Interprétations de Films

[Interprétation] Source Code – La fin du film

ATTENTION ! Article contenant des spoilers !

J’inaugure cette nouvelle catégorie d’interprétations de films avec le film Source Code que j’ai vu hier. Pour rappel, Source Code est le nouveau film de Duncan Jones, à qui l’on doit l’excellent Moon. Il met en scène Jake Gyllenhaal dans le rôle de Colter Stevens et Michelle Monaghan dans le rôle de Christina Warren. En second plan, on retrouve également Vera Farmiga qui interprète Colleen Goodwin et Jeffrey Wright dans le rôle du docteur Rutledge qui n’est autre que l’inventeur du code source. Concrètement, le code source est un procédé expérimental permettant de se projeter dans le corps d’une personne et de revivre les 8 dernières minutes de sa vie. C’est ce que subit Colter Stevens dans le film. Il est renvoyé à plusieurs reprises dans un train dans le but d’identifier l’auteur d’un attentat à la bombe. Et chaque fois qu’il échoue, le train explose.

La fin du film est relativement ouverte, c’est pourquoi j’ai décidé de créer cet article pour proposer ma propre vision des choses. Toutefois, il est peut-être utile de rappeler avant le dénouement pour bien comprendre mon interprétation.

Donc, à la fin du film, Colter Stevens découvre l’identité du terroriste, à savoir Derek Frost, et transmet cette information aux autorités afin de pouvoir l’appréhender avant qu’il fasse exploser une bombe dans le centre ville de Chicago. Il convainc ensuite Goodwin de le renvoyer une dernière fois dans le code source afin de tenter de sauver l’ensemble des passagers. Et ce malgré que le docteur Rutledge lui ait signalé qu’il n’était pas possible de modifier ce qui avait été fait. Autrement dit, il ne pourra revivre que les 8 dernières minutes de la vie de Sean Fentress, que le train explose ou pas. Dans cette dernière incursion dans le code source, Colter fait plusieurs choses. Il désamorce la bombe, arrête le terroriste et envoie un message à Goodwin pour lui signaler qu’une crise a été évitée et que le code source fonctionne. Vous verrez plus tard que ce détail a de l’importance. Ensuite, au bout des 8 minutes, le temps semble se figer dans le code source. Et au même moment, dans la réalité narrative du film, Goodwin débranche la machine qui maintenait Colter en vie. Le film nous replonge ensuite dans le code source où le temps reprend son cours. Colter et Christina quittent le train et semblent enfin pouvoir profiter de l’avenir ensemble.

Il est maintenant temps de passer à mon interprétation d’après ce que je pense avoir compris. Alors selon moi, chaque fois que Colter est projeté dans le code source, une réalité alternative est créée. Il faut distinguer cette réalité alternative de la réalité narrative du film. C’est-à-dire celle avec Colter dans le caisson qui discute avec Goodwin. Dans cette réalité alternative, il peut évoluer dans le corps de Sean Fentress comme bon lui semble. Sa conscience se trouve donc dans plusieurs endroits différents. Bien évidemment dans son propre corps dans le caisson mais également dans les différentes réalités alternatives dans le corps de Fentress.

En regardant les différentes affiches du film, je suis d’ailleurs tombé sur une image un peu spéciale qui renforce ce point de vue. Il s’agit d’une sorte de schéma expliquant ce qu’est le code source. On y découvre que les 7 premières fois où Colter est envoyé dans le code source, il meurt à chaque fois. Que ce soit par l’explosion de la bombe dans le train ou par le terroriste sur le parking. Et quand cela arrive, il revient dans son véritable corps dans le caisson. Néanmoins, lorsqu’il y retourne pour la dernière fois après avoir convaincu Goodwin de le renvoyer, il survit. En effet, il parvient à désamorcer la bombe et arrêter le terroriste, permettant ainsi à tous les passagers d’être sauvé. En revanche, dans la réalité narrative, Christina, Sean et tous les autres passagers sont bien morts de l’explosion et l’information donnée par Colter permettra juste d’éviter le deuxième attentat.

Le code source n’a donc pas d’influence sur le monde réel mais permet de créer des réalités alternatives, ou mondes parallèles si vous préférez. On en a la preuve avec la séquence où Goodwin arrive au travail et découvre le message de Colter lui apprenant qu’un attentat a été déjoué et que le code source fonctionne. Dans cette réalité, on entend Rutledge dire un truc du genre « Un jour une crise surviendra et le code source prouvera son utilité ». Il dit cela car dans cette réalité (celle où Colter a empêché l’explosion et arrêté le terroriste), le code source n’a pas encore été utilisé. Pour revenir à la réalité alternative qui nous intéresse, au bout des 8 minutes, le temps se fige. J’explique ce figement par le fait qu’au même moment, Goodwin débranche l’assistance médicale de Colter. Sa conscience va donc rester dans le corps de Fentress au lieu de revenir dans le sien (comme on en a la confirmation quand il voit son reflet dans la sculpture à la fin) et il pourra continuer sa vie dans cette réalité.

Au-delà de l’affiche particulière, j’ai relevé deux éléments particulier du film qui renforcent cette théorie des réalités alternatives. Le premier est une discussion entre Colter et Goodwin. De mémoire, je pense qu’il s’agit de leur dernière discussion avant qu’il soit renvoyé dans le code source. Je ne me rappelle pas précisément de la discussion mais je sais néanmoins que Colter demande à Goodwin si elle n’imagine pas qu’une autre version d’elle-même puisse exister ailleurs. Une version qui n’aurait pas pris exactement la même direction. Cet échange m’a mis la puce à l’oreille quant à l’existence possible de mondes parallèles. Ensuite, le second élément est un détail que l’on m’a fait remarquer après coup. Au début du film, quand le titre du film apparaît, une ligne se forme en bas de l’écran ainsi qu’une autre qui va dans une autre direction. Ce qui symbolise selon moi une réalité alternative.

Voilà, je dois avouer que ça m’a pris plus longtemps que ce que je pensais mais je pense avoir tout dit. Je vous invite à réagir si vous avez une interprétation différente de la mienne, l’échange pourrait être intéressant. C’est en tout cas dans le but d’avoir des réactions que j’ai écrit cet article. 🙂

À propos de Wolvy128

Créateur et rédacteur en chef du site. Passionné de cinéma depuis mon plus jeune âge, je profite de ce blog pour partager ma passion au quotidien.

Discussion

40 réflexions sur “[Interprétation] Source Code – La fin du film

  1. Petite réaction suite à ton article. Bien sûr que tu es sur la bonne voie concernant les « réalités alternatives », mais elles ne se situent pas vraiment là où tu les places. Je viens de voir le film, je ne suis pas encore allé sur des forums de discussion où d’autres auront des analyses beaucoup plus brillantes que les miennes, mais ce que je peux t’affirmer, c’est que dans le film apparaît une seule réalité alternative !
    A chaque fois que Colter Stevens revient dans le train, se rejoue interminablement la même scène qui se terminera toujours de la même façon : le train explosera, car c’est ce qui s’est déroulé dans le passé. Après l’explosion du train, rien n’existe pour le héros. Colter ne rejoue qu’indéfiniment la même scène, n’ayant le pouvoir que de la décortiquer (pour confondre le terroriste). C’est le but du Code Source, c’est ce pour quoi il a été créé. Lorsque Colter trouve le responsable de tout cela, il transmet ses informations au monde réel, après son réveil, et voilà, sa mission est terminée, il re-servira éventuellement pour une autre affaire.
    Ce que le créateur du Code Source n’a pas anticipé, c’est l’abyssal revers de la médaille : et si le héros parvenait à sauver le monde ? ici à arrêter le terroriste et empêcher l’explosion du train, que se passerait-il ? La réponse : Une réalité alternative se créerait, où le train n’aurait pas explosé mais serait arrivé à bon port, et où les tourtereaux vivraient d’amour et d’eau fraîche blablabla… La conscience de Colfer dans le corps de l’enseignant. Du côté des militaires, ceux-ci reconnaissent que le Code Source n’a pas pu être utilisé pour cette affaire-là, mais sera très certainement opérationnel pour une autre affaire. Ainsi, si un autre attentat surviendrait, on utiliserait à nouveau le Code Source, et de fil en aiguille, ce seront plusieurs réalités alternatives qui se créeront sans fin, puisque Colfer tentera de sauver les victimes innocentes sacrifiées et donc créera à nouveau une nouvelle réalité alternative (une de plus)… Et au final, tout ceci donne très mal à la tête !

    Publié par TopiX | avril 24, 2011, 3:23
    • Tout d’abord, je te remercie pour avoir réagi et donné ton analyse, c’est ce que j’espérais en écrivant l’article.

      En ce qui concerne ta vision, je ne suis pas vraiment d’accord, comme tu l’imagines :). Je pense bel et bien que chaque fois que Colter est renvoyé dans le train, une nouvelle réalité alternative est créée et qu’elle ne se termine pas forcément par l’explosion du train. C’est ce qu’on nous dit au début mais en pratique, on s’aperçoit que ce n’est pas le cas. En effet, dans une des tentatives, Colter quitte le code source après l’explosion du train lorsqu’il est poussé sur les rails par un passager et qu’un autre train arrive. Ensuite, un peu plus tard, c’est de nouveau après l’explosion qu’il revient dans le caisson lorsqu’il est abattu par le terroriste sur le parking. Qui plus est, le schéma est assez explicite à ce niveau-là et renforce cette théorie des réalités alternatives. Maintenant, au final, une seule réalité alternative subsiste, la dernière où Colter sauve les passagers, arrête le terroriste et envoie le message à Goodwin.

      Publié par wolvy128 | avril 24, 2011, 6:53
  2. Pour moi qui n’ai pas du tout accroché aux invraisemblances du film, autant l’explication de Wolvy arrive à me convaincre, autant celle de Topix ne me convient pas. Pourquoi une réalité alternative ne se créerait que lorsqu’il empêche l’explosion et pas quand il ne sauve que la fille ??? Ou alors ce que tu veux dire, et à ce moment là ça rejoint plus ce que dit Wolvy, c’est que ce n’est que quand il ne meure pas dans le code source que se crée une réalité alternative.

    Publié par Squizzz | avril 24, 2011, 5:35
  3. Aie, mal à la tête ^^’ !

    Moi ce que j’ai « compris » – enfin plus déduit finalement – c’est qu’en effet à chaque fois que Colter revit la scène du train, il rentre dans une réalité parallèle. La seule issue est la mort.
    Mais s’il ne meurt pas dans cette réalité parallèle, le temps continue…

    Il y a en fait plusieurs strates de réalités comme les rêves dans ‘Inception’…
    Il y en a une constante : celle du présent narratif avec les colonels de la mission qui parlent à la caméra.
    Il y a toutes celles qu’enchaine Colter pour sa mission.
    Et enfin la dernière réalité est celle où il retourne dans le code source pour la dernière fois. Déjouant l’attentat, ne mourant pas, ce monde continue. Et l’on voit Goodwin dans cette nouvelle réalité, qui reçoit le texto, apercoit le corps de Colter toujours branché.

    Non… ?

    Bon, je vais me coucher !

    Publié par Jérémy | avril 26, 2011, 11:39
  4. Moi je suis d’accord avec Topix, le créateur n’a pas penser que le héro pouvait éviter le drame, dans le film notre héro est renvoyé une dernière fois dans le passé et il demande à Goodwin qu’à la fin des 8min elle le débranche (donc il meurt et c’est qu’il voulait car il le dit dans le film, tout bon soldat préfère mourir en mission que rester dans l’état qu’il est, et vu qu’il est envoyé en mission tout concorde).
    A la suite de cela, notre héro sauve le monde et au bout des huit minutes, Goodwin le débranche et donc dans la réalité il meurt et dans la fausse réalité (dans le train) il continue de vivre car 1) la bombe n’a pas explosé et 2) sa conscience est resté dans la fausse réalité car il est mort (un peu comme si vous etiez en train de dormir et que vous reviez, et au meme moment on vous tue et vous restez dans votre rêve, j’espère me faire comprendre).
    Ce qui est subtil c’est qu’il n’y a pas 2 réalité (la vrai et la fausse celle avec le train) mais 3, jvous explique:
    – La première réalité est la vrai, celle de tous les jours, ou notre héro est mort à la guerre et il sert de cobaye pour le code source et arrive à trouver le terroriste et sauver le monde une première fois
    – La deuxième réalité est la fausse, donc celle ou il arrête la bombe, sauve le monde pour une deuxième fois et continue de vivre (car dans la première réalité, Goodwin l’a débranché)
    – La troisième réalité, pour moi, et celle ou l’attentat n’a pas eu lieu car dans la deuxième réalité il envoie un message à Goodwin en lui expliquant qu’aujourd’hui il va y avoir lieu un attentat, que un certain Colter Stevens sert au code source et que ce dernier marche bien (on voit l’air surpris de Goodwin quand elle va voir le créateur dans son bureau), et dans cette réalité, à la fin du film on voit que Goodwin va voir Colter Stevens dans son caisson et la on voit bel et bien notre héro Vivant (et non mort, car il n’a pas servit encore pour le Code source)

    En conclusion, notre héro et mort dans la vraie réalité (celle ou le train a explosé et ou Goodwin le débranche) et notre héro est vivant une première fois dans la fausse réalité en conséquence de la réalité et il est vivant une deuxième fois car il n’a pas servit encore pour le Code Source. Donc pour moi il y a bien 1 vraie réalité et 2 parallèle.

    Publié par Minou84800 | avril 26, 2011, 3:19
    • Désolé mais je reste sur mon interprétation personnellement car je la trouve plus cohérente. A la fin, il n’y a pas trois réalités mais bien deux. Celle de la narration où la bombe a explosé et où Colter est débranché. Et celle alternative où Colter parvient à arrêter le terroriste et sauver tous les passagers. Simplement, dans cette réalité alternative, il se trouve à la fois dans le train et dans le caisson où le code source n’a pas encore été utilisé (comme on en a la preuve quand Goodwin découvre le message de Colter). En fouillant un peu les différentes critiques sur le film, je suis d’ailleurs tombé sur une déclaration de Duncan Jones qui va dans ce sens-là. Je vous la propose si vous ne la connaissez pas.

      What happened to Sean Fentress, the teacher whose body Colter Stevens inhabits?

      Jones: «So the idea is the Colter Stevens is now inhabiting the body of Sean Fentress. If that is the case, and Colter Stevens has been able to get on the train and stop the bomb from going off, then that means Colter Stevens never needed to be sent back to find out why the train blew up. Which means that somewhere back at the facility where Goodwin works, there is a Colter Stevens who’s never been sent on a mission yet. So the idea is that now, in this parallel reality we have a Colter Stevens inhabiting Fentress and a Colter Stevens waiting in a facility where Goodwin works who has not yet been sent on a mission.»

      Publié par wolvy128 | avril 26, 2011, 8:59
  5. C’est marrant de lire toutes ces interprétations.
    Alors moi au début j’ai été déçu par la « 1ère » fin, celle où l’on voit le comique faire rire « une dernière fois » tous les passagers du train pour leur faire vivre un dernier moment de bonheur avant de mourir, avec une musique sirupeuse etc…
    Mais c’est trompeur puisque la pirouette finale nous emmène dans une fin alternative où Colter réussit à déjouer les plans du source code.
    C’est une fin schizophrene puisqu’on peut supposer qu’il a réussit à déjouer le source code et à empêcher les attaques terroristes.
    Sauf qu’il est encore dans le caisson et, comme tu le dis, Rutledge nous fait bien comprendre que le Source Code n’a pas été utilisé. Du coup, comment aurait-il pu déjouer les attaques ?
    Reste donc ce double niveau de perception, avec cette réalité alternative. Pourquoi pas. Ce qui nous donne une fin à la fois positive où le héros vit pleinement son histoire d’amour et une fois moins optimisme où le Source Code risque d’être utilisé dans le futur, comme le laisse sous-entendre Rutledge.

    Publié par neil | avril 27, 2011, 9:36
  6. Je partage votre avis !
    A chaque fois que Colter est projeté dans le corps de Sean Fentress, une nouvelle réalité parallèle est créée par le code source.
    A la fin du film, Colter existe donc en deux endroits : sous l’apparence de Sean et dans le caisson du docteur Rutledge.
    Je développe cette analyse sur mon blog « Entre deux films »…
    Je vous invite à venir la lire ici :
    http://entre-deux-films.over-blog.com/article-source-code-decrypte-explication-de-la-fin-du-film-72666917.html
    Bonne journée !

    Publié par Cinéman | avril 28, 2011, 7:47
  7. Pour ma part, je pense bien qu’il y’a une réalité différente à chaque fois que Colter retournait dans le passé, en effet meme si les trois premières réalités n’ont pas été altérées par Colter (vu que ces actes n’ont rien changé, il meurt), dans les deux passages suivants, Colter fait sortir la fille qui ne meurt pas et agresse un homme, donc cette réalité va continuer avec la fille vivante et l’homme blessé, et dans l’autre, il retarde le terroriste, donc altérant aussi cette réalité.
    De plus la dernière réalité est aussi une différente….

    Enfin bref, beaucoup de réalités différentes, je retourne regarder Retour vers le futur 2 !

    Publié par NimaG | juin 3, 2011, 12:20
  8. Il y aurait donc une réalité où il se trouve dans le bocal et en même temps dans le corps volé du gars…

    Et même une suite de réalité puisque dans la seconde réalité il va encore sauver le monde et se recréer une réalité qui engendrera la sienne et ainsi de suite 🙂

    Publié par caemir | juin 23, 2011, 2:54
  9. je n’ai pas pensé la même chose que toi quant à la fin du film. Je crois effectivement qu’il y a des réalités alternatives, mais que ces réalités influent sur le monde réel ; quand colter déjoue l’attentat, cela modifie le monde réel.
    Et si cette version que je cite est celle à laquelle ont pensé les scénaristes, alors dans ce cas, il s’agit d’un très bon ingrédient pour faire une suite au film.

    Publié par singe | juillet 17, 2011, 5:56
    • Pour ma part, je ne pense pas que les réalités alternatives aient une influence sur la réalité narrative du film (celle où Colter est dans le caisson et discute avec Goodwin). En effet, quoi qu’il fasse dans le source code, la bombe a bel et bien explosé dans la réalité narrative et on ne peut changer cela. On en a la preuve à la fin, quand Colter déjoue l’attentat lors de sa dernière incursion, cela ne change rien dans la réalité narrative et il est débranché par Goodwin.

      Publié par Wolvy128 | juillet 17, 2011, 6:07
  10. Peut on imaginer « sauver » Colter dans la « vraie » vie? (pour moi une réalité et des mondes parallèles influant sur celle-ci me semble ok):
    Goodwin et Rutledge, fascinés par le personnage de Colter, qui avant eux, a eu la bonne intuition sur le Code Source, décident de le faire revivre. Comment? Ils le projettent en Afghanistan avant son accident via un soldat mort, comme ça il rentre en contact avec « lui-même » et le convainc de ne pas prendre part au combat, il ne se fâche pas avec son père, rentre chez lui etc etc…happy end, vive les bisounours 🙂 Plausible?

    Publié par juh | octobre 1, 2011, 10:44
    • Bof pas vraiment selon moi car le code source n’a aucune influence sur la réalité narrative, il permet juste de créer des réalités alternatives. Du coup, même si on parvenait à renvoyer Colter dans le corps d’un soldat mort qui empêcherait ce dernier de prendre part au combat, ça ne créerait qu’une réalité alternative dans laquelle Colter ne serait pas mort. Dans la réalité narrative, sa condition resterait inchangée. Sans compter qu’il faudrait trouver un corps parfaitement compatible au transfert, ce qui est loin d’être évident d’après ce qu’on nous dit dans le film.

      Publié par Wolvy128 | octobre 1, 2011, 11:39
  11. C’est également la théorie que j’avais, mais petite question maintenant, étant donné que le héros ne revient dans le monde que j’appellerai réel que lorsqu’il meurt dans ce que j’appellerai le deuxième monde (ou il retourne a de multiples reprises et n’en sort que lorsqu’il meurt), étant donné également qu’il ne reste dans le deuxième monde après les 8 minutes que parce qu’il a été débranché dans le monde réel, que ce serait-t’il passé si Goodwin ne l’avait pas débranché et qu’il ait bien empêché l’attentat du train ? Peut-être l’aurait-t’on fait revenir de force mais admettons que ce ne soit pas le cas ? Y-aurait-t’il eu également cet « arrêt » ? Aurait-t’il continué dans le « deuxième monde » ? Je pencherais plutôt sur le fait qu’il y serait resté et qu’il n’y aurait pas eu cet « arrêt » car je crois que c’est plus ou moins ce qu’il ce passe lorsqu’il suit le criminel à sa camionnette et qu’il lui « bousille son timing », je suppose donc que l’explosion a eu lieu plus tard, c’est a dire 1 ou 2 minutes après les fameuses 8 minutes, et le héros a pourtant continuer d’évoluer pendant quelques temps dans ce deuxième monde avant de mourir par balle (ce qui laisse donc supposer que s’il n’était pas mort il aurait continué de vivre dans ce deuxième monde, à mon que l’on imagine une sorte de « fatalité » qui le forcerait en quelque sorte a mourir si le train explose, ce qui me parait peu plausible bien que la mort où il tombe sur les rails soit quelque peu tirée par les cheveux mais je pense qu’elle a été faite pour les besoins du scénario afin que le héros puisse revenir dans le monde réel, ce qui laisse donc supposer que la mort dans aucun des deux mondes le ferait rester dans le deuxième monde). Enfin, pour ce qui est de le faire revenir de force, je trouve étrange qu’ils ne l’aient pas fait la fois où il poursuit le criminel jusqu’à la camionnette blanche, car il meurt cette fois-là quelques instants après les 8 minutes (c’est ce que je suppose vu la phrase « tu as bousillé mon timing » et le bruit du second train au loin, que l’on entend normalement au moment de l’explosion et qui ici se passe au moment de la phrase et donc avant l’explosion) les agents, ne sachant pas ce qui se passe dans le deuxième monde, ce seraient demandés pourquoi il y reste plus longtemps que les 8 minutes et l’auraient sans doute ramené a ce moment (bien que cette question ne soit pas évoquée dans le film).
    Bien sur tout ce si est simplement pour tenter de résoudre un « et si… » mais j’aime les « et si… » ^^
    j’attend vos avis 😉

    Publié par Gouzi | janvier 4, 2012, 12:34
    • Une petite question qui n’est finalement pas si petite que ça mais je vais essayer d’y répondre le plus clairement possible. 🙂

      En fait je pense tout simplement que ton postulat de départ est faux et que du coup tout ce que tu évoques n’est pas vraiment valable. En effet, il n’a jamais été dit que le train explosait pile à 8 minutes, provoquant ainsi le retour de Colter dans la réalité narrative du film. Il est dit que le code source permet de se projeter dans le corps d’une personne pendant une durée de 8 minutes. Autrement dit, il n’y a que deux possibilités pour que Colter revienne du code source vers son propre corps dans le caisson. Soit il arrive au bout des 8 minutes, soit il meurt dedans. Et les 7 premières fois où il est envoyé dans le code source, c’est ce qu’il lui arrive, il meurt. En aucun cas il ne dépasse les 8 minutes. La seule fois où il risque d’arriver au terme de ces 8 minutes, c’est lors de son dernier envoi dans le code source. Et à ce moment-là, son assistance médicale est débranchée par Goodwin dans la réalité narrative, sa conscience ne peut donc pas revenir dans son propre corps et reste dans celle de Sean Fentress. Pour finir, histoire de répondre à une partie de ta question, je pense personnellement que s’il n’avait pas été débranché par Goodwin, il serait bel et bien revenu dans son corps de la même façon que lorsqu’il meurt. En tout cas c’est ce qui nous est dit.

      Voilà, j’espère avoir pu répondre à ta question ! 😉

      Publié par Wolvy128 | janvier 4, 2012, 1:51
      • Il me semble bien que le train explose au bout des 8 minutes car si je me souviens bien le code source fonctionne car le cerveau garde en mémoire les 8 dernières minutes, mais comme Sean Fentress est mort dans l’explosion du train (je ne crois pas que le cerveau ait encore retenu des information appris avoir été réduit en bouilli) les 8 minutes retenues sont les 8 minutes précédant l’explosion, 8 minutes que le héros (je retiens jamais son nom) vit dans le code source et au terme desquelles le train explose, ce qui signifie donc que l’explosion a bien lieu à la fin des 8 minutes. Maintenant bien-sur ceci est basé sur les paroles du scientifique qui considère le tout en fonction de la mémoire mais on voit bien à la fin du film avec la théorie des mondes parallèles que le scientifique (j’ai du mal avec les noms) n’avait pas tout prévu et on se demande donc si on peut considérer ce qu’il dit comme juste.

        Publié par Gouzi | janvier 4, 2012, 10:44
        • Il faudra le revoir pour être sûr mais je ne pense pas que le scientifique dise à aucun moment que l’explosion du train survient pile après 8 minutes (même si ça semble logique effectivement). Dans ce qu’il veut bien dire à Colter, il lui précise simplement qu’il va être envoyé dans le corps de Sean Fentress pendant 8 minutes car effectivement, le code source ne permet de garder en mémoire que 8 minutes de la vie d’une personne. En tout cas, ce qui est sûr pour moi, c’est que dans tous ses trajets à part le dernier, il est mort avant d’arriver au terme des 8 minutes. Donc même si on considère que l’explosion arrive après précisément 8 minutes, l’ensemble reste cohérent.

          Publié par Wolvy128 | janvier 4, 2012, 1:35
  12. Petite interrogation supplémentaire : A un moment, il apprend qu’il a été « tué » en mission, viennent alors des « bug » dans le source code et il revient dans le monde réel. Que s’est-t’il passé ? Est-t’il revenu car sa mémoire lui revient ou a-t’il été ramené de force ? On peut se poser la question car on entend la voix de Goodwin lorsqu’il est encore dans le source code, ce qui laisserait penser qu’il a été ramené et que c’est donc une chose faisable.

    Publié par Gouzi | janvier 4, 2012, 11:56
    • J’avoue que là c’est difficile à dire. Personnellement, je pencherais plus pour un déséquilibre psychologique lié à sa mémoire qui revient. Mais on peut également imaginer que Goodwin puisse à tout moment le ramener si son état se détériore comme ça semble être le cas ici. C’est sans doute une chose faisable.

      Publié par Wolvy128 | janvier 4, 2012, 1:45
  13. La théorie de Wolvy explique plutôt bien le film. Mais une question me semble encore assez imperméable, à savoir : au sein de la seconde réalité, comment expliquer le fait que Colter puisse démultiplier sa conscience en plusieurs endroits; et surtout, si le code source est réactivé que va-t-il devenir? Va-t-il rester tout de même dans le corps de Sean, en plus d’être celui enfermé dans le caisson, mais aussi en plus de celui qui sera envoyé dans une nouvelle réalité pour sauver la précédente. J’avoue que cette démultiplication des consciences, et le futur de Colter en tant que Sean me paraissent assez illogique – bien que la logique n’a peut être plus court dans cet autre monde possible.

    Publié par caro478 | janvier 30, 2012, 10:24
    • Je pense que pour bien comprendre ce qu’il se passe, il faut faire une distinction entre la réalité narrative (celle où Colter se trouve dans le caisson) et la réalité alternative (celle où la conscience de Colter se trouve dans le corps de Sean Fentress). A la fin du film, Colter a été débranché par Goodwin dans la réalité narrative et il peut à présent vivre définitivement dans la réalité alternative sous les traits de Fentress. Mais si je comprends bien ta question, tu parles de l’utilisation du code source dans cette réalité alternative et plus dans la réalité narrative? Si c’est le cas, je pense que le code source agira exactement de la même façon que ce qu’on a pu voir tout au long du film. Je ne vois aucune indication qui pourrait amener à penser le contraire.

      Publié par Wolvy128 | janvier 31, 2012, 12:20
      • Je comprends bien, mais la question reste : comment va-t-il parvenir à rester conscient au sein de la seconde réalité dans le corps de Sean Fentress, en étant dans le même temps envoyé par le code source dans une troisième réalité, et ce tout en restant aussi à la fois dans le caisson. D’où la question de la démultiplication de conscience : soit il parvient à être conscient dans différents endroits et donc à gérer différents élements et situations dans le même instant « t »; soit il ne peut y avoir qu’une seule conscience, et il devra se départir d’une de ses versions dans la réalité alternative. (Le problème étant qu’il y a deux versions de lui même au sein d’une même réalité (celle alternative)).

        Publié par caro478 | janvier 31, 2012, 12:35
        • Je pense que ça va se passer exactement de la même façon que ce qu’on a vu pendant tout le film. A savoir que si le code source est utilisé dans la réalité alternative, sa conscience sera envoyée dans le corps d’un individu pendant un temps déterminé et qu’elle reviendra dans le caisson une fois ce temps terminé. Sauf si évidemment il est à nouveau débranché, à ce moment là il resterait dans le corps en question. En ce qui concerne Colter dans le corps de Fentress dans cette réalité alternative, il ne rentre pas vraiment dans l’équation selon moi car sa conscience et son corps sont maintenant liés. Et je ne vois pas en quoi ce serait un problème étant donné que pendant tout le film il interagit dans une réalité où il est déjà présent (Colter dans le caisson attendant que le code source soit utilisé pour la première fois) et qu’il n’y a aucun souci.

          Publié par Wolvy128 | janvier 31, 2012, 12:51
  14. Je viens tout juste de terminer de voir le film, et vue que je n’étais pas sur d’avoir tout compris je suis venue voir vos réaction. Et je suis d’accort à 100% sur ce que la plupart de vos commentaire disent. On n’a tous compris en gros ce qu’il se passais, après la fin et plus dure à expliquer.

    Pour moi quand vous parler de réalité narrative et alternative, et du faite si on se demande si il y en a deux ou trois, sa me fait plus penser à cette hypothèse : PASSER, PRÉSENT, FUTURE.

    « La première réalité, celle de tous les jours, ou notre héros est mort à la guerre et il sert de cobaye pour le code source et arrive à trouver le terroriste et sauver le monde une première fois. » C’est le PRESENT.

    « La deuxième réalité, celle ou il arrête la bombe, sauve le monde pour une deuxième fois et continue de vivre (car dans la première réalité, Goodwin l’a débranché). » C’est le FUTURE.

    « La troisième réalité, ou l’attentat n’a pas eu lieu car dans la deuxième réalité il envoie un message à Goodwin en lui expliquant qu’aujourd’hui il va y avoir lieu un attentat, que un certain Colter Stevens sert au code source et que ce dernier marche bien, à la fin du film on voit que Goodwin va voir Colter Stevens dans son caisson et la on voit bel et bien notre héro Vivant (et non mort, car il n’a pas servit encore pour le Code source) ». C’est le PASSER.

    C’est un peut compliquer à expliquer mais je pense que c’est une hypothèse qui pourrais fonctionner. Le faite qu’il peut modifier le temps et l’espace à travers c’est différentes réalité.
    Quand pensez-vous ?

    Publié par REIS ARAUJO | octobre 6, 2012, 11:16
    • Personnellement, je pense que la grosse surprise du film réside dans le fait que Colter peut modifier la réalité alternative dans laquelle il se trouve. Je persiste donc à dire qu’il y a bel et bien deux réalités en définitive, celle narrative dans laquelle Colter se trouve dans le caisson et a été débranché. Et celle alternative (le code source) dans laquelle il se trouve à la fois dans le train et dans le caisson. En effet, la troisième réalité que vous évoquez est en fait la deuxième qui se déroule en même temps que l’épisode de Colter dans le train.

      Publié par Wolvy128 | octobre 7, 2012, 2:26
  15. je suis d’accort avec ce que tu dit, c’est logique est on peut le confirmer avec des scènes du films. Après moi je croix un plusieurs hypothèse, je ne me bloque pas sur 1 seule idée 🙂

    Publié par REIS ARAUJO | octobre 8, 2012, 5:57
  16. pour moi, le code source permet à une « âme » ou « conscience » de changer d’enveloppe corporelle, à la fin le soldat reste dans le caisson, son « âme » passe dans le corps du passager dont l’âme est sortie lors de l’attentat originel et l’âme vit dans un monde parallèle ou il n’y a pas eut d’attentat, pas de monde alternatif mais des mondes parallèles

    Publié par 9emeporte | octobre 30, 2012, 12:31
  17. J’ai revu le film il y a peu en blu-ray et je pense que c’est bien ça l’explication. Un peu tiré par les cheveux quand même parce que quand j’ai vu le film pour la 1ère fois je n’arrivais pas à accepter qu’il survive au-delà des 8 minutes. Mais c’est bien ça.
    Le film est vraiment intéressant et très prenant. Bien meilleur que Looper selon moi 😉

    Publié par wildgunslinger | janvier 27, 2013, 10:54
  18. Bonjour,
    je viens de revoir source code et face à certaines questions je suis tombé sur vos interprétations et je trouve ça sympa de pouvoir lire la réflexion d’autre personnes.

    Concernant la fin du film j’ai quelques questions à vous soumettre, mais avant cela je vais vous faire part de mon interprétation.

    Alors, comme le Dr. Rutledge le précise le code source est une extrapolation de la réalité par des calculs paraboliques suivant une sorte de logique quantique basé sur l’association des champs magnétiques résiduels (comparé au halo résiduel d’une ampoule que l’on éteins dans le film) et de la piste mémoire d’environ 8 minutes qu’offre le cerveau.

    Donc ici, Colter Stevens est utilisé comme un moyen de lire les informations simulées par le code source obtenu grâce au cerveau ou à l’empreinte résiduel contenant la piste mémoire de l’enseignant Sean Fentress en prenant sa place (car c’est le candidat idéal pour sa compatibilité…). Le film ne précise pas si le code source de cet événement est obtenu au travers un ensemble d’enregistrement, ce qui selon moi est le cas, mais le scénario est flou à ce sujet et c’est normal sinon il n’y aurait plus d’ouverture au film haha.

    Le but du Dr. Rutledge en utilisant Colter est d’avoir une intelligence humaine et non une intelligence artificielle pour recueillir des informations sinon le Dr. Rutledge utiliserait tout bêtement un programme et il n’y aurait plus de film donc cette page n’existerait pas et nous n’aurions pas écris vous me suivez :).
    Mais le problème du code source est le caractère, l’esprit de Colter car il se questionne est veut savoir ce qu’il se passe. D’ailleurs cela fait deux mois que le militaire est testé puis purgé de sa mémoire en attendant l’événement de crise qui révélera le code source. Ici on peut voir une petite manipulation scénaristique lié au fait que l’on rentre dans le film par le premier transfert de 8 minutes alors qu’il aurait été normal que Colter soit briefer avant.

    Face à ces éléments, ce que le Dr. Rutledge appel réalité alternative n’est rien d’autre qu’une projection guidée du code source dans l’esprit du pilote. Un peu comme la réalité transitoire ou Colter se retrouve entre chaque transfert, sauf que à ce moment précis il est libre d’imaginer son environnement.
    Concernant la fin du film, Goodwin (qui ne porte pas son nom en vain) fini bien les choses car elle permet au soldat de mourir avec les souvenirs d’un futur meilleur:
    – il a mené à bien sa mission est « sauvé le monde » ce qui lui permet d’accepter sa mort vu que c’est le but de son existence qui lui a valu la dispute avec son père.
    – il a appelé son père, c’était son souhait le plus cher avant de mourir.
    – il s’est construit un « avenir » en volant la vie de l’enseignant mais c’est une sorte de vision, projection du « paradis » donnant le happy end au film.
    – et il créé une ouverture au film en contactant par email (alors qu’il n’a aucune donnée personnel sur Goodwin) pour prévenir de l’efficacité du code source. On se retrouve ici avec l’explication que Colter porte à ce qu’il vit pour qu’il puisse se dire que ce qu’il vit est réel et non émulé par un ordinateur. Et c’est là ou ça embrouille tout le monde (sont fort c’est américains^^).

    L’arrêt sur image lié à l’arrêt du respirateur de Colter à la fin des 8 minutes prouve que Goodwin offre une fin meilleur au soldat au travers de son dernier transfert non autorisé avant que ce code source ne soit supprimé et que cette « réalité » ne disparaisse à jamais car Dereck stoppé il n’est plus utile de repositionner la lecture du code au début. Goodwin en faisant ça ruine sa carrière et je pense risque de finir mal mais comme on l’apprend elle n’a pas trop de vie à côté donc la moralité l’emporte et tant mieux pour Colter.

    La présente réalité du film s’arrête là au final, le code source est effacé ou stocké (donc toutes les dites réalités ne sont plus « jouables »), l’esprit ou l’âme de Colter est libéré de son caisson prison (ou pas je vois bien le Dr. Rutledge tout faire pour le réanimer, lui effacer la mémoire et recommencer avec quelqu’un d’autre que Goodwin évidement), Goodwin prends de la prison ou autre…

    Pour conclure je pense que le film nous offre suite à ça une sorte de projection des 8 minutes de la piste mémoire de Colter. Il s’imagine vivre une journée magnifique très ensoleillé de sa vie avec Christina ou ils ont décidé de prendre leur journée pour être ensemble, et ou Colter alias Fentress pense même que c’était son destin de mourir pour vivre une deuxième vie dans le corps de Fentress car il a sauvé le monde… Il ne jouerait pas un peu à Dieu notre petit Colter, et le pauvre petit Sean Fentress il devient quoi dans cette histoire haha (je ne peux m’empêcher d’imaginer qu’il doit vraiment exister un enseignant du nom de Sean Fentress qui a du marquer la mémoire du scénariste, producteur ou autre haha).

    Voilà pour conclure voici ma question, à la fin du film quant-il prend une ouverture du genre « en créant le code source on a créé une machine à remonter dans le temps » et comme il est impossible dans la physique que l’action de Colter influx sur la même réalité – car s’il évite l’attentat et que le code source n’est pas lancé alors le message n’aurait pu être envoyé

    Je me demande pourquoi Goodwin se rétracte face au Dr. Rutledge au sujet de ce message:
    – Est-ce simplement pour faire planer le doute et ainsi laisser croire à une réalité alternative physique (alors qu’on sait que les réalités vécu par Colter sont émulées par ordinateur)?
    – Et que ce passerait-il s’il s’agissait d’une réalité alternative physique et que Goodwin avertissait le Dr. Rutledge?

    Qu’en pensez-vous? (vous avez 8 minutes! – cf: Goodwin – XD )

    Publié par iGuib | février 20, 2014, 4:07
    • Belle analyse qui va d’ailleurs plus loin que les explications données dans le film ! 😉

      Cependant, j’ai une interprétation un peu différente de la vôtre concernant le dénouement. Pour moi, la réalité alternative dans laquelle évolue Colter à la fin (dans le corps de Sean Fentress) est bien réel. Il ne s’agit pas d’une vision uniquement destinée à rajouter de l’ambiguïté. Il est vrai que ça ne concorde pas forcément avec les explications délivrées par Rutledge mais il faut aussi considérer que le code source n’a encore jamais été utilisé et que tout cela est donc uniquement théorique. Le dernier trajet que Colter effectue est ainsi le seul dans lequel il ne trouve pas la mort, ce qui change les choses et amène à considérer qu’il puisse peut-être poursuivre sa vie dans la réalité alternative créée. En tout cas, c’est l’interprétation que j’adopte et je m’en explique d’ailleurs dans l’article.

      Du coup, j’avoue ne pas avoir vraiment de réponses à vous proposer concernant vos questions car même si Goodwin avertissait Rutledge au sujet du message reçu, je ne vois pas ce qu’il pourrait y faire si ce n’est se convaincre que le code source fonctionne bel et bien.

      Publié par Wolvy128 | février 20, 2014, 5:16
  19. Bonjour,

    Je viens de lire l’article et tous les commentaires. Je viens de regarder une 2ème fois le film ce soir (la 1ère était au cinéma à sa sortie!).
    Je me permets de « déterrer » cet article pour apporter une précision sur les explications de Wolvy128, l’auteur de ce très bien écrit article.

    -Tout d’abord, Wolvy128 je suis d’accord pour dire qu’il y bel et bien 2 réalités :
    1ère réalité : narrative celle où se déroule l’action dans le laboratoire où est testé le code source depuis le départ du film.
    2ème réalité : alternative où à la fin du film, Colter poursuit sa route dans le corps de Sean Fentress.

    – Concernant le lien avec la physique quantique (que j’ai étudié à la fac) :
    La grande découverte de la physique quantique est qu’une particule peut être en superposition d’états jusqu’à ce qu’on l’observe en 1 seul état(voir le chat de Shrodinger par exemple).
    Ce qu’on appelle « observation » a 2 écoles (principales) :
    1/interprétation de Copenhague qui dit que seul l’état restant existe, l’autre n’est que « virtuel » et n’a pas de consistance dans la réalité matérielle où l’on fait cette observation.
    2/ Interprétation par les mondes parallèles énoncée par le physicien Everett qui dit que les 2 réalités existent en même temps et que l’observation permet d’en choisir une (celle qu’on voit effectivement dans notre réalité de départ!) (http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9orie_d%27Everett)

    => La 2ème interprétation (d’Everett donc) est celle qui est adoptée par le film !
    Du coup, à chaque fois que le source code est activée : Colter(du moins sa conscience stimulée dans le laboratoire) est en superposition d’états avec la réalité dans le train apportée par la mémoire résiduelle de 8min venant de Sean Fentress.
    Il faut donc voir le « source code » comme un procédé permettant de fusionner la mémoire de Colter avec celle qu’on lui apporte(les 8min de Sean) pour créer une superposition.
    Quand à la fin du film on dépasse les 8min, en fait c’est simplement que la réalité alternative est en suspend mais est toujours superposée à la réalité dans le laboratoire!
    Et c’est seulement quand Goodwin débranche Colter, que la superposition d’état cesse, et donc que la réalité alternative continue avec la conscience de Colter (les 8min de la conscience résiduelle de Sean étant terminée!).
    Il est à noter que si Goodwin l’aurait débranché avant les 8min, le résultat aurait été le même ! à la différence qu’il n’y aurait pas eu de scène figée vu que les 8min n’était pas encore écoulée !
    Ce qui compte au final, c’est que Goodwin provoque « l’observation quantique » qui permet de scinder en 2 réalités : celle où Colter meurt dans le laboratoire, et l’autre où il continue à vivre une autre vie.

    Résultat :
    Réalité narrative (du laboratoire) : Colter est mort, Source code a fonctionné 1 fois (et peut être la dernière, en tout cas sans Colter).
    Réalité alternative : la conscience de Colter continue dans cette réalité, et le source code n’a pas encore servi.

    Qu’en pensez-vous?

    Publié par QuanticCode | décembre 5, 2014, 12:06
    • Bonjour QuanticCode !

      Pour faire bref, on rentre avec votre message dans des considérations scientifiques que je ne maîtrise pas forcément. Mais je suis d’accord avec votre analyse, elle me semble tout à fait pertinente et cohérente.

      Publié par Wolvy128 | décembre 5, 2014, 12:33
  20. Bon moi je date un peu certes , mais voila je laisse un petit message quand même pour t’informer que ce topic est toujours lu :p .
    En tous cas j’ai adoré ton analyse et ça me permet de ne pas être frustré .
    Bye 😉 c’était un super film ;D

    Publié par madhi | août 4, 2016, 1:39

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :