★★☆☆☆, Critiques de Films

[Critique] De l’eau pour les Éléphants

De l’eau pour les Éléphants est le troisième film de Francis Lawrence, à qui l’on doit précédemment Constantine et Je suis une Légende. Le film réunit un casting relativement intéressant composé notamment de Robert Pattinson (Jacob), Reese Witherspoon (Marlene) et Christoph Waltz (August). Concernant l’histoire, celle-ci se déroule durant la Grande Dépression, dans les années 30. A cette époque, les trains des petits cirques ambulants sillonnent l’Amérique de long en large. Jacob Jankowski, orphelin sans argent, saute à bord de celui des frères Benzini et de leur « plus grand spectacle du monde ». Embauché comme vétérinaire, il va découvrir l’envers sordide du décor où tous, hommes et bêtes, sont pareillement exploités et maltraités. Il fait également la connaissance de Marlene qui va littéralement bouleverser son existence.

J’attendais beaucoup de ce film qui avait su recueillir quelques très bonnes critiques à sa sortie et malheureusement, j’en suis ressorti assez déçu. De manière générale, je n’ai pas été embarqué dans cette histoire et du coup, je me suis pas mal ennuyé. La faute, selon moi, à un scénario extrêmement plat sans réels rebondissements. Qui plus est, le film est vraiment prévisible. Effectivement, dès les premières minutes, on pouvait facilement se douter de comment l’histoire allait finir. Heureusement, certains éléments m’ont tout de même intéressé comme par exemple le traitement infligé aux animaux de cirque à cette époque. En fait, tout ce qui tournait autour du thème du cirque comme les animaux, les décors ou encore les costumes m’ont plutôt intéressé car l’ensemble était vraiment superbe. Par contre, dès qu’on revenait à la romance entre Jacob et Marlene, ça m’ennuyait terriblement.

Concernant le casting, je suis un peu mitigé dans la mesure où j’ai bien apprécié certains personnages et d’autres beaucoup moins. Le prix de la meilleure interprétation revient, selon moi, à Christoph Waltz qui incarne magnifiquement ce patron de cirque violent et sans cœur. Tout ce qui le motive est de trouver des numéros exceptionnels de façon à remplir ses gradins et se faire un maximum d’argent. Pour ce faire, tous les moyens sont bons. Il n’hésite donc pas à maltraiter les animaux, ainsi que les hommes, si ça peut l’aider à atteindre son objectif. Bref, un acteur charismatique qui confirme tout son talent. Ensuite, à côté de lui, les autres ont du mal à vraiment exister. A commencer par Reese Witherspoon que je n’ai pas trouvé particulièrement inspirée sur ce coup-là. Son personnage m’a agacé au plus haut point car il n’est pas du tout cohérent et ne sait pas ce qu’il veut. C’est pourtant une actrice que j’apprécie en temps normal mais ici, je n’ai pas été emballé par sa performance. Quant à Robert Pattinson, je dois reconnaître qu’il ne s’en sort pas trop mal et qu’il m’a agréablement surpris. En effet, sans être pour autant exceptionnel, j’ai trouvé qu’il était quand même convaincant dans son rôle. Il est à l’aise avec les animaux et n’hésite pas à se battre pour ses convictions.

En conclusion, De l’eau pour les Éléphants est un film dont je ne retiendrais pas grand chose si ce n’est peut-être la performance de Christoph Waltz et le thème du cirque qui est formidablement exploité. Au-delà de ça, l’histoire est assez plate, et banale, et n’est pas parvenu à véritablement m’emporter. Pour risquer un petit jeu de mots, j’aurai tendance à dire que « je suis resté à quai » pour ce film. Au final, c’est une petite déception car j’en attendais bien plus. 😦

À propos de Wolvy128

Créateur et rédacteur en chef du site. Passionné de cinéma depuis mon plus jeune âge, je profite de ce blog pour partager ma passion au quotidien.

Discussion

3 réflexions sur “[Critique] De l’eau pour les Éléphants

  1. Pareil, il n’y a que Waltz qui sort du lot. Rob Patz est tellement ridicule !

    Publié par Vincent | septembre 8, 2011, 1:47
  2. Tout à fait d’accord avec toi, l’histoire est d’une banalité, je regrette d’avoir payé pour le voir au ciné d’ailleurs.
    J’ai aimé C. Waltz (heureusement qu’il était là !), l’éléphante aussi.

    Publié par Caro | septembre 9, 2011, 9:44

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :