★★★★☆, Critiques de Films

[Critique] Everest

4-étoiles

Affiche everestAdapté du récit Tragédie à l’Everest, de John Krakauer (l’auteur qui a inspiré Into the Wild), Everest suit deux expéditions distinctes confrontées aux plus violentes tempêtes de neige que l’homme ait connues. Luttant contre l’extrême sévérité des éléments, le courage des grimpeurs est mis à l’épreuve par des obstacles toujours plus difficiles à surmonter alors que leur rêve de toute une vie se transforme en un combat acharné pour leur salut. Le film est signé Baltasar Kormákur et réunit un casting phénoménal composé notamment de Jason Clarke, Jake Gyllenhaal, Josh Brolin, John Hawkes, Keira Knightley, Emily Watson, Robin Wright, Michael Kelly et Sam Worthington. Rien que ça !

De manière générale, et malgré une 3D que j’exècre toujours au plus haut point, je dois dire que j’ai passé un très agréable moment devant Everest. Le film est en effet extrêmement prenant. Même la première heure qui vise à installer les personnages et préparer l’ascension est intéressante à bien des égards, notamment pour fixer les enjeux du récit et décrire les motivations des protagonistes. Des protagonistes qui bénéficient tous d’un acteur chevronné pour les incarner. Néanmoins, aussi étonnant que cela puisse paraître, le casting est loin d’être la qualité première du film. Non pas que les acteurs ne soient pas bons, ils le sont, mais le traitement de l’histoire est tel qu’ils sont finalement assez interchangeables. Autrement dit, leur valeur ajoutée est particulièrement faible. En revanche, quel que soit le degré d’expérience des personnages, tous sont logés à la même enseigne une fois sur l’Everest. J’ignore s’il s’agit là d’un choix conscient du réalisateur mais le résultat est en tout cas intéressant puisque la quête des alpinistes se révèle du coup à la fois incroyablement inspirante et terriblement effrayante.

Photo everestDeux sentiments magnifiquement retranscrits dans le visuel à couper le souffle du long-métrage. Tantôt sublimes, tantôt effroyables, les plans du plus haut sommet du monde marquent durablement les esprits et insufflent au film une puissance dramatique qui faisait un peu défaut au scénario (coups de téléphone mis à part). Pour un film de deux heures dont l’issue est parfaitement connue, je n’ai personnellement pas vu le temps passer. C’est dire si l’immersion était au rendez-vous. En particulier d’ailleurs lors de la dernière demi-heure qui est assez riche en émotions. Alors bien sûr, le récit ne formule jamais vraiment de critique sur l’ambition commerciale discutable d’une telle expédition, ou sur la folie qui la caractérise, mais il n’empêche que le film n’en demeure pas moins saisissant et particulièrement captivant. On regrettera toutefois la multiplication confusante des points de vue, le traitement limité de certains protagonistes totalement sous-utilisés, l’écriture sommaire des personnages féminins et l’expédition brutale du final.

En définitive, sans être exempt de défauts, Everest s’impose donc comme un drame aussi prenant que bouleversant. Réaliste et humain, le film ne s’embarrasse d’aucune fioriture et livre un spectacle visuel saisissant. De quoi égayer un mois de septembre ciné particulièrement timide.

À propos de Wolvy128

Créateur et rédacteur en chef du site. Passionné de cinéma depuis mon plus jeune âge, je profite de ce blog pour partager ma passion au quotidien.

Discussion

10 réflexions sur “[Critique] Everest

  1. Je te rejoins en partie concernant cette petite ascension. En effet, le récit de cet Everest se laisse suivre grâce aux acteurs, tous très bons, mais surtout aux décors, et en effet, l’ensemble manque un peu d’émotion, de fièvre (la vraie, pas cette cascade lacrymale que nous sers Keira Knigthley), et la succession de point de vue tend à nous perdre dans l’espace (surtout que la 3D, au demeurant très correcte, a ce désavantage de ternir l’image, et donc de ne pas permettre de reconnaitre d’emblée le visage des acteurs lors des séquences à faible luminosité). Cependant, au rang des défauts, j’ajouterais la partie d’exposition, qui élude bien trop facilement la question du « pourquoi ».

    Après, les films de ce genre sont suffisamment rare pour être apprécié.

    Sinon, voici la nouvelle adresse de mon blog : http://poingcritique.wordpress.com

    Publié par 2flicsamiami | septembre 25, 2015, 6:58
    • Il est vrai que la partie d’exposition aurait pu proposer davantage mais j’en ai personnellement eu suffisamment que pour apprécier la suite. Pour le reste, je suis d’accord avec toi.

      Je mets à jour l’adresse de ton blog dans ma liste. 😉

      Publié par Wolvy128 | septembre 25, 2015, 8:12
  2. Je rejoins davantage l’avis de « 2Flicsamiami », même si nous avons tous les 3 des points de convergence. J’ai effectivement passé un bon moment, les deux heures sont passées vite, certains plans étaient vraiment sympas. Mais j’ai trouvé le film…plat (dommage pour un film de trek en montagne ! 🙂 ). Ca manque selon moi d’un vrai point de vue, on reste trop dans l’approche documentaire. Cet axe du « pourquoi » est rapidement évoqué juste avant l’ascension, mais ça reste très superficiel. On aurait pu avoir les différents personnages qui évoquent leurs motivations de façon plus approfondie, avec aussi cet angle business. Du coup, à la fin, on aurait pu avoir un bilan vraiment sympa sur « Au final, tout cela en valait-il la peine ? » avec des contradictions éventuelles.
    Au jeu de la notation, je ne mets qu’un 3/5.

    Publié par Basketo-Phil | septembre 26, 2015, 5:49
    • Je comprends ton point de vue mais personnellement, je trouve qu’on peut largement répondre à la question avec les éléments que le film propose. Ce qui ne veut pas dire que ça n’aurait pas pu être plus riche évidemment. L’absence de point de vue marqué ne m’a pas particulièrement gêné ici. Enfin, on est plus ou moins dans la même appréciation de toute façon, je lui ai mis 7/10 moi.

      Publié par Wolvy128 | septembre 26, 2015, 6:07
      • Je rajoute ma petite pierre en disant que, l’absence de point de vue est volontaire, afin de ne pas juger des choix des personnages, qui peuvent se révéler contestables, mais auxquels personnes ne peut répondre sans avoir été confronté a cette situation 😉
        Sinon belle critique pour un très bon film

        Publié par Grand Bâton | septembre 27, 2015, 10:37
  3. Pas encore vu ce film ! Tu m’as donné envie de tenter l’expérience, mon cher 🙂

    Publié par evilashpaslaffaire | octobre 2, 2015, 10:58
  4. Je vais mettre une note à ce film: B

    Publié par Justinb | novembre 6, 2016, 6:27

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :