★★★★☆, Critiques de Films

[Critique] Hunger Games – L’Embrasement

4-étoiles

Affiche fr hunger games 2Après Hunger Games l’année dernière, place cette année à Hunger Games – L’Embrasement, le second volet des aventures de Katniss Everdeen (Jennifer Lawrence), réalisé cette fois par Francis Lawrence (Je suis une Légende, Constantine…). Puisqu’ils ont gagné la 74e édition des Hunger Games, Katniss et Peeta (Josh Hutcherson) sont obligés de laisser une fois de plus leur famille et leurs amis pour partir faire la Tournée de la victoire dans tous les districts. Au fil de son voyage, Katniss sent que la révolte gronde, mais le Capitole exerce toujours un contrôle absolu sur les districts tandis que le Président Snow (Donald Sutherland) prépare la 75e édition des Hunger Games, les Jeux de l’Expiation – une compétition qui pourrait changer Panem à jamais…

Ayant beaucoup aimé le premier opus malgré quelques réserves techniques, je dois avouer que ce second volet constituait une de mes plus grosses attentes de l’année. Et globalement, je n’ai vraiment pas été déçu, même si le film n’est évidemment pas parfait en tous points. Le dernier tiers consacré à l’arène m’a, par exemple, paru un peu expédié. Comme si le réalisateur avait voulu insuffler par tous les moyens un rythme haletant au récit. Du coup, les événements s’enchainent pratiquement sans temps mort et sans prendre non plus la peine de développer en profondeur les personnages. Et ce manque de développement a pour conséquence directe d’annihiler presque totalement la tension et l’émotion qui auraient pu naître des événements. Néanmoins, à part cet élément, j’ai trouvé le film plutôt très bon et à nouveau extrêmement fidèle au matériau d’origine (à quelques exceptions près). En particulier dans sa première partie qui retranscrit parfaitement le contexte politique de l’histoire et les enjeux de la révolte à venir. A ce titre, la notion de symbole pour soulever un peuple prend soudainement tout son sens et la puissance des images pour asseoir son autorité se révèle en fin de compte plus fragile qu’on aurait pu le croire au départ.

Photo hunger games 2Mais ce qui fait véritablement la force du film selon moi est avant tout son actrice principale qui livre une fois encore une prestation absolument brillante. Très sincèrement, la saga ne serait vraiment pas la même sans elle ! Et c’est d’autant plus appréciable que quand on y réfléchit, rares sont finalement les blockbusters destinés principalement aux adolescents qui peuvent se vanter d’avoir une personne d’un tel talent en tête d’affiche. Mais ce n’est pas l’unique satisfaction du casting puisque l’ensemble des acteurs se montre également très convaincant. De Josh Hutcherson à Liam Hemsworth, en passant par les nouveaux venus Sam Claflin et Jena Malone, tous parviennent (parfois en quelques scènes seulement) à retranscrire efficacement l’état d’esprit de leur personnage et ses motivations. Sans oublier non plus Woody Harrelson et Elizabeth Banks qui bénéficient tous les deux de séquences particulièrement émouvantes. Enfin, je ne peux pas terminer cette critique sans évoquer la mise en scène de Francis Lawrence qui contraste nettement avec celle de Gary Ross dans le premier film. En effet, plus de caméra à l’épaule tremblotante dans cet opus mais une réalisation sobre et fluide nous gratifiant de scènes d’action lisibles et de quelques très beaux plans. Pour ma part, je préfère largement !

Pour conclure, Hunger Games – L’Embrasement est donc une adaptation de grande qualité, tout à fait respectueuse de l’œuvre originale de Suzanne Collins. Divertissant et juste, le film peut s’appuyer sur un casting impeccable et une mise en scène sans artifice nettement plus agréable que dans le premier volet. Cependant, il souffre aussi, dans le dernier acte, d’un léger manque de tension et d’émotion qui limite quelque peu la réflexion amorcée dans la première partie. Mais malgré ce défaut, il est tout de même d’un excellent niveau et promet vraiment le meilleur pour les deux films de conclusion qui arriveront en 2014 et 2015.

À propos de Wolvy128

Créateur et rédacteur en chef du site. Passionné de cinéma depuis mon plus jeune âge, je profite de ce blog pour partager ma passion au quotidien.

Discussion

15 réflexions sur “[Critique] Hunger Games – L’Embrasement

  1. très belle chronique pour ce film…

    Publié par evilashpaslaffaire | novembre 29, 2013, 10:39
  2. Tu connais déjà mon avis je pense.

    Cela dit, je ne comprends vraiment pas qu’on puisse trouver que ce film n’a pas de temps mort, étant donné qu’il ne se passe absolument rien pendant 1h27….
    En effet, pendant toute la première partie, le seul « enjeu » est l’éternel triangle amoureux et l’histoire du faux mariage…

    Concernant le fameux contexte politique, je ne comprends pas, en n’ayant pas lu les livres, de quoi il s’agit exactement et je ne ressens pas du tout de menace qui gronde. Tout ce que je vois à l’écran, ce sont des riches très riches et des pauvres très pauvres et malheureux.
    Je dois préciser que j’attends d’une adaptation qu’elle m’explique tout, pas qu’elle suppose que j’ai lu le roman avant d’aller voir le film. Or, ici c’est le cas, si tu n’as pas lu ces fameux romans, tu ne comprends pas tous les enjeux et tu n’entres jamais dans l’univers.

    Quant à Jennifer Lawrence, elle ne dégage absolument aucune émotion dans ce film, contrairement à Happiness Therapy, dans lequel elle brillait.
    La faute sans doute à un personnage peu intéressant et fade, tout comme son acolyte Peeta.

    Enfin, je pense qu’en plus de l’ennui mortel que je ressens en voyant ce film, je suis exaspéré par l’édulcoration de la violence. On traite d’un sujet violent mais sans jamais rien montrer de tel.
    Je me souviens que ce point précis avait énervé tout le monde à la sortie de World War Z (qui pour le coup était tout de même plaisant et rythmé, lui) et ici tout le monde passe cet élément clé sous silence. Il faudrait m’expliquer en quoi ce n’est pas gênant dans ce cas précis.

    Je passe sur le fait que le concept de base, c’est-à-dire les enfants/ados obligés de participer à un jeu dans lequel ils vont devoir s’affronter jusqu’à la mort est un plagiat éhonté de Battle Royale.
    Il peut certes y avoir des éléments autour qui tentent d’ « enrichir » le contexte, mais le concept de base est le même et c’est d’autant plus navrant que la majorité (si ce n’est la totalité) des adolescents qui vont voir ce film, puisque c’est la cible principale, n’ont jamais vu ou même entendu parler de Battle Royale. Le procédé est d’autant plus malhonnête et Suzanne Collins aurait mérité d’être poursuivie en justice pour ça…

    Voilà, pour les points principaux en quoi je suis d’un avis opposé.
    C’est mon ressenti et c’est argumenté, même si je pourrais encore bien plus développer tout ça mais je ne vais pas écrire pages de commentaires.

    Tout ça pour te dire qu’on peut avoir un avis différent et être pertinent.

    Je vais maintenant revenir sur les reproches que tu nous as fait à propos de la vidéo sur deux points, qui je te l’avoue ne m’ont pas plu, parce qu’ils représentent une attaque gratuite et inappropriée à mon sens. Tu as en effet écrit que nous n’avions pas été pertinents et que nous avions fait preuve de mauvaise foi.

    Pour mémoire, pertinent signifie « ce qui se rapporte exactement à ce dont il est question ».
    Dans la vidéo pour laquelle tu trouves que nous ne sommes pas pertinents avec Jérôme, nous discutons pourtant du film et des éléments qui le composent, en détaillant nos arguments points par points.
    Il aurait donc fallu qu’on base notre critique sur des éléments extérieurs au film, ou totalement accessoires. Or nous construisons notre critique autour de trois éléments phares: le scénario, la réalisation et le jeu des acteurs. Tous les arguments que nous donnons représentent notre point de vue personnel à ce sujet. Je ne vois donc vraiment pas en quoi ils peuvent manquer de pertinence puisqu’on parle bien de ce film.

    Quant à la mauvaise foi que tu nous attribues également, pour mémoire la mauvaise foi signifie « malhonnêteté de quelqu’un qui affirme des choses qui sont fausses ou qui feint l’ignorance ».
    Or je n’ai jamais fait preuve de malhonnêteté dans mes articles sur mon site ou dans les vidéos pour podsac.
    Je ne fais que livrer mon avis. Je n’ai aucun intérêt à protéger ou descendre un film, un acteur ou un studio. Je n’ai d’ailleurs aucun partenariat avec aucun studio.
    Je te mets au défi de relever quelque chose qui relèverait du mensonge dans ce que nous avons dit. Si ça avait été le cas, crois-moi, je l’aurais coupé au montage.

    Voilà, ce commentaire ne va sans doute pas te plaire, mais je me devais de réagir précisément sur ces points, qui m’ont particulièrement surpris venant de toi, alors qu’en plus, tu as déjà participé à une vidéo et que tu as déjà pu constater que j’accepte sans problème les avis opposés au mien (Man of steel, Only god forgives pour ne citer qu’eux).

    Etre accusé de malhonnêteté, parce que c’est ce dont il est question en sous-texte n’est pas une chose agréable et à laquelle on peut rester insensible, ce qui explique cette réponse.

    Publié par wildgunslinger | décembre 3, 2013, 8:14
    • Salut Wildgunslinger,

      Tu fais bien de laisser un commentaire car je pense que c’est plus adapté pour débattre et on aura moins de mal à se comprendre que lors de la conversion à 3 sur Twitter. Si tu permets, je vais moi aussi dans un premier temps revenir sur les points du film que tu évoques avant d’aborder ensuite les reproches que j’ai pu formuler sur la vidéo car je pense qu’il y a tout de même une grosse exagération à ce niveau-là.

      D’abord, je tiens à signaler que l’intérêt du roman (et donc du film vu qu’il est extrêmement fidèle) ne relève pas spécialement des Jeux (même si c’est ce que les gens attendent évidemment) mais surtout du contexte particulier dans lequel prend place l’histoire. Du coup, même si le concept des Jeux est fortement inspiré, voire carrément pompé pour certains, de Battle Royale, les deux films n’ont pas du tout la même finalité pour moi, Hunger Games s’intéressant davantage aux luttes de classe et à la puissance des images pour asseoir son autorité. Il s’intéresse également à la notion de symbole et aux formes de soulèvement possibles face à une telle oppression. Dès lors, contrairement à toi, je ne trouve pas qu’il ne se passe rien pendant 1h27 (structure fidèle au bouquin d’ailleurs) puisque tous les thèmes cités précédemment sont abordés et annoncent la rébellion à venir. Alors certes, il n’y a pas vraiment d’action et ça bouge globalement peu mais ce n’est pas inintéressant pour la cause. En tout cas, en ce qui me concerne, j’ai trouvé que les différentes problématiques étaient parfaitement retranscrites à l’écran.

      Et pour revenir sur le plagiat, je peux comprendre ton ressenti (je le partage d’ailleurs en partie même si ça affecte généralement très peu mon impression d’un film) mais je m’étonne un peu car je n’ai pas souvenir que tu te sois insurgé comme ça pour Black Swan alors que pour le coup, c’était tout de même un plagiat total (aux plans près parfois), pas simplement un concept de l’histoire qui est pompé. Il me semble qu’il y a donc parfois un deux poids deux mesures dans ton appréciation en fonction des réalisations.

      Quant au triangle amoureux, je le regrette aussi pour ma part mais il faut reconnaître que comparé à Twilight par exemple, celui-ci est extrêmement discret et surtout très crédible (même si j’entends bien tes critiques sur le manque de développement des personnages). En effet, c’est la situation qui veut ça et pas une volonté absolue de l’auteur de rajouter une amourette sans intérêt. A partir de là, si c’est un point qui ne t’a pas gêné dans Twilight, je ne comprends vraiment pas comment il peut te gêner ici alors qu’il est bien moins présent et ne constitue en aucun cas l’enjeu principal du récit.

      Concernant l’édulcoration de la violence, c’est tout aussi regrettable mais ça ne me dérange pas trop pour ma part car c’est la règle avec les films souhaitant viser un public jeune et il faut s’y plier. Comme tu le dis, c’était déjà le cas avec World War Z et personnellement, ça n’avait pas joué dans mon appréciation car je suis conscient qu’un certain formatage est nécessaire pour ne pas choquer les plus jeunes. Du coup, je ne vois pas grand chose à ajouter étant donné que je suis plutôt d’accord avec toi. Après, la seule chose, c’est d’être cohérent avec soi-même et de ne pas reprocher cette édulcoration pour un film et la passer sous silence pour un autre. Et à ce niveau-là, je pense être plutôt fidèle à mes convictions.

      Enfin, je ne te rejoins absolument pas sur Jennifer Lawrence que je trouve vraiment impeccable. Entre force et fragilité, elle interprète magnifiquement bien le personnage de Katniss à mon sens, et lui confère toutes les nuances nécessaires. Alors certes, les émotions distillées dans ce second film sont en fin de compte assez discrètes mais elles ne sont pas inexistantes pour autant. Et Jennifer Lawrence contribue à les véhiculer selon moi.

      Après, je reconnais volontiers que le fait d’avoir lu le livre m’a peut-être permis d’apprécier davantage le film alors que si ça n’avait pas été le cas, j’aurais peut-être comme toi relevé un manque d’enjeux. Même si je pense que tous ceux qui ont bien aimé le film n’ont pas forcément tous lu le roman.

      Concernant les reproches que j’ai pu formuler sur la vidéo, je tiens d’abord à rappeler que je n’ai jamais remis en cause votre droit de ne pas aimer le film. Je pense aussi de mon côté être capable d’accepter les avis contraires. Sinon, j’aurais passé mon temps à critiquer tous ceux qui n’ont pas aimé le film, ce qui n’est évidemment pas le cas. Donc il ne faut pas non plus me faire dire ce que je n’ai pas dit. Ça montre que vous réduisez mes critiques envers votre vidéo au fait que, contrairement à vous, j’ai aimé le film. Et ça aussi ça ne fait pas très plaisir à entendre car sous prétexte que je n’ai pas le même avis que vous, mes remarques sont forcément injustifiées?

      Quoi qu’il en soit, je vais profiter de ton commentaire pour développer mon ressenti face à votre vidéo car il ne s’agit pas d’une attaque (je préfère le mot critique d’ailleurs) gratuite et inappropriée comme tu sembles le penser. Et je rappelle avant d’aller plus loin que je ne parle évidemment que de cette vidéo et pas en général car vous savez que je suis le premier à regarder vos analyses, que ce soit sur Podsac ou ailleurs.

      Pour le manque de pertinence, je reconnais que j’y ai été un peu fort mais par définition, je ne vois pas comment on peut émettre un avis pertinent sans connaître l’œuvre originale. Selon moi, il faut à ce moment-là le préciser clairement dans sa critique et prendre des pincettes dans son analyse. Alors que là je trouve que vous y allez franchement dans les attaques et les vannes alors que la plupart des défauts que vous reprochez proviennent du bouquin. Et on peut difficilement reprocher à un film d’être fidèle au roman qu’il adapte étant donné que ça témoigne d’un profond respect pour le travail de l’auteur. Vous allez certainement me répondre que vous parlez du film et que vous vous foutez du livre, mais un minimum de mise en perspective par rapport au matériau d’origine m’aurait semblé plus pertinent. Mais le mot était peut-être mal choisi de ma part et je m’en excuse car au regard ton explication, il est vrai que si on se limite scrupuleusement au film, vous développez votre avis dans le détail.

      Par contre, pour la mauvaise foi, je maintiens car à plusieurs reprises dans la vidéo, vous dites quand même des choses erronées. Notamment en ce qui concerne le soulèvement qui ne serait apparemment pas visible à l’écran. Or, c’est faux, il est bien présent (district 11 au début, images district 8 dans le train, punition corporelle disctrict 12, interviews tv des protagonistes…) mais il ne faut pas confondre soulèvement et rébellion. Le film s’appelle l’embrasement et s’attache à décrire la naissance d’une rébellion (le soulèvement donc) par l’intermédiaire d’un symbole. Et si cette rébellion ne prend pas plus de place à l’écran, c’est aussi car la saga nous fait découvrir les événements par les yeux de Katniss. Ce qui est plutôt une bonne idée selon moi puisque cela permet d’installer efficacement le contexte et les enjeux. En effet, elle doute de la nature du soulèvement au début et tente de le contenir avec la tournée des districts et l’annonce de son mariage. Mais quoi qu’elle fasse, celui-ci ne cesse de se manifester (dans des détails parfois) et la force petit à petit à devenir le symbole de la révolte à venir.

      Ensuite, quand vous évoquez (non sans un certain humour^^) le moment où Katniss sortirait apparemment du train pour venir s’interposer entre Gale et le Pacificateur, désolé mais c’est à nouveau incorrect. Une fois la tournée en train effectuée, les vainqueurs reviennent forcément au district 12. Je ne me rappelle pas avec certitude comment les choses s’enchainent mais il me semble qu’il y a un montage des différents discours de Peeta et Katniss dans l’ensemble des districts jusqu’au 1, le dernier. Je ne vois donc pas en quoi la scène dont vous parlez pose problème puisque lorsqu’elle se déroule, Katniss est revenue chez elle.

      Quant au fait que cette suite suivrait exactement les mêmes traces que le premier film, c’est vrai mais il ne s’agit pas d’un manque d’imagination ou d’audace comme vous le dites, mais d’une volonté de rester fidèle au roman en retranscrivant le protocole infernal que le Capitole fait subir aux districts. De la moisson à l’interview de Caesar en passant par la séance d’entrainement, tout est régi par des règles et les habitants sont tenus de s’y soumettre s’ils ne veulent pas être sanctionné. Et selon moi, cette dimension de répétition est indispensable pour pouvoir décrire efficacement le système mis en place par le Capitole et délivrer des pistes intéressantes sur la façon de le mettre à mal.

      Enfin, je ne vois pas comment ne pas percevoir une pointe de mauvaise foi quand tu qualifies le film de moralisateur, cul-cul et bien-pensant pour les jeunes. Je peux totalement comprendre la plupart de tes critiques (structure, réalisation, personnages, acteurs…) sur le film mais on ne peut tout de même pas nier que dans les grosses productions destinées aux adolescents, le fond de Hunger Games est quand même l’un des plus intelligents (sans forcément être transcendant) que l’on ai pu voir ces dernières années. En effet, les problématiques abordées sont intéressantes et font écho à certains aspects actuels de notre société. Puis comparé à d’autres teen-movie, celui-ci n’est justement pas cul-cul pour moi car l’histoire d’amour apparaît au second plan et n’est en aucun l’enjeu principal de l’histoire. Rien que cette année, on a par exemple eu droit à Sublimes Créatures, Les Âmes Vagabondes ou encore Percy Jackson – La Mer des Monstres, c’est quand même autrement plus cul-cul et conformiste que Hunger Games dans le genre adaptation destinée aux adolescents.

      Voilà, je vais m’arrêter là car je ne me rappelle pas précisément de toute la vidéo et je ne voudrais pas aborder par erreur un point dont vous n’avez pas parlé. Mais avant de finir, je voudrais une nouvelle fois rappeler qu’il s’agit juste de mon ressenti face à cette vidéo précise (pas vous) et qu’il ne s’agit pas pour moi d’une quelconque accusation comme tu sembles le penser.

      Publié par Wolvy128 | décembre 3, 2013, 5:58
      • Ok, je préfère cette approche des choses, plus posée et pacifique.

        J’accepte tout-à-fait que tu aies pu aimer, je réagissais surtout par rapport aux termes employés, qui m’avaient gêné, à plus forte raison de ta part, puisqu’on se suit et se lit depuis un petit moment maintenant.

        Je te promets en revanche qu’il n’y a pas de mauvaise foi, le soulèvement tel que tu me le décris existe certes, mais ne m’a fait ni chaud ni froid, à tel point que ces éléments m’ont paru accessoires par rapport au triangle amoureux qui prend beaucoup trop d’importance à mes yeux.

        En revanche, mea culpa: j’admets que quand j’ai dit que c’était pire que Twilight, c’était un peu de la provoc’, parce que je savais que Jérôme, détestant cette saga, allait réagir.
        Pour ma part, je la trouve tout de même mauvaise, en-dehors du 1er film et du dernier que je trouve fun.

        Sur HG2, on ne tombera malheureusement pas d’accord, mais ce n’est pas le plus important.

        Je propose donc d’enterrer la hache de guerre, parce que si je voulais te préciser ce qui m’avait déplu dans tes tweets (ça me paraissait important) je ne voulais pas non plus qu’on se fâche pour ça.

        🙂

        Publié par wildgunslinger | décembre 3, 2013, 6:13
        • Aucun problème, je comprends que tu aies eu envie d’expliquer ce qui t’avais déplu dans mes tweets. Et je préfère qu’on ait pris le temps de s’expliquer calmement ici que de rester là-dessus car je pense que globalement, on s’est mal compris et ça a un peu parasité le débat. A l’avenir, j’éviterai de faire de l’humour sans être sûr que ce soit bien perçu comme tel. 😉

          Après, je trouvais quand même important de te répondre car même si je reconnais que j’ai peut-être mal choisi mes mots, je ne critiquais pas simplement pour le plaisir de critiquer, il y avait tout de même du fond à mon sens. Mais comme tu le dis, on ne tombera pas d’accord sur ce film et c’est bête de se fâcher pour ça. Surtout que ce n’est certainement pas la dernière fois que ça nous arrive. 🙂

          Enfin bref, aucun souci de mon côté ! Et j’espère que c’est aussi ok pour Jérôme.

          Publié par Wolvy128 | décembre 3, 2013, 6:31
  3. Ouah! Ce film divise, décidément!
    Perso je te rejoins complètement Michael, j’ai trouvé cette suite vraiment très bonne, et répondant à mes attentes plutôt efficacement. Après, il y a des manques, comblés en ce qui nous concerne par la lecture des livres, probablement.
    L’adaptation du 3ème volet va être un véritable défi, pour le coup 🙂

    Publié par Ashtray-Girl | décembre 3, 2013, 7:09
    • « Après, il y a des manques, comblés en ce qui nous concerne par la lecture des livres, probablement. »

      Tout à fait d’accord avec ça ! Et effectivement, le 3ème volet va être un véritable défi car sur le papier, ce n’est pas forcément le livre le plus spectaculaire. Je me demande déjà comment ils vont scinder l’histoire en deux.

      Publié par Wolvy128 | décembre 3, 2013, 7:19
  4. Je l’ai finalement vu (et pas sans péripéties vu les soucis techniques de l’UGC De Brouckère ^^).

    Le film m’a vraiment convaincue et je l’ai même plus apprécié que le premier (alors que j’avais spécialement pas aimé le second livre). Bon évidement grâce à un budget plus conséquent, les effets sont mieux travaillés et plus impressionnants que dans le premier volet.

    Contrairement à toi, je n’ai pas trouvé le temps dans l’arène trop expédié. Je pense qu’ils ne voulaient pas refaire un remake des Hunger Games 1, d’où l’envie de se concentrer sur d’autres parties de l’histoire et sur le contexte politique que j’ai d’ailleurs trouvés très maîtrisé. Le contexte de la révolution propre qu’on découvrira par la suite a vraiment bien été mis en place je trouve.

    Puis comme d’habitude, le casting fonctionne vraiment très bien. Je pense qu’on doit beaucoup à Gary Ross pour avoir déjà réuni à la base des acteurs de talents (évidement Jennifer Lawrence assume énormément dans ce film) qui donnent une véritable crédibilité à la saga.

    En soit, le film était, selon moi, une réussite et j’ai toujours hâte de découvrir la suite.

    Publié par Anne-Sophie | décembre 18, 2013, 9:13
    • Content que tu l’aies apprécié ! Moi c’était mon roman préféré de la trilogie donc j’avais pas mal d’attentes. Après, le rythme élevé dans l’arène ne m’a pas dérangé plus que ça mais contrairement au bouquin, la psychologie des personnages est très peu développée durant les jeux. Et c’est un peu dommage je trouve car dans la première partie, le contexte et les enjeux sont extrêmement bien retranscrits. Mais en l’état, je te rejoins, le film est une vraie réussite.

      Publié par Wolvy128 | décembre 18, 2013, 9:47
  5. C’est le meilleur épisode de la saga de loin

    Publié par Justinb | novembre 10, 2016, 9:57

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :