »
    « ce côté la qui manquait »

    🙂

    Publié par Flo | décembre 18, 2013, 3:51
  46. Merci c’est tout de même mieux comme ça. J’ai pas trouvé comment éditer mon post et j’avais pas pensé que tu pouvais le faire toi-même.

    Je continuerai a vérifier l’avancement du sujet sur mon mail, et d’ici là je te recommande Le Prestige que j’évoque rapidement dans mon premier post et qui devrait te plaire si tu ne l’as pas déjà vu 😉

    A bientôt !

    Publié par Flo | décembre 18, 2013, 6:29
  47. Bonjour je me pose quelques questions sur quelques points qui ne semble déranger personne (je suis pour la thèse du réveil car d’après ce que j’ai compris dans le film, il est claire qu’on peut ressortir des limbes en se tuant comme dans tous les rêves d’ailleurs. Seulement cela semble impossible a faire car dans les limbes on se croit dans la réalité pure et dure donc aucune raison de se tuer).
    Première questions: a la fin du film dans les limbes,Cobb meurt-il parce qu’il se noie dans le niveau 1 ou parce que Mall lui plante un couteau dans les limbes?? Il serait plus plausible qu’il soit mort noyé dans le niveau 1, car si le coup de couteau de Mall l’avait tué, il se serait directement réveillé dans la réalité( j’ai trouvé ma réponse en écrivant la question^^) de plus ce coup de couteau ne semble pas le déranger ni lui faire le moindre mal!!
    Mais comment est-ce possible????
    Deuxième question : Quand Cobb meurt des limbes ou il se trouvait dans le monde construit par Mall et lui, pourquoi se retrouve-t-il dans des limbes différentes ??( ou le monde semble-t-il a été construit par Saito ) de plus je ne comprend pas que ce monde construit par Saito contiendrai ce fameux château japonais inventé par (si j’ai bien tout compris) l’architecte choisit au début du film pour le reve emboité ??
    Dernière chose a ne PAS oublié !!!!LE TOTEM NE SERT PAS A DISCERNER LE RèVE DE LA RéALITE mais bien à savoir pour le propriétaire du totem s’il est dans son rêve ou dans celui d’un autre puisqu’en ne connaissant pas ses propriétées phisique, un rêveur autre que lui n’aurait pu le faire apparaitre dans le rêve donc le totem apparait dans le rêve de son propriétaire et est absent dans le rêve d’un autre. c’est pour ça que je n’arrive pas a accepter que la bague de mariage et que la toupie soient des totems puisqu’elles servent a discerner semble-t-il le rêve de la réalité …………………….
    Voila merci s’il vous plait de m’éclairer ……. :))

    Publié par paolo | janvier 3, 2014, 4:28
    • Hello,
      Ca fait un moment que je ne l’ai pas vu (c’est fou, j’ai du le voir déjà 5-6 fois, mais je finis par oublier certains détails), mais il me semble que Cobb sort une 1ère fois des limbes (couteau, saut dans le vide…en tout cas ce n’est pas montré directement me semble).
      Ce qui est sûr c’est qu’il y retourne une 2e fois, cette fois dans un monde à l’image de Saito.
      Par contre pas d’accord avec toi sur le point  » si je prends un coup de couteau je vais direct à la réalité ». Le sédatif faisant toujours effet, zou il repart pour un tour gratos dans les limbes.

      Publié par Pierrot | janvier 3, 2014, 4:56
    • En ce qui concerne ta première question, il meurt selon moi noyé dans le van du niveau 1 et c’est ça qui le renvoie à nouveau dans les limbes. J’en parle d’ailleurs dans les commentaires précédents. Sinon, comme Pierrot, je signale que la seule façon de se réveiller dans un sommeil profond sous sédatif est d’attendre qu’il ne fasse plus effet.

      Pour ta deuxième question, il ne s’agit pas de deux limbes différentes pour moi. Simplement, dans les limbes, chacun construit son semblant de réalité comme il l’entend. Et pour Saito, c’est sa propre maison. La même maison qui a été reconstituée par l’architecte de la première mission au début du film pour faire croire à Saito qu’il s’agissait bien de la réalité.

      Enfin, pour le rôle du totem, je ne suis pas d’accord. Il sert bien à distinguer le rêve de la réalité selon moi, comme en témoigne l’explication qui est donnée à Ariane dans le film. Si on se réfère à l’histoire de Mal et Cobb, ce dernier utilise d’ailleurs le totem de Mal pour lui montrer qu’ils sont dans un rêve (les limbes) et qu’il faut retourner à la réalité.

      Publié par Wolvy128 | janvier 3, 2014, 5:34
  48. Mais il me semble que la propre maison de Saito qui est d’ailleurs un appartement a été reconstituée dans le rêve au niveau -1 alors que ce château est au niveau -2 …! Mais j’y ait réfléchi et je pense que c’est « symbolique » ils se sont rencontré dans ce château et peut être se quittent (pour tjs) dans ce château (si fin dans un rêve) ou alors il se sont rencontré dans ce château en ennemi et en sont ressortit en allié aidé l’un et l’autre pour se souvenir qu’il ne sont pas dans la réalité et s’aider a la regagner (si fin en réalité).
    Ensuite j’ai remarqué autre chose, après avoir découvert que Cobb a essayé en vain de voler son secret, à la sortie de l’hélico Saito dit a Cobb :
    « êtes vous prêt à me faire confiance ou préférez vous vieillir hanté par les regrets et attendre de mourir seul? »
    Ensuite lors de la mission « inception » dans le niveau -1, alors que Saito est blessé couché sur le sol du hangar, Cobb lui dit après lui avoir avoué qu’il ira dans les limbes s’il meurt: »ce fera de vous un vieillard
    Saito: un vieillard hanté par les regrets
    Cobb : et qui attend de mourir seul
    Saito: non je reviendrai et nous seront a nouveau jeunes côtes a côtes ».
    Enfin dans la dernière scène des limbes dans le château japonais:
    Saito dit : « nous étions jeune cote a cote a présent je suis un vieillard
    Cobb: hanté par les regrets
    Saito: qui attend de mourir seul
    Cobb: je suis revenue pour vous rappeler une chose que vous avez su autrefois que ce monde est irréel (sa je pense que le fait de voire la toupie tourner sans fin l’aide a sens souvenir)
    Saito: afin de me convaincre d’honorer ma part du marché
    Cobb: d’avoir confiance en moi. Revenez que nous soyons a nouveau jeunes cote a cote »

    j’ai eu du mal a comprendre pourquoi trois fois les mêmes répétitions. Mais j’en ai conclus qu’il fallait comprendre l’importance de cet inception, puisqu’en fait nous comprenons ainsi que ces deux hommes sont « lié » le destin de l’un repose entre les mains de l’autre en quelques sortes. Qu’en pensez vous??

    Autre question : qu’elle est la décharge pour passer du niveau -1 au niveau réalité? Car il ne ‘semble pas y en avoir et s’il attendent la fin de l’agissement du sédatif pris dans l’avion il vont passer encore une petite semaine dans ce rêve, est-ce le cas?

    Ensuite,si on se tue dans les limbes avant la fin du sédatif on y retourne c’est ça? et s’y on se tue après?? On retourne dans la réalité direct??

    Dernière question : pourquoi quand Ariane et Cobb arrivent dans les limbes pour chercher Fischer non seulement ils sont tout a fait conscient qu’ils sont dans les limbes ( alors qu’ils ne devraient pas l’être) ainsi que Fischer semble l’être puisqu’il ne résiste pas quand Ariane le fait sauter Alors que quand Cobb retombe dans les limbes du monde imaginé par Saito la il semble effectivement qu’il se pense être dans la réalité… ou disons un peu perdu.. et c’est en alliant leur bribes de souvenir avec Saito qu’il vont tout deux parvenir a échapper du rêve qui aurait pu devenir leur réalité à tout 2.

    Encore une question !!!!! pourquoi quand ils se voient ils se souviennent l’un de l’autre comme quelqu’un sortant d’un rêve a demi-effacé????? qu’est6ce que ça veut dire ???

    Et dernièrement dsl mais je ne suis résoluement pas d’accord avec toi pour le rôle du totem, c’est arthur qui le dit et je ne l’invente pas il dit bien a Ariane que ce totem permet de savoir pour le proprietaire du totem s’il est le réveur ou s’il se trouve dans le rêve d’un autre.
    Cette toupie à une autre fonction mais ne tiens pas un rôle de totem ou du moins pas le même rôle que celui décrit par arthur.

    Voila bonne soirée, merci de m’éclairer a nouveau …. :))

    Publié par paolo | janvier 3, 2014, 10:08
    • Je vais essayer de répondre point par point car il y a beaucoup de questions dans le message et, structurellement, ce n’est pas évident de s’y retrouver. 😉

      Pour le château (qui est plutôt une immense villa pour moi), je reste sur mon explication qui me semble tout à fait logique. Lors de la toute première mission visant à voler une information à Saito, l’architecte a selon moi tout simplement reconstitué la véritable villa de Saito pour lui faire croire qu’il s’agissait de la réalité. L’appartement du niveau -1 est quant à lui un des biens de Saito, lui aussi reproduit par l’architecte. Sauf que cette fois, il va remarquer une faille dans la reproduction (tapis). La villa des limbes n’est donc pas symbolique pour moi mais purement logique.

      En ce qui concerne le lien entre Cobb et Saito, je suis d’accord. Ils ont un destin commun, d’où ces échanges répétés.

      Concernant la décharge entre le niveau -1 et la réalité, il n’y en a pas. Il faut attendre la fin de l’effet du sédatif, ce qui peut effectivement prendre jusqu’à une semaine, mais ce n’est pas montré à l’écran car pas vraiment nécessaire au récit.

      Ensuite, pour la question du sédatif, si on meurt durant un rêve profond sous sédatif, on est plongé dans les limbes. A partir du moment où le sédatif n’agit plus, on se réveille.

      Pour les limbes, je trouve normal qu’ils se rendent compte qu’ils y sont puisque c’est leur destination. Il n’est pas difficile de savoir quand on est dans les limbes mais de s’en souvenir lorsqu’on y passe du temps. Rien d’étonnant du coup à ce que Fisher et Ariane en soit conscient alors que c’est plus délicat pour Saito et Cobb qui y ont passé plus de temps. En se revoyant, ils se remémorent néanmoins des bribes de vie partagées. Ce qui permet à Cobb de ramener Saito lorsque celui-ci prend finalement conscience qu’il rêve toujours.

      Enfin, pour le totem, il est vrai que Arthur dit ça à Ariane mais ton interprétation est trop restrictive je trouve. S’il servait seulement à indiquer au propriétaire du totem qu’il est dans le rêve d’un autre, il ne serait que partiellement utile. Pour moi, les propriétés physiques des rêves étant différentes de la réalité, l’utilisation d’un totem dans ceux-ci permet de se rendre compte qu’il ne réagit pas de la même façon que dans la réalité, et donc de percevoir le caractère illusoire du rêve. Mais j’avoue que ce n’est que mon interprétation et si on se fie à la tienne, cela fonctionne tout aussi bien. Par contre, je ne vois pas en quoi la toupie ne pourrait pas être le totem de Mal et la bague celle ce Cobb. Même avec ton interprétation, cela tient la route.

      Publié par Wolvy128 | janvier 3, 2014, 10:49
  49. merci de ces réponses en effet cette toupie et cette bague peuvent être des totems dont le rôle est bien plus intéressant que la définition que nous donne arthur du rôle du totem !! Mais alors pourquoi ce dernier nous donne cette définition la? C’est a cause de cela que je n’arrive pas a concevoir que ce soit des totems et pourtant c purement logique.
    Pour le reste tes réponses me satisfassent 😉
    Dernière question a laquelle tu n’a pas répondu, pourquoi Cobb et Saito se souviennent ils l’un de l’autre comme une personne surgit d’un rêve a demi effacé? qu’est-ce que ce terme signifie?
    Autre question, au début du film quand arthur meurt dans SON rêve, est-ce pour ça que le rêve « s’effondre » ? parce que le rêveur y est mort?
    Encore une question : Dans un rêve,seul le le rêveur crée le cadre du rêve? Qui peut avoir des projection ?? Seul le sujet ? Ou tous les autres membres du rêve? Si tel est le cas, alors comment voit on la différence entre le sujet (subconscient dans lequel on entre si g bien tout compris) et les autres membres du rêve??
    voila, merci de m’éclairer encore :))

    Et pour ce qui est du chateau-villa Je suis d’accord c’est surement sa villa dans la réalité en fin de compt mais je pense tout de même que c’est symbolique puisque la première foi qu’ils ont rêvé ensemble c’était dans cette même pièce du même château, l’un contre l’autre (en ennemi). Alors que le dernier rêve qu’ils vivront ensemble se déroule dans cette même pièce du même chateau mais en allié. Et si on peut supposer que c’est la dernière foi qu’il rêveront ensemble c’est parce qu’il est sure que Cobb ne rêvera plus jamais à l’aide de ce dispositif de rêve car il s’en servait pour travailler ou pour voire sa femme, or on peut penser qu’il ne fera plus ce type de travail une foi retrouvé ses enfants et qu’il ne cherchera plus a etre avec sa femme qu’il ne peut voire que grâce aux rêves, puisqu’il en a fait le deuil.
    Je trouve ça beau lol

    Publié par paolo | janvier 4, 2014, 1:52
    • Si, j’y ai répondu ! « En se revoyant, ils se remémorent néanmoins des bribes de vie partagées. Ce qui permet à Cobb de ramener Saito lorsque celui-ci prend finalement conscience qu’il rêve toujours. » Le terme de rêve à demi effacé ne veut rien dire d’autre que ce qu’il signifie textuellement. Ils ont partagé un rêve tous les deux et ce souvenir est à demi effacé par le temps passé dans les limbes.

      Pour l’effondrement du rêve au début, je ne pense pas me souvenir qu’il donne une explication. Mais ton interprétation me convient. Ou alors, le rêve s’effondre simplement car le protagoniste (Saito) a découvert qu’il s’agissait d’un rêve et non de la réalité, et cherche à se réveiller.

      Sinon, en ce qui concerne les projections, j’aurais tendance à dire que tous les sujets d’un rêve peuvent en avoir. Je ne pense pas que ce soit énoncé clairement dans le film mais si on tient compte de la toute première mission par exemple, une projection du subconscient de Cobb (Mal) apparaît alors qu’on est dans le rêve de Arthur. Ce qui me fait croire que tout le monde peut en avoir, ça dépend du subconscient.

      Publié par Wolvy128 | janvier 4, 2014, 3:33
      • Pareil, je pense que tout le monde peut en avoir. Mais dans le film, il me semble que seul Cobb en a alors qu’il n’est pas le rêveur. Sûrement qu’il est le seul a être assez dérangé pour ne pas pouvoir contrôler ses projections.

        Publié par Pierrot | janvier 4, 2014, 3:41
  50. a d’accord! Donc récapitulons : La structure d’un rêve est crée par l’architecte cette structure est connue par le rêveur qui la retranscrit dans le rêve. Le rêveur y compris le sujet et les autres personne vivantes du rêve peuvent avoir des projections, seulement on peut dire qu’il y a une différence entre les projection de tous et le subconscient du sujet qui est sous forme de « projections ». Est-ce cela, y a t il vraiment une différence entre le subconscient du sujet et ses projections ???
    Autre question: pourquoi quand cobb se la joue monsieur Charles lors de l’inception sur fischer, au moment ou il se déconcentre a la vue de ses enfants, tous le subconscient ( de fischer j’imagine) se tourne vers lui alors que j’avais compris que le subconscient ne s’attaque finalement qu’au rêveur car il est le seul a pouvoir modifier les propriétés physiques d’un rêve …?

    Publié par paolo | janvier 5, 2014, 3:39
    • Quand on parle de projections, on parle de projections du subconscient donc il n’y a pas de distinctions à faire selon moi. Tous les sujets du rêve peuvent en avoir. Tu me sembles faire une fixation particulière sur le rêveur alors qu’il n’a pourtant pas d’autres capacités que celle d’abriter les rêves. Et lors des rêves imbriqués, c’est justement bien utile puisqu’il faut idéalement laisser une personne derrière pour déclencher la décharge (Yusef, Arthur…).

      Pour le reste, je ne pense pas que les projections du subconscient ne s’attaquent qu’au rêveur. Certes, elle le recherche, comme le signale Arthur, mais elles peuvent s’en prendre à n’importe qui pour moi. En effet, quand Cobb recrute Ariane au début, ses projections (dont Mal) s’en prennent à Ariane alors qu’on est pourtant dans le rêve de Cobb je crois. Tout comme dans le premier niveau de la mission, les projections de Fisher attaquent toute l’équipe alors qu’on est dans le rêve de Yusef.

      Publié par Wolvy128 | janvier 5, 2014, 5:31
  51. a oui c vrai puisqu’ils ne contrôlent pas leur projection et donc a partir de ce moment la ces projections sont du subconscient ok compris
    quand cobb recrute ariane au début c’est bien ariane qui rêve ça j’en suis sure.
    mais pourquoi alors le subconscient de fischer se retourne vers cobb quand ce dernier se déconcentre à la vue de ses enfants? Cette action n’est en aucun cas contre fischer …?

    Publié par paolo | janvier 5, 2014, 6:20
    • Il me semble que le rêve à la base est peuplé par le subconscient du rêveur. Les projections ont tendance à s’attaquer aux autres personnes car le subconscient capte que y’a un truc louche qui se passe. J’aurais tendance à dire que c’est Cobb qui rêve d’ailleurs au début. Et c’est pour ça que le subconscient de Fisher s’attaque à Cobb aussi.
      PS: désolé j’avais pas répondu au bon commentaire.

      Publié par Pierrot | janvier 5, 2014, 6:30
      • Pas de soucis, je vais effacer ton message précédent. 😉

        Sinon, je suis d’accord avec toi, j’allais d’ailleurs y répondre. Les projections ont tendance à s’en prendre aux autres pour protéger le sujet. Dans la scène évoquée, le subconscient de Fisher capte qu’un truc louche est en train de se passer quand Cobb lui annonce qu’il est dans un rêve. Du coup, ses projections vont essayer de le protéger en cherchant le rêveur et en s’attaquant aux personnes susceptibles d’être hostiles à Fisher, en l’occurrence Cobb.

        Publié par Wolvy128 | janvier 5, 2014, 6:36
  52. Mais quand cobb attire son attention sur la situation, sur le fait que fischer est dans un reve le subconscient de fischer se tient absolument tranquille!! ce n’est que quand cobb se concentre sur son propre subconscient (ces enfants) que le subconscient de fischer s’alerte c’est ça que je ne comprend pas

    pierrot tu me met un doute là
    J’étais persuadé que dans le rêve il s’y trouvait le rêveur, le sujet ( c’est son subconscient qu’on « explore » ) et les autres membres du rêve autre que les projections. Ces membres du rêve (comme eams,ou ariane au niveau 2 par exemple) sont en quelques sortes des rêveur spectateurs puisqu’ils ne créent pas le rêve et qu’on entre pas dans leur subconscient. Alors que toi tu a l’air de dire que le rêveur et le sujet ne font qu’un ……….. je suis perplexe :/

    Publié par paolo | janvier 5, 2014, 6:49
    • En même temps, le sujet, c’est juste une personne du rêve qui, contrairement aux autres, ne sait pas qu’elle est dans un rêve (Saito au début, Fisher durant la mission). D’où les projections du subconscient qui tentent de la protéger. Mais je maintiens que tout le monde peut avoir des projections puisque Cobb en a à plusieurs reprises, même lorsqu’il n’est pas le rêveur ou le sujet du rêve. Comme Pierrot l’a dit précédemment, c’est sans doute dû au fait que son passé est un peu tordu et qu’il n’arrive pas se contrôler comme les autres.

      Sinon, pour répondre à ta question, je pense que le subconscient de Fisher ne réagit pas avant car malgré la découverte qu’il est dans un rêve, le discours de Cobb est cohérent et Fisher semble préparé à une telle éventualité. Aucune raison donc de s’inquiéter outre mesure. Mais dès que les souvenirs de Cobb ressurgissent (ses enfants), son comportement change et ce changement alerte forcément Fisher. Il y a en effet de quoi se poser des questions quand une personne s’arrêter soudainement de parler pour fixer un point au loin. Et cette inquiétude de Fisher se manifeste par une mise en alerte de ses projections.

      Publié par Wolvy128 | janvier 5, 2014, 7:09
  53. rêveurs spectateurs qui participent au rêve bien entendue!! je ne confond pas avec les projections.

    Publié par paolo | janvier 5, 2014, 6:50
  54. merci Wolvy128 et pierrot pour vos réponses a tous ces petits détails qui me génaient tout est plus claire maintenant merci a vous 2!!

    Publié par paolo | janvier 5, 2014, 8:42
  55. C’est vrai que c’est super intéressant de voire comment les autres interprètent certaines choses mais en tout cas tu m’a l’ai hyper calée sur le film !!!! Tu as réponse a tout!!!
    Dernière question : a coi sert l’explosion du bâtiment du niveau 3 lors de l’inception?
    Sachant que arthur lance deja une décharge au niveau 2 pour réveiller les rêveurs… serait-ce une décharge de secours au cas ou ….?
    Parce qu’en fait l’explosion réveille les rêveurs au niveau 2, l’ascenseur les réveil au niveau 1 et ils sont donc réveillés avant que la camionette touche l’eau et ainsi avant la dernière décharge. Donc l’une des deux décharge aurait pu être évité soi la camionette soit l’explosion ..

    Publié par paolo | janvier 5, 2014, 9:08
    • Je ne sais pas si j’ai réponse à tout mais je sais en tout cas expliquer à chaque fois pourquoi je pense de telle ou telle façon. Mais ça ne veut pas forcément dire que j’ai raison, chacun est vraiment libre d’interpréter le film comme il le souhaite au final. 😉

      Pour ta dernière question, tu n’es pas le seul à la poser car j’ai le souvenir d’en avoir déjà discuté avec d’autres dans les commentaires. Et ton raisonnement est logique ! Par contre, il faut bien comprendre le fonctionnement de la décharge pour ne pas faire d’erreur. Une décharge a toujours lieu dans le niveau précédent pour sortir les personnages du rêve. On nous le montre d’ailleurs dès le début (avant de nous l’expliquer plus tard) avec la décharge de la baignoire qui sort Cobb du niveau de rêve avec la villa pour le ramener dans celui de l’appartement. A partir de là, les décharges de l’ascenseur et du van sont donc indispensables puisque la première ramène les rêveurs dans le niveau 2 et la seconde les ramène dans le niveau 1 (où ils attendront la fin du sédatif pour se réveiller). Quant à l’explosion dans le niveau 3, il ne s’agit pas d’une décharge pour moi mais simplement d’un moyen d’avertir Ariane et Cobb (qui sont dans les limbes) qu’ils doivent revenir pour ne pas manquer la succession de décharges. En effet, la mort de Fisher dans le niveau 3 n’était absolument pas prévue dans le plan et ils ont donc dû improviser pour s’en sortir. Et comme ils n’étaient pas censés se rendre dans les limbes, l’explosion de la forteresse n’était certainement pas planifiée comme une décharge. D’ailleurs, c’est en se jetant dans le vide (chute dans le rêve) que Fisher et Ariane quittent finalement les limbes.

      Publié par Wolvy128 | janvier 5, 2014, 11:07
      • On peut rien dire avec toi … t’as reponse à tout et tu imposes t’as vision des choses à tout le monde.

        Publié par nedjar | janvier 5, 2014, 11:21
        • Tiens, te revoilà toi? T’es culotté de me dire que j’impose ma vision des choses alors que je prends le temps d’argumenter chaque point de façon tout à fait honnête. Contrairement à toi qui n’a jamais avancé le moindre argument pour appuyer tes convictions. De plus, quand je me trompe, je le reconnais volontiers (certains de mes commentaires en attestent d’ailleurs). Alors que toi, tu préfères t’enfermer dans tes contradictions.

          Publié par Wolvy128 | janvier 5, 2014, 11:34
        • On peut comprendre le point de vue d’autrui sans forcément tomber d’accord ni se contredire… Encore faut-il que ce point de vue soit cohérent. Je confirme que Wolvy est suffisamment ouvert d’esprit pour cela car c’est ce qu’il a fait avec moi alors que mon opinion sur le film est différente de la sienne.

          Tu as bien de la chance que je ne sois pas l’admin de cette page car j’aurais supprimé ton dernier commentaire sans aucune hésitation. C’est simplement une attaque personnelle qui ne fait avancer en rien la discussion qui, je te le rappelle, concerne le film.

          Allez rien que pour toi : http://fr.wikipedia.org/wiki/Projection_(psychanalyse)
          Premier paragraphe, à lire et à méditer dans le calme.
          Bonne chance 😉

          Publié par Flo | janvier 6, 2014, 1:17
        • Je n’ai encore jamais supprimé le moindre commentaire car c’est une forme de censure et j’estime que chacun a le droit de s’exprimer (même si je ne suis pas toujours d’accord avec les propos soutenus évidemment) pour autant que ça reste dans le cadre de la bienséance. Et ici, je pense que c’est quand même le cas même si, comme tu le dis Flo, le dernier commentaire de Nedjar ne fait avancer en rien la discussion.

          En tout cas, merci pour ton soutien et pour le lien ! 😉

          Publié par Wolvy128 | janvier 6, 2014, 1:37
        • je suis d’accord on est là pour discuter dans la joie et la bonne humeur. Je voulais juste dire qu’il y a multitude d’interprétations dont celle de Leonardo Dicaprio comme expliqué dans le lien AlloCiné.

          Publié par nedjar | janvier 6, 2014, 11:00
        • Je n’ai jamais dit qu’il n’y avait qu’une seule interprétation possible. C’est un film ouvert qui peut être interprété de différentes façons. Seulement, certaines théories se heurtent rapidement à des incohérences ou des contradictions (ce que ne dit pas le lien Allocine vu qu’il ne va pas en profondeur). Et c’est ça que je te reprochais un peu. Pas le fait d’avoir une théorie différente de la mienne mais le fait de ne pas pouvoir expliquer avec des arguments solides pourquoi tu y croyais. Ou de rester sur tes convictions même quand la preuve t’est apportée que le raisonnement n’est pas cohérent.

          Publié par Wolvy128 | janvier 6, 2014, 2:45
  56. J’ai une question. Si sa femme est morte car elle avait l’idée que le monde était irréel , pourquoi Cobb ne fait pas l’extraction de cette idée pour éviter qu’elle se suicide ? Il dit bien être le meilleur des extracteurs au début du film .

    Publié par alex | août 14, 2014, 7:53
    • Tout simplement car extraire une idée à quelqu’un ne la fait pas disparaître selon moi. Au début du film, Cobb et son équipe essaient par exemple de dérober une idée à Saito mais quand bien même ils y arriveraient, Saito ne va pas oublier cette information pour la cause.

      Publié par Wolvy128 | août 14, 2014, 2:22
    • Content de voir qu’il y a toujours des personnes pour continuer à s’interroger sur ce film…Et à chaque fois ça me donne envie de le revoir.
      Comme l’a dit Wolvy, une extraction ne fait pas disparaître l’idée. Ce que tu suggères n’est ni plus ni moins qu’une nouvelle inception en fait : implanter l’idée à sa femme qu’elle est bien dans la réalité. Voilou voilou.

      Publié par Pierre | août 14, 2014, 2:54
    • Parce que ça ne marche pas comme ça.
      à la base, ils ne savaient pas ce qu’ils faisaient ni de leurs limites.
      Il n’a conscience d’avoir implémenter cette idée que le monde est iréel qu’a la fin du film au niveau 4, c’est ce qu’il pense et sait au plus profond de lui même.
      Que Inception ne permet pas seulement de « savoir » ce qui se passe au plus profond de chacun, mais qu’on peut y instiller une idée, un « ver » qui nous ronge de l’intérieur.
      Et ce ver sournois, il sait au plus profond de lui même (niveau 4) que c’est lui qui en est responsable d’où le remord eternel qu’il ressent, ce pourquoi il ne peut plus batir de mondes.
      Il a des remortds, mais pourquoi ? pourquoi ? remords d’être responsable de son suicide, mais pourquoi responsable de son suicide ? d’avoir abandonné ses enfants et lui même ?
      Parce que dans leur subconscient durant les 50 ans, il n’a pas prété attention à leur fragilité commune.
      Ils n’ont pas vécu 50 ans de vie commune dans un monde fictif de leur rêve, ils ont vécu 50 ans fictifs dans leur tête, au plus profond d’eux mêmes, de leur pulsions, de leurs instincts.

      Et en voulant la reveiller, il lui a fait prendre conscience que leur monde fictif était irréel.
      Il l’a fait de façon dramatique en lui demandant un acte de confiance ultime, celui de mettre la tête sur un rail et que le train leur passe dessus, « crois moi, le monde est irréel, est confiance ».
      A leur reveil, cette idée « crois moi, le monde est irréel » est devenu cette idée entêtante qu’aussi vrai que cela puisse paraitre, tout ceci est irréel.
      Le monde réel pour Mall n’étant alors que trop peu, un « mauvais rêve, un cauchemard » auquel croit Cobb,
      il convient donc de forcer Cobb à se suicider avec Elle.
      Comme il refuse, elle commet alors l’acte ultime, le contraindre le jour de l’anniversaire à se tuer en sautant de la chambre d’hotel. Contrainte car elle a écrit une lettre + déclarée saine d’esprit par 3 psy.

      Sauf qu’on le sait, elle est morte et lui, vivant.

      Il n’aurait jamais pu lui enlever cette idée entêtante car il ne savait pas à l’epoque que c’était possible.
      Il le devine. Arthur lui, pensait que c’était impossible au départ et pourtant c’est le meilleur dans son domaine au monde. ça en dit long !

      Tant bien même il aurait essayé, il n’aurait pas pu. C’est en fait le dilemne de sa vie, il est condamné à revivre ses souvenirs et ses remords en boucle en ayant toujours l’espoir de lui faire entendre raison.
      C’est ça qu’il fait à chaque fois. Mais la Mall n’est que sa projection mentale de la vraie Mall, pas la vrai.
      Il ne peut changer ce qu’il a fait.
      Et aller changer cette idée folle est impossible, même pour lui.
      Pour Fischer, il incruste un ver pernicieux qu’il dot agir différement de son père, qu’il ne doit pas essayer d’être son père, mais quelqu’un d’autre, lui.
      il n’a jamais été question de lui retirer une idée de la tête.

      Ariane lui pose la question au niveau 3:
      « tu cherches à éliminer des projections de Fischer pour effacer une partie de sa mémoire ??  » (une phrase de ce genre) et il lui répond que non, ce ne sont que des projections, il ne cherche qu’a gagner du temps pour Fischer et Saito.

      Donc non, il n’aurait pas pu lui enlever cette idée folle à sa femme, c’est une certitude.
      Comprend bien que l’idée, c’est vraiment cette idée folle.

      Fischer, à la base, a un père ingrat qui n’a fait que le mépriser toute sa vie, l’écraser, et jusqu’a sa mort, il a eu sa dernière phrase « déçu ».
      Il n’a pas d’autres idées particulières et on ne sait pas quels sont ses motivations par la suite.
      L’idée du faussaire est de rendre cohérente l’idée que le fils s’émancipe du père avec sa bénédiction.
      Pour ça: Fischer doit ressortir du plus profond de lui même que son père l’aimait à sa façon et qu’il était déçu qu’il cherche à l’imiter et non à devenir lui même l’homme qu’il est sensé être.
      La fin du niveau 3 étant ce coffre fort imaginaire qui renferme ce jouet enfant qui lui fait dire que son père l’aimait malgré tout et que cela vaut plus qu’un testament.
      Testament ne disant de toute façon rien de plus qu’il est un homme et doit renoncer à cet héritage familal pour faire sa propre vie, son propre empire, « faire sa vie ».
      Et c’est ça à son reveil qui va le motiver: « faire sa vie comme homme, batir son empire par lui même et non par héritage »
      ce que souhaite Saito puisqu’ainsi Fischer renonce à être à la tête d’un empire détenant 50% des ressources mondiales.

      Mais « enlever » cette idée, non. Ce n’est pas possible.
      c’est pour ça d’ailleurs à la base que incruster ce ver est un acte d’une violence inouï et impardonnable en soit.
      D’où le prix enorme de l’affaire et que Saito soit pret à acheter une compagnie entière d’avion pour s’assurer du bon déroulement de l’intervention.
      On parle donc bien de millions sinon des milliards de dollars en jeu.
      et que la tête mise à prix de Cobb fasse qu’il soit pisté jusqu’a Monbassa

      Publié par Robb | septembre 12, 2014, 2:41
  57. Bonsoir, je viens suite à un revisionnage et un éclairage sur la fin.
    j’ai obtenu réponse à ma question mais je constate que beaucoup de gens se prennent la tête pour rien et il me semble bien, j’en suis convaincu même que l’article repose sur de fausses idées.

    Les choses sont très simples:
    à la base, il n’y a qu’un sédatif simple qui fait que 5 min = 1h
    De ce sédatif léger, il peut se passer n’importe quoi, on en revient
    Le sédatif de Yussuf est très puissant et dangereux. Tellement dangereux que les autres n’étaient pas au courant de sa sédation violente.
    cela est nécéssaire car ils veulent faire ce qui n’est en théorie pas possible, c’est à dire accéder au niveau 3 du subconscient et que le tout reste stable.
    Car il faut insinuer dans l’esprit une idée qui va modifier la personnalité de l’individu à tout jamais.
    C’est un acte d’une extrême gravité et d’une cruauté importante.

    Pour cela, il n’existe qu’une sédation par une personne unique dans son genre, Yussuf.

    Le problème de ce sédatif révélé au niveau 1 quand Saito est mortellement touché, c’est qu’il nécéssite de rester 1 semaine complête quoiqu’il arrive, cette scène est majeure et conditionne le film.
    ce qui se passe ensuite dans les autres niveaux n’a pas d’incidences, ils doivent mourir pour se reveiller plus vite au niveau 1. Le problème de sédation initial n’a pas court. C’est pourquoi Arthur prépare les explosifs à l’hotel et que Earnes fait de même dans la forteresse.

    Il faut ensuite aller à la chute du van:
    Saito et Cobb ne se reveillent pas, ils ne seront pas repêchés.
    D’ailleurs, la question que l’on pourrait se poser est de savoir quel espoir ils ont en emmenant dans les niveaux inférieurs Saito étant donné que sa blessure est gravissime, avaient ils l’intention d’aller à l’hopital ? mhhh…
    je crois qu’ils en parlent, une question de gagner du temps pour tenir le coup, peut être le plonger dans une sorte de coma.
    Toujours est il que Cobb et Saito sont mort au niveau 1 et qu’ils sont très loin des 7 jours.

    La fin n’étant au manifeste qu’un songe puisque la toupie de toute façon tourne bien trop longtemps, bien plus longtemps que chaque fois qu’il a essayé de la faire tourner dans la réalité.
    Pour s’en convaincre, la scène de fin est bien trop iddylique: absence de la grand mère, présence bienveillante de son père qui pourtant est un homme très très occupé et qui arrive étrangement avant son fils à l’aéroport.
    Ses enfants qui sont dans la position « exacte » où on les voit tout au long du film et qui est le seul souvenir qui lui reste d’eux.

    Il est évident que Saito a subit le même sort mais nous n’en verrons rien.

    La suite pour les survivants n’est pas évident, Fischer pense toujours qu’il s’agit d’un kidnapping organisé par son oncle. L’image de son père dans le niveau 3 est juste le germe de l’idée à lui incruster, celui du fils réconcilié avec son père.
    Quoiqu’il en soit, ils sont tous des intrus dans l’esprit de Fischer et Fischer a un subconscient militarisé, formé par des extracteurs qui chercheront inévitablement à tuer les intrus.

    Le retour dans l’avion est incertains pour nos protagoniste en bonne condition mentales, sauf Fischer qui aura son idée de démanteler l’entreprise familiale, Saito et Cobb seront eux, des légumes à n’en pas douter, une eternité dans les limbes.

    Cobb avait dit justement qu’ils étaient à leur reveil des esprits vieux dans un corps jeune.
    Reveil déja extrémement douloureux moralement avec en prime un subconscient altéré sans vraiment le vouloir:
    Il a instillé l’idée à sa femme que le monde dans lequel elle vivait (lors des 50 années de sucbonscience) était iréelle, pour la pousser à revenir à la réalité.
    Problème, cette idée l’a transformée à jamais et à son reveil, cette idée était incrustée au plus profond d’elle même.
    On a tous cette idée de savoir si nous revons une vie entière pur se reveiller à notre mort: on en a fait des religions, des espoirs. là, cette idée supplante le reste, c’est ce qu’il lui a fait sans le savoir à l’epoque.

    Concernant la toupie, cet objet qui leur rappel le rêve ou la réalité, il importe peu qu’elle appartienne ou non à la personne. Cobb dit qu’il faut qu’elle reste à soi, mais c’est seulement lui.
    La Toupie, le dé, la pièce d’echec d’Arianne symbolise uniquement l’ancrage dans la réalité.
    Qui n’a jamais dit « pince moi, je rêve », car se pincer signifie une douleur et dans un rêve la douleur n’existe pas.
    Or on sait bien que dans un rêve on peut avoir la sensation de douleur, se pincer n’est pas suffisant, et dans l’Inception, le procédé est plus intense, donc le pincement est inutile.
    On est donc comme dans un jeu vidéo immersif. Comment distinguer le rêve e la réalité ? en ayant un objet-fétiche et une action spécifique qui ne pourra pas être reproduit en rêve.

    la Toupie qui tourne sans fin est le symbole de cette fiction, d’un rêve absurde.
    Qu’il appartienne ou non à Cobb n’a pas d’importance. Cobb, lui, focalise sa pensée sur cette toupie, c’est son point d’ancrage, son « doudou » comme on dirait à un enfant.

    A la fin, il laisse derrière lui la toupie comme sa femme a décidé d’enfermer la sienne dans un coffre fort et a choisie de l’oublier.

    Ce qui m’avait laissé un doute à la fin du film était vraiment ce point: « pourquoi ne pas mourrir au niveau 1 après tout ? » et là, j’avais eu la réponse sur le site du sédatif spécial imposant 7 jours de vie au niveau 1
    Rappelez vous chez Yussuf, les gens dorment 3 à 4h et cela parait quelque chose d’abominable à Saito et pour les autres aussi.
    Mais pour ces gens, C’est vivre au delà.
    « Les limbes », ce n’est pas non plus le but recherché, puisqu’une succéssion incohérentes de scènes du subconscient.
    Rappelez vous également, une claque ne les reveillent pas ces 10 personnes endormies.
    Quand au raisonnement que tout ceci est un rêve, il ne tient pas car l’ensemble est cohérent, alors que les rêves sont absurdes, comme le niveau 1 où le train arrive, le niveau 2 avec un hotel qui part dans tous les sens et un niveau 3 dans une forteresse imaginaire pour cacher un mourrant.
    Par contre, Paris, son père, l’avion, ça, c’est réel et cohérent dans le film.

    Publié par Robb | septembre 12, 2014, 2:10
    • Bonjour ! J’ai lu attentivement votre commentaire mais j’avoue que je n’y comprends absolument rien, désolé. Peut-être le français n’est-il pas votre langue maternelle car beaucoup de phrases sonnent comme une mauvaise traduction. Quoi qu’il en soit, ce que vous dites au début concernant le sédatif est faux. Dans le cas d’un rêve profond sous sédatif, la mort ne ramène pas le protagoniste au niveau 1, pas plus qu’il ne le réveille d’ailleurs, mais l’envoie dans les limbes. C’est assez limpide dans le film.

      Publié par Wolvy128 | septembre 12, 2014, 4:50
      • Bonjour,
        Le Français est ma langue maternelle et je vis en France, s’il y a des passages que vous ne comprenez pas, je suis à votre disposition pour vous le reformuler selon votre degré de compréhension.

        Concernant le sédatif, vous n’avez apparemment pas du suivre le film.
        Nous voyons bien que si Arthur pose des explosifs dans l’ascenseur, ce n’est pas pour rien, c’est bel et bien pour provoquer une décharge, et imposer la sortie du niveau 2 pour accéder au niveau 1.
        La mort au niveau 2 impose donc un reveil en 1.
        De même, la mort au niveau 3 dans la forteresse n’est pas anodine, provoque le reveil en 2 puis 1 par l’explosion de l’hotel. Ceci permettant d’éviter d’attendre la fin du « reve ».

        Publié par Robb | septembre 12, 2014, 3:47
        • Ce n’est pas certains passages que je trouve incompréhensibles, c’est vraiment l’ensemble du message. Donc pas la peine de reformuler, c’est inutile je crois. Peut-être est-ce dû à la structure (ou son absence plutôt) et l’orthographe alors.

          Sinon, je vous rassure, j’ai bien suivi le film. Et je vous répète que ce que vous dites est faux, ou en tout cas mal exprimé. En effet, il ne faut pas confondre mort et décharge. Les différentes décharges ne provoquent pas la mort des personnages (sinon ils seraient directement envoyés dans les limbes) mais les ramènent dans le niveau précédent, comme vous le dites et comme c’est expliqué dans l’article.

          Publié par Wolvy128 | septembre 12, 2014, 4:02
  58. Pas de soucis, par contre, vous démontrez votre extrême grossièreté dans vos propos, et ce n’était pas nécessaire à l’ensemble.
    Que vous ayez des problèmes des problèmes cognitifs vous empêchant de comprendre ce que je dis, ça ne me gène pas, je n’ai rien contre, à chacun ses problèmes, mais cela ne vous autorise pas à vous montrer à la limite ordurié.

    Vous vous focalisez sur quelque chose de faux: les limbes et la mort.
    Lorsqu’au niveau 2 de l’hotel, Arthur pose les explosifs, c’est bien pour provoquer la mort de l’ensemble du groupe.
    cette mort les ramenant au niveau 1 et non dans les limbes.

    Maintenant, si mon orthographe ou ce que je dis ne vous intéresse pas ou vous déplait, il n’est pas nécessaire d’y répondre,surtout si c’est pour vous montrer aussi désagréable, ce qui est également un manque d’éducation.
    Je me suis exprimé ici avec respect et cordialité, j’attend de même de mon interlocuteur.
    C’est une question de savoir-vivre. être sur internet ne vous autorise aucunement à vous comporter de la sorte

    Publié par Robb | septembre 12, 2014, 4:37
    • Ce serait bien de se calmer un petit peu. J’ai relu mes 2 messages et je ne vois pas en quoi j’ai été grossier (tout au plus ferme) à votre égard (contrairement à vous dans votre dernière intervention d’ailleurs). Si c’est pour la supposition initiale concernant la langue maternelle, j’en suis désolé mais je croyais sincèrement que vous n’étiez pas francophone à la lecture de votre commentaire. C’est parfois le cas sur le blog et ce n’est en aucun cas une attaque personnelle.

      Je passerais en revanche sur les problèmes cognitifs que vous me prêtez, qui témoignent je crois de l’importance réelle que vous attribuez à l’éducation, au savoir-vivre ou tout simplement au respect. J’ajouterais néanmoins que l’orthographe n’est pas optionnel, ni n’a pour but de plaire, et qu’il ne faut donc pas s’étonner de ne pas être pris totalement au sérieux si le message délivré souffre d’autant de fautes. Et si le fait de rectifier une erreur vous apparaît désagréable, ce n’est alors pas très intéressant de poster un message et d’en débattre.

      Pour en revenir au film, je ne me focalise pas, j’essaie juste de vous expliquer pourquoi vous êtes dans le faux et vous vous obstinez à vous enfoncer dans vos contradictions. Les explosifs sont destinés à faire chuter l’ascenseur et ainsi provoquer la décharge leur permettant de revenir au niveau 1, pas de les faire mourir. En effet, on sait de source sûre (Saito et Cobb) que la mort dans un rêve profond sous sédatif envoie les personnages dans les limbes. Du coup, si les personnages mourraient réellement à la suite de la forteresse ou de l’ascenseur, ils devraient se retrouver dans les limbes et non dans le niveau précédent.

      Publié par Wolvy128 | septembre 12, 2014, 5:09
      • et moi d’insister sur le fait que cette mort ne vaut que et uniquement que pour le niveau 1 pour le motif suivant:
        le sédatif est très puissant et est là pour stabiliser les rêves.
        Mais après, non, ça ne s’applique pas.
        Nous pensons tous les 2 que l’autre se trompe, mais vous ne souhaitez pas échanger, simplement imposer votre avis.
        Pour moi, vous pensez ce que vous voulez, je vous donne simplement mon avis.
        Au niveau 1, earnes souhaite tuer Saito pour le reveiller. Cobb lui répond que non, le sédatif impose de rester 7 jours sinon, il entrera dans une sorte de coma végétatif.
        Ce qui se passe aux autres niveaux ne subit pas la même règle du tout.
        Les explosifs n’ont pas pour but de faire chuter l’ascenseur, vous imaginez bien qu’il n’y a pas besoin de faire sauter 5 ou 6 charges d’explosifs pour faire chuter un ascenseur mais bien pour s’assurer qu’ils meurent et donc se reveillent au niveau 1.

        Après,vous avez une interprétation différente, tant mieux pour vous.

        Concernant l’orthographe, j’insiste, persiste et signe, il n’est pas optionnel, mais la façon de souligner ceci à votre interlocuteur est grossier et ne se fait pas.
        C’est aussi une question de politesse, de civisme et de courtoisie.
        Lorsque votre interlocuteur fait l’effort de poster un message sur votre blog, le minimum est de bien l’accueillir et pas de l’injurier sur son orthographe. C’est entrée en la matière qui est inadmissible.
        Vous êtes attaché à l’orthographe, je suis attaché à la politesse et vous vous êtes montré grossier, désagréable et injurieux dès le départ.
        ce n’est pas une façon de faire, je regrette. Je n’attend pas des excuses, ça m’est completement égal vous avez agit, vous en assumez les conséquences.
        je vous informe donc que même l’orthographe de l’interlocuteur vous déplait, il est grossier et incorrect de lui en faire le reproche de la façon dont vous l’avez fait, il y a un minimum à tenir.
        Et vous savez parfaitement au vu texte que j’ai écrit que j’ai pris le temps et le soin d’apporter ma contribution, et que je suis Français et parle parfaitement français.
        Il s’agissait donc déjà de base d’une grossièreté de votre part.

        Votre avis ne m’a pas semblé pertinnent, j’ai expliqué pourquoi.
        ça ne vous plait pas, tant pis pour vous. Votre réponse est d’une telle agressivité depuis le départ et d’une telle incorrection qu’il me semble que vous n’avez en réalité pas compris le film et que vous n’avez décidément pas envi d’y lire autre chose que des avis dans votre sens.

        inutile par contre de me répondre, je ne lirais pas la suite, je me suis assez fait insulté pour la journée

        Publié par Robb | septembre 12, 2014, 6:00
        • D’accord avec ROBB sur le principe, il n’écoute que lui même.

          Publié par nedjar | septembre 12, 2014, 6:17
        • Si vous le voulez bien, je vais quand même vous répondre car vous avancez beaucoup d’inepties sur lesquelles je me dois de réagir. Même si vous ne lisez pas le message, ça pourra toujours être utile.

          Tout d’abord, avant de commencer à faire des reproches sur l’accueil reçu par vos messages, ce serait peut-être bien également de faire votre propre critique. Effectivement, à part le premier message où j’ai mal supposé l’origine de vos difficultés à vous exprimer (et pour lequel je me suis excusé si ça vous a blessé), la suite n’a été qu’en réaction à votre propre tonalité (« vous n’avez pas suivi le film », « votre degré de compréhension »…). Inutile donc de me faire des leçons de politesse et de respect, vous semblez avoir pas mal de difficultés dans ce domaine. Ni même de regretter des injures imaginaires à votre égard. Si injure il y a eu, c’est uniquement en ce qui concerne la forme de votre commentaire. Et encore, c’est excessif de votre part d’y voir une injure je trouve ! A ce petit jeu, votre message peut alors tout à fait être considéré comme une injure à la langue française. Mais peut-être n’est-il pas important pour vous de respecter la langue française? J’ai pourtant cru comprendre que le respect vous était cher.

          Ensuite, pour revenir un moment sur l’orthographe, vous vous en débarrassez assez facilement. Je tiens tout de même à rappeler qu’il ne s’agit pas d’un luxe, ou d’un outil pour plaire ou déplaire. Ce n’est pas un principe personnel auquel on choisit de s’attacher ou pas, c’est un ensemble de règles à respecter. Le minimum de respect et de courtoisie lorsqu’on veut faire valoir son opinion est donc de proposer un message le plus correct possible. Bien sûr, ça peut arriver à tout le monde de faire des fautes (moi le premier) mais il y a quand même des limites. Écrire n’importe comment et déplorer par la suite qu’on ne soit pas compris, ou que son avis ne soit pas respecté, c’est assez paradoxal comme comportement. D’autant plus que je le répète, ce n’est pas un luxe, on est tous armé de la même façon lorsqu’il s’agit d’orthographe et de grammaire.

          Enfin, en ce qui concerne le film, je crois que les précédents commentaires (et même les autres du site) attestent que je suis plutôt ouvert à la discussion et que je suis prêt à reconnaître mes erreurs ou des avis contraires. Simplement, je pense qu’il faut être de bonne foi et un minimum pertinent dans l’échange, sinon ça ne sert à rien. Chacun peut effectivement avoir sa propre interprétation mais lorsque l’on aborde des points précis, c’est trop facile de se cacher derrière des divergences d’opinion alors qu’il y a des arguments concrets qui réfutent l’une ou l’autre théorie. En l’occurrence, je vous oppose une contradiction nette et solide à la forme de vos propos (sur la finalité on semble être d’accord en plus), et vous préférez camper sur vos positions. D’autant plus que vous vous contredisez vous-même. En effet, Saito est mort dans le niveau 3 de la forteresse et a quand même atterri dans les limbes, ce n’est donc pas propre au niveau 1. Et pourquoi ça le serait d’ailleurs? Libre à vous de le penser bien sûr, mais à nouveau, pourquoi prendre la peine de poster des messages si vous ne faites rien des réponses. Vous me faites un peu penser à Nedjar qui avait une attitude semblable à la vôtre.

          Quoi qu’il en soit, je pense que cela ne servirait à rien de prolonger davantage la discussion. Il vaut mieux en rester là.

          Publié par Wolvy128 | septembre 12, 2014, 6:44
  59. Bonjour,

    Apres avoir découvert ce blog grâce à votre article sur Ennemy, j’ai eu envie de revoir Inception et de revenir ici.
    🙂

    Je suis encore une fois d’accord avec votre analyse qui confirme mes pensées et me permet également de pousser le raisonnement. Les propositions des autres lecteurs sont très intéressantes et l’une d’elle me donne un doute sur le totem de Cobb. (La bague de Cobb = totem du spectateur). Même si la théorie de son alliance me parait la plus cohérente.

    Cependant j’aimerais donc faire une remarque concernant le totem de Cobb :

    En effet, un totem est un objet personnel n’appartenant à personne d’autre. Au debut du film Arthur explique la nécessité d’avoir un totem à Ariane, il dit bien que si elle le touche, il ne lui servira plus à rien. J’insiste sur le « si elle le touche. »

    Je pense que le totem de Cobb est bel et bien son alliance et non la toupie qui appartenait à sa femme, mais le choix de son alliance ne me plait pas beaucoup car il est possible que par exemple lors d’une poignée de main ou autre quelqu’un touche cette alliance et donc le totem.

    Ce choix est donc soit en contradiction avec ce qui est dit, soit un très mauvais choix car facilement « touchable » et il ne servirait plus a rien ! Enfin je cherche la petite bête…

    Même si je le répète la théorie de son alliance me parait la plus cohérente, je n’exclus pas le fait que la bague de Cobb soit le totem du spectateur. En effet, l’argument utilisé pour contrer cette théorie est je cite :  » le totem de Cobb est bel et bien son alliance et non la toupie qui appartenait à sa femme « . Je vous rejoins encore une fois sur le fait que la toupie ne soit pas le totem de Cobb !  »

    Le fait de penser que l’alliance n’est pas le totem de Cobb n’implique pas le fait que ce soit necessairement la toupie.

    En effet, serait-il possible que Cobb ai gardé son totem secret même aux yeux du spectateur ! 😉

    Cordialement.

    Merci pour votre blog.

    Publié par 07hman | septembre 15, 2014, 3:21
    • Bonjour,

      Et tout d’abord merci pour votre commentaire et pour le fait d’être revenu sur le site après votre visite de l’article sur Enemy, ça fait extrêmement plaisir. 🙂

      Concernant votre message, je suis plutôt d’accord avec ce que vous dites dans le sens où l’alliance est vraiment une prédiction personnelle. En effet, je la mentionne dans l’article car j’ai le sentiment qu’il s’agit du totem de Cobb mais je reconnais qu’aucun argument ne le prouve catégoriquement. Et d’ailleurs, le fait qu’il s’agisse ou non de son totem n’influence pas vraiment l’interprétation générale du film. Ce qui est important, c’est surtout de comprendre que la toupie ne peut pas l’être, comme vous le dites très justement. Quoi qu’il en soit, il est donc tout à fait possible que son totem ait finalement été gardé secret.

      A bientôt j’espère !

      Publié par Wolvy128 | septembre 15, 2014, 3:48
  60. Bonsoir, j’ai revu le film et je voulais avoir des avis sur l’explication. Je ne n’avais pas fait du tout attention à l’alliance et merci pour cette info. Pour autant j’ai lu beaucoup de fois que la toupie n’était pas son totem et qu’il n’est pas fiable, pourtant cela marche quand même comme test. Il l’utilise la première fois dans l’hotel après le train au début du film. Si quelqu’un peut m’expliquer
    Merci

    Publié par Béchennec | novembre 2, 2014, 11:16
    • Bonsoir, c’est justement le fait qu’il utilise à plusieurs reprises la toupie qui prête à confusion. Mais si on se fie précisément à ce qui est dit dans le film, elle ne peut pas être son totem. Ce qui ne veut pas dire que l’alliance l’est forcément, c’est simplement l’option qui me semble la plus plausible et vers laquelle je me dirige.

      Publié par Wolvy128 | novembre 2, 2014, 11:20
  61. Bonsoir, suite à notre petite discussion sur Interstellar j’ai vu que vous aviez également fait un article sur Inception et j’ai eu envie de le revoir. Et cette fois ci je suis d’accord en tout point avec vous sur la vision de Nolan et sur la fin du film. Félicitation pour l’article et pour votre site.

    Publié par Nico | décembre 2, 2014, 3:39
    • Bonsoir Nico, et merci d’avoir pris le temps de laisser un petit message de remerciement sur l’article et le site, ça fait toujours extrêmement plaisir. J’espère que vous repasserez de temps à autre discuter de films ou d’interprétations. 🙂

      Publié par Wolvy128 | décembre 2, 2014, 4:20
  62. Bonjour,

    Bravo pour l’article, il m’a éclairé sur de nombreux points et j’avoue être globalement d’accord avec vous!

    Cependant j’avais une petite question d’interprétation:

    Si on admet que la toupie n’est pas le totem de Cobb, pourquoi l’utilise t’il tout au long du film? Je veux dire, quel sens cela a t’il pour lui? Je comprends que cela sert à semer le doute pour le spectateur tout le long du film mais du coup je ne vois pas trop l’intérêt qu’il a lui à l’utiliser s’il sait pertinemment que ce n’est pas son totem et que du coup le résultat sera faussé!

    Voila, j’ai lu avec attention quasiment tous les messages, beaucoup de personnes demandent des explications sur des choses dites et redites, et je vous trouve au contraire très calme et posé pour re expliquer tout à chaque fois (rapport à votre petite altercation du dessus). J’espère quand à moi avoir posé une question originale, qui est plus de l’ordre de l’interprétation!;)

    Pour info, ça fait un petit moment que je n’ai pas vu le film (je l’ai quand même vu 3 fois) donc si cette question n’est pas pertinente je m’en excuse par avance!

    Publié par Jeanchap | décembre 3, 2014, 5:34
    • Bonjour Jeanchap, je ne pense pas que cette question ait déjà été posée (en tout cas pas en ces termes), donc pas besoin de s’excuser. Et puis de toute façon, il n’y a pas de mal à reposer une question, surtout lorsque l’article compte autant de commentaires 😉

      Pour vous répondre, je suppose que Cobb garde tout simplement la toupie en souvenir de sa femme vu qu’il s’agit de son totem. On peut aussi imaginer que cela lui permet de se rappeler ce qui lui est arrivé, et ainsi ne pas se laisser duper par les projections d’elle qu’il voit dans les rêves. Mais c’est très personnelle comme interprétation, je le reconnais.

      En tout cas, merci pour le compliment sur l’article, j’apprécie beaucoup. Il est vrai que, dans la mesure du possible, j’essaie toujours d’apporter une réponse aux commentaires car je trouve que c’est la moindre des choses par rapport au temps que les internautes ont pris pour laisser un message. Après, il peut y avoir quelques frictions mais c’est tout de même assez rare. Même en cas de désaccord, je suis content des échanges qu’on peut avoir sur ce genre d’article.

      Publié par Wolvy128 | décembre 3, 2014, 5:47
  63. Merci de votre réponse!:)

    Effectivement, je pense aussi qu’il la garde symboliquement, en souvenir de sa femme, néanmoins le fait qu’il s’en serve comme totem justement (la faire tourner pour voir s’il rêve ou pas), je trouve ça bizarre du coup puisque ça n’est pas son totem! Bref, je vais être obligé de re re re regarder le film pour voir comment la chose est amené!

    Sinon, j’avais une autre question qui me chiffonne (depuis que je suis tombé sur cet article je me repose plein de questions!!^^)

    Alors, c’est pas tellement quelque chose que je n’ai pas compris car ça n’intervient pas dans le film (il me semble), c’est plus une extrapolation de ce qui pourrait se passer:

    Est ce qu’une personne admettons bloquée au niveau 3 peut se réveillé avec une décharge de deux niveaux supérieurs (niveau 1)? Ou doit elle passer obligatoirement par tous les niveaux?

    Et du coup, si on admet un groupe de personne au niveau 3, toutes les personnes dont le rêveur se réveillent (ils passent donc au niveau 2) sauf une personne qui reste au niveau 3, techniquement il n’y a plus de niveau 3 puisque le rêveur s’est réveillé? La personne restée dans ce niveau meurt elle? (et elle va dans les limbes si sous sédatif profond ou elle se réveille sous sédatif léger)

    Ou plus simple: une personne bloqué au niveau 3, il n’y a plus de niveau 2, comment revient elle au niveau 1?

    Autre questions du coup, je trouve dommage que les limbes ne soit pas plus expliquées dans le film, c’est quand même quelque chose de difficile à appréhender je trouve, comment les limbes fonctionnent elles? Puisque c’est le rêve de personne? Où sont ils réellement?

    Ps: en écrivant je crois que j’ai trouvé un semblant de réponse: le problème d’apesanteur qui apparait dans le niveau 2 suite au saut dans le vide du van au niveau 1 n’apparait pas dans le niveau 3 donc je ne pense pas du coup que le choc de niveau 1 ai une incidence sur le niveau 3! Bon je laisse ma question quand même car du coup je ne comprends pas comment un niveau peut exister alors que le rêveur du niveau est réveillé! Et je me pose toujours la question concernant les limbes!

    Merci par avance!:)

    Publié par Jeanchap | décembre 4, 2014, 12:56
  64. Bien sur, tout ça en admettant que les personnes soient sous sédatif puissant et qu’ils ne peuvent pas mourir pour directement revenir au niveau 0!;)

    Publié par Jeanchap | décembre 4, 2014, 1:00
  65. Bon en fait je suis désolé j’ai la réponse à ma question: « Mais qu’en est-il de Cobb? Étant resté dans les limbes avec Mal, il ne peut donc pas remonter dans les différents niveaux. Ce qui va provoquer sa mort dans le niveau 1 où il se noie dans le van »

    En fait il me semblait que dans le film, des personnes remontaient les niveaux alors que les rêveurs étaient réveillés, du coup je ne comprenais plus! Et du coup si un rêveur se réveille pendant que d’autres personnes sont dans ce rêve, le rêve s’effondre, comme au début quand ils sont dans le rêve de saïto!

    Désolé pour avoir fait la question et la réponse!^^

    Néanmoins j’aimerais avoir votre avis concernant les limbes!:) Parce que du coup c’est vraiment quelque chose à part que je n’arrive pas à appréhender, il n’y a plus de lien avec les niveaux j’ai l’impression!

    Publié par Jeanchap | décembre 4, 2014, 1:11
    • Pour revenir brièvement sur la toupie avant de répondre à votre question, Cobb ne la fait pas tourner pour savoir s’il rêve ou pas, c’est simplement Nolan qui nous le fait croire en juxtaposant les explications concernant le totem avec des plans de Cobb faisant tourner la toupie. Mais vu qu’elle n’est pas son totem, cela ne révèle rien.

      Quant au système de réveil, il faut effectivement se réveiller dans chaque niveau de rêve pour pouvoir revenir à la réalité. On ne peut pas directement passer du niveau -3 au niveau -1. D’où la musique pour synchroniser les décharges et s’assurer que personne ne loupe le coup de fouet nécessaire au réveil. Par contre, j’avoue ne pas avoir vraiment pensé à ce qu’il arrivait aux protagonistes dans un rêve lorsque le rêveur se réveille. Dans un rêve normal, je pense que tout le monde se réveille immédiatement (l’introduction du film en atteste je crois). En revanche, dans le cas d’un rêve profond sous sédatif, une personne qui serait encore bloquée dans les niveaux inférieurs est envoyé dans les limbes selon moi. Sinon, cela voudrait dire qu’il suffirait simplement à Yusef (le rêveur du premier niveau) de se réveiller et tout le monde se réveillerait instantanément, quel que soit le niveau dans lequel il se trouve. Ça n’a pas vraiment de sens.

      Enfin, en ce qui concerne les limbes, je n’ai pas le souvenir que le film s’attarde vraiment dessus, ce qui contribue évidemment aux questionnements que le lieu suscite. Pour moi, les limbes sont un niveau de rêve extrêmement profond. Tellement profond qu’on en perd rapidement toute notion de réalité, au point de perdre de vue qu’il s’agit d’un rêve, et donc de ne jamais en sortir. Le temps y passe tellement vite que quelques heures dans la réalité correspondent à des années dans les limbes. La seule façon de s’en libérer est de se tuer. Mais il faut pour cela parvenir à admettre qu’il ne s’agit pas de la réalité. C’est ce que Cobb a expérimenté avec Mal pendant des années avant d’y mettre un terme sur les rails. A la fin, c’est grâce à Cobb que Saito prend conscience qu’il ne s’agit pas de la réalité et qu’il a toujours un contrat à honorer.

      Publié par Wolvy128 | décembre 4, 2014, 3:53
  66. Merci pour cette réponse!;)

    Bon bah du coup je me le suis regardé, cette discussion m’en a grandement donné envie!;)

    Et j’aurais pas du parce que du coup je me pose d’autres questions! lol

    Cobb et ariane qui « s’endorment » pour aller dans les limbes lorsqu’ils sont au niveau3!? Bah on a qu’à faire comme ça!^^ Donc du coup ils sont bien dans le rêve de quelqu’un? Et puis ça voudrait dire qu’on admet que les limbes c’est forcement après le niveau 3? Moi j’avais pas du tout compris ça, pour moi les limbes c’était quelque chose à part, le plus profond où l’on puisse aller et du coup là on admet qu’il n’y a que 3 niveaux de rêves possibles? On ne peut pas imaginer 4,5,6 etc niveaux de rêves indépendamment des limbes?

    Pour moi, pour accéder aux limbes ils auraient du se suicider! C’est vraiment pas clair les limbes!

    Publié par Jeanchap | décembre 7, 2014, 4:09
  67. Ah et encore un truc qui me chagrine! Dans la forteresse, décidément, après visionnage de la scène des réveils au moins une dizaine de fois, On voit Fisher faire une chute due à l’explosion de la forteresse et le plan d’après se réveiller dans le niveaux 2, et exactement la même chose pour Eames! Donc pourquoi ne peut on pas en conclure que c’est la chute dans ce niveau qui les réveille (du moins pour ces 2 personnages, j’avoue que c’est moins évident pour Ariane!)

    Je sais que cette question a déjà était soulevée mais je me permet d’insister car la chute dans un niveau est bien un moyen de se réveiller donc c’est tout à fait possible!

    Et sinon à quoi servirait l’explosion? A donner la décharge pour les limbes puisque Cobb le dit à Ariane « Voila la décharge » mais du coup, à quoi sert le coup de défibrillateur?

    Rooo il me rends fou ce film!^^

    Publié par Jeanchap | décembre 7, 2014, 4:37
    • C’est effectivement un point qui a déjà été soulevé précédemment. Et pour avoir moi aussi revu le film il y a quelques semaines, j’ai pensé à des éléments d’explication depuis le visionnage.

      D’après ce que les personnages disent dans le niveau de la forteresse, il semblerait que le choc du van avec le rail de sécurité constitue en fait une première décharge. Néanmoins, ils ne peuvent pas en profiter vu qu’ils sont toujours plongés dans le niveau -3. J’imagine donc que l’explosion de la forteresse est un moyen pour eux de s’assurer un réveil pour remonter dans le niveau -2. En effet, ils ne sont pas censés savoir qu’Arthur a imaginé un procédé pour pallier à l’absence de gravité dans ce même niveau. C’est peut-être un peu facile mais ça me semble cohérent. Le seul problème (qui subsiste depuis toujours), c’est que si le choc du van contre le rail est bien une décharge, comment expliquer alors qu’Arthur ne ne soit pas réveillé?

      Sinon, d’après mes souvenirs, le défibrillateur sert à indiquer à Ariane (et Cobb) qu’il est temps de rentrer pour pouvoir bénéficier des décharges. Ce qui est plutôt compréhensible vu qu’ils ne disposent pas de la musique pour les avertir dans les limbes.

      Publié par Wolvy128 | décembre 7, 2014, 5:03
  68. Je suis encore entrain de visionner le film et Ariane remonte dans le niveau 3 alors que Eames est déjà réveillé….en théorie il n’y a plus de niveau 3 donc ça ne devrait pas être possible!

    Publié par Jeanchap | décembre 7, 2014, 4:44
  69. Désolé, j’avais pas vu ta réponse avant mon dernier commentaire!

    Et bien justement, pour en revenir au défibrillateur, Cobb dit à Ariane en parlant de l’explosion: « Voila la décharge », mais il ne parle pas de défibrillateur, ,néanmoins le défibrillateur provoque des éclairs dans les limbes et c’est comme ça qu’Ariane se rends compte qu’il va falloir remonter, c’est pour ça que je me permets d’imaginer que le défibrillateur serait la décharge pour les faire remonter au niveau 3 et l’explosion la chute pour les faire remonter au niveaux 2, ce qui me parait cohérent!

    Après je suis d’accord avec toi sur le fait qu’ils aient imaginé plusieurs décharges pour s’assurer un réveil!

    Et sinon ,quand à mes histoires de limbes et de niveaux de rêves, qu’en penses-tu?

    Merci en tout cas de tes réponses rapides!:)

    Publié par Jeanchap | décembre 7, 2014, 6:19
    • Ce qui ramène Ariane des limbes au niveau 3, c’est la chute. Le défibrillateur (via les éclairs) n’est là que pour indiquer qu’il est temps de rentrer car la série de décharges arrive.

      En ce qui concerne les limbes, c’est très difficile de se prononcer car même si le film apporte certaines indications, je trouve qu’il y a quand même un flou qui entoure ce lieu. Pour moi, c’est un niveau de rêve tellement profond qu’il faut impérativement être sous sédatif puissant pour y accéder (comme Cobb avec Mal ou comme lors de la mission). Maintenant, de là à dire que c’est le niveau qui survient directement après le troisième, je n’en sais vraiment rien. Mais c’est bien possible car Cobb (qui a expérimenté le truc) maintient que 2 rêves imbriqués (donc 3 niveaux en tout) sont réalisables. Du coup, on peut effectivement imaginer qu’il s’agit de la limite et qu’au-delà, on arrive dans les limbes. Mais c’est beaucoup de suppositions, je le concède.

      En tout cas, le mystère qui entoure cet environnement ne me déplaît pas spécialement moi. 🙂

      Publié par Wolvy128 | décembre 7, 2014, 6:28
  70. Oui oui je voulais dire que le défibrillateur était un signal, pas une décharge, je me suis mélangé dans les termes!;)

    Et bien puisque qu’Ariane et Cobb s’endorment dans le niveau 3 et arrivent dans les limbes je pense que c’est l’explication la plus logique!

    Mais bon effectivement, on ne peut faire que des suppositions sur ce lieu!

    Merci à toi en tout cas, c’est cool de pouvoir débattre de tout ça!:)

    Publié par Jeanchap | décembre 7, 2014, 6:45
  71. forum très interessant!
    moi le truc que je ne capte pas c’est pourquoi lorsque cobbe ariane et fisher se retrouve dans les limbes pendant la missions il sont dans les limbes à l’image de cobbe et ensuite lorsque cobbe meurt dans le niveau -1 (le van) il se retrouve dans les limbes à l’image de saito…je ne comprend pas comment fonctionne les limbes…qui en ai l’architecte le reveur l’acteur etc….

    Publié par tchango | décembre 15, 2014, 1:59
    • C’est un blog, pas un forum. Mais merci ! 🙂

      Pour moi, les limbes sont un niveau de rêve extrêmement profond, qui est le même pour tout le monde. Et comme Cobb y a passé du temps avec Mal, il l’a façonné à sa guise. Il n’y a pas d’architecte ou de rêveur comme pour les niveaux précédents étant donné que, lors de sommeil profond sous sédatif, tout le monde peut (ou risque) d’y accéder. Mais peu de réponses sont données de manière catégorique sur ce lieu dans le film, mon interprétation est donc toute personnelle.

      Publié par Wolvy128 | décembre 15, 2014, 3:07
  72. Petit question interrogation :

    Quand « Cobb » et « Mal » sont bloqué tout les deux dans les limbes « Cobb » explique bien à « Ariane » que lui
    et ça femme on « pénétré » trop profondément dans les niveaux et y sont resté bloque ils annonces en aucun
    cas le nombre de niveau ce qui est dommage mais ca voudrais donc dire qu’il est possible d’aller dans les « limbes » sans « Sédatif » mais à force de vouloir aller trop profondément dans le subconscient ?

    j’ai aussi peux être rien compris c’est plausible 😉

    merci d’avance .

    Publié par Envising | décembre 24, 2014, 1:04
    • Cobb et Mal ne se sont pas retrouvés bloqués dans les limbes, ils y ont été volontairement. Quant au sédatif, il est indispensable au sommeil, lui-même indispensable aux rêves. Donc non, il n’est pas possible d’accéder à un niveau de rêve (en l’occurrence les limbes) sans sédatif.

      Publié par Wolvy128 | décembre 24, 2014, 1:14
  73. J’aime cette interprétation du film, qui fait toujours autant discuter à ce que je vois…
    Je ne sais pas si cette partie de théorie a déjà été avancée mais, j’ai dans l’idée que s’il ne faut pas que quelqu’un d’autre touche leur totem, c’est pas comme si un pouvoir mystique disparaissait comme par magie. Pour moi, c’est plutôt que ça permettrait à l’autre de le reproduire dans son rêve et ainsi tromper le propriétaire du totem…
    Bon après, je sais pas si c’est sous entendu dans ton interprétation (qui commence à dater d’ailleurs maintenant), mais c’est comme ça que mon esprit cartésien le voit. ^^

    Publié par banou13 | janvier 18, 2015, 12:12
    • C’est tout à fait ça Banou, en tout cas j’ai la même interprétation concernant les totems. Je me souviens d’ailleurs avoir eu une conversation avec un internaute à ce sujet dans les commentaires. 😉

      Publié par Wolvy128 | janvier 18, 2015, 12:38
    • Il est inutile de confirmer je pense mais bon :

      J’ai exactement la même réflexion en ce qui concerne le faite qu’il ne faut pas qu’une tierce personne touche le totem d’autrui et sincèrement qu’il n’y à pas d’autre explication qui pourrais ensuite suivre la trame du film.

      Publié par Envising | janvier 18, 2015, 12:52
      • On est bien d’accord ! Mais je reste toujours aussi perplexe quant à la fin… Est-ce que le réalisateur a lui-même décidé de si on se trouve dans la réalité ou le rêve ?

        Publié par banou13 | janvier 18, 2015, 1:08
        • Normalement oui car tout ce qui se passe dans un film est « pensé » et réfléchie à l’avance donc…

          Le concepts génial est que la fin dépend du point vue des spectateurs et de leur visions à interpréter les faits et signes du film on fonction de ça la fin est donc différente pour tous je pense 😉

          Publié par envising | janvier 18, 2015, 2:41
  74. Bonjour à tous.
    Je pense que pour se réveiller d’un niveau n il faut :
    une chute dans le niveau n ET dans le même temps une décharge (chute aussi) dans le n+1
    Ainsi ceci explique qu’Arthur ne se réveille pas avec la première décharge du fourgon (ce serait le cas si seule la décharge était nécessaire).
    Ca explique aussi que le chauffeur du fourgon ne se réveille pas quand il le précipite dans le vide (ce serait le cas si seule la chute au niveau de conscience actuelle était nécessaire).
    Ainsi on comprend pourquoi il faut faire péter le bâtiment dans la neigne et surtout pourquoi il est si important de synchroniser les décharges et pourquoi il faut indiquer via la musique à quel moment ils vont devoir chuter.

    C’est la seule explication que je vois qui n’est pas en incohérence avec le film.

    Sinon, il faut attendre la fin du sédatif ou mourir dans les limbes.

    Concernant la théorie de la bague, je pense qu’elle est juste mais qu’elle ne permet pas de dire si Cobb rêve à la fin du film. Je pense que dès le moment où il accepte le décès de Mel (à la fin du film dans les limbes), il ne portera plus la bague, même dans les rêves.

    Enfin, Mel ne vieillit pas dans les limbes pour la seule raison que c’est une projection du subconscient de Cobb contrairement à Saito.
    Quand ils Cobb et elle sont dans les limbes, tout semble dépendre du point de vue. Cobb lui explique qu’ils ont vieillit ensemble et se souvient d’eux vieux. Cependant, dans d’autres passages il se souvient avoir refait fonctionner son totem en étant jeune. Est-ce qu’il se voyait jeune à nouveau parce qu’il avait de nouveau les pieds sur terre et ne voulait plus continuer le rêve des limbes qu’il ne voyait plus réel ?

    Publié par Kirjava | septembre 6, 2015, 10:45
  75. Bonjour, Bonsoir , Dabord un grand merci pour ton article très précis. Ceci étant dit jai 1 ou 2 question qui, faut le croire, je suis le seul sur Terre a me poser. Outre le fait qu’il soit dans la réalité ou non ( faut être logique 2sec pour savoir qu’il est dans la réalité, c’est mon avis )
    Pourquoi quand Fisher se réveille dans l’avion en même temps que les autres, il n’a aucun souvenirs des rêves ou encore de Cobb ?
    Et quand Fisher va se retrouver en face de son oncle ( son vrai oncle ) il ne vas pas y avoir un petit soucis ?
    En tout cas encore merci pour tous ces débats sur mon film préféré. 😉

    Publié par Bastien36 | décembre 21, 2015, 8:31
    • Bonjour Bastien,

      Et tout d’abord merci pour ton compliment concernant l’article, ça fait toujours plaisir à lire. 😉

      Pour répondre à ta question, je ne pense pas que Fisher n’ait aucun souvenir du rêve qu’il vient de faire. Il s’en souvient certainement, totalement ou en partie. De la même façon qu’on se souvient aussi de certaines bribes de nos rêves. Et il n’y aura pas de souci lorsqu’il rencontrera son oncle puisqu’il ne s’agit justement que d’un rêve. Terriblement réaliste, certes, étant donné qu’il est en lien avec ce qu’il vit actuellement, mais ça n’a finalement rien d’exceptionnel lorsqu’on parle de rêve. Ceux-ci s’inspirent effectivement souvent de notre réalité.

      Publié par Wolvy128 | décembre 21, 2015, 10:36
  76. C’est exactement ce que j’ai compris du film, qui est intéressant, mais sans plus.
    Cette exploration du monde des rêves tombe dans les clichés les plus éculés du film d’action, à savoir poursuites en bagnoles, combats et mitraillages dans tous les sens, destruction de bâtiments en veux-tu en voilà et explosions à volonté.
    Les mêmes défauts que dans Star Wars incapable d’imaginer les implications d’un monde nouveau. Dommage…..

    Publié par Chasmae | février 20, 2016, 11:30
  77. Le problème est que si tu as raison pour l’histoire de l’alliance alors pourquoi il l’a porte en reprenant son passeport à l’aéroport… Si on suit cette théorie il est donc dans un rêve !

    Publié par Dmon113 | mars 3, 2016, 11:27
    • Tu as une preuve avec un plan où on voit l’alliance à l’aéroport ? Car même si ça fait un bon moment que je n’ai pas revu le film, je ne me souviens pas que c’était le cas.

      Publié par Wolvy128 | mars 4, 2016, 12:17
      • Pas de bague

        Publié par neo | mars 4, 2016, 1:27
        • Merci pour la précision Neo, c’est bien ce qu’il me semblait.

          Publié par Wolvy128 | mars 4, 2016, 8:39
        • Merci pour ce lien vidéo neo mais des fois les choses les plus évidentes sont les moins visibles.. 😉 faites pause a 4’18 » de cette vidéo lorsqu’il récupère sont passeport la bague est bien la!!

          Publié par Dmon113 | mars 4, 2016, 10:02
        • Vive les blagues. La défense du subconscient de ficher contre les intrus fait penser à la défense de la matrice contre les anomalies ds matrix

          Publié par neo | mars 4, 2016, 10:46
        • T sérieux là ?
          C’est la main de l’agent de l’aéroport. C’est pas cobb qui va valider sa propre arrivé à l’aéroport et y mettre un tampon.

          Publié par neo | mars 4, 2016, 10:43
        • C’est évidemment la main de l’agent de l’aéroport, pas celle de Cobb. C’est tellement évident que le simple fait d’en discuter me paraît dingue. 😉

          Publié par Wolvy128 | mars 4, 2016, 11:33
  78. C’est absurde cette histoire d’alliance car il dit bien au début que le totem doit être emporté avec soi de la réalité vers le rêve comme la toupie qui existe belle et bien dans la réalité et qu’ils « inceptent » dans le subconscient, après c’est juste son fonctionnement qui diffère. Du coup, si il n’y a pas d’alliance dans la réalité alors cela ne peut pas être son totem (qui est encore plus subtile), c’est juste une diversion, Sacré Nolan.

    Publié par Antoine | mars 17, 2016, 3:43
    • Et quel est le problème au juste ? Comme la toupie, l’alliance existe bien dans la réalité, elle n’apparaît pas de nulle part dans le rêve.

      Publié par Wolvy128 | mars 17, 2016, 7:32
      • Dans ce cas qu’est ce qui lui empêche de la mettre dans la réalité ou de l’enlever dans le rêve ? Ce n’est pas cohérent comme totem en comparaison a la toupie.

        Publié par Antoine | mars 19, 2016, 8:55
        • Manifestement, il ne l’a pas dans la réalité et bien dans le rêve. Donc pourquoi spéculer alors que le film nous le montre explicitement ?

          Publié par Wolvy128 | mars 19, 2016, 8:58
  79. Salut je suis entièrement d’accord avec ta théorie ! Cependant il y a un point qui me laisse perplexe :/ Comment se fait-il qu’à la fin on est l’impression que Cobb ne reconnaît pas ses coéquipiers alors que eux le reconnaissent ?

    Publié par Linoa | août 3, 2016, 12:35
    • Bonjour ! Je n’ai pas eu l’impression qu’il ne reconnaissait pas ses coéquipiers pour ma part. J’ai simplement eu le sentiment qu’il se remettait progressivement du rêve profond dont il venait de sortir, et qu’il ne réalisait pas encore tout à fait que la mission avait réussi.

      Publié par Wolvy128 | août 3, 2016, 12:47
  80. Salut, Je ne vois aucun commentaire qui relève quelque chose qui me semble important. Si c’est le cas désolé, je vais pas vous mentir, je me suis pas farci les 283 commentaires in extenso.

    Tout l’enjeu du film pour le protagoniste (Cobb) c’est de retrouver ses enfants qui sont aux États-Unis. Pour cela il doit faire plaisir à un type (Saito je crois, de mémoire) qui à le pouvoir de faire en sorte que, en gros (j’y reviendrais), Cobb ne soit plus recherché/tricard/fiché/condamné. C’est le but que veut atteindre Cobb, c’est la raison pour laquelle il finit par accepter le job, dont la préparation et l’exécution occupent la majeure partie du film.

    J’ai plusieurs très gros problèmes avec ça. Premièrement Cobb ne demande aucune garantie que le gars est bien capable de faire ce truc qui semble quand même très improbable. Le spectateur ne comprend pas comment il fait, et Cobb lui même n’en sait pas plus, mais il s’embarque quand même pour Los Angeles au risque de se faire choper à la sortie de l’avion, comme ça, parce que le gars, bah, il a une bonne tête.
    J’ai une théorie là dessus, Cobb n’a pas d’explication parce que le spectateur n’en a pas non plus, parce qu’il ne peut pas en avoir, parce que si l’auteur commence à balbutier quelques explications comme par exemple savoir qui Saito appelle, ce qu’il lui dit, pourquoi l’autre s’exécute, ou encore d’où viendrait un tel pouvoir du mec au bout du fil, sans parler du fait que peu importe ce qu’il fasse ça prend effet instantanément ou presque, si l’auteur essaye de se lancer là dedans donc, ce sera franchement ridicule et ça fera sauter l’interruption de l’incrédulité d’encore plus de spectateurs. Chez moi déjà ça coince Cobb n’aurait jamais dû accepter. Si j’avais été le réal j’aurais créé ou évoqué un passé de confiance mutuelle entre Cobb et Saito, à la rigueur là ce serait passé un peu mieux.

    Et enfin un deuxième problème pour moi, encore plus gros je trouve qui m’a sauté au yeux et qui m’a littéralement buté le film (qui aurait pu être très on par ailleurs). L’enjeu c’est de réunir Cobb avec ses gosses, qui sont aux States, où Cobb ne peut pas aller? On est d’accord?
    Bon eh bien papy là, le prof à Paris, il va les chercher, il leur paye un billet d’avion parce qu’il est gentil est généreux et il les ramène à Paris où ils vivent heureux avec leur père. The end.
    Tout le film est inutile vu que le but du protagoniste peut être atteint de façon beaucoup plus simple.

    Publié par courgette | août 13, 2016, 5:04
  81. uh

    Publié par nemesis | août 22, 2016, 8:03
  82. Bonjour à tous, tout comme vous je viens de revoir ce film génialissime :

    En ce qui concerne la 1ere décharge et le non réveil d’arthur il n’y a selon moi qu’une seule explication…

    C’est de se dire que les passages de niveaux de rêve sont basés sur des « kick de chute » dans le niveau actuel et non des  » kick de secousse » dans le niveau supérieur…D’ailleurs Yusuf souligne bien l’intérêt de son sédatif très stable qui ne parasite pas l’oreille interne de façon à ce que les chutes les réveillent au niveau supérieur quelque soit le niveau de rêve dans lequel ils sont… Ceci me fait penser que la principale clé des passages de niveaux de rêve dans le film sont la chute…

    Seule l’entrée du van dans l’eau est un kick de secousse qui (si besoin) est assez puissant pour passer du niveau 2 au 1.
    Ce qui nous donne :
    – Arianne et Fisher tombent de l’immeuble des limbes = kick de chute les ramenant au niveau 3
    – Arianne, Fisher et Eames tombent de la forteresse grâce aux explosifs = kick de chute les ramenant au niveau 2
    – Arianne, Fisher, Eames et Arthur éprouvent une sensation de chute inversée grâce à l’ascenseur = kick de chute les ramenant au niveau 1.
    – Réveille de tous (sauf Cobb) dans le van pour éviter la noyade …

    Scénario alternatif prévu à la base : ils se réveillent tous dans le van juste après avoir percuté la barrière donc au début de la chute libre. La suite est la même que celle du film.
    .
    La secousse de la barrière n’est à mon avis pas une secousse suffisamment violente pour réveiller arthur mais juste un kick de « synchronisation » pour tous les niveaux de rêve = reste 10 secondes avant le grand plongeon… D’ailleurs toute l’équipe savait que cette « décharge barrière » n’est pas faite pour les ramener au niveau 1 (car après avoir vu l’avalanche personne ne panique outre mesure, même arianne qui sait ce que ça signifie…) et arthur le premier le savait vu qu’il dit à arianne qu’il ne sait pas comment il va les larguer s’il rate cette décharge barrière vu qu’il y aura chute libre donc pesanteur… En fait rater la décharge barrière signifie rater le « signal » de synchro et non « rater le passage de niveau de rêve » …
    Au départ tout devait se dérouler dans les temps donc si la barrière n’est pas censée réveiller arthur c’est que le retour au niveau 1 était assuré d’une autre manière ça me parait logique… Cette autre manière est la 1ere loi : chute dans le niveau de rêve actuel = ce qui correspond à la chute inversée dans l’ascenseur…

    Même si Arthur n’avait pas eu le génie d’utiliser l’ascenseur la team serait restée dans la chambre sous pesanteur du coup plus moyen de chuter et le seul moyen pour retourner au niveau 1 aurait été d’utiliser la 2e loi : secousse dans le niveau du dessus, à savoir : entrée du van dans l’eau… seule secousse suffisamment puissante pour changer de niveau de rêve. Tout comme l’exemple de cobb que nash fait tomber dans la baignoire pour l’extraction de saito…

    Pour moi tout ceci éclaircit plusieurs zones d’ombre que certains d’entre nous se posent comme l’explosion de la forteresse ou la raison pour laquelle arthur ne retourne pas au niveau 1 après la décharge barrière…

    Voilà, ce n’est pas très très clair ce que j’ai écrit je pense mais vos avis contradictoires m’intéressent au plus haut point les amis…

    Publié par Nemesis 1er | août 23, 2016, 10:38
  83. Merci Wolvy pour tes explications et ta patience ! Merci aux fins décrypteurs également ! Je viens de revoir le film pour la 2de fois en faisant des allers retours pour bien capter et sans vos lumières, je serai encore loin du compte ;-(

    Bien vu le coup des réveils dans les différents niveaux et celui de l’alliance !
    Ce qui m’a questionnée c’est également l’inception de Mal et le fait qu’elle cache son totem : elle refuse de différencier la réalité du rêve et veut rester dans les limbes ?
    L’inception que Cobb lui fait l’oblige à accepter qu’ils vivent dans un rêve mais ensuite, revenue à la réalité, l’idée reste et se corromp, elle se croit dans un rêve et veut mourir pour revenir à la réalité. C’est cela ?
    Beau film !Il est fort ce Nolan !

    Publié par Pydy | décembre 17, 2016, 3:29

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :