★★★☆☆, Critiques de Films

[Critique] Nous finirons ensemble

Préoccupé, Max (François Cluzet) est parti dans sa maison au bord de la mer pour tenter de se ressourcer. Ses amis, qu’il n’a pas vus depuis plus de 3 ans, débarquent alors par surprise pour lui fêter son anniversaire ! La surprise est entière, mais l’accueil l’est beaucoup moins, le temps ayant largement ébranlé leur amitié…

Neuf ans après Les Petits Mouchoirs, Guillaume Canet réunit une nouvelle fois sa bande de potes pour raconter la suite des aventures de leurs personnages. Et si, d’un point de vue strictement scénaristique, il faut reconnaître que cette suite ne s’avère pas forcément nécessaire, elle procure néanmoins un plaisir incontestable.

Dans la parfaite lignée du premier volet, ce second opus fait à nouveau la part belle aux liens d’amitié, ainsi qu’à la manière dont ils évoluent dans le temps, tantôt altérés par la vanité ou le mensonge, tantôt renforcés par la solidarité et l’amour. En cela, le film se révèle particulièrement intéressant puisqu’il fait écho à des sentiments sincères, auxquels chaque spectateur peut potentiellement s’identifier. Cependant, là où Les Petits Mouchoirs construisait un récit fluide et authentique, porté par des situations aussi fortes que naturelles, Nous finirons ensemble donne souvent l’impression de fabriquer artificiellement ses moments de vie. Opportuniste, le long-métrage ressemble parfois à un simple enchaînement de sketchs, certes efficaces et bien joués, mais sans réels enjeux. Contrairement au premier film, cette suite se révèle également moins équilibrée, développant à l’extrême certains personnages et négligeant sans vergogne d’autres. Aussi drôle soit-il, tout le segment avec José Garcia et Valérie Bonneton paraît ainsi totalement superflu après coup.

Cela étant, malgré ses imperfections, le film réussit à nouveau l’exploit de nous immerger magnifiquement au sein de cette bande de potes. Non seulement parce qu’il se dégage de la réalisation de Canet une démarche bienveillante, mais aussi et surtout car les acteurs ont la faculté de rendre les personnages qu’ils incarnent immédiatement attachants. Outre François Cluzet, fantastique en sexagénaire survolté, on retiendra notamment la belle prestation de la nouvelle venue Clémentine Baert, lumineuse dans la peau de sa compagne. Sans oublier non plus Laurent Lafitte, plus drôle que jamais, et Gilles Lellouche et Marion Cotillard, toujours aussi charismatiques. Autant l’écriture peut parfois laisser à désirer, autant l’interprétation des acteurs me paraît inattaquable. Si le long-métrage nous fait toujours aussi facilement passer du rire aux larmes, l’histoire se veut cette fois résolument moins sombre, multipliant par exemple avec brio les scènes comiques. On rit ainsi de bon cœur devant de nombreuses séquences, le scénario se nourrissant des clichés avec une aisance délectable.

Moins forte que Les Petits Mouchoirs, Nous finirons ensemble n’en reste donc pas moins une comédie dramatique plaisante autour du thème de l’amitié, reprenant avec efficacité – mais pas sans défauts – les ingrédients qui ont fait le succès du premier film. Plus poussive sur le fond, cette suite peut néanmoins toujours s’appuyer sur la puissance incroyable de son casting pour délivrer de jolis moments de vie.

À propos de Wolvy128

Créateur et rédacteur en chef du site. Passionné de cinéma depuis mon plus jeune âge, je profite de ce blog pour partager ma passion au quotidien.

Discussion

8 réflexions sur “[Critique] Nous finirons ensemble

  1. Pas aimé… 😦

    Publié par Marcorèle | mai 2, 2019, 10:53
  2. Je ne suis pas aussi généreuse que toi… j’ai eu énormément de peine avec les jeux de certains comédiens, François Cluzet et Benoît Magimel notamment, que je trouve faux et exagérés. Et l’histoire est extrêmement faible et constitue, comme tu le dis, qu’une suite de sketchs dans lesquels les personnages n’évoluent pas vraiment. Loin d’être une réussite de mon côté !

    Publié par cinemathequedeclelia | mai 3, 2019, 8:33
    • Question. Avais-tu aimé Les Petits Mouchoirs ?

      Publié par Wolvy128 | mai 3, 2019, 9:39
      • Pour être honnête, j’en garde un vague souvenir (j’étais jeune haha), mais j’ai zappé l’autre soir quand il est passé à la TV et j’ai trouvé les personnages assez antipathiques, même si les jeux des acteurs étaient plus subtiles que dans cette suite.

        Publié par cinemathequedeclelia | mai 3, 2019, 12:22
        • Ok, c’est plutôt cohérent alors. Parce que même en étant conscient des défauts, je trouve que c’est difficile de ne pas adhérer à celui-ci si on a aimé le précédent. Le jeu des acteurs me paraît tout à fait dans la continuité pour ma part, j’ai revu instantanément les personnages.

          Publié par Wolvy128 | mai 3, 2019, 12:53
  3. Bien vu, je suis entièrement d’accord!!

    Publié par mamanaparis | mai 5, 2019, 3:56

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :