★★★★★, Critiques de Films

[Critique] Her

5-étoiles

Affiche fr herRetour aujourd’hui sur Her, la dernière réalisation de Spike Jonze (Dans la Peau de John Malkovich, Adaptation) avec Joaquin Phoenix (Theodore), Scarlett Johansson (Samantha), Amy Adams (Amy), Rooney Mara (Catherine) et Olivia Wilde. L’histoire se déroule à Los Angeles, dans un futur proche. Theodore, un homme sensible au caractère complexe, est inconsolable suite à une rupture difficile avec Catherine. Il fait alors l’acquisition d’un programme informatique ultramoderne, capable de s’adapter à la personnalité de chaque utilisateur. En lançant le système, il fait la connaissance de Samantha, une voix féminine intelligente, intuitive et étonnamment drôle. Les besoins et les désirs de Samantha grandissent et évoluent, tout comme ceux de Theodore, et peu à peu, ils tombent amoureux…

Sans forcément attendre ce film avec impatience au début de l’année, l’accueil favorable qu’il a reçu de l’autre côté de l’Atlantique, et les nombreuses critiques élogieuses qui ont suivi chacune de ses projections, ont suffisamment attisé ma curiosité que pour me donner sérieusement envie de le découvrir. Et au final, je ne regrette absolument pas tant le film m’a séduit. D’abord sur la forme puisque derrière la simplicité apparente de la mise en scène se cache en fait un travail minutieux sur les sentiments. La photographie est superbe et la BO, mélancolique à souhait, confère au long-métrage un charme et une ambiance qui n’appartiennent vraiment qu’à lui. Mais aussi, et surtout, sur le fond qui se révèle extrêmement riche, les sujets abordés étant finalement assez nombreux. Certains y verront en effet une romance d’une beauté incroyable, d’autres un drame romantique emprunt de mélancolie, et d’autres encore un film de science-fiction s’interrogeant sur l’omniprésence de la technologie dans la société. Et tout l’intérêt du film est justement de laisser à chacun l’opportunité d’y voir ce qu’ils souhaitent, Her étant en fin de compte un peu tout cela en même temps, et tellement plus encore.

Photo herEt si le procédé fonctionne aussi bien, c’est certainement car le futur décrit à l’écran par Spike Jonze est tout à fait plausible. Comment imaginer en effet, à l’heure où certaines technologies semblent déjà gouverner nos vies, que le phénomène ne puisse pas s’amplifier au fil des années au point de développer avec le temps une véritable relation avec elle? En cela, le long-métrage est particulièrement intéressant car il suscite immédiatement bon nombre d’interrogations sur la nature même de l’amour, ainsi que sur ce qui détermine la réalité d’une relation, qu’elle soit humaine ou virtuelle. Des interrogations qui continuent d’ailleurs de nous habiter longtemps après le visionnage, le long-métrage ayant la bonne idée de ne jamais imposer de réponses définitives, ou même de jugements sur le mode de vie des protagonistes. A la place, le réalisateur se contente d’observer une société futuriste et de la dépeindre du mieux possible au travers d’une romance complètement inédite. Ce qui est judicieux pour deux raisons précises. D’abord car sans ce choix de traitement, l’ensemble aurait rapidement pu devenir moralisateur, et donc perdre en réflexion. Et ensuite car en mettant ainsi l’accent sur l’émotionnel, plutôt que sur le rationnel, le réalisateur nous permet de projeter nos propres perceptions des choses, rendant par conséquent le récit encore plus émouvant.

Photo bis herEnfin, comment ne pas évoquer la magnifique prestation des acteurs qui transcendent littéralement l’histoire en véhiculant tout du long une multitude d’émotions fortes. Joaquin Phoenix, tout d’abord, illumine le film de tout son talent dans la peau de cet homme d’une tendresse infinie, et exprime une variété de sentiments qui tient véritablement du génie. D’autant plus si on considère qu’il n’avait aucune personne physique à qui donner la réplique lors du tournage, et qu’il devait donc s’imaginer mentalement les réactions. Tantôt drôle, tantôt touchant, il laisse difficilement indifférent et prouve une fois encore, si besoin en était, son aisance déconcertante à se fondre dans n’importe quel personnage. Scarlett Johansson, ensuite, réussit la prouesse de n’exister qu’avec sa seule voix pendant près de 2 heures. Une performance époustouflante qui rend la romance crédible et qui permet au film de tenir la route du début à la fin. Ce qui n’aurait pas été le cas si le charme redoutable de la voix suave de la comédienne n’avait pas opéré. Pour finir, Amy Adams, Olivia Wilde, Rooney Mara, et même Chris Pratt d’une certaine façon, nous gratifient de prestations, certes plus discrètes, mais qui renforcent tout de même l’impact émotionnel du récit.

En conclusion, Spike Jonze signe donc avec Her un drame aussi touchant que bouleversant. Combinant une forme sublime à un fond hautement réflexif, le film peut s’appuyer sur un Joaquin Phoenix épatant et une Scarlett Johansson à la voix dévastatrice pour distiller un torrent d’émotions dont il est bien difficile de sortir indemne. Gros coup de cœur !

À propos de Wolvy128

Créateur et rédacteur en chef du site. Passionné de cinéma depuis mon plus jeune âge, je profite de ce blog pour partager ma passion au quotidien.

Discussion

16 réflexions sur “[Critique] Her

  1. Hâte de le voir.. La bande annonce ne m’avait pas forcément donné envie mais au vu des critiques que j’en vois, c’est sur : je dois le voir!

    Publié par Agrippine | mars 19, 2014, 8:08
  2. Les présentations/promotions du film m’avaient déjà pas mal intrigué. Maintenant, cet avis couplé à d’autres de mon entourage vont, en quelque sorte, m’inciter à une nouvelle sortie ciné’. Merci ! (Olivia Wilde est dans le film ! :D)

    Publié par NeoDandy | mars 20, 2014, 12:16
    • Oui elle y est pour un bref passage, Joaquin Phoenix et Scarlett Johansson (enfin sa voix) étant les deux protagonistes principaux. Curieux d’avoir ton avis quand tu l’auras vu en tout cas, n’hésite pas à revenir le partager.

      Publié par Wolvy128 | mars 20, 2014, 12:50
  3. Je vais sans doute le voir lundi. Je repasserais donc livrer mes impressions, mais je m’attends à un beau ballet d’émotion comme j’ai pu déjà en avoir avec les précédents films de Jonze.

    Publié par 2flicsamiami | mars 21, 2014, 3:46
    • Les précédents films de Jonze sont tous différents mais ils fonctionnent tous extrêmement bien je trouve. Et celui-ci ne fait pas exception, l’émotion est au rendez-vous. Hâte d’avoir ton retour !

      Publié par Wolvy128 | mars 21, 2014, 7:17
      • Enfin vu. Sans être dans le même état d’extase que toi, je dois dire que ce Her est un très beau film. On marche à fond dans le contexte social et technologique dépeint par le réalisateur et dans cette romance. Je te rejoins sur l’exceptionelle performance vocale livré par Scarlett Johansson.

        Publié par 2flicsamiami | mars 25, 2014, 3:35
        • Le film tient vraiment à cette performance je trouve. Si la voix de Scarlett n’avait rien véhiculé, il n’aurait pas été si fort émotionnellement. Content qu’il t’ait tout de même plu en tout cas. J’irai lire ta critique si jamais tu le chroniques.

          Publié par Wolvy128 | mars 25, 2014, 3:39
  4. Enthousiasme partagé.

    Publié par wildgunslinger | mars 30, 2014, 8:37
  5. Vu hier et, très bonne critique Wolvy !
    Hormis les nombreuses valeurs sentimentales mises en avant dans le film et sa façon de les interpréter, j’ai beaucoup aimé l’ambiance qui est à mi-chemin entre le futur proche et le futur lointain très high-tech.
    Il y a quelque chose d’alambiqué qui se dégage du film que j’avais partiellement connu dans un autre long-métrage, mais j’ai du mal à dire en quel autre production il se rapporte. On a comme l’impression que le monde est abstrait parce que le réalisateur ne s’est concentré que sur le personnage principal mais en réalité non, il laisse une certaine part de mystère qui est superbement bien fichue.

    Pour ma part je mettrai un bon 8/10 + demi coup de coeur car la voix de Samantha « Johansson » est géniale, dès sa première apparition on sent que la liaison entre les deux personnages va être extraordinaire et on se met rapidement à la place de Theodore. En revanche c’est justement ce personnage assez atypique mais pas dénué d’intérêt qui est un peu dérangeant pour s’y attacher complètement.

    Publié par Kazura | avril 30, 2014, 10:24
    • Merci pour le compliment, ça fait toujours plaisir à lire. Je n’étais pas parti sur une critique aussi longue initialement mais en l’écrivant, je me suis rendu compte qu’il y avait énormément de choses à dire.

      Assez d’accord avec ce que tu dis sur l’univers, j’ai globalement le même ressenti. En revanche, pas de réserve pour moi en ce qui concerne l’attachement au personnage, j’ai accroché du début à la fin. Un des meilleurs films de l’année selon moi !

      Publié par Wolvy128 | avril 30, 2014, 3:10
  6. C’est l’un des films les plus frustrants qui m’ait été donné de voir, si ce n’est pas le plus frustrant. Joaquin Phoenix interprète si bien son personnage qu’on ne peut s’empêcher d’éprouver un attachement à son égard, et quand on devine dès le départ que lui et Samantha ne se rencontreront jamais y a de quoi avoir le blues. Malgré cette peine précoce mélangée à de la mélancolie, j’ai tenu le coup et n’ai tenté à aucun moment de lâcher le film.

    Et cette voix! Que dire? Scarlett Johansson m’a littéralement catapulté dans un monde de passion et de tendresse. Elle est irrésistible. Une sensualité que je n’oublierai pas. (Ma copine aura l’air d’un troll à partir de maintenant… merde!)
    Plus sérieusement, (Spoilers) malgré ce coup de foudre, je lui en ai voulu quand à la fin elle a avoué aimer d’autres personnes que lui, bien que quelque part, ça colle avec la situation… (Fin de spoilers).

    Quoiqu’il en soit, le film vaut le coup d’être vu. Comme dit dans cette remarquable critique, il existe plusieurs manières d’interpréter ce long-métrage, il est question d’y trouver sa thématique principale, libre arbitre à tout un chacun.
    Une vraie petite perle.

    Publié par Andrés.H | août 20, 2014, 1:19
    • C’est un film qui ne plaît pas à tout le monde mais il a le mérite de ne pas laisser indifférent je trouve. Heureux de voir que vous l’avez apprécié en tout cas. A lire votre commentaire, j’ai l’impression qu’on a un ressenti assez similaire.

      Publié par Wolvy128 | août 20, 2014, 2:02
  7. Merci pour l’article.

    Pareillement! J’ai très très apprécié ce film que j’ai tout de suite qualifié d’anticipation (même si il s’agit là d’un futur carrément proche). Qu’on se le dise, ce futur semble si proche que j’ai d’ailleurs eu de la peine en constatant la vie actuelle de beaucoup de gens qui frôlent de pas si loin cette illustration. Il est là le piège! Tomber sous le charme de la machine! Perso j’ai reconnu tout de suite la voix française de Scarlette J. que j’ai vu et … il est vrai qu’en plus du timbre suave, elle offre avec générosité de l’esprit et de l’humour auquel on comprend que le personnage de Joachim F. deviendra fou amoureux.

    Donc en effet heureusement pour le choix de cette voix. Question de crédibilité. C’est une réflexion que je me faisais justement récemment. Nos doubleurs sont vraiment super. A quand une voix du cinéma qui vienne nous enchanter de ses impressions!?

    Sinon, je crois que ce film tend à nous faire réfléchir à là où on va et au rythme où va l’évolution technologique et celle de nos méthodes relationnelles. C’est un beau et grand miroir tourné vers nous pour nous offrir le choix de se remettre en question.

    Mais honnêtement, que ce futur ne surprenne et surtout ne dérange personne, ça me gène un peu.

    Bref, excellent film. Frais! actuel! intelligent!

    Publié par Carole | août 24, 2014, 11:51
    • J’ai souvent du mal avec le doublage personnellement, je regarde toujours les films en VO quand c’est possible. Surtout si c’est un film comme Her qui mise beaucoup sur la voix.

      Sinon, pour en revenir au film en tant que tel, je vous rejoins sur l’illustration minutieuse de cette société pas si futuriste que cela ainsi que sur les interrogations intelligentes que le récit suscitent. Deux points parfaitement maîtrisés et extrêmement intéressants. Et quand bien même on aurait pas envie de se questionner, on peut alors toujours se laisser porter par l’histoire d’amour atypique et l’émotion qui s’en dégage. Un très beau film, qui ne laisse pas indifférent je trouve.

      Publié par Wolvy128 | août 25, 2014, 12:25

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :