★★★☆☆, Critiques de Films

[Critique] Lincoln

3-étoiles

Affiche fr lincolnAprès Cheval de Guerre l’an dernier, Steven Spielberg nous revient cette année avec Lincoln, une fresque historique racontant les derniers mois tumultueux du mandat du 16e Président des États-Unis. Dans une nation déchirée par la guerre civile et secouée par le vent du changement, Abraham Lincoln met tout en œuvre pour résoudre le conflit, unifier le pays et abolir l’esclavage. Cet homme doté d’une détermination et d’un courage moral exceptionnels va devoir faire des choix qui bouleverseront le destin des générations à venir. A noter que c’est le talentueux Daniel Day-Lewis qui interprète Lincoln et qu’il est accompagné au casting par Sally Field, Tommy Lee Jones ou encore Joseph Gordon-Levitt.

J’avoue que ce film ne me tentait pas beaucoup au départ mais vu qu’il était signé Steven Spielberg, je me suis quand même laissé tenter. Et finalement, malgré une première partie particulièrement lente et bavarde, le film est tout de même parvenu à m’intéresser dans sa seconde partie. Essentiellement car l’homme se dévoile davantage dans cette seconde partie et toute la séquence consacrée au vote est assez captivante. Tout comme les manipulations politiques qui amènent à ce vote. Cela montre les chemins qu’il faut parfois emprunter pour atteindre son objectif et faire ce qui est juste. Enfin, cela semble juste aujourd’hui mais à l’époque, les mentalités étaient plutôt hostiles à l’idée de placer tous les hommes sur le même pied d’égalité, comme le montre d’ailleurs très bien le film. En ce sens, les différentes joutes verbales qui agrémentent le récit sont vraiment intéressantes car elles illustrent parfaitement la difficulté que cela représente de changer les mentalités quand des idées inconcevables paraissent naturelles. Néanmoins, ces joutes constituent aussi paradoxalement une faiblesse car à la longue, on a l’impression de voir continuellement la même chose. Et donc on finit inexorablement par s’ennuyer.

Photo lincolnCôté casting, la performance de l’ensemble des acteurs est vraiment bonne. A commencer évidemment par celle de Daniel Day-Lewis qui est saisissant dans la peau de Lincoln. Son phrasé particulier m’a vraiment impressionné. A ses côtés, Sally Field est également convaincante dans le rôle de son épouse. A une époque où le droit de vote des femmes n’est vraiment pas d’actualité, l’influence qu’elle a sur son mari est assez fascinante. Mais de tous les acteurs, c’est peut-être Tommy Lee Jones qui m’a fait la meilleure impression de par le fait que son personnage est un des plus touchants du film. Et on a pas forcément l’habitude de le voir souvent dans ce registre. Cependant, malgré la qualité des acteurs et l’intérêt de l’histoire, je dois reconnaître que le film était un peu trop académique à mon goût. Ce qui n’est pas un mauvais point dans la course aux Oscars mais en ce qui me concerne, ce n’est pas trop mon style. Sans compter qu’il s’agit selon moi d’un film destiné surtout au public américain, même si on peut évidemment toujours y trouver des thèmes universels.

En conclusion, Lincoln est donc un film moyen porté toutefois par des acteurs impeccables. Pas une déception pour moi vu que je n’avais pas d’attentes particulières mais j’attends toujours un bon Spielberg depuis La Guerre des Mondes.

À propos de Wolvy128

Créateur et rédacteur en chef du site. Passionné de cinéma depuis mon plus jeune âge, je profite de ce blog pour partager ma passion au quotidien.

Discussion

14 réflexions sur “[Critique] Lincoln

  1. Je me suis endormie…

    Publié par Amelie | janvier 23, 2013, 6:48
  2. On s’est fait les mêmes réflexions en regardant le film!

    Publié par wildgunslinger | janvier 23, 2013, 7:33
  3. Bonsoir, j’ai vu ce film en avant-première avec des spectateurs qui sont restés aussi stoïques que moi. Je me suis passablement ennuyée alors que le sujet est intéressant. Mais j’ai trouvé qu’il y avait des scènes en trop comme celle au début : Lincoln interviewe les deux soldats noirs. Aucun intérêt et je l’ai trouvé factice. Et ce qui m’a aussi gênée c’est qu’en préambule, on nous annonce que l’abolition de l’esclavage était la raison de la guerre. On sait depuis que c’était loin d’être le cas. C’est en effet, un film fait pour les Américains nuls en histoire. D Day Lewis ne m’a pas convaincue plus que cela. Bonne fin d’après-midi.

    Publié par dasola | janvier 28, 2013, 5:35
    • Je peux comprendre, la première heure du film m’a également pas mal ennuyé et effectivement, il y a des scènes qui n’étaient pas nécessaires. Par contre, j’ai trouvé la suite plutôt pas mal. Maintenant, j’ai été emballé par la performance de Daniel Day-Lewis, ça m’a sans doute permis d’accrocher plus au film que toi. Bonne fin d’après-midi à toi aussi ! 😉

      Publié par Wolvy128 | janvier 28, 2013, 5:59
  4. J’ai peur de m’endormir en voyant ce film au vu des nombreuses critiques que j’ai pu lire …:/

    Publié par Maad'Hakim | janvier 30, 2013, 2:01
  5. Bon et bien je voit que je suis le seul à avoir aimé le film, personnellement je ne me suis jamais ennuyé, Spielberg m’a livré un film certes académique – ce qui est loin d’être une critique dans le cas présent – mais bourré d’émotions et d’espoir, servi par de grands acteurs. Aucune fautes de goûts, ce qui est loin d’être évident pour un film historique comme celui-ci. En revanche je rejoint Dasola sur les quelques explications du préambule très primaires (le combat contre l’esclavage a servi de catalyseur de la Guerre de Sécession, mais les origines de ce conflit sont bien plus complexes).

    Publié par Dr. Gonzo | février 2, 2013, 8:33
  6. En lisant cette critique et les différents commentaires, il semblerait que le Lincoln vu par Spielberg suscite les mêmes bâillements polis que par chez moi. Un grand et passionnant sujet qui n’arrive jamais à créer le frisson et à passionner. C’est tout de même un comble pour un spécialiste de l’entertainment.

    Publié par princécranoir | février 7, 2013, 9:23
    • C’est vrai que le film peine un peu à passionner, surtout dans sa première heure, mais je pense qu’il faut aussi relativiser en se disant que malgré des thèmes universels, le gros de l’histoire concerne quand même davantage le public américain que le nôtre.

      Publié par Wolvy128 | février 7, 2013, 9:34
  7. Un peu académique peut-être mais c’est surtout la complexité de la sphère politique américaine qui tue un peu le film. Malgré tout, le film reste vraiment intéressant et je n’ai pas vu le temps passer. Et j’ai comme toi beaucoup aimé la performance de Jones.

    Par contre, j’ai trouvé Sally Fields assez peu convaincante par moment. Il faut dire qu’elle a un personnage assez ingrat.

    Publié par 2flicsamiami | février 11, 2013, 6:40
    • Oui absolument, la complexité de la sphère politique américaine tue un peu le film. En tout cas pour nous européens car je suis persuadé que le public américain doit y trouver son compte. Mais bon comme tu le dis, le film n’en demeure pas moins intéressant.

      Publié par Wolvy128 | février 11, 2013, 7:14

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :