★★★★☆, Critiques de Films

[Critique] Fury

4-étoiles

Affiche furyAvril 1945. Les Alliés mènent leur ultime offensive en Europe. A bord d’un tank Sherman, le sergent Wardaddy et ses quatre hommes s’engagent dans une mission à très haut risque bien au-delà des lignes ennemies. Face à un adversaire dont le nombre et la puissance de feu les dépassent, Wardaddy et son équipage vont devoir tout tenter pour frapper l’Allemagne nazie en plein cœur. Tel est le pitch de Fury, le nouveau film de David Ayer (End of Watch) avec Brad Pitt, Shia LaBeouf, Logan Lerman, Michael Peña et Jon Bernthal.

Bien que je ne sois pas forcément un grand amateur de film de guerre, le casting de Fury et les quelques images visibles dans les différents trailers avaient tout de même de quoi me donner furieusement envie de le découvrir. J’ai donc tenté l’expérience hier soir ! Et grand bien m’en a pris puisque le long-métrage s’avère finalement être une réelle bonne surprise, tant sur le fond que sur la forme.

Fort d’une photographie rugueuse et magnifique, ainsi que d’une reconstitution historique sans faille (décors et costumes absolument impeccables), l’image nous plonge instantanément, et brutalement, dans l’Allemagne de 1945. La guerre est bientôt finie mais elle continue de marquer les corps et les esprits. C’est dans ces conditions difficiles que le jeune Norman (Logan Lerman) va rejoindre l’équipe de Wardaddy (Brad Pitt) pour les accompagner dans une mission aussi dangereuse que délicate. Et pour le coup, le danger est clairement illustré à l’écran, que ce soient par le biais de morts violentes ou d’assauts féroces. L’idée n’étant pas de choquer mais plutôt de faire ressentir, sans la moindre concession, le terrible quotidien des soldats. Rien d’exceptionnel a priori, sauf que les productions récentes ont tellement tendance à édulcorer la réalité pour viser un large public qu’on en oublie parfois un peu l’atrocité de ces années. Et la volonté du réalisateur (également scénariste) de proposer une vision extrêmement réaliste de la guerre, dans tout ce qu’elle a de plus barbare et ignoble, est un aspect du film que j’ai énormément apprécié.

Photo furyUn réalisme exacerbé qui ne transparaît pas uniquement sur le plan visuel, mais également sur le fond étant donné que l’écriture des personnages se révèle tout aussi ancrée dans la réalité. Le scénario délaisse en effet quelque peu le manichéisme souvent de rigueur dans ce genre de production pour proposer des personnages nuancés et profonds. Les membres de l’équipage sont ainsi loin de ressembler aux habituels héros américains venus rétablir la paix à coup de discours patriotiques et de gestes nobles. Ce sont davantage des hommes détruits par la guerre, qui ont bien compris que les idéaux n’avaient pas leur place sur le champ de bataille. Sans doute étaient-ils comme Norman lorsqu’ils ont débarqué, mais la dureté des événements, et l’instinct de survie, les a rendus plus rudes. Une rudesse que l’on découvre à travers le point de vue du jeune soldat et qui contraste nettement avec son innocence initiale. L’idée d’insérer dès le départ un protagoniste attachant, et qui suscite immédiatement l’empathie, à la bande de brutes est d’ailleurs particulièrement astucieuse pour donner envie aux spectateurs de découvrir les personnages, et surtout s’en faire pour leur survie une fois les hostilités lancées.

Photo bis furyMais au-delà de l’écriture des personnages, si le film est aussi efficace, c’est aussi car l’ensemble du casting parvient magnifiquement à retranscrire toute leur profondeur. Et à les rendre intéressants bien qu’ils n’inspirent pas nécessairement tous la sympathie au premier coup d’œil. Brad Pitt est ainsi assez remarquable dans la peau d’un personnage plus dur qu’on aurait pu le penser au départ. Personnellement, c’est clairement dans ce genre de rôle un peu écorché que j’aime le voir. Et non dans des rôles lisses dont on a parfois l’impression qu’ils ne sont là que pour protéger son image. A ses côtés, Shia LaBeouf confirme tout le talent que je ne cesse de voir en lui depuis plusieurs années en livrant une prestation émouvante et pleine de charisme. Il n’est évidemment pas de tous les plans mais chacune de ses apparitions laissent une véritable trace. Il n’interprète pas le personnage de « La Bible », il est « La Bible ». Quant à Jon Bernthal et Michael Peña, ce sont des acteurs souvent habitués aux seconds rôles mais force est de constater qu’ils ne manquent vraiment pas de charisme non plus. Enfin, Logan Lerman poursuit son ascension avec une nouvelle interprétation convaincante dans un projet très intéressant.

En définitive, Fury s’impose donc comme un film de guerre puissant, explosif et extrêmement réaliste. Emmené par un casting impérial de bout en bout, le film captive pendant plus de 2 heures et, malgré une histoire plutôt classique, offre son lot de scènes culminantes. Une excellente surprise !

À propos de Wolvy128

Créateur et rédacteur en chef du site. Passionné de cinéma depuis mon plus jeune âge, je profite de ce blog pour partager ma passion au quotidien.

Discussion

5 réflexions sur “[Critique] Fury

  1. Tout à fait en accord avec toi ! Une critique moins concise mais aux arguments tout à fait juste. 🙂
    J’ai en tout cas vraiment aimé le film, on aurait pu s’attendre à un film qui prend le spectateur pour un bébéte mais rien de tout ça, il y en a en plus des éléments nécessaires à faire un bon film de guerre une interprétation et une écriture des personnages remarquable comme tu le soulignes.
    Et les scènes d’action en tank … j’en avais parfois des frissons tellement j’étais pris dedans surtout dans le 1vs1 et le final !

    Je suis quand même un peu déçu qu’il « n’ait qu’un 64 » sur Metacritic, je m’attendais à mieux des critiques, j’espère en tout cas une bonne rentabilité car il mérite amplement du succès.

    Publié par Kazura | octobre 26, 2014, 11:54
    • Il est vrai que la critique est un peu plus longue que d’habitude. Ce n’était pas forcément une volonté au départ mais je me suis rendu compte en la rédigeant qu’il y avait beaucoup de points sur lesquels j’avais envie de revenir. 🙂

      Tout à fait d’accord avec toi sur les scènes d’action en tank sinon. Le 1 vs 1 est assez phénoménal je trouve, et terriblement immersif. On n’a vraiment pas l’habitude de voir ce type d’affrontement et le résultat à l’écran est on ne peut plus concluant. C’est explosif et prenant !

      Quoi qu’il en soit, je pense que le film va plutôt bien fonctionner. Il bénéficie en tout cas de retours très positifs et le bouche à oreille peut faire son petit effet.

      Publié par Wolvy128 | octobre 27, 2014, 1:21
      • C’est toujours intéressant de voir des ressentis intéressants sur tel ou tel point d’un film, moi je dois avouer que c’est le côté action et personnages qui m’a particulièrement pris au coeur du film.
        Et encore une semaine après j’ai toujours une sensation d’avoir été ébloui par les batailles en tank qu’on a rarement vu d’une telle intensité dans ce genre de film.

        Sinon, pour le box-office, c’est actuellement environ 70M de recettes, donc tout juste rentable, il n’atteindra peut-être pas les 150M de Lone Survivor mais bon je pense c’est déjà pas mal pour la période où il sort ; je l’ai recommandé à pas mal de gens de mon entourage en tout cas.

        Publié par Kazura | novembre 1, 2014, 5:18
        • Je pensais qu’il ferait plus à l’international, 15M de recettes c’est quand même pas folichon pour l’instant. On verra comment ça évolue mais c’est clair que le film mérite mieux. Toujours triste quand on voit que certains navets cartonnent. Mais c’est comme ça, on ne peut malheureusement pas faire grand-chose à part en parler et le recommander.

          Publié par Wolvy128 | novembre 1, 2014, 5:56
  2. Film favori aussi,c’est dans mon top films 2014

    Publié par Justinb | novembre 6, 2016, 5:17

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :