Tests DVD / Blu-ray

[Test Blu-ray 4K] Godzilla 2 – Roi des Monstres

LE FILM

Synopsis:

Chargée de la gestion des monstres titanesques (les Titans), l’agence crypto-zoologique Monarch doit faire face à une vague de monstres sans précédent, comme Godzilla, Mothra, Rodan et surtout le redoutable roi Ghidorah à trois têtes. Un combat hors normes entre ces créatures considérées jusque-là comme chimériques menace d’éclater. Alors qu’elles cherchent toutes à dominer la planète, l’avenir même de l’humanité est en jeu…

Casting:

Réalisateur – Michael Dougherty.
Acteurs & Actrices – Kyle Chandler, Vera Farmiga, Millie Bobby Brown, Ken Watanabe, Sally Hawkins, Charles Dance, Bradley Whitford, Zhang Ziyi…

Bande annonce:

Critique: ★★☆☆☆

Extrait de ma critique du 03/06/2019.

Pratiquement 5 ans jour pour jour après la sortie de Godzilla, voilà que débarque sur nos écrans Godzilla 2 – Roi des Monstres, sa suite – presque – directe. Pour l’occasion, le cinéaste Gareth Edwards (Monsters, Rogue One – A Star Wars Story) laisse sa place de réalisateur à Michael Dougherty. Un choix anodin mais lourd de conséquences puisque là où le Britannique proposait une dimension visuelle extrêmement soignée, caractérisée – entre autres – par une direction artistique sublime et une mise en scène d’une belle finesse (jouant notamment admirablement bien sur les échelles), l’Américain délivre, quant à lui, une réalisation, certes généreuse en affrontements, mais complètement dénuée d’identité et de personnalité. Il en découle, dès lors, des plans relativement spectaculaires mais n’atteignant toutefois jamais le niveau d’excitation du précédent volet, d’autant plus que ceux-ci souffrent la plupart du temps d’un manque cruel de lisibilité. Un défaut que l’on peut aisément amputer à la mise en scène, bien sûr, mais aussi au montage qui propose en l’occurrence un découpage de l’action pour le moins laborieux. Cela dit, il faut également le reconnaître, certaines séquences de destruction massive valent néanmoins le détour par leur amplitude absolument démesurée.

Si l’on appréciera la volonté louable de proposer un long-métrage résolument tourné vers le spectaculaire, on regrettera en revanche l’extrême pauvreté de l’écriture. Incapable de distiller la moindre tension, la faute notamment à l’absence d’enjeux significatifs, le scénario brille en effet surtout par son manque de consistance et sa richesse en ficelles/incohérences. Même le drame familial, qui aurait pu constituer la fibre émotionnelle nécessaire au bon fonctionnement du récit, peine à convaincre. Il faut dire que malgré l’implication des acteurs, corrects Kyle Chandler, Vera Farmiga et Millie Bobby Brown, les personnages manquent tellement d’épaisseur dramatique qu’ils ne suscitent aucun attachement particulier. De quoi rendre totalement vains les gestes de bravoures et autres actes de sacrifice. Quitte à partir sur un film généreux en affrontements titanesques, il aurait peut-être mieux valu se concentrer sur les monstres, et les enjeux planétaires qu’ils impliquent, plutôt que de revenir sans cesse à cette fresque familiale bien terne. Surtout que contrairement à Edwards, Dougherty ne parvient jamais non plus à susciter de l’empathie pour ses monstres, rendant par conséquent les aventures de Godzilla bien inoffensives.

LE BLU-RAY

Caractéristiques (4K):

Audio – Dolby Atmos : Anglais, Français / Dolby Digital TrueHD 7.1 : Anglais, Français / DTS-HD Master 5.1 : Anglais, Français, Tchèque.
Image – 2160p UHD / 16×9 / 2.4:1.
Sous-titres – Français, Néerlandais, Suédois, Tchèque, Roumain, Portugais…
Durée – 132 minutes.

Bonus

  • Commentary by Michel Dougherty, Zach Shields and O’Shea Jackson Jr.
  • Welcome to the Monsterverse.
  • Monsters 101.
  • Evolution of the Titans.
  • Monarch in Action.
  • Millie Bobby Brown: Force of Nature.
  • Monster Tech : Monarch Joins the Fight.
  • Monsters Are Real.
  • Deleted Scene.

Éditeur – Warner Home Video.

Contenu:

Disque 1 – Blu-ray 4K + Bonus.

Disque 2 – Blu-ray + Bonus.

Avis:

Si le film ne m’a pas particulièrement convaincu, les nombreuses qualités techniques du Blu-ray remontent néanmoins indéniablement l’impression générale. Forte de son rendu UHD, l’image nous éclabousse effectivement par sa précision. Outre ses contrastes maîtrisés et sa colorimétrie à toute épreuve, on appréciera tout particulièrement la richesse des détails, tant au niveau des environnements que des éléments de décor ou des créatures numériques. A ce titre, les affrontements titanesques dont le long-métrage nous gratifie s’avèrent tout bonnement spectaculaires à l’écran. Côté audio, une fois n’est pas coutume, Warner nous propose une piste Dolby Atmos (ou Dolby Digital TrueHD 7.1 si vous ne disposez pas de l’équipement nécessaire) autant pour la VO que pour la VF. De quoi contenter tous les publics ! Surtout que les pistes en question ne manquent assurément pas d’ampleur et de finesse pour offrir une expérience sonore tout à la fois immersive et enveloppante. Enfin, avec près d’une dizaine de suppléments accessibles, les deux disques du boîtier se montrent aussi extrêmement généreux en matière de bonus. Une belle façon, pour ceux qui le souhaitent, de prolonger l’expérience de visionnage.

Disponible à partir du 2 octobre 2019 en DVD et Blu-ray 4K (Belgique).

À propos de Wolvy128

Créateur et rédacteur en chef du site. Passionné de cinéma depuis mon plus jeune âge, je profite de ce blog pour partager ma passion au quotidien.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :