Interprétations de Films

[Interprétation] Donnie Darko – L’explication du final

ATTENTION ! Article contenant des spoilers !

Je profite d’avoir revu récemment le film Donnie Darko pour vous proposer aujourd’hui mon interprétation du final. Celle-ci sera encore plus personnelle que les précédentes car cette fois, le film est vraiment ouvert et laisse beaucoup de place à l’imagination. Bien sûr, mon explication s’appuiera tout de même sur certains éléments que je juge solide et pertinent mais je tiens vraiment à signaler que le film peut être perçu de différentes façons et que cette interprétation n’engage que moi.

Pour rappel, il s’agit d’un film de Richard Kelly racontant l’histoire de Donnie Darko (Jake Gyllenhaal), un adolescent presque comme les autres. Lorsque, par miracle, Donnie échappe à la mort, Franck, une créature que lui seul peut voir et entendre, lui propose un étrange marché. La fin du monde approche et Donnie doit accomplir sa destinée. Dans la petite ville tranquille, des événements bizarres surviennent. Le collège est mis à sac et une espèce de gourou new age, Jim Cunningham (Patrick Swayze), est chargé de ramener les élèves sur la bonne voie. Donnie sait que derrière tout ça se cachent d’inavouables secrets. Franck l’aidera à les mettre à jour, semant le trouble dans la communauté. L’évolution du jeune garçon déroute et inquiète sa famille, sa psy, ses amis et surtout sa copine Gretchen (Jena Malone).

C’est un film qui traite d’une multitude de sujets différents tels que le destin, les voyages dans le temps ou encore les rêves. Il est donc particulièrement difficile de se faire une idée précise de ce qu’il s’est vraiment passé pour Donnie, surtout après un seul visionnage. Je vais donc essayer d’être le plus bref et le plus clair possible. Alors, selon moi, tout ce qui suit le 2 octobre n’est pas réel. Il s’agit d’une sorte de vision qui permet à Donnie de voir sa destinée. Dans le film, Donnie parle de canal de Dieu pour l’évoquer, une sorte de réalité alternative qui existerait en parallèle de la nôtre avant chacune de nos décisions. D’ailleurs, certains événements semblent montrer qu’il ne s’agit pas de la réalité. Je pense par exemple à la hache de Donnie que l’on retrouve plantée dans la statue de bronze, une action tout simplement impossible d’un point de vue physique. Pour avancer cette théorie, je me réfère à la discussion entre Donnie et son prof sur les voyages dans le temps :

– D: Chaque créature vivante suit un chemin préétabli, donc si l’on pouvait voir son chemin, son canal, cela voudrait dire qu’on peut voir l’avenir. Ce serait une forme de voyage dans le temps.

– P: Oui mais tu te contredis toi-même Donnie, si on était capable de voir nos destinées se manifester virtuellement, ça expliquerait qu’on aurait le choix de trahir cette destinée qui nous est imposée et ceci mettrait fin à toute forme de destinée préétablie.

– D: Pas si on voyage dans le canal de Dieu !

Tout ce qui suit la nuit du 2 octobre se déroule donc dans le canal de Dieu. Durant ce laps de temps, Donnie peut visualiser sa destinée qui se matérialise devant lui sous forme de tube translucide. Tout au long de ce parcours, il est guidé par différentes personnes comme ses professeurs Karen et Fisher, sa psy ou encore Franck. Ce dernier lui apprend d’ailleurs au tout début que la fin du monde est prévue 28 jours plus tard. Selon moi, cette fin du monde est symbolisée par la mort de sa petite amie ainsi que par celle de sa mère et sa sœur. Effectivement, le 30 octobre, Gretchen est tuée dans un accident de voiture tandis que le réacteur de l’avion dans lequel se trouvent sa mère et sa sœur se détache et est aspiré dans un trou de ver. Un trou de ver qui aura pour conséquence de ramener le réacteur dans la nuit du 2 octobre pour qu’il s’écrase sur la chambre de Donnie, comme nous avons pu le voir au début du film.

De retour le 2 octobre, nous découvrons un Donnie souriant et rigolant de bon cœur. Il est heureux car il a conscience de ce qu’il vient de vivre. Il sait qu’il doit se sacrifier s’il veut sauver les gens qu’il aime. Et c’est ce qu’il fait en choisissant de rester dans sa chambre au lieu d’éviter le réacteur. Cet acte héroïque lui permet de sauver sa mère et sa sœur mais également sa petite amie Gretchen avec qui il a vécu un amour bref et intense dans un futur qu’il ne connaîtra jamais réellement. Et ce qu’il y a de magnifique dans ce final, au-delà du choix de Donnie, c’est que toutes les autres personnes impliquées semblent également être conscientes de la vie qu’ils ont eue pendant 28 jours dans cette réalité alternative. Jim Cunningham se rend compte du monstre qu’il est, Franck se passe doucement les mains sur son œil droit, comme en souvenir d’une vieille blessure. Et puis surtout Gretchen est étrangement touchée par sa mort alors qu’elle ne le connaissait même pas encore à l’époque.

Voilà comment j’ai interprété ce film en tenant compte des notions de voyage dans le temps et de destinée qui font partie intégrante de l’histoire. Je vous invite en tout cas à réagir si vous avez des remarques ou même peut-être une explication différente de la mienne car, comme je l’ai dit au début, c’est un film relativement ouvert et cette interprétation n’engage que moi. 😉

À propos de Wolvy128

Créateur et rédacteur en chef du site. Passionné de cinéma depuis mon plus jeune âge, je profite de ce blog pour partager ma passion au quotidien.

Discussion

85 réflexions sur “[Interprétation] Donnie Darko – L’explication du final

  1. C’est également ma vision du film, même si après 3 ou 4 visionnages (je sais plus à force), il reste encore des zones d’ombre. Il y a notamment un personnage que je n’arrive toujours pas à appréhender, c’est la vieille avec sa boîte aux lettres.

    Publié par Squizzz | juin 11, 2012, 12:34
    • J’étais dans le même cas que toi après le premier visionnage mais je pense maintenant avoir compris dans les grandes lignes l’intérêt de sa présence. En fait c’est l’auteur du bouquin (sur les voyages dans le temps) que Fisher donne à Donnie. Et à la fin du film, on découvre que Donnie lui a écrit une lettre (voix off) après avoir lu son livre. Une lettre dont elle doit sans doute connaître l’existence car on peut supposer qu’elle a fait le même genre d’expérience que Donnie pour pouvoir écrire son livre et qu’elle a donc eu une vision du futur. Voilà pourquoi elle vérifie chaque jour sa boîte aux lettres en attente de la lettre de Donnie.

      Publié par Wolvy128 | juin 11, 2012, 1:30
      • Pas facile de te répondre sans avoir revu le film. Ce que tu dis est juste, c’est sûr, mais je ne peux m’empêcher de penser qu’elle a un rôle supplémentaire. Elle est trop intrigante, je n’arrive pas à la cerner, elle possède quelque chose qui m’échappe !!!

        Publié par Squizzz | juin 11, 2012, 11:06
        • D’un autre côté, c’est aussi toutes ces petites zones d’ombre qui donnent au film tout son charme. 😉

          Publié par Wolvy128 | juin 11, 2012, 11:57
        • C’est pas faux ! Je pense que si un jour j’arrivais à tout comprendre dans « Donnie Darko », je n’aimerais plus autant le film 😉

          Publié par Squizzz | juin 13, 2012, 12:44
    • Désolé de répondre ici pour débuter…je voulais que mon commentaire soit lisible dès le début du thread. Ok, alors après avoir presque tout lu les commentaires (lisez les, ils sont très pertinents 🙂 ), je suis étonné que personne n’a pu penser une seule fois à la possibilité que FRANK possède lui aussi les mêmes pouvoirs que Donnie et vient le rejoindre à quelques reprises dans le « canal de dieu » afin de guider Donnie vers les chemin qu’il aimerait qu’il suive. Je crois que Frank n’a pas de bonne intentions pour Donnie (car il le guide vers sa mort – sa mort étant une solution logique pour Frank), mais pas non plus de mauvaises. Frank aurait voyagé dans le canal de dieu à quelques reprises et il y aurait fait des erreurs, des erreurs le conduisant à sa propre mort d’une balle dans la tête venant de Donnie. Celà expliquerait le présence de Frank dans les « visions de Donnie » qui n’en ne seraient pas, mais seraient plûtot de cours moments où Frank voyagerait dans le canal de dieu afin d’aller rejoindre Donnie, lui expliquer la façon d’utiliser le canal afin de le « manipuler » vers la voie où à la toute fin Donnie meurt par le réacteur et du même coup Frank se sauve d’une balle (futur alterné) dans la tête. Dans les réaction des gens, c’est lui le seul semblant VRAIMENT se souvenir d’événements multiples. Il réalise qu’il n’est pas blessé et qu’il est en vit dans le bon espace/temps. Voilà j’ai tenté d’expliquer rapidement ma vision du film 🙂 J’aimerais qu’il y est des réflexions la-dessus. Peace

      Publié par Ton Ami | octobre 17, 2015, 11:36
    • Bonjour, j’ai lu votre explication et je la trouve très sensée mais j’aimerai pour ma part apporter mon grain de sable a votre logique car personnellement aucune explication ne me conviendra intégralement et aucune ne me satisfera pleinement, même la mienne. Je pense que ce film, qui est un chef d’oeuvre, et l’art plus globalement sert justement l’éclectisme d’interprétation. Lorsque une oeuvre est totalement décelable c’est qu’elle manque de profondeur pour ma part. Comment expliquez vous que certaines personnes puissent se mettre a pleurer face a un tableau qui pour vous n’evoque aucun sentiment de chagrin ? Je pense que ce genre de film psychologique a pour but de toucher chaque spectateur selon sa propre perception de la vie. J’émettrai une hypothèse pour semer le doute dans votre esprit quant à cette fin turbulente et pour vous prouvez que ce twist ne peut pas convaincre « tout le monde » :

      Nous savons que Donnie Darko est somnambule et donc qu’il se réveille parfois a des endroits farfelus comme dans la scène du début de film. Cependant il suit un traitement pour cela et la scène de repas de famille du début nous apprend que ces pilules sont très importante et certainement très puissante (Quand Donnie se dispute avec sa soeur a table il semble touché par la mention de son traitement, et ensuite après coût sa mère mentionne à sa soeur que ce n’etais pas cool de parler de son traitement ouvertement comme cela et elle va parler a Donnie, d’ailleurs il me parait judicieux de mentionner le fait que ce soir la Donnie est en train de lire [Est ce le livre que leurs prof de littérature leur aurait réellement demander de lire a la maison et qui aurait donc articulé une partie de son rêve ?]). Ces pilules doivent le plonger dans des sommeils profond et cela doit certainement amplifier sa créativité d’ailleurs juste après l’avoir prise il hoche la tete de gauche a droite, c’est pourquoi j’emet l’hypothese que toute l’histoire qui suit la prise de la pilule n’est que le fruit de son imagination et partie intégrante d’une sorte de reve. La premiere vision du lapin est le début de son voyage imaginaire dans le temps. Lorsque ce reve de fin des temps se termine il se réveille et se met a rire car il se rend compte de la complexité de ce rêve qui ne remet pas en cause ton analyse très sensée, mais surtout de l’effet de ces pilules sur son cerveau. Cependant n’omettez pas le fait qu’il se couche une nouvelle fois et que l’on ne peut pas définir avec certitude le fait que ce film ne soit pas articulé intégrélament autour de la seule perception de Donnie ce qui voudrait dire que toute les scènes du film sont perçues par l’esprit de Donnie a la 3eme personne (Le film s’intitule quand même « DONNIE DARKO » et pas « VOYAGE DANS LE TEMPS » ou autre). Disons que lorsque sa soeur rentre dans la maison Donnie s’est déja rendormi et que ce qui se passe désormais n’est qu’une replongée au début de son rêve précédent je pense cela car j’estime que personne ne peut sourire de cette manière a l’idée de se sacrifier (Réflechissez bien ; ne vous est-il jamais arrivé de vous réveiller et sortir d’un reve marquant puis d’immédiatement vous rendormir pour rentrer une nouvelle fois dans ce rêve ?). D’autant plus que les fous/surdoués (appelons le comme on veut en tout cas il est réellement dérangé c’est une certitude) sont souvent doté d’une imagination incroyable qui altère leur perception du réel et du fictif tant leur cerveau crée des mise en scène a la fois complexe et sensée (Voila ce qui provoque le suicide chez les schyzo, le fait de ne pas distinguer les sentiments qui soient sincèrement réel de ceux qui ne le sont pas, d’où la mention de la peur et de l’amour dans l’intrigue). Le fait qu’on admette que le spectateur vive ce film intégralement dans la peau de Donnie ouvre ces perspectives, et rend dubitative les scènes finales où la perception du fictif et du réel s’entrechoquent a nouveau… Admettons que l’on se soit rendormi avec Donnie après tout ça et donc que l’on soit replongé dans son rêve quelle sont les scènes qui suivent ? Sa soeur rentre dans la maison, le réacteur tombe dans sa chambre et le bouquin s’ouvre au chapitre « Rêves » (livre qui n’est donc qu’un pur produit de sa folle imagination n’oublions pas), comme pour brouiller un peu plus les pistes car au final c’est le but, ensuite Donnie imagine sa psy s’éveiller brusquement et paraitre tourmentée, puis l’on apercoit son prof de physique se réveiller a son tour a ce moment aux coté de sa prof d’anglais (alors que ces deux là etait auparavant de simple camarade de travail et ne semblaient partager aucune affection l’un pour l’autre son imagination crée le syndrome de la liaison entre les deux profs les plus bg de son lycée car c’est fantasmant), puis c’est au tour du pédophile joué par Pat Swayze de se réveiller en pleur dans une scène qui ressemble au repentir, puis sa prof déjantée, puis Cherita, enfin Franck.. Il est tout simplement en train de rêver qu’il meurt et étant surdoué, possédant un égo surdimensionné son subconscient surdramatise cette scène et en fait une chagrin terrible pour tout les gens qui l’ont connu. Comme ci cette mort était un évènement si extraordinaire que des gens qui ne le connaissent meme pas encore sont profondément touché par cela (sa « petite amie » dans son rêve précédent qu’il a surement seulement apercu a l’ecole et sur laquelle il se met a fantasmer car elle s’est peut etre reellement assise a coté de lui dans la réalité voyez ou je veux en venir ? Les surdoués se perçoivent eux meme comme extraordinaire car il le sont et oui vu que personne ne les comprend réellement, ces gens là ont donc un égo inconsciemment surdimensionné) Pour appuyer l’opinion que je tente humblement et maladroitement d’exprimer je rajouterai un détail qui a été crucial pour ma perception de ce film : cette derniere scène où il s’imagine donc en train de mourir est accompagnée d’une musiqe de Gary Jules intitulée « mad world », dans cette chanson les paroles colle parfaitement avec l’interprétation que je viens d’émettre allez donc vérifier les paroles de cette chanson dans laquelle le chanteur dit a plusieurs reprise « The dreams in wich I’m dying are the best I ever had » autrement dit « Les reves dans lesquels je suis en train de mourir sont les meilleurs que je n’ai jamais eu ».

      Voila comment j’ai interprété ce film je me trompe peut être ou sûrement mais interpréter ne veut pas dire etre convaincu de ce que l’on pense bien au contraire l’interprétation est un ESSAI d’explication et je comprend totalement que d’autres l’interprètent d’une autre manière car c’est ce qui fait la beauté du 7eme art, et meme de l’art plus généralement 🙂

      Publié par Saidi | février 1, 2016, 10:53
      • Bravo j’admire ton point vu , ou comment percevoir la folie à travers les yeux l’esprit d’un fou ( le voyage dans le temps, le syndrome du sauveur …etc sont des syndromes récurent et difficile explicable pour les personnes qui en redescendent )sans l’être et voir les explications des convaincus sur cet articles est fascinante surtout que toutes les personnes on leur point de vu et sont tous défendable . Bravo

        Publié par Bange | février 1, 2016, 11:19
      • Bonjour Saidi, et tout d’abord merci pour ton intervention argumentée. Ça fait vraiment plaisir de voir que certaines personnes sont encore prêtes à prendre le temps d’exprimer leur point de vue en profondeur. Ton premier paragraphe m’a d’ailleurs particulièrement plu. Concernant l’interprétation en tant que telle, j’avoue ne pas forcément la rejoindre mais j’admire ta démarche de réflexion, qui me donne cruellement envie de revoir le film en gardant ta théorie dans un coin de la tête. 🙂

        Publié par Wolvy128 | février 1, 2016, 12:33
      • Je pense que tu as parfaitement juste !! Le début est le décor de la fin du rêve !! Tout concorde : la colline, la voiture rouge croise quand Donnie revient à vélo, sa mère lis Ça de S.King. Et cela donne, la voiture rouge écrase sa petite amie et sort un clown de la voiture.
        Il est vrai que si c’est pas un rêve, on trouve trop d’incohérence : le flic laisse Donnie passer et rentrer chez lui, sa prof propose une place de classe à sa copine au dépens de ses camarades…
        Le retour à la normale est justement normale, en gros tout le monde se réveille. Justement le fait que Franck ait fait un croquis et crée le masque démontre que Donnie le connaissait déjà vu le genre et style de dessin.
        Ce film me fait penser à Stay avec R.Gosling qui avait une tourne similaire. Ainsi je ne peux qu’approuver cette thèse ^^

        Publié par Slyke | janvier 10, 2017, 3:12
  2. J’ai également la même interprétation que toi !

    Publié par Moskau | juin 17, 2012, 12:14
  3. une question m’échappe, ce fameux réacteur, à la fin, vient d’ou au final, il est censé venir de l’avion ou se trouve la mere et la fille, alors qu’elle sont dans la maison.

    Publié par msolitares | juillet 16, 2012, 12:58
    • Je l’explique dans l’article en fait. Il vient de l’avion qu’empruntent la mère et la sœur de Donnie le 30 octobre. En effet, nous pouvons voir le réacteur se détacher de l’avion (en même temps que d’entendre les explications du professeur sur le voyage dans le temps) et être aspiré dans un trou de ver qui le ramène dans la nuit du 2 octobre où il s’écrasera sur la chambre de Donnie.

      Publié par Wolvy128 | juillet 16, 2012, 1:30
  4. du coup, dans l’univers réel ou donni meurt, les gens se pose la question d’ou vient cet avion mais il existe pas car il vient d’un autre monde …

    Publié par msolitares | juillet 16, 2012, 8:46
    • Selon moi ce réacteur et cet avion existe bien et quoi qu’il se passe, le 30 octobre il se détachera pour aller s’écraser sur la maison de Donnie. Simplement, Donnie a eu l’occasion de visualiser ce qui se passerait s’il l’évitait et il décide au final de se sacrifier pour sauver sa mère, sa sœur et Gretchen.

      Publié par Wolvy128 | juillet 16, 2012, 3:32
      • Je ne crois pas que sa mort soit un sacrifice. Je suis d’accord avec ton interprétation, en effet, tout ce qui se passe après le crash du réacteur n’est qu’une projection de ce qui se pourrait se produire s’il l’évite. Mais je perçois sa mort plus comme une forme de destinée, le seul chemin possible.
        Ce film traite aussi de la schizophrénie, il ne faut pas l’oublier. Avant le crash du réacteur, on remarque déjà les troubles psychologiques du personnages de Donnie. Selon moi, sa maladie lui donne une perception du monde tootalement différente de la plupart des gens, une sensibilité et une lucidité plus accrues.
        Après de nombreux visionnages, j’ai fini par éliminer la théorie fantastique. Je crois que tout le film (à partir du moment où le réacteur tombe sur la maison) se passe sur le même plan temporel. Que tout est projection de son esprit malade, et en même temps très intelligent. La mort est alors présentée comme ce qui peut lui arriver de mieux. Sa vie, si elle avait dû continuer, n’aurait qu’apporter son malheur et le malheur de ses proches.
        Je crois que lorsqu’il rit, dans cette scène finale, avant que le réacteur tombe sur lui, ce n’est pas tant parce qu’il serait fier du sacrifice qu’il fait, que parce qu’il a conscience que la mort le délivrera et délivrera ses proches des conséquences catastrophiques que pourraient amener sa maladie.
        Après je te rejoins également sur le fait que ce film laisse la porte ouverte à de très nombreuses interprétations, qu’elles soient rationelles ou fantastiques. On frôle constamment la limite entre ces deux mondes. Chaque visionnage m’amenait de nouveaux élements, et selon mes expériences, me donnait un autre regard. C’est bien ce qui fait la force de ce film.

        Publié par Sonia | juillet 9, 2014, 6:33
        • Ce que tu dis a du sens, je n’avais personnellement pas vu les choses comme ça. Au moment du (re)visionnage du film pour les biens de l’article, je me souviens vraiment avoir ressenti sa mort comme un sacrifice mais peut-être que cette impression changerait si j’étais amené à le revoir. C’est aussi ça la force d’un tel film, pouvoir découvrir des nouvelles choses à chaque visionnage. Après, il s’agit plus ici de ressenti personnel que véritablement d’explication rationnelle, ça ne remet pas en cause l’interprétation globale du film.

          Publié par Wolvy128 | juillet 9, 2014, 6:44
        • Je suis assez d’accord avec la théorie contre-fantastique et contre le sacrifice (qu’on peut voir dans L’Effet Papillon par exemple). Mais ça laisse toujours une question : pourquoi est-ce que tout le monde (et surtout Frank) a l’air si perturbé cette scène à la American Beauty ? Personnellement, quoique je pense ou quoique je lise, il y a toujours quelque-chose qui me tracasse alors…

          Publié par Simonstre | mars 20, 2016, 7:09
  5. Bonsoir à toutes et à tous,

    Je viens à nouveau de regarder ce chef d’œuvre et une question m’interpelle au sujet du réacteur de cet avion.
    Tout le monde s’accorde sur le fait qu’il provient de l’avion dans lequel se trouve la mère de Donnie ainsi que sa sœur et qu’il passe au travers d’un trou de verre.
    Le détail qui m’interpelle est le suivant: On sait que la mère de Donnie accompagne sa fille ainsi que tout son groupe de danse à Los Angeles du au fait que la supposée accompagnatrice ( la prof un peu dérangée) ne puisse y aller car se rendant au procès de Jim Cunningham ( Procès qui a lieu uniquement car Donnie brule sa maison). La question que je me pose est la suivante: La sœur de Donnie n’est elle pas de toute façon condamnée à mourir dans cet avion sans sa mère mais avec la prof déjantée et tout son groupe de danse?

    Merci de m’éclairer.

    Publié par PinkLady | août 13, 2012, 11:07
    • Bonsoir, ta question est tout à fait pertinente. D’ailleurs, j’avoue que je me la suis personnellement posée et je pense pouvoir y répondre. Selon moi, ce qui arrive à la mère de Donnie ainsi qu’à sa sœur et à sa petite amie est le fruit d’un enchainement bien déterminé d’événements (inondation, incendie…) qui commence dès l’instant où Donnie survit au crash du réacteur. Or, lorsqu’il décide à la fin du film de se sacrifier en restant dans sa chambre, il rend tout bonnement impossible cette succession d’événements. Du coup, je pense que sa sœur n’est pas forcément condamnée à mourir dans cet avion car rien ne dit qu’elle y sera le jour de l’accident. Effectivement, il peut se passer énormément de choses en un mois et à titre personnel, je considère que le seul choix de Donnie répond d’une certaine façon à la question. 😉

      Publié par Wolvy128 | août 13, 2012, 11:33
  6. Je rejoins ta position quant à se déroulement d’actions qui n’est le fruit que de la décision de Donnie de rester en vie.
    Ne peut on pas émettre cependant l’hypothèse que 3 mondes parallèles existent tout au long du film? à savoir:
    Celui des 28 jours de Donnie qui se répète en boucle.
    Celui ou il décide de mourir et les évènements qui sont narrer tout au long du film ne se produisent pas.
    Celui enfin ou malgré la mort de Donnie, la tragédie de l’avion est inévitable ( vu que le réacteur est voué à tomber) pour les personnes de son entourage sans influence aucune de la part de Donnie?
    Tu avances la thèse que la succession d’actions est déterminée par le fait que Donnie choisi son destin et opte le chemin de la vie plutôt que celui de la mort.
    La question que l’on peut se poser est que l’avion pris dans la « tempête » découlerai du choix de Donnie de rester en vie ( succession d’actions déterminé par son choix, comme le fait que sa sœur et sa mère s’y trouvent uniquement car il a fait ce choix ). Comment cela peut il arriver s’il meurt? comment cette avion  » fruit » de ses choix peut le tuer s’il n’a pas fait le choix de vivre? d’où l’ouverture sur un possible monde parallèle 4?

    Publié par PinkLady | août 14, 2012, 12:11
    • « Tu avances la thèse que la succession d’actions est déterminée par le fait que Donnie choisi son destin et opte le chemin de la vie plutôt que celui de la mort. »

      Je pense que tu m’as mal compris, je ne dis pas vraiment cela étant donné que Donnie ne choisit jamais le chemin de la vie, il a juste la possibilité de visualiser sa destinée via le canal de Dieu. Et dans le canal de Dieu, un enchainement d’événements va aboutir à la mort de sa mère et sa sœur qui se trouvent justement dans l’avion. Du coup, il préfère se sacrifier pour les sauver. Néanmoins, contrairement à toi, je pars du principe que quoi qu’il se passe, l’accident d’avion aura bien lieu le 30 octobre avec pour conséquence le détachement du réacteur et son aspiration dans un trou de ver qui le mènera directement sur la chambre de Donnie dans la nuit du 2 octobre. En effet, je ne vois pas pourquoi cet événement serait influencé de quelque façon que ce soit par les actions de Donnie. Actions qu’il ne fera d’ailleurs jamais puisqu’il fait finalement le choix de se sacrifier.

      Publié par Wolvy128 | août 14, 2012, 1:01
  7. Ce sont les multiples façons d’interpréter le film qui en font aussi son côté si … « rare ».

    Si je suis convaincu que « Grand mère la mort » est en fait une sorte de personne qui a eu la même expérience que Donnie, certains éléments restent « inexplicables ».

    A commencer par le choix du « héros », ou du moins de la personne capable de « rentrer dans le canal de Dieu ». L’aérateur d’avion, est un peu l’élément qui désigne Donnie comme un « Elu ».

    Et puis il y a quelques scènes difficilement parfois simples mais dont le sens m’échappe :
    – Lorsque les professeurs lisent une copie de Donnie Darko et rigole à son nom ? …
    – Au début du film, une sorte d’image étrange d’immeuble/buildings émergés de l’eau avec une lumière éblouissante ?

    Il reste quelques zones d’ombre, mais au bout de plusieurs visionnages, la part de science-fiction est plutôt impressionnante dans les interprétations à y réaliser …

    Publié par NeoDandy | mai 28, 2013, 12:08
    • N’ayant pas revu le film depuis la rédaction de cet article, je ne me rappelle pas précisément des scènes que tu évoques donc je ne me risquerai pas à avancer une explication. Par contre je te rejoins sur le fait que le film est relativement ouvert et que chacun peut donc l’interpréter comme il le souhaite. Il y a bien sûr des éléments concrets qui dirigent les interprétations dans une certaine direction mais quelques zones d’ombre subsistent et cela fait le charme du film d’une certaine façon.

      Publié par Wolvy128 | mai 28, 2013, 12:27
    • Pour les « immeubles émergeants de l’eau » je sais ce que c’est : ce ne sont pas des immeubles mais les couloirs de l’école ! On peut voir les casiers et les portes des salles de cours si tu regardes attentivement ! Et tout cela est dans l’eau car c’est Franck qui lui dit d’inonder son école (le plan précédant est l’œil de Donnie en gros plan ce qui est le symbole de l’action de Franck sur Donnie) voilà ! Je sais j’arrive un peu tard pour éclaircir cela ! 🙂

      Publié par Martin_cinephile | juin 23, 2014, 12:27
  8. J’ai beaucoup aimer se film et je les vue en VO et en version française moi j’ai du mal a trouvé une réelle explication a se film car plusieurs éléments sont trop présent dans le film pour se concentré juste sur le professeur, Donnie et sa famille.. je pense que sa prof de lettre, la petite chinoise ainsi que « Grand mere la mort  » tienne un rôle important… Grand mère la mort a écrit un livre et dans se livre elle a vue les meme choses que donnie voit, Frank au début du film est un ami imaginaire et a la fin une vrai personne bref les explication que j’ai trouver sur internet son trop terre a terre pour répondre a mes questions..

    Publié par Ly' | juin 1, 2013, 12:45
    • Parfois des explications simples suffisent, il ne faut pas forcément chercher à faire compliqué. Malgré tout, je vous comprends car des incertitudes subsistent et c’est donc assez difficile de trouver une explication rationnelle qui réponde à tout. 😉

      Publié par Wolvy128 | juin 1, 2013, 2:48
  9. Mais Franck est-il réel dans la réalité parallèle ? Et qui est cet homme qui porte son déguisement ? Je ne pense pas qu’il s’agisse de Frank, car il a réagit bizzarement quand il a écrasé la petite amie de Donnie.

    Publié par Ruben | juin 14, 2013, 8:07
  10. J’ai peu être une version où, d’après moi, tout collerait mais j’ai possiblement rater des éléments importants puisqu’il y en a trop puisque même le plus petit détail peu parfois compter… Alors voilà: Frank serait une personne ou plutôt un « Dieu » (quelque part…) qui peu voyager dans l’espace et le temps qui serait là pour réparer l’erreur du réacteur d’avion qui n’est pas si anodine que ça du tout! puisque c’est ce réacteur qui occasionne le retour dans le passé: le monde, tant que ce réacteur tombe dans le trou de verre, ferrait retourner le monde dans le passé sans arrêt et indéfiniment (le monde n’irait donc jamais plus loin que ce moment ou le réacteur tombe…la fin du monde ou du moins la suite de celui-ci à partir de ce moment). Tout le monde, comme l’a déjà fait remarqué quelqu’un sur ce site ou un autre, je ne sait plus, semble pousser Donnie dans leur subconscient : Sa prof avec l’œuvre qu’ils étudient en classe, et ce mot « porte de cellier » avant de partir (démission qui l’affecte étrangement beaucoup… avait elle autre chose à faire pour Donnie?…), les amis de Donnie le suivent alors qu’il semble raconter n’importe quoi au lieu de le raisonner (pour halloween), la prof loufoque avec sa ligne de vie « peur-amour » (pour lui mettre dans la te de ne pas avoir peur?), et beaucoup d’autres personnes, ce que vous pourrez remarquer en regardant le film à nouveau avec cette idée en tête (mais aussi Frank cette fois en en étant conscient, lui). De plus, à la fin du film, Kretchen semble beaucoup affectée par la mort de Donnie et lève sa main assez étrangement en signe de salut à la mère du défunt, signe que celle-ci répète suivie du jeune garçon aux côtés de Kretchen sur lequel le film se fini soudainement comme pour marquer le spectateur, dès qu’il lève la main… clin d’œil du réalisateur? Comme si tout le monde inconsciemment savait le sacrifice que Donnie à fait et compatissent sa mort… Ce serait donc une sorte de « conspiration inconsciente » pour que Donnie sauve tout le monde, et c’est lui qui à été choisit puisque c’est sur SA chambre que le réacteur s’est écrasé… En mourant, il ferait que sa famille et surtout sa petite sœur, en deuil, ne danserait pas devant l’école et aucun avion ne partirait ce jours la pour Los Angeles…donc aucun réacteur d’avion passant dans un quelconque trou de verre pour défoncer la charpente de la maison… et donc fini le cercle temporel qui, à cause du réacteur, ramenait le monde dans son passé à tout les coups! La preuve que Frank n’est pas comme les autres c’est qu’il se souvient parfaitement de tout: à la fin du film il à l’expression de quelqu’un qui pense et se rappel contrairement aux autre, et la preuve que c’est la cas c’est qu’il passe sa main sur son œil que Donnie avait crevé dans le miroir de sa salle de bains… Reste un problème…(et oui! on en a décidément pas fini^^): Pourquoi Frank sort-il Donnie de sa chambre? Car ainsi il lui évite la mort et met en route le retour incessant dans le passé que Donnie devra régler en se sacrifiant…alors pourquoi le faire vivre au lieu de le laisser mourir de la même manière dont il serait mort par lui même à la fin??? …Une possible réponse: Frank est son ennemi, le fait sortir de sa chambre pour que le monde reste prisonnier du temps c’est pour quoi il lui fait faire toutes ces choses pour aboutir au voyage et au réacteur! le trou de verre à même certainement été créé par lui même! Si ce n’était pas le cas il l’aurait laissé mourir dans sa chambre et le monde aurait continué normalement. Mais le probèlme est que c’est Frank qui le guide vers le révolver…donc ce n’est pas son ennemi… Mais on voit à un certain moment pour halloween que Frank serait un humain comme les autres… Il serait donc possiblement possédé par un dieu ou je ne sait quoi pour pouvoir ouvrir des failles spatiaux-temporelles et ce genre de truc bizarres…par la suite, en tant qu’humain il tue accidentellement (ou pas forcément accidentellement) l’amour de Donnie, Kretchen exprès car tout le long du film, Donnie est poussé à trouver l’amour: la ligne de vie, le pédophile qui dit de ne plus avoir peur et de trouver l’amour… et c’est bien pour une raison qu’il doit le trouver, j’ai chercher un moment, ai faillit abandonner mais j’ai finalement possiblement trouvé: Kretchen partage avec lui son rêve… « si on pouvait remonter dans le temps et prendre tous ces moments de douleur et de désespoir et les remplacer par quelque chose de mieux », c’est ce qui poussera Donnie à accomplir le reste de sa « mission ». Reste un énorme problème…pourquoi cet imbécile de lapin sort-il Donnie de sa chambre au début du film? Là je n’ai qu’une supposition qui, si elle s’avère fausse pourrait bien signifier que la plupart ou tout ( rein que ça…^^) de ce que j’ai écrit est faux…: Donnie serait sortit de son lit même si Frank ne serait pas intervenu (n’oublions pas que Donnie est somnambule) et Frank le sait, c’est pourquoi il le fait sortir tout de même mais pour le guider. Ça me parait de plus en plus plausible… j’aimerais bien avoir réussi à comprendre totalement le film mais il y a toujours la possibilité que je me soit trompé… à moins que le film n’ai à la base aucun sens^^ et que l’auteur rit bien en regardant toutes ces personnes débattre sur son œuvre…ça c’est moins cool et ça ferai que j’ai peu être trouver un sens à quelque chose qui n’en à pas… Bon…ben voilà j’espère avoir été convainquant et avoir aider, et aussi que j’ai pas fait tout ça en m’étant complètement trompé ( même si c’était chouette à faire).

    Publié par Joker | juin 14, 2013, 10:58
    • Il faudrait que je revois le film car ça commence à faire long pour se souvenir précisément de tous les détails. Toutefois, beaucoup d’explications que vous avancez me semblent tout à fait pertinentes. 😉

      Publié par Wolvy128 | juin 14, 2013, 11:49
    • Ton explication me semble la bonne, une des meilleures que j’ai trouvé si l’on change quelques détails à mon humble avis. Tu oublies la part de « Dieu » qui a une grande importance dans le film. En effet, si le monde est piégé dans une boucle c’est que Donnie ne meurt pas dans le destin de base qui est prévu. Et à chaque fois que le mois se répéterait, Donnie sortirait à nouveau de son lit. Franck n’est pas un ennemi, le lapin n’est d’ailleurs pas réellement Franck, c’est simplement l’apparence que prend ce « messager de Dieu » pour montrer et faire comprendre à Donnie tout ce qui se passe précisément dans le destin prévu et lui donner la possibilité de le changer. Car au final, le seul qui puisse empêcher cette « fin du monde » c’est lui. Mais pour le faire il faut qu’il comprenne ce qu’implique le geste de rester au lit, la décision finale ne revient qu’à lui. D’ailleurs une des scènes avec le professeur semble appuyer tout celà. Le prof’ dit que si l’on pouvait voir son destin, ça ne serait plus notre destin car on pourrait en changer. Et Donnie répond que c’est vrai à moins que celà soit la « voie de Dieu » ou autrement dit, une intervention de Dieu permettant de changer le destin. Bref j’espère ne pas être trop confus 🙂

      Publié par Yves | août 23, 2013, 7:29
  11. merci beaucoup (ça m’a pris 1h^^ a peu près…), c’est un très bon film je trouve mais j’ai entrevu le 2 et il a l’air beaucoup moins bien…

    Publié par Joker | juin 14, 2013, 1:04
  12. je viens de me rendre compte que ce n’est pas Frank qui guide Donnie vers le pistolet… ce qui ouvre une deuxième possibilité: Frank est bien l’ennemi de celui-ci et cherche à sortir Donnie de son lit puisqu’il n’en serait pas sortit sans lui, donc il n’y aurait pas eu de « fin du monde » ( qui est en détail plutôt le fait que le monde retourne indéfiniment dans le passé à cause du réacteur comme je l’ai annoncé plus tôt)… je pencherais personnellement plutôt sur la première solution.

    Publié par Joker | juin 14, 2013, 2:08
  13. Autre chose que je n’avait jamais remarqué avant et pourtant quelque chose de frappant : l’œil de Frank…il l’a perdu au début à cause de Donnie mais à la fin lors ce qu’il écrase Kretchen, il ne porte aucune blessure et possède bien ses deux yeux !… le réalisateur n’a pas pu commettre une erreur aussi grossière. J’en ai donc conclu ceci : La rencontre de Kretchen avec Donnie était inévitable même si il n’avait pas les visions de lapin, donc, dans le monde « normal » (de base, le premier…). Dans ce monde normal donc, il la rencontre et Frank tue accidentellement Kretchen et Donnie le tue à son tour…mort errant à cause du réacteur qui le ramène sans cesse dans le passé, il est coincé en tant qu’âme dans ce monde mais lui, puisque mort, peu créer des portails temporels et ce genre de choses complètement farfelues c’est l’âme de ce garçon qui aide donc Donnie peu être aussi pour enfin sortir de cette situation. L’âme de Frank se fait blesser par Donnie dans le miroir pendant que son propre corps ne subit aucun dommage et n’est au courant de rien. Frank n’est donc pas un ennemi de Donnie, donc…solution 1 ! Comme quoi, les détails…

    Publié par Joker | juin 14, 2013, 4:21
  14. voila finalement le tout rédigé et terminé, la je crois que tout colle parfaitement:
    Final rédigé de « Donnie Darko explication personnelle »

    J’ai peu être une version où, d’après moi, tout collerait mais j’ai possiblement rater des éléments importants puisqu’il y en a trop puisque même le plus petit détail peu parfois compter… Alors voilà: Frank serait une personne ou plutôt un « Dieu » (quelque part…) qui peu voyager dans l’espace et le temps qui serait là pour réparer l’erreur du réacteur d’avion qui n’est pas si anodine que ça du tout! puisque c’est ce réacteur qui occasionne le retour dans le passé: tant que ce réacteur tombe dans le trou de verre, celui-ci ferait retourner le monde dans le passé sans arrêt et indéfiniment (le monde n’irait donc jamais plus loin que ce moment ou le réacteur tombe…la fin du monde ou du moins la non suite de celui-ci à partir de ce moment).
    Tout le monde, comme l’a déjà fait remarqué quelqu’un sur ce site ou un autre, je ne sait plus, semble pousser Donnie dans leur subconscient : Sa prof avec l’œuvre qu’ils étudient en classe, et ce mot « porte de cellier » avant de partir (démission qui l’affecte étrangement beaucoup… avait elle autre chose à faire pour Donnie?…), les amis de Donnie le suivent alors qu’il semble raconter n’importe quoi au lieu de le raisonner (pour halloween), la prof loufoque avec sa ligne de vie « peur-amour » (pour lui mettre dans la tête de ne pas avoir peur?), et beaucoup d’autres personnes, ce que vous pourrez remarquer en regardant le film à nouveau avec cette idée en tête (mais aussi Frank cette fois en en étant conscient, lui). De plus, à la fin du film, Kretchen semble beaucoup affectée par la mort de Donnie et lève sa main assez étrangement en signe de salut à la mère du défunt, signe que celle-ci répète suivie du jeune garçon aux côtés de Kretchen sur lequel le film se fini soudainement comme pour marquer le spectateur, dès qu’il lève la main… clin d’œil du réalisateur? Comme si tout le monde inconsciemment savait le sacrifice que Donnie à fait et compatissent sa mort…
    Ce serait donc une sorte de « conspiration inconsciente » pour que Donnie sauve tout le monde, et c’est lui qui à été choisit puisque c’est sur SA chambre que le réacteur s’est écrasé…
    En mourant, il ferait que sa famille et surtout sa petite sœur, en deuil, ne danserait pas devant l’école et aucun avion ne partirait ce jours la pour Los Angeles…donc aucun réacteur d’avion passant dans un quelconque trou de verre pour défoncer la charpente de la maison… et donc fini le cercle temporel qui, à cause du réacteur, ramenait le monde dans son passé à tout les coups! La preuve que Frank n’est pas comme les autres c’est qu’il se souvient parfaitement de tout: à la fin du film il à l’expression de quelqu’un qui pense et se rappel contrairement aux autre, et la preuve que c’est la cas c’est qu’il passe sa main sur son œil que Donnie avait crevé dans le miroir de sa salle de bains…
    Reste un problème…(et oui! on en a décidément pas fini^^): Pourquoi Frank sort-il Donnie de sa chambre? Car ainsi il lui évite la mort et met en route le retour incessant dans le passé que Donnie devra régler en se sacrifiant…alors pourquoi le faire vivre au lieu de le laisser mourir de la même manière dont il serait mort par lui même à la fin??? …Une possible réponse: Frank est son ennemi, le fait sortir de sa chambre pour que le monde reste prisonnier du temps c’est pour quoi il lui fait faire toutes ces choses pour aboutir au voyage et au réacteur! le trou de verre à même certainement été créé par lui même! Si ce n’était pas le cas il l’aurait laissé mourir dans sa chambre et le monde aurait continué normalement. Mais le problème est que c’est Frank qui le guide vers le révolver… du moins c’est ce que je croyait mais en fait en re-regardant le film, je me suis rendu compte que c’était son « destin » qu’il voyait se matérialiser qui le guide vers l’arme, ce qui efface la piste où il le guide lui même vers l’arme pour le tuer lui même (sorte de suicide de Frank) plus tard…donc serait son ennemi… Mais on voit à un certain moment pour halloween que Frank serait un humain comme les autres… Il serait donc possiblement possédé par un dieu ou je ne sait quoi pour pouvoir ouvrir des failles spatiaux-temporelles et ce genre de truc bizarres…par la suite, en tant qu’humain il tue accidentellement (ou pas forcément accidentellement) l’amour de Donnie, Kretchen exprès car tout le long du film, Donnie est poussé à trouver l’amour: la ligne de vie, le pédophile qui dit de ne plus avoir peur et de trouver l’amour… et c’est bien pour une raison qu’il doit le trouver, j’ai chercher un moment, ai faillit abandonner mais j’ai finalement possiblement trouvé: Kretchen partage avec lui son rêve… « si on pouvait remonter dans le temps et prendre tous ces moments de douleur et de désespoir et les remplacer par quelque chose de mieux », c’est ce qui poussera Donnie à accomplir le reste de sa « mission ». Tout cela fait de Frank un « méchant » or, ce n’est pas vrais :
    Je n’avait jamais remarqué avant et pourtant quelque chose de frappant : l’œil de Frank…il l’a perdu au début à cause de Donnie mais à la fin lors ce qu’il écrase Kretchen, il ne porte aucune blessure et possède bien ses deux yeux !… le réalisateur n’a pas pu commettre une erreur aussi grossière. J’en ai donc conclu ceci : La rencontre de Kretchen avec Donnie était inévitable même si il n’avait pas les visions de lapin, donc, dans le monde « normal » (de base, le premier…). Dans ce monde normal donc, il la rencontre et Frank tue accidentellement Kretchen et Donnie le tue à son tour… de toute manière son destin est de tuer Frank : on le voit lors ce qu’il perçoit celui-ci comme un vers d’eau sortant de sa poitrine puisqu’il le guide inévitablement vers l’arme (n’oublions pas que dans ce film le destin existe et ne peut à parement pas, ou alors peu être difficilement être évité). Mort errant à cause du réacteur qui le ramène sans cesse dans le passé, il est coincé en tant qu’âme dans ce monde mais lui, puisque mort, peu créer des portails temporels et ce genre de choses complètement farfelues c’est l’âme de ce garçon qui aide donc Donnie peu être aussi pour enfin se sortir lui même de cette situation. L’âme de Frank se fait blesser par Donnie dans le miroir pendant que son propre corps ne subit aucun dommage et n’est au courant de rien. Frank n’est donc pas un ennemi de Donnie. Comme quoi les détails…^^
    Avant de remarquer l’œil de Frank, j’en était encore à un petit problème (je reprend ce que j’avais écris en mettant le tout au passé):
    « Restait un énorme problème…pourquoi cet imbécile de lapin (Frank) sort-il Donnie de sa chambre au début du film? Là je n’avait qu’une supposition qui, si elle s’avérait fausse pouvait bien signifier que la plupart ou tout ( rein que ça…^^) de ce que j’avais écrit était faux…: Donnie serait sortit de son lit même si Frank ne serait pas intervenu (n’oublions pas que Donnie est somnambule) et Frank le sait, c’est pourquoi il le fait sortir tout de même mais pour le guider.
    Petite note que je n’avais alors pas encore remarqué et qui s’impose : « de plus si ce n’était pas le cas, Frank n’aurait pas été tué par Donnie et n’aurait donc même pas pu lui apparaître…preuve donc que même sans Frank, Donnie serait sortit. »
    Ça me parait de plus en plus plausible… j’aimerais bien avoir réussi à comprendre totalement le film mais il y a toujours la possibilité que je me soit trompé… à moins que le film n’ai à la base aucun sens^^ et que l’auteur rit bien en regardant toutes ces personnes débattre sur son œuvre…ça c’est moins cool et ça ferai que j’ai peu être trouver un sens à quelque chose qui n’en à pas…
    Bon…ben voilà j’espère avoir été convainquant et avoir aider, et aussi que j’ai pas fait tout ça en m’étant complètement trompé ( même si c’était chouette à faire). »

    RÉSUMÉ :

    Le réacteur entraine le monde dans le passé indéfiniment ce qui empêche le monde de continuer à partir de ce moment… c’est une sorte de fin du monde qui ne serai arrêtée que par le non passage de l’avion à ce moment précis (ce qui n’empêchera pas en revanche la formation de la tornade).
    À partir de ce moment, tout le monde dans son subconscient sait ce qui va arriver puisqu’ils l’on déjà vécus et aident, toujours inconsciemment Donnie. Ce dernier comprend à la fin que seule sa mort pourra éviter la catastrophe et se sacrifie donc en restant dans sa chambre tout en sachant que le réacteur si écrasera. Il sera aidé par Frank qui est en fait l’âme errante d’un adolescent qu’il tue forcément dans tous les cas puisque c’est son destin, on le voit dans le film par le vers d’eau qu’est son destin qui le guide inévitablement vers l’arme. Le destin est donc très présent dans ce film, d’ailleurs, étant somnambule, Donnie serai certainement sortit même sans Frank sinon ce dernier n’aurait pas eu besoin de le réveiller puisque Donnie serait mort comme à la fin, réglant le problème et de plus si ce n’était pas le cas, Frank n’aurait pas été tué par Donnie et n’aurait donc même pas pu lui apparaître…preuve donc que même sans Frank, Donnie serait sortit.

    Publié par Joker | juin 14, 2013, 5:32
    • Le seul hic que je vois dans cette explication, c’est qu’il change le cours des choses ou non, il ne change que les conséquences et non la cause (pour ça il aurait fallu qu’il empêche cet avion en particulier de décoller)… ce que je veux dire c’est que, que la mère et la fille prennent cet avion ou non, qu’il se fasse écraser par le réacteur ou non, ça n’empêche en rien cet avion de décoller (la compagnie aérienne n’attendait pas après elles pour décoller et transporter les autres voyageurs qui, du coup, je pense seraient un peu furax), ça n’empêcherait pas non plus la tempête de se produire, et le fameux réacteur de se décrocher, de retomber dans le trou de verre et de tout faire revenir en arrière même après la mort de Donnie, ce qui ferait que, soit il se ferait écraser à chaque fois, soit il sort de sa chambre, mais c’est tout…
      Je trouve que, même si elle laisse toujours des questions en suspens, l’explication de WOLVY128 me semble plus cohérente, enfin, de mon point de vue….

      Publié par Horosis | juillet 14, 2013, 4:23
      • Merci ! Je vous rejoins totalement concernant le fait que quoi qu’il se passe, l’avion décollera bel et bien le 30 octobre et le réacteur se détachera comme prévu pour tomber dans le trou de ver. J’en parle d’ailleurs dans un commentaire précédent. En effet, comme vous le dites, les actions de Donnie n’ont pas d’influence sur l’accident, il change les conséquences et non la cause. Content de voir que je ne suis pas le seul à pencher pour cette explication en tout cas ! 😉

        Publié par Wolvy128 | juillet 14, 2013, 4:50
  15. En fait pour ma part je pense que tout le film se passe dans la tète de Donni, le voyage dans le temps n’existant pas. Pour finir la fin du film ce situe en fait au début … Donni rigole au tout début car il est devenu complètement fou suite a l’accident de gretchen et qu’il tu Frank et il s’imagine tous le film.

    Publié par bange76 | juin 24, 2013, 10:04
  16. Et si sur la théorie de Joker. On se disait que c’est « Dieu » qui a décidé de placer ce réacteur et créer cette boucle infinie. Pourquoi? Pour permettre à Donnie de se sacrifier et ainsi de devenir le héros « Donnie Darko » en sauvant sa famille et sa petite amie.
    Et justement une fois son sacrifice fait, « Dieu » n’aura plus de raison de provoquer ce retour dans le temps car la plus belle/moins pire issue possible sera réalisée.

    Publié par Eric | août 30, 2013, 7:21
  17. Un truc me gène bien plus que le réacteur, personnellement.

    Au début, Donnie se réveille de son somnanbulisme. Il rentre chez lui (quelqu’un a une explication sur le « where is Donnie ? » du frigo, d’ailleurs ?) et sa soeur l’accuse de ne pas prendre ses médocs.

    On ne sait pas vraiment comment elle sait ça, mais passons.

    Résultat, culpabilisé par le sermon de sa mère, il PREND ses médicaments le soir de l’accident, mais se REVEILLE quand même pour faire sa crise de somnambulisme et ses hallucinations avec Frank.

    Donc, comment ou pourquoi, en ayant pris ses médicaments, se reveille t’il tout de même et a t’il toujours des hallucinations ? Pourquoi se contredire ainsi ?

    Publié par Groumphillator | novembre 22, 2013, 12:41
    • Pour moi, le « Where is Donnie » vient simplement du fait que ses parents ont sans doute remarqué que Donnie n’était pas dans sa chambre à leur réveil et se demande où il est. Rien d’extraordinaire ou d’étrange à ce niveau-là.

      Sinon, en ce qui concerne le fait qu’il se réveille malgré la prise de médicament, rien d’anormal non plus là-dedans étant donné qu’il s’agit en fait d’une illusion dans la mesure où tout ce qui suit la nuit du 2 octobre n’est pas réel, comme je l’explique dans l’article. On peut donc supposer que Donnie n’a jamais quitté sa chambre et lorsqu’on l’y retrouve à la fin du film, il décide d’y rester compte tenu des informations qu’il a pu recueillir durant sa vision.

      Publié par Wolvy128 | novembre 22, 2013, 3:10
      • J’aimerais aussi souligner une chose que je ne pense pas avoir vu dans les explications et qui me paraît intéressant.
        Cette phrase que la vieille femme lui dit « tous les être vivant finissent par mourir seul » apparaît presque comme une prémonition.
        En effet a la fin du film donne Donnie fait face à cette « Ligne de Vie ». D’un coter il peut choisir la peur et il finira par mourir seul avec la mort de sa petite amie et d’une partie de sa famille.
        De l’autre coter il choisit l’amour et décide de laisser vivre ses proche mais il meurt seul dans son lit écrasé par le réacteur.
        J’espère que vous comprendrez mon raisonnement et je suis désoler si j’ai fais des fautes d’orthographe 🙂

        Publié par ArGoR | novembre 30, 2013, 4:01
        • En effet, c’est un argument que je n’ai pas évoqué dans l’article mais qui appuie sans problème la théorie. Merci pour la précision ! 😉

          Publié par Wolvy128 | novembre 30, 2013, 4:12
      • On peut supposer même que tout ça n’est qu’hallucination construites par l’esprit de Donnie si vous regardez bien et êtes à l’écoute des éléments du film, c’est d’ailleurs pour moi l’explication ultime, la folie décrite dans toute sa réalité, ça y ressemble en tout cas car beaucoup de contradictions, et même si l’on parvient à l’expliquer, peut-être cela montre-t-il à quel point personne n’est à l’abri de la « folie » comme on l’appelle. Bref, pour le reste je pense que nombreuses sont les explications possibles.. 😉

        Publié par Wareda | mars 19, 2014, 4:15
        • il y’a dans ce film énormément de syndromes psychiatriques et d’états psychiques. Je pense que pour ma part que le film offre un nombre considérable d’explication Les rationnel et l’irrationnel et se mélangeant ,mais aussi autant de spectateur avec leurs critères leur tolérance au rationnel et l’irrationnel .Conclusion le réalisateur brise le 4ème mur .

          Publié par Bange | novembre 12, 2015, 10:00
  18. Bon, je commente un peu tard soit, mais je trouve ton point de vue plutôt intéressant. Cependant, je pense différemment.
    En effet, selon moi, tout a eu lieu, les 28 jours sont une boucle qui se répète indéfiniment, jusqu’à ce que Donnie se laisse mourir, pour éviter la mort de sa copine ? pour mettre fin à la boucle ? difficile à dire, en tout cas, les personnages semblent marqués par ces événements. Certains personnages sembles encore plus au courant que d’autres (sa prof qui démissionne, la chinoise et grand mère la mort). Cet notion de boucle est d’autant plus plausibles puisque le réacteur semble tomber de la boucle précédente, son sacrifice évite donc la mort de sa mère et de sa sœur en plus de celle de sa copine.
    Pour ce qui est des points d’ombres moins importants, je pense que l’on peut en éclairer certains. Grand-mère-la-mort est présentée comme folle puisqu’elle ouvre sa boîte au lettre 10 fois par jour. Cependant, et étant donné qu’elle a écrit un livre sur les voyages dans le temps, on peut considérer qu’elle est consciente de cette boucle et qu’elle attend la lettre que Donnie lui écrit à la fin. Pour ce qui est de Frank qui semble imaginaire au début et visibles par tous à la fin, j’ai une hypothèse, un peu tirée par les cheveux certes. Donc, peut-être que Frank n’a pas toujours été un lapin, peut-être que le subconscient de Donnie l’imagine ainsi à force de voir ce jeune homme déguisé en lapin écraser sa copine à la fin d’un cycle de la boucle.
    Bref, un chef d’oeuvre qui laisse beaucoup de pistes et de questions en suspens.

    Publié par Valentin Grethen | septembre 1, 2014, 8:28
    • Il n’est jamais trop tard pour intervenir, surtout pour apporter une autre vision des choses. 😉

      Personnellement, je n’adhère pas trop à votre interprétation mais elle a le mérite de pousser encore davantage la réflexion. Et comme vous le dites très bien, de toute façon, c’est un film qui laisse beaucoup de pistes et pour lequel on ne peut pas avoir énormément de certitudes. Du coup, tous les avis sont bons à prendre !

      Publié par Wolvy128 | septembre 1, 2014, 9:24
  19. C’est également mon interprétation de ce film et honnêtement je ne pense pas qu’il y en ait beaucoup d’autres possibles, je ne crois pas le film si ouvert que ça scénaristiquement (Kelly avait dit en plus que tout était « logique » au final dans Donnie Darko). Je t’invite à lire cette explication trouvée sur un autre blog, qui dit grosso modo la même chose que toi, en un petit plus développé : http://sebmagic.over-blog.com/article-donnie-darko-explications-et-analyse-de-la-fin-du-film-54665342.html

    Publié par Clément | septembre 2, 2014, 1:32
    • Dans sa globalité, je trouve aussi qu’une seule explication logique semble s’imposer. Mais sur certains points de détail, il est difficile d’avoir vraiment des certitudes, du coup le débat peut être ouvert. Quoi qu’il en soit, merci pour lien.

      Publié par Wolvy128 | septembre 2, 2014, 2:58
  20. Il y a plein de points qui restent mystérieux pour ma part…
    Ce que je trouve bizarre, c’est que, quand on voit les images reculer, on voit Donnie poster la lettre chez Sparrow. Il l’a d’ailleurs mise directement dans la boîte à lettres de mémoire. Donc il l’a déjà fait auparavant, et pas que au moment où il sait qu’il va mourir. (Le moment où il met la lettre à la maison de la vieille dame, se passe juste après que Donnie ai parlé de cette femme à sa copine.)
    Ensuite, dans le même retour en arrière, quand il y a la statue de bronze, il y a un rayon bleu assez louche… puis qq secondes plus tard il est à nouveau.
    Dans le même flashback, on voit une voiture rouge partir. A coté, il y a la vieille. Avec un papier dans la main.
    Pour finir, une scène est particulièrement floue dans mon esprit. La scène ou l’asiatique fait tomber ses affaire, avec le livre avec marqué dessus Donnie Darko. Un peu plus tôt (qq secondes), Donnie lui dit qu’il lui promet qu’un jour tout ira beaucoup mieux pour elle.

    Et qui pense que les scènes du flashback sont dans l’ordre ?

    Je pense par contre à une toute petite théorie, Frank est son ami. Il savait qu’il allait y avoir un moteur d’avion qui allait le tuer. Il lui a sauvé la vie (Donnie le précise même à un moment).

    J’espère avoir quelques réponses.

    Publié par BenjGo | septembre 3, 2014, 10:49
    • En ce qui me concerne, mon dernier visionnage du film remonte à trop longtemps que pour me risquer à me prononcer sur des scènes aussi précises. Je ne me rappelle effectivement pas de tous les détails. Désolé ! 😉

      Publié par Wolvy128 | septembre 3, 2014, 11:39
  21. Bonjour, à mon humble avis le film parle de coïncidences et de l’effet papillon.  » Que serait la vie si ? »
    Quand il parle de fin du monde. Je me dis qu’est ce que la fin du monde pour une personne qui vit une vision de son futur apart sa propre mort.
    Le 28eme jour c’est le 2 Octobre le jour de sa mort sa fin de son monde.

    Publié par Gence | septembre 5, 2014, 4:45
  22. Cet article est merveilleux et ces commentaires de même! Je viens de réaliser des faits comme ceux ci qui était pourtant si logique, mais qui change du tout au tout l histoire!
    Si il y a toujour une personne qui est prete a me répondre je serais des plus comblés. Pour beaucoup je pense que le dernière instant ou on voit la petite amie a donnie n est qu une façon de montrer que malgré le fait que par son sacrifice rien ne c est produit les protagonistes garde en mémoire ce donnie. Pais si on regarde bien, la petite amie salue la mere a donnie qui ne semble que très peu toucher par les événements, quel signification cela pourrait avoir? Merci de me repondre le plus vite possible n_n (mes excuses pour les fautes omniprésente)

    Publié par matou12 | octobre 13, 2014, 10:50
  23. Après avoir adoré Source Code, Zodiaque, Enemy et récemment Night Call, j’ai eu une grosse envie de me pencher sur ce Donnie Darko… Et bien je ne l’ai pas regretté !!!
    A chaud, après avoir lu l’article et les 53 commentaires, voici mon sentiment :
    _ j’ai l’impression qu’il y a plusieurs Franck. Plusieurs persos parlent de Franck dans différentes circonstances. Et même quand Donnie s’oppose à Cunnigham au micro, il me semble que le bouquin parle d’un Franck…
    _ je trouve que la discussion actuelle sur cet article évoque très peu la notion de Dieu, de Messager, de Christ… alors que le film fait beaucoup référence… (même avec Evil Dead…)
    _ alors que tout le monde le croit fou et que ses actes à 1ère vue semblent le confirme, Donnie suit une voie extrêmement censée : l’inondation lui permet de rencontre sa chérie, l’incendie permet de confondre Cunningham, etc… Qui sont les fous ?
    _ à un moment, j’ai cru que rien ne s’était passé, que c’était juste Donnie qui lisait cette histoire dans le livre de Sparrow (la mère de… Jack ? 🙂 )

    Publié par Basketo-Phil | décembre 1, 2014, 11:09
  24. Bonjour,

    A mon tour de déterrer cet article pour ajouter ma pierre à l’édifice.
    Je trouve vos explications très plaisantes et elles se tiennent plutôt bien mais laissent de côté trop d’éléments pour que ça me satisfasse. A savoir les répercussions logiques des événements sur le futur.
    Par exemple, Donnie met le feu à la maison de Swayze, ce qui met à jour ses activités pédophiles et pousse la foldingue à aller à son procès. C’est pour ça que la mère de Donnie prend un avion qu’elle n’aurait pas du prendre et l’amène à sa mort.
    De même, Donnie écrit une lettre à Dead GrandMa, ce qui a deux conséquences : elle n’est pas dans sa maison lorsqu’elle se fait cambrioler et échappe donc à une mort probable, les deux jeunes étant venus armés. Mais le fait qu’elle soit donc devant sa boite aux lettres plantée à lire pousse la voiture à faire une embardée et c’est ça qui tue Gretchen.
    Ainsi, c’est Franck qui en dictant ses actes à Donnie crée une série d’événements qui amène à ces drames.

    Autres éléments : plusieurs plans suggèrent que la jeune asiatique est une des victimes du pédophile (plans de la fin, plans pendant la conférence…). Êtes-vous d’accord avec moi ? Ca expliquerait son importance beaucoup trop grande dans le film par rapport à son impact réel dans l’histoire. Et ça pourrait expliquer la conséquence tragique d’une autre crise schizophrénique de Donnie : pourquoi a-t-il inondé l’école ? Peut-être que l’absence de cours ce jour-ci a d’une façon ou d’une autre permis la relation pédophile. Ou peut-être est-ce juste la condition qui a permis la véritable rencontre de Donnie et Gretchen lorsqu’il la « sauve » des bullies.

    Ce ne sont que des pistes d’explications qui ne forment pas une théorie mais qui me semblent trop logiques pour être mises de côté.
    Dans le cadre de ce qu’il manque, il y a l’importance des profs qui m’échappe terriblement (le plan ou ils rient, pourquoi est-ce important de savoir qu’ils sont en couple ?), le « cellar door », les saluts de la main appuyés à la fin du film, pourquoi se gare-t-il à la fin à l’endroit où il se réveille au début ? … Il faudrait également lire les passages du livre et les interpréter avec tel ou tel personnage pour les remettre dans l’ordre. Je laisse ça à ou aux lecteurs qui ne manqueront pas de passer d’ici six mois ou trois ans sur ce blog qui s’est transformé en forum officiel français d’explication sur le film.

    Mon intuition personnelle ? Franck est la matérialisation du Donnie du futur qui revient dans le passé et le pousse à travers ses crises de somnambulisme à tous ces actes. Ce que je n’explique pas, c’est pourquoi il fait ça alors que ce sont précisément ces actes qui causent la mort de ses proches.
    Et, évidemment, ça ne colle pas avec son sacrifice à la fin du film pour sauver ses proches, ce qui est le seul élément sur lequel tout le monde tombe d’accord.

    Je passe le témoin au prochain, en espérant qu’il apporte plus de réponses que de fautes d’orthographe.

    Publié par Medigane | mai 8, 2015, 10:23
    • Tous les personnages aident Donnie à comprendre se qu’il se passe s’il ne reste pas dans sa chambre le 2 octobre. Je pense par exemple que Franck vient du futur, où Donnie lui tire une balle dans la tête et que Dieu l’envoie dans le passé (je parle de Franck) pour éviter que Donnie répète ses erreurs. Seulement, au départ, Donnie sort de son lit naturellement, parce qu’il est somnambule, il met le feu chez Cunnigham parce qu’il ne l’aime pas et inonde l’école parce qu’il est schyzophrène. Seulement dans ce 1er passé, il engendre ces événements qui mènent à la catastrophe du réacteur sans l’aide de personne. Dans le second passé, apparait Franck qui doit l’aider à ne pas répéter ces erreurs, mais aussi, les professeurs qui l’aident à comprendre plusieurs choses sur les voyages dans le temps et la prof qui lui donne un indice avec le Cellar Door. En fait, il va répéter tout ce qu’il a déjà fait dans le premier passé mais sous l’influence des personnes qui l’entourent et il va se poser des questions qu’il ne se posait pas avant, il va comprendre qu’il est en quelque sorte « l’élu » de Dieu pour empêcher la répétition en boucle de se passé. Quand il se retrouve le 2 octobre dans sa chambre, il a compris qu’il devait mourir et se sent libérer et il préfère mourir seul plutôt que de faire mourir sa famille et ses amis. Et tous les gens qui ont connu Donnie se rendent compte de son geste. Franck se passe la main sur son oeil, Gretchen ne le connait pas mais a de la compassion, Cunnigham parait pense peut-être à arrêter ses horribles actes, etc…
      Voilà ce n’est qu’une explication incomplète d’une infime partie de l’histoire et probablement fausse mais j’aime bien voir ce film comme ça.

      Publié par Jules | juin 6, 2015, 12:00
  25. Je vous conseil de lire http://www.donniedarko.org.uk/philosphy-of-time-travel/ qui explique pas mal de choses déjà, puis de regarder (en gardant en tête l’expliquation du bouquin) : the box (que je considère comme une prequel) et Southland tales (suite). On retrouve par exemple les Manipulated Living dans the box (scène de l’hôtel), l’eau comme portail etc.

    Publié par Neroth | mai 25, 2015, 5:19
  26. Je viens de découvrir ce film, quelle claque !

    Ton explication est plausible Wolvy128, bel article, réfléchi et bien écrit.
    Mais je rejoindrai plus volontiers celle de Sonia (9 juillet 2014) car vous avez tous l’air de laisser de coté la schizophrénie du personnage principal. Comme le souligne Sonia, il prend des médicaments avant même l’apparition de Franck et la psychiatre évoque le diagnostique de schizophrénie (doublé de paranoïa!) de Donnie auprès de ses parents.
    De plus, plusieurs des symptômes de la maladie se retrouvent dans le film : hallucinations sensorielles (Franck, le « mur élastique » entre Franck et lui, les tubes transparents qui sortent des torses), le délire (la fin du monde dans 28 jours), les passages à l’acte violents (inondation, pyromanie), l’âge des troubles (le début des troubles apparaissent souvent à l’adolescence), etc.
    Pour moi, lorsque Donnie va se coucher cette fameuse nuit du 2 octobre, les 28 jours qui vont suivre sont une sorte de « délire prophétique » qu’il se fait tout seul, dans son lit. Sa grande intelligence et son hypersensibilité associées à sa maladie lui permettant, pourquoi pas, d’entrevoir (et de justifier) sa mort.
    D’ailleurs je trouve l’interprétation de Sonia, concernant le rire de Donnie à la fin du film au moment de l’impact du réacteur, assez juste et poétique : « il a conscience que la mort le délivrera et délivrera ses proches des conséquences catastrophiques que pourraient amener sa maladie ».
    Pour moi il n’y a pas de second plan/monde, de thème astral ou d’intervention divine.

    Il ne s’agit là bien évidemment que d’une interprétation comme une autre, surement soumise à une déformation professionnelle (je suis infirmier en psy) 😉

    Publié par Glim | août 3, 2015, 12:02
  27. Étonnant.
    J’avais fais un commentaire il y a quelques semaines et il a été supprimé. Les règles de ce site interdisent-elles de relever des fautes d’orthographe, confusantes qui plus est ? Dommage, car les fautes ont bien été corrigées, prouvant l’utilité de mon message.

    Publié par Jagon | août 3, 2015, 1:15
    • Absolument pas ! En fouillant un peu, vous aurez d’ailleurs l’occasion de constater que d’autres fautes ont été signalées dans le passé via les commentaires, et corrigées par la suite. C’est une démarche que j’apprécie et que j’encourage. A condition toutefois que la forme du message soit constructive, et non pas une simple attaque gratuite. Si votre premier commentaire avait été de la même nature que celui-ci, cela n’aurait pas posé problème.

      Publié par Wolvy128 | août 3, 2015, 11:48
  28. Bon… Je viens de finir mon premier visionnage de « Donnie Darko », et j’avoue ne pas avoir tout compris, d’où ma visite ici 😉 ! J’ai également été lire le blog de Seb-magic. Mais même avec toutes ces informations, j’ai du mal à décoder -_-, ça nécessite peut-être un autre visionnage ;). En gros, ce que j’en comprends, c’est que finalement, ça serait assez proche du pitch de « Sucker Punch » ?

    Par contre dans tous les commentaires, nulle part n’est fait mention des effets que j’appellerais « Terminator » avec une sorte de « programme informatique » qui défile… Il y a là peut-être quelque chose à creuser ?

    Ni de l’effet « Stargate », avec voyage dans un trou de ver (et pas « de verre », par pitié -_- ), quoique là, comme il y a beaucoup de références à un trou de ver pour le réacteur dans vos commentaires, ça serait le lien…

    Publié par ludo1800 | août 21, 2015, 2:16
    • Le concept de trou de ver est évoqué dans l’article. Pour le reste, je ne peux malheureusement pas dire grand-chose de plus que l’interprétation que je livre. Peut-être que d’autres internautes rebondiront sur vos propositions.

      Publié par Wolvy128 | août 21, 2015, 9:06
  29. Il faut voir la version Director’s Cut, qui donne des indices concrets textuels. Avec ses indices, il n’y a plus d’interprétation possible, on est bel et bien dans une affaire de mondes parallèles, du coup cette interprétation est selon moi obsolète. Donnie est juste choisi par Dieu ou tout autre entité supérieur de rétablir l’équilibre du monde après que le réacteur venant d’un monde parallèle soit arrivé dans le monde de Donnie.

    Publié par Finkk | octobre 23, 2015, 8:52
  30. Ah et bien sur il n’est nullement question de schizophrénie ou tout autre maladie mentale du p.p.
    Encore une fois en director’s cut (ou version longue je me rappelle plus comment ils l’ont appelé), il y a qu’une seule interprétation possible : celle des mondes parallèles

    Publié par Finkk | octobre 23, 2015, 9:00
  31. Bonjour, je viens de voir le film pour la première fois, on m’avait parlé de ce chef d’oeuvre. En voyant les commentaires j’ai vu d’autres approches vraiment intéressantes. Mais la chose bizarrement moi qui m’a intrigué et dont je n’ai pas trouvé me semble t il dans vos commentaires c’est le » va te faire foutre » que l’on au début du film au repas de famille par la grande soeur et que la bridée enrobée ne fait que dire tout au long du film(il doit y avoir une raison). On voit aussi la grande soeur au début et à la fin du film qui rentre dans la maison apeurée se collant à la porte juste avant que le réacteur tombe sur la maison. Pourquoi cette attitude,et elle vient d’où?

    Publié par guigui33700 | novembre 8, 2015, 11:53
    • Bonjour, cela fait malheureusement trop longtemps que je n’ai pas vu le film que pour pouvoir apporter une réponse pertinente à ce commentaire (et à d’autres). Je ne m’y risquerai donc pas. Mais il est vrai que l’article n’aborde que la trame générale du film, beaucoup de points peuvent donc encore être détaillés ou débattus.

      Publié par Wolvy128 | novembre 8, 2015, 1:34
    • Comme je l’explique plus bas et ce qui pourrait etre une explication a ça, c’est que tout cette histoire provient du subconscient de Donnie en effet avant de s’endormir ce soir la il se dispute avec sa soeur, puis va lire un bouquin dans sa chambre (On peut conjecturer que ce bouquin soit celui distribué par la prof de français) et puis il prend sa pilule qu’il n’avait plus l’habitude de prendre et son subconscient prend désormais le dessus on peut imaginer que ce film nous perche a la 3eme personne dans le subconsient de Donnie du moment ou il avale la pilule jusqu’au moment ou il se met a se réveiller et rire bêtement puis que surmonté par la fatigue il s’endorme a nouveau pour s’imaginer en train de mourir. Tu peux lire mon interprétation plus bas si elle t’intéresse 🙂

      Publié par Saidi | février 1, 2016, 7:31
  32. Bonjour, j’ai lu votre explication et je la trouve très sensée mais j’aimerai pour ma part apporter mon grain de sable a votre logique car personnellement aucune explication ne me conviendra intégralement et aucune ne me satisfera pleinement, même la mienne. Je pense que ce film, qui est un chef d’oeuvre, et l’art plus globalement sert justement l’éclectisme d’interprétation. Lorsque une oeuvre est totalement décelable c’est qu’elle manque de profondeur pour ma part. Comment expliquez vous que certaines personnes puissent se mettre a pleurer face a un tableau qui pour vous n’evoque aucun sentiment de chagrin ? Je pense que ce genre de film psychologique a pour but de toucher chaque spectateur selon sa propre perception de la vie. J’émettrai une hypothèse pour semer le doute dans votre esprit quant à cette fin turbulente et pour vous prouvez que ce twist ne peut pas convaincre « tout le monde » :

    Nous savons que Donnie Darko est somnambule et donc qu’il se réveille parfois a des endroits farfelus comme dans la scène du début de film. Cependant il suit un traitement pour cela et la scène de repas de famille du début nous apprend que ces pilules sont très importante et certainement très puissante (Quand Donnie se dispute avec sa soeur a table il semble touché par la mention de son traitement, et ensuite après coût sa mère mentionne à sa soeur que ce n’etais pas cool de parler de son traitement ouvertement comme cela et elle va parler a Donnie, d’ailleurs il me parait judicieux de mentionner le fait que ce soir la Donnie est en train de lire [Est ce le livre que leurs prof de littérature leur aurait réellement demander de lire a la maison et qui aurait donc articulé une partie de son rêve ?]). Ces pilules doivent le plonger dans des sommeils profond et cela doit certainement amplifier sa créativité d’ailleurs juste après l’avoir prise il hoche la tete de gauche a droite, c’est pourquoi j’emet l’hypothese que toute l’histoire qui suit la prise de la pilule n’est que le fruit de son imagination et partie intégrante d’une sorte de reve. La premiere vision du lapin est le début de son voyage imaginaire dans le temps. Lorsque ce reve de fin des temps se termine il se réveille et se met a rire car il se rend compte de la complexité de ce rêve qui ne remet pas en cause ton analyse très sensée, mais surtout de l’effet de ces pilules sur son cerveau. Cependant n’omettez pas le fait qu’il se couche une nouvelle fois et que l’on ne peut pas définir avec certitude le fait que ce film ne soit pas articulé intégrélament autour de la seule perception de Donnie ce qui voudrait dire que toute les scènes du film sont perçues par l’esprit de Donnie a la 3eme personne (Le film s’intitule quand même « DONNIE DARKO » et pas « VOYAGE DANS LE TEMPS » ou autre). Disons que lorsque sa soeur rentre dans la maison Donnie s’est déja rendormi et que ce qui se passe désormais n’est qu’une replongée au début de son rêve précédent je pense cela car j’estime que personne ne peut sourire de cette manière a l’idée de se sacrifier (Réflechissez bien ; ne vous est-il jamais arrivé de vous réveiller et sortir d’un reve marquant puis d’immédiatement vous rendormir pour rentrer une nouvelle fois dans ce rêve ?). D’autant plus que les fous/surdoués (appelons le comme on veut en tout cas il est réellement dérangé c’est une certitude) sont souvent doté d’une imagination incroyable qui altère leur perception du réel et du fictif tant leur cerveau crée des mise en scène a la fois complexe et sensée (Voila ce qui provoque le suicide chez les schyzo, le fait de ne pas distinguer les sentiments qui soient sincèrement réel de ceux qui ne le sont pas, d’où la mention de la peur et de l’amour dans l’intrigue). Le fait qu’on admette que le spectateur vive ce film intégralement dans la peau de Donnie ouvre ces perspectives, et rend dubitative les scènes finales où la perception du fictif et du réel s’entrechoquent a nouveau… Admettons que l’on se soit rendormi avec Donnie après tout ça et donc que l’on soit replongé dans son rêve quelle sont les scènes qui suivent ? Sa soeur rentre dans la maison, le réacteur tombe dans sa chambre et le bouquin s’ouvre au chapitre « Rêves » (livre qui n’est donc qu’un pur produit de sa folle imagination n’oublions pas), comme pour brouiller un peu plus les pistes car au final c’est le but, ensuite Donnie imagine sa psy s’éveiller brusquement et paraitre tourmentée, puis l’on apercoit son prof de physique se réveiller a son tour a ce moment aux coté de sa prof d’anglais (alors que ces deux là etait auparavant de simple camarade de travail et ne semblaient partager aucune affection l’un pour l’autre son imagination crée le syndrome de la liaison entre les deux profs les plus bg de son lycée car c’est fantasmant), puis c’est au tour du pédophile joué par Pat Swayze de se réveiller en pleur dans une scène qui ressemble au repentir, puis sa prof déjantée, puis Cherita, enfin Franck.. Il est tout simplement en train de rêver qu’il meurt et étant surdoué, possédant un égo surdimensionné son subconscient surdramatise cette scène et en fait une chagrin terrible pour tout les gens qui l’ont connu. Comme ci cette mort était un évènement si extraordinaire que des gens qui ne le connaissent meme pas encore sont profondément touché par cela (sa « petite amie » dans son rêve précédent qu’il a surement seulement apercu a l’ecole et sur laquelle il se met a fantasmer car elle s’est peut etre reellement assise a coté de lui dans la réalité voyez ou je veux en venir ? Les surdoués se perçoivent eux meme comme extraordinaire car il le sont et oui vu que personne ne les comprend réellement, ces gens là ont donc un égo inconsciemment surdimensionné) Pour appuyer l’opinion que je tente humblement et maladroitement d’exprimer je rajouterai un détail qui a été crucial pour ma perception de ce film : cette derniere scène où il s’imagine donc en train de mourir est accompagnée d’une musiqe de Gary Jules intitulée « mad world », dans cette chanson les paroles colle parfaitement avec l’interprétation que je viens d’émettre allez donc vérifier les paroles de cette chanson dans laquelle le chanteur dit a plusieurs reprise « The dreams in wich I’m dying are the best I ever had » autrement dit « Les reves dans lesquels je suis en train de mourir sont les meilleurs que je n’ai jamais eu ».

    Voila comment j’ai interprété ce film je me trompe peut être ou sûrement mais interpréter ne veut pas dire etre convaincu de ce que l’on pense bien au contraire l’interprétation est un ESSAI d’explication et je comprend totalement que d’autres l’interprètent d’une autre manière car c’est ce qui fait la beauté du 7eme art, et meme de l’art plus généralement 🙂

    Publié par Saidi | février 1, 2016, 7:24
  33. Je pense que tu as raison , en effet je pense qu’ il vit une sorte de vision , et que Franck le guide dans ce « canal de dieu » où Donnie peut alors voir que les gens sont tiré par des sortes de tentacules (leurs destins) et que la seule façon d éviter ça est de se sacrifier 🙂

    Publié par Morgan | mars 11, 2016, 12:23
  34. bonjour, premierement je trouve toutes vos interprétations logiques. je tenais à partager le sens que j’ai trouvé aux paroles que la vieille dame a dit à Donnie au tout début du film « chaque créature sur cette terre meurt seule ». Selon moi, je crois que Donnie avait compris que son choix de mourir par le réacteur d’avion revenait au même que de mourir plus tard dans la réalité parallèle dans laquelle sa mère et sa soeur meurent. en faisant le choix de vivre, il mourrait seul, sans sa famille ayant déjà périt dans l’écrasement de l’avion. Dans le cas contraire, le choix de mourir dans son lit par le réacteur d’avion lui assurait de mourrir seul dans sa chambre également, sans jamais avoir connu sa blonde. je crois que donnie a tout simplement choisi la mort qui entraînerait le moins de dégâts dans la vie de ses proches.

    Publié par insomniac | juillet 4, 2016, 12:20
  35. Personnellement je ne l’ai pas vu depuis longtemps, mais ma théorie lors du 3ème visionnage était tout simplement que Donnie serait sur le point de mourir dès le départ et là il y a deux options :
    – Il imagine ce qu’aurait pu être sa vie si il ne s’était pas trouvé au mauvais endroit au mauvais moment, d’où les éléments incongrus
    – Il voit ce qui aurait pu se passer s’il avait survécu

    Pour moi Donnie est sur le point de mourir mais n’est pas prêt à l’accepter et le film retrace ce qui se passe dans son esprit jusqu’à l’acceptation finale de sa mort.

    Publié par Stellarvore | juillet 12, 2016, 1:32
    • Donnie est effectivement sur le point de mourir mais cela va bien au-delà d’une simple vision de ce qu’il aurait pu se passer s’il avait vécu, son destin est directement lié à celui de ses proches.

      Publié par Wolvy128 | juillet 12, 2016, 9:37
  36. J’aimerais ajouter au passage que (si ma théorie est juste) elle explique la sensation de rêve provoquée par le film et que cette sorte de rêve permet à Donnie d’accomplir par procuration ce qu’il n’a jamais eu la possibilité de vivre étant donnée sa mort prématurée : il tombe amoureux et est aimé en retour, par exemple… Mais la réalité le rattrape et pour accepter sa mort, son rêve se change en cauchemar, de cette manière il peut partir en paix, en se disant : « ma vie aurait été comme ça, ça ne vaut pas le coup »

    Bref, selon moi, quasiment tout le film se déroulerait en fait en une fraction de seconde durant laquelle Donnie verrait un résumé de sa vie défiler devant ses yeux.

    Publié par Stellarvore | juillet 12, 2016, 1:41
    • Et le fait que personne ne sache d’où provient le réacteur, pourrait donc venir du fait qu’il soit, en quelques sortes, sorti de nulle part avant de s’écraser dans sa chambre, donc son subconscient ne parvient pas à trouver d’explication rationnelle à cette mort assez incongrue, donc le réacteur est lié à ce qui a trait au bizarre dans son esprit, tout au long du film. Peut-être qu’il cherche juste à comprendre : pourquoi moi ? Pourquoi le réacteur s’est-il écrasé ici et à ce moment-là ? Pourquoi ça tombe sur moi ? D’où ses questionnements permanents métaphysiques sur l’espace-temps et sur la destinée.

      Publié par Stellarvore | juillet 12, 2016, 1:50
    • C’est une jolie théorie, mais si tu regardes la version Director’s Cut du film, tu en sauras un peu plus sur le film et tu comprendras que le voyage dans le temps de Donnie est bien réel.
      Néanmoins, même sans la version longue du film, un objet éradique l’idée du délire du rêve de Donnie : le réacteur d’avion.

      Le réaction s’écrase dans sa chambre et le tue. Dans son délire, comment a-t-il su qu’il s’agissait d’un réacteur ? En effet, il n’y a aucun moyen pour lui de le savoir.
      Tu me diras, peut être, qu’il a imaginé que ce soir un réacteur d’avions, mais ça n’expliquerait pas la fin du film où son cadavre est emmené, et où il laisse sa famille en pleurs…avec bel et bien un réacteur d’avion encastré dans sa chambre. Si on va encore plus loin, on dira que même la fin est toujours un rêve de Donnie, mais alors on suppose qu’il est toujours en vie, et que rien de tout cela ne s’est passé ? Un peu gros n est ce pas ?

      Publié par dachna | décembre 30, 2016, 5:15
  37. bonsoir, bravo pour l’analyse du film cela m’a ouvert d’avantage les yeux. Bien que ce poste est assez vieux je voudrais faire part d’une scène majeur que tout le monde semble avoir oublié. Dans les 2 premières minutes du film on peux voir Donnie coucher sur le sol en pyjama accompagner de son vélo, il se lève, regarde depuis la colline la ville et sourit. Cette scène ce passe a l’endroit exacte où le film ce termine avant qu’il ne chance d’Univers. Je pense que Donnie avais déjà changer d’Univers au début du film qu’il reviens d’un Univers voué à la fin du Monde et qu’il souriait en voyais la ville car ce ne l’étais plus. Il a eu le même regard sur la ville au début et à la fin du film donc ma théorie est que la fin du monde a eu lieu et que Donnie a été envoyer dans le passé pour changer ça avec l’aide de Frank, le sourire au début du film représentais le soulagement car Donnie croyais que ce n’étais qu’un rêve, le sourire a la fin étais différent, Donnie a rit ce qui représente le fait qu’il est comprit que ce n’étais pas un rêve et qu’il a déjà vécu cet événement. PS: Excusez mes fautes d’orthographe :p

    Publié par Ozarium | avril 4, 2017, 12:05
    • Bonjour, je viens de finir le visionnage de ce film que je découvre un peu tard sans doute.

      J’ai notamment été bouleversé à la fin.. vraiment. Précisément lorsque Donnie « atteint son but » (son sourire en témoignant, je l’interpréte réellement comme l’accomplissement de son but) et décide de rester dans son lit.. la bande son aide certainement à l’ambiance dramatique ; néanmoins ce « sacrifice », ce choix de privilégier le bonheur d’autrui au sien malgré le faite que lui même (ou justement car) lui même connaît très ou trop bien tout cela, la souffrance, la solitude, l’incompréhension, l’empathie..

      Enfin bref j’ai lu pas mal de théories et avis divers suite à la fin du film qui m’a vraiment touché, et quand j’ai lu la votre (l’auteur de l’article sur ce site)
      c’est exactement l’interprétation ou plutôt la compréhension que j’en ai faite. Je ne pense pas non plus que le film laisse libre court à toute interprétation possible.. il faut tout de même faire preuve de cohérence et de bon sens selon le contexte donné évidement.. et certaines choses ou faits rendent certaines interprétation totalement dénué de sens.. notamment celles qui suggèrent que rien n’est réel et que tout est issue ou lié à la pathologie du protagoniste Donnie. Hors, la simple scène proche de la fin où l’on voit notamment Gretchen arrivant sur son vélo et demandant au petit garçon ce qu’il s’est passé suite à la chute du réacteur sur la maison des Darko ; juste après cela, Gretchen d’un geste presque involontaire voir inconscient fait signe de la main à la mère de Donnie qu’elle ne connaît pas.. le plus troublant étant que la mere lui renvoi le signe..

      Personnellement cette scène était selon moi assez explicite et prouve bien qu’il s’agit donc d’une réalité alternative qui a été modifié par Donnie mais ces réalités semblent être connecté d’une façon ou d’une autre.. d’où le fait que Gretchen semblait avoir l’impression instinctive de connaître Donnie quand elle aprend son nom et sa mort évidemment..

      Pour moi l’auteur de cet article à tout juste concernant l’interprétation, elle m’ait réellement apparue comme presque évidente, presque oui car ça demande un minimum de cogitation. Mais disons que c’est surtout et
      simplement car elle me semble la plus sensée et cohérente mais aussi car elle prend compte de chaque élément important de l’intrigue sans qu’aucun ne soit insensé ou inexplicable.

      J’ai du mal à croire que certains après plusieurs visionages arrivent encore à interpréter un élément isolé et en faire une théorie propre qui rend la trame totalement insensé voir incohérente et contradictoire face à des évidences ou des faits. Enfin bon pardonnez moi je suis mauvaise langue mais ce film est vraiment fascinant, et malgré sa complexité il n’en demeure que certaines choses soient assez limpides de cohérence dans son contexte. Simple avis de quelqu’un ayant réellement apprécié et été touché par cette oeuvre.

      Publié par AK Obo | août 30, 2017, 2:19
  38. Il ne faut pas oublier que dans la folie rien n’est simple le réalisateur le dit lui même,Il y’a deux façons de voir se film d’un côté le fou de l’autre le sein d’esprit le fantastique ou le sf ..

    Publié par Bange | août 30, 2017, 7:03

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :