★★★★☆, Critiques de Films

[Critique] Capitaine Phillips

4-étoiles

Affiche capitaine phillipsRetour aujourd’hui sur Capitaine Phillips, le dernier film de Paul Greengrass (La Vengeance dans la Peau, Green Zone) avec Tom Hanks (Richard Phillips) en tête d’affiche. Inspiré de faits réels, le film retrace l’histoire vraie de la prise d’otages du navire de marine marchande américain « Maersk Alabama », menée en 2009 par des pirates somaliens. La relation qui s’instaure entre le capitaine Richard Phillips, commandant du bateau, et Muse (Barkhad Abdi), le chef des pirates somaliens qui le prend en otage, est au cœur du récit. Les deux hommes sont inévitablement amenés à s’affronter lorsque Muse et son équipe s’attaquent au navire désarmé de Phillips. A plus de 230 kilomètres des côtes somaliennes, les deux camps vont se retrouver à la merci de forces qui les dépassent…

Sans forcément être un grand amateur du cinéma de Paul Greengrass, j’avais tout de même beaucoup aimé ses deux réalisations dans la saga Jason Bourne. J’étais donc relativement curieux de découvrir son nouveau film, surtout que j’en avais entendu beaucoup de bien et qu’il était emmené par Tom Hanks, un acteur que j’aime énormément. Et globalement, je dois dire que je n’ai vraiment pas été déçu par le résultat. Après une courte introduction visant à installer le personnage et poser les bases de l’histoire, le film démarre véritablement et ne faiblit quasiment jamais jusqu’à la fin. En effet, le récit est très prenant tout du long et il y a une véritable montée en puissance de la tension jusqu’au final en apothéose. Bien sûr, l’histoire n’évite pas un léger manque de rythme au milieu mais le film n’en pâtit jamais car le suspense reprend de plus belle pour le dernier acte. Et si le long-métrage captive autant, c’est certainement car la mise en scène nerveuse du réalisateur nous plonge au cœur même de cette prise d’otages. Ainsi, le confinement est parfaitement retranscrit à l’écran et l’action se révèle assez redoutable, grâce notamment à un montage heurté particulièrement efficace.

Photo capitaine phillipsQui plus est, à l’instar d’un Zero Dark Thirty, le film parvient également à rester relativement neutre dans son approche et à ne donc pas juger les protagonistes, quelles que soient les décisions qu’ils prennent. Du coup, le récit gagne en profondeur et suscite immédiatement une réflexion plutôt intéressante. Néanmoins, il faut reconnaître que si l’action est clairement au rendez-vous, l’aspect réflexif n’est pas assez poussé et ce que le film souhaite dénoncer est en définitive à peine effleuré. Quoi qu’il en soit, le film reste extrêmement captivant grâce à l’excellente partition livrée par Tom Hanks. Entre courage et fragilité, empathie et égoïsme, maîtrise et perdition, il apporte une complexité bienvenue au personnage de Richard Phillips, avec un naturel absolument déconcertant. L’émotion est palpable à bien des moments mais en particulier lors de la scène finale, où il m’a littéralement bluffé par sa justesse et sa vulnérabilité. Bien soutenu par un magnifique morceau de Henry Jackman (faisant d’ailleurs étrangement penser à Time de Hans Zimmer), l’acteur démontre dans cette séquence, si besoin en était, qu’il n’a vraiment rien perdu de son talent.

En définitive, Capitaine Phillips se révèle donc un thriller dramatique particulièrement bon, emmené par un Tom Hanks impeccable et soutenu par une histoire absolument passionnante. Si on pourra toujours regretter un potentiel réflexif pas suffisamment exploité, le film n’en demeure pas moins d’une rare efficacité.

À propos de Wolvy128

Créateur et rédacteur en chef du site. Passionné de cinéma depuis mon plus jeune âge, je profite de ce blog pour partager ma passion au quotidien.

Discussion

6 réflexions sur “[Critique] Capitaine Phillips

  1. Tom Hanks y est superbe, il m’a littéralement tirer les larmes des yeux dans les dernières minutes. Sinon un film d’une redoutable efficacité, après personnellement le fait de nous imposer autant le point de vue des Seals m’a un peu gêné, cassant la dualité entre Phillips et le chef somalien dans la seconde moitié.

    Publié par MaxLaMenace_89 | décembre 3, 2013, 12:42
    • Pas senti un point de vue des Seals trop appuyé pour ma part. J’ai justement trouvé le montage efficace pour alterner les deux situations (Seals et Phillips) sans perdre le rythme et la tension. Sinon je suis comme toi, la dernière scène m’a bouleversé, je la trouve superbe pour clôturer le film. Tom Hanks est épatant !

      Publié par Wolvy128 | décembre 3, 2013, 1:14
  2. N’étant pas du tout fan du style Greegrass, je n’ai pas eu envie d’aller voir ce film, malgré la présence de Hanks.
    Si en plus tu fais référence à Zero Dark Thirty, film que je n’ai pas aimé, ça me donne encore moins envie…

    Publié par wildgunslinger | décembre 4, 2013, 7:58
  3. Un film bien plus que surprenant ! Bouleversant de bout en bout, je ne m’attendais pas à une telle claque ! Je vous rejoins sur tous les points quant à cette fameuse scène finale, des plus poignantes…

    Publié par MeganeB | septembre 3, 2016, 9:04

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :