★★★★☆, Critiques de Films

[Critique] Godzilla

4-étoiles

Affiche fr godzillaJe me suis laissé tenter hier soir par Godzilla, un remake de Gareth Edwards qui réinvente le mythe du monstre japonais. L’histoire est centrée principalement sur l’officier Ford Brody (Aaron Taylor-Johnson) qui essaye de rejoindre ses proches alors que d’énormes monstres marins menacent la sécurité du Japon et des États-Unis. C’est alors qu’apparaît Godzilla pour tenter de rétablir la paix sur Terre, tandis que les forces de la nature se déchaînent et que l’humanité semble impuissante… A noter que le film réunit notamment au casting Bryan Cranston, Elizabeth Olsen, Ken Watanabe, Sally Hawkins et Juliette Binoche.

Après Monsters en 2010, le réalisateur britannique franchit brillamment l’obstacle du blockbuster américain pour son second long-métrage tant Godzilla est une vraie réussite sur le plan formel. Le film peut en effet s’appuyer sur un visuel superbement travaillé ainsi qu’une réalisation adaptée et efficace. A ce titre, l’idée de dévoiler la créature en se plaçant principalement du côté des individus qui la rencontrent est très intéressante car ses premières apparitions suggestives (mer, fusée éclairante…) intriguent énormément. Alors que par la suite, on peut l’apprécier de manière nettement plus frontale lors de son affrontement avec l’ennemi. Un affrontement qui donne d’ailleurs lieu à quelques scènes de toute beauté esthétiquement parlant. Même si, bien évidemment, il ne faut pas attendre l’affrontement final pour profiter de magnifiques séquences. Le film bénéficiant d’une direction artistique sans faille, c’est en effet pendant toute sa durée que l’on peut se régaler de plans sublimes. Ce qui est toujours extrêmement appréciable, même pour un blockbuster de plus de 200 millions de dollars.

Photo godzillaMalgré tout, le film est loin d’être irréprochable sur le fond puisque si le scénario offre une nouvelle approche résolument moderne et rationnel à l’histoire de Godzilla, il souffre également d’un rythme très irrégulier et d’un manque cruel de développement des personnages. Ainsi, les baisses de rythme sont telles qu’il faut vraiment s’accrocher au milieu pour ne pas sortir totalement du film. Alors qu’au niveau des personnages, à part celui de Bryan Cranston qui dégage une belle émotion au début du récit, les autres ne jouissent malheureusement pas d’un développement suffisant pour emporter véritablement le spectateur. Elizabeth Olsen est en effet relativement peu présente à l’écran et ne bénéficie pas de scènes vraiment impactantes. Tandis que Ken Watanabe passe son temps à s’étonner des événements aux quatre coins de la planète. Enfin, Aaron Taylor-Johnson est forcément plus en évidence mais l’acteur ne parvient pas pour autant à susciter l’empathie, son personnage n’étant pas des plus attachants. Une remarque que l’on peut d’ailleurs généraliser à l’ensemble des protagonistes puisque aucun ne s’impose vraiment en définitive, la faute à une écriture laissant clairement à désirer.

En conclusion, Godzilla est donc une franche réussite artistique au vu du spectacle visuel qu’il propose. Les plans sont magnifiques et le monstre est tout simplement impressionnant. Dommage cependant que le rythme soit autant en dents de scie et que les personnages soient si peu charismatiques car le film avait tout pour s’imposer comme une référence.

À propos de Wolvy128

Créateur et rédacteur en chef du site. Passionné de cinéma depuis mon plus jeune âge, je profite de ce blog pour partager ma passion au quotidien.

Discussion

11 réflexions sur “[Critique] Godzilla

  1. Un sacré spectacle ce Godzilla, ça c’est clair que Gareth Edwards n’a pas chômé avec son équipe de production.
    Le rythme du film est parfois un peu désordonné mais cela justifie bien les apparitions des personnages en général. D’ailleurs j’ai été surpris que la bande-annonce était assez éloignée du film en lui-même!

    Sinon, comme tu dis avec un scénario plus engagé, on aurait carrément pu avoir un film monstrueux mais la trame scénaristique reste tout à fait honnête en complément de la partie artistique afin de se déplacer au cinéma.

    Hésite pas à checker ma critique 😉

    Publié par Kazura | mai 15, 2014, 6:22
    • C’est pour ça que je n’en tiens finalement pas trop rigueur au scénario au niveau de ma note. Pour ce genre de film, c’est plutôt habituel d’avoir un produit assez formaté. Maintenant ça peut faire toute la différence entre un bon film et un grand film.

      J’irai lire ta critique dans la soirée ! 😉

      Publié par Wolvy128 | mai 15, 2014, 8:45
  2. Idem. Un spectacle grandiose entaché par des personnages pas forcement très bien campé (la palme va à Ken Watanabe)

    Publié par 2flicsamiami | mai 16, 2014, 7:42
  3. On a clairement du mal à s’attacher aux personnages, certains ne servant d’ailleurs à rien (les scientifiques par exemple). Pour le reste, c’est du grand spectacle !

    Publié par Moskau | mai 20, 2014, 7:07
  4. Je l’ai découvert récemment et honnêtement j’ai été surpris dans le bon sens !

    Une intrigue basique, des personnages pas très bien écrit voir inutiles mais au fond c’est secondaire (A mon sens) car le plat de résistance c’est Godzilla et les Muto ! J’ai adoré la caractérisation de Godzilla, ce coté légende, voir le dieux des monstres venir rétablir l’équilibre, on le retrouve bien dans la façon de filmer de Gareth Evans. De plus il ménage bien ses effets, le suspense qu’il instille tout au long rend par moment l’atmosphère assez lourde, faisant de chaque scènes d’actions de vrai morceaux de bravoures !

    Sans etre parfait, il m’a beaucoup plu !

    Publié par frederictarantino | novembre 14, 2014, 11:06

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :