Tests DVD / Blu-ray

[Test Blu-ray] Total Recall – Mémoires Programmées (Steelbook)

BR steelbook total recallLE FILM

Synopsis:

Modeste ouvrier, Douglas Quaid (Colin Farrell) rêve de s’évader de sa vie frustrante. L’implantation de souvenirs que propose la société Rekall lui paraît l’échappatoire idéale. S’offrir des souvenirs d’agent secret serait parfait. Mais lorsque la procédure d’implantation tourne mal, Quaid se retrouve traqué par la police. Il ne peut plus faire confiance à personne, sauf peut-être à une inconnue (Jessica Biel) qui travaille pour une mystérieuse résistance clandestine. Très vite, la frontière entre l’imagination et la réalité se brouille. Qui est réellement Quaid, et quel est son destin?

Casting:

Réalisateur – Len Wiseman.
Acteurs & Actrices – Colin Farrell, Kate Beckinsale, Jessica Biel, Bryan Cranston, John Cho, Bill Nighy, Bokeem Woodbine…

Bande annonce:

Critique: ★★★☆☆

Extrait de ma critique du 10/08/2012.

De manière générale, je dois dire que j’ai été quelque peu déçu par ce remake qui n’est, certes pas mauvais en soi, mais qui n’apporte finalement pas grand chose de nouveau par rapport au film original. En effet, excepté le changement d’environnement, le film est fort similaire au précédent et suit de manière très scolaire la même trame narrative. Ce qui n’est pas forcément dérangeant, je le reconnais, mais en ce qui me concerne, j’attendais plus que cela. D’autant plus qu’ayant revu la version de 1990 quelques jours avant de voir celui-ci, j’avais bien en tête tous les éléments de l’histoire. Je n’ai donc absolument pas été surpris par la tournure des événements. D’ailleurs, je suis assez étonné d’avoir pu lire que certains considéraient le film comme une adaptation avec beaucoup de libertés par rapport à l’œuvre originale car ce n’est vraiment pas le cas. Effectivement, le long-métrage est construit de manière strictement identique au précédent. Je ne vais pas mettre en évidence toutes les scènes qui le confirment mais je vous assure qu’après avoir revu le film de 1990, c’est assez frappant. Et je le regrette un peu car j’ai le sentiment qu’il y avait quand même moyen d’innover. Notamment durant la séquence où on tente de faire croire à Doug qu’il ne s’agit pas de la réalité et qu’il est toujours assis, inconscient, chez Rekall. Cette séquence était déjà présente dans le film de Verhoeven mais avait été assez vite expédiée à l’époque. Et malheureusement, le constat est sensiblement le même ici. Ce qui est vraiment dommage car il y avait là une formidable opportunité de faire planer le doute sur la paranoïa de Doug.

Néanmoins, le film reste tout de même agréable à suivre grâce notamment aux nombreuses scènes d’action plutôt bien chorégraphiées et à l’environnement futuriste particulièrement soigné d’un point de vue architectural. De plus, les effets spéciaux qui agrémentent le film sont assez réussis. Côté casting, je dois dire que j’ai trouvé la prestation de l’ensemble des acteurs et des actrices plutôt satisfaisante même si on les a évidemment tous déjà vu dans des rôles plus marquants. Comme à son habitude, Colin Farrell assure dans les scènes d’action et mène le film sans trop de difficulté. Personnellement, je l’ai même trouvé un peu plus convaincant que Schwarzenegger en Douglas Quaid. Quant à Kate Beckinsale, son rôle est forcément très similaire à celui de Sharon Stone dans la version de 1990 mais son personnage est selon moi un peu plus intéressant et, tout comme Colin Farrell, elle assure dans les scènes d’action. Une remarque que l’on peut d’ailleurs également faire pour la performance de Jessica Biel. La seule faiblesse vient selon moi de Bryan Cranston qui est un acteur formidable mais que je n’ai absolument pas trouvé charismatique dans la peau de Cohaagen. C’est dommage car le film aurait vraiment gagné en intérêt en proposant un méchant digne de ce nom.

Photo total recall

LE BLU-RAY

Caractéristiques:

Audio – Dolby TrueHD 5.1 : Anglais, Français / Dolby Digital 5.1 : Indien.
Image – 1080p HD / 2.40:1.
Sous-titres – Anglais, Français, Néerlandais.
Durée – 118 minutes.

Bonus

  • Total Recall Mode Intuitif.
  • Version Longue (130 minutes).
  • Commentaires audio du réalisateur.

Éditeur – Sony Pictures Home Entertainment.

Avis:

A défaut de nous proposer une ribambelle de suppléments, le Blu-ray de Total Recall – Mémoires Programmées nous offre au moins une version longue inédite du réalisateur. Du coup, ceux qui, comme moi, n’avaient vu que la version cinéma risquent d’y trouver un intérêt tout particulier. D’autant plus qu’il ne s’agit pas simplement d’une version dotée de scènes exclusives mais également d’une version proposant une fin alternative à celle projetée en salle. Alors certes, la fin en question ne change pas radicalement la perception du film mais elle ajoute néanmoins un détail marquant qui donne pas mal à réfléchir. Sinon, outre cette version longue, le disque dispose aussi de commentaires audio du réalisateur et d’un mode permettant de visionner des reportages simultanément avec le film. Enfin, côté technique, le Master de Sony ne souffre encore une fois d’aucun défaut, tant sur le plan visuel que sonore, puisque l’image est remarquable de précision et les pistes audio HD ne manquent vraiment pas d’ampleur.

Disponible à partir du 4 décembre 2013 en Blu-ray Steelbook (Belgique).

À propos de Wolvy128

Créateur et rédacteur en chef du site. Passionné de cinéma depuis mon plus jeune âge, je profite de ce blog pour partager ma passion au quotidien.

Discussion

2 réflexions sur “[Test Blu-ray] Total Recall – Mémoires Programmées (Steelbook)

  1. Loin du film original de Verhoeven, mais comme toi je l’ai pas trouvé si nanardesque que ça, j’ai passé un bon moment. Je te rejoins sur Cranston, je l’adore aussi, mais son rôle manque tellement de consistance s’en est frustrant.

    Publié par MaxLaMenace_89 | décembre 7, 2013, 5:06
    • Je trouve que l’original a quand même vachement vieilli, c’est loin d’être un chef d’œuvre pour moi. Après, celui-ci n’est pas forcément meilleur mais il n’est pas aussi mauvais que certains le disent selon moi. C’est divertissant et plutôt efficace, et je ne pense pas que le film ait d’autres prétentions que celles-là.

      Publié par Wolvy128 | décembre 7, 2013, 6:50

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :