★★☆☆☆, Critiques de Films

[Critique] Le Chaperon Rouge

Article révélant des éléments importants de l’intrigue

Je me suis laissé tenter ce soir par Le Chaperon Rouge, le dernier film de Catherine Hardwicke qui est connue pour avoir porté à l’écran le premier volet de la saga Twilight. Le personnage principal du film est Valérie, jouée par la charmante Amanda Seyfried. Elle est accompagnée par Gary Oldman (Solomon), Billy Burke (Césaire), Shiloh Fernandez (Peter) ou encore Max Irons (Henry) pour ne citer que les plus important. Comme son nom l’indique, le film revisite le célèbre conte pour enfants. Ici, un petit village situé au beau milieu de la forêt vit dans la peur à chaque pleine lune à cause de la présence d’un loup-garou aux alentours. Après de nombreuses années de calme, la bête va finalement se rappeler au bon souvenir des habitants en tuant l’un des leurs, provoquant la panique dans le village tout entier. Dès cet instant, les villageois vont se réunir pour tenter de tuer le monstre avant qu’ils ne fassent d’autres victimes. Cependant, une information leur annonçant que la bête est en fait un des leurs va leur être transmise par le mystérieux Solomon. Dès cet instant, le soupçon va envahir le village et c’est la jeune Valérie qui va en faire les frais. Parviendra-t-elle à savoir qui est digne de confiance avant qu’il ne soit trop tard?

Je dois avouer que j’ai regardé ce film avec un petit a priori négatif du fait que la réalisatrice avait fait le premier Twilight auparavant, un film que je n’avais pas du tout apprécié. Comme les autres qui ont suivi d’ailleurs. Elle se lançait ici dans un défi risqué avec l’adaptation adulte d’un conte pour enfants. Un défi qui s’avère plutôt raté au final selon moi. La faute à un scénario rempli d’incohérences, surtout en ce qui concerne le dénouement final. Personnellement, j’ai mis un peu de temps à rentrer dans le film même si les choses se mettent, paradoxalement, assez vite en place. L’intrigue centrale sur l’identité du loup-garou est plutôt intéressante et captive sans aucun problème. Quand on pense enfin savoir de qui il s’agit, d’autres éléments viennent se rajouter, remettant tout en question. Les fausses pistes sont nombreuses, ce qui est une bonne chose pour donner de l’intérêt au récit. En revanche, la révélation finale à ce sujet est absolument incohérente et ne tient pas la route, c’est vraiment dommage. Si son père est le loup-garou, comment peut-il savoir que sa fille a tué un lapin dans sa jeunesse? Elle ne se trouvait qu’avec Peter à ce moment là. C’est bien de vouloir induire en erreur le spectateur mais il faut que ce soit plausible et là ce n’est pas le cas.

Ensuite, pour une fois, j’ai trouvé le casting assez faible. Amanda Seyfried et Gary Oldman arrivent à tirer leur épingle du jeu sans être pour autant exceptionnel. Par contre, pour le reste, c’est quand même beaucoup axé sur le physique et pas beaucoup sur le jeu d’acteur. Je pense par exemple à Max Irons qui était quand même franchement décevant. En tout cas sa prestation m’a laissé indifférent, je n’en garderai pas un grand souvenir. J’ai également trouvé les dialogues assez prévisibles, je me suis surpris plusieurs fois, sans le vouloir, à anticiper ce que les personnages allaient dire. Tout n’est cependant pas négatif dans ce film. J’ai par exemple beaucoup aimé son ambiance. Les paysages et les décors sont sublimes, donnant au film un côté mystique très intéressant. Je suis toutefois un peu sceptique sur la qualité de l’un ou l’autre plan. C’est peut-être moi qui suis à côté de la plaque mais j’ai trouvé que certaines scènes étaient franchement mal cadrées.

En définitive, Le Chaperon Rouge est un film rempli de petits défauts mais qui a le mérite de captiver le spectateur. Effectivement, malgré les différents points négatifs que j’ai exposé, je ne me suis pas ennuyé pour autant car l’intrigue centrale était intéressante. Je regrette cependant le manque d’audace du film qui reste quand même très soft pour une histoire de cette envergure. En effet, la prestation du casting n’est pas géniale, les scènes violentes ne le sont pas vraiment, sans parler des scènes d’amour où il y a beaucoup de retenue. Bref, c’est un film timoré à tous points de vue je trouve. Ça aurait pu être très bon et c’est finalement assez moyen, dommage.

À propos de Wolvy128

Créateur et rédacteur en chef du site. Passionné de cinéma depuis mon plus jeune âge, je profite de ce blog pour partager ma passion au quotidien.

Discussion

2 réflexions sur “[Critique] Le Chaperon Rouge

  1. Je pense me laisser tenter pour vérifier ce que tu en dis 🙂

    Publié par Wilyrah | juin 5, 2011, 4:26
  2. J’adore le chaperon rouge, même si je trouve que certaines scènes me font peur. Mais sinon, j’adore.

    Publié par iridessa | juillet 27, 2012, 3:17

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :