★★★★★, Critiques de Films

[Critique] Arrête-moi si tu peux

Je me souviens qu’à sa sortie en 2003, ce film ne m’avait pas forcément tapé dans l’œil. Il avait pourtant tout pour plaire. Un bon casting, un bon réalisateur (Steven Spielberg) et une histoire plutôt intéressante puisque étant inspirée de faits réels. Ce n’est pourtant que plusieurs années plus tard que je l’ai vu pour la première fois. Un peu par hasard d’ailleurs, il passait à la télé et je m’étais laissé embarquer en me disant : « Je regarde le début et si ça ne me plaît pas, j’arrête ». Autant dire qu’il était impossible d’arrêter tellement le film était plaisant.

Pour ceux qui ne connaîtraient pas, c’est l’histoire d’un jeune homme du nom de Franck Abagnale Jr., joué par Léonardo DiCaprio, qui va fuir la maison très jeune à cause du divorce de ses parents. N’ayant pas de richesses particulières, il va devoir se débrouiller pour survivre. Pour ce faire, il va faire preuve d’ingéniosité pour déjouer le système et parvenir à se faire encaisser des faux chèques. Dans le même temps, il va devenir co-pilote d’une grande compagnie aérienne, médecin ainsi qu’ avocat sans avoir pourtant le moindre diplôme à son actif. Il va petit à petit devenir l’escroc le plus recherché des Etats-Unis alors qu’il n’a pourtant que 17 ans. C’est l’agent du FBI Carl Hanratty, joué par Tom Hanks, qui est chargé de le retrouver. Bien entendu, la chose ne sera pas aisée.

Le point fort de ce film est incontestablement le duo d’acteur. Individuellement, je pense qu’il n’y a pas grand chose à dire, leur filmographie parle pour eux. J’avais cependant une réserve quant à l’efficacité de leur jeu ensemble. Une réserve qui s’est bien vite effacée tellement ils sont parfaits dans leur rôle respectif. Ce qu’il y a aussi d’impressionnant dans ce film, c’est qu’on ressent de la sympathie pour les deux personnages alors qu’ils sont pourtant fondamentalement différents. D’un côté, il y a le jeune criminel pas épargné par la vie qui exploite le système et de l’autre, l’homme de loi dévoué à son travail. La chasse à l’homme est prenante à souhait, à tel point qu’on espère presque qu’il ne le rattrape jamais. On sait pourtant que ça n’arrivera pas au vu du début du film.

Personnellement, j’ai trouvé la prestation de DiCaprio époustouflante. Son personnage est rempli d’assurance et capable de se sortir de toutes les situations, même les plus délicates. Ce qui donne lieu à des scènes tout simplement jouissive. La scène où il rencontre Hanratty pour la première fois à Los Angeles est remarquable en tout point. On se demande vraiment comment il va pouvoir s’en sortir. Cette scène est également très intense. Leur relation commence à ce moment précis et ce qui suit est conditionné par cette première rencontre. D’autres scènes parviennent également à nous émerveiller. Je pense par exemple à la séquence de l’hôpital quand il est médecin. On est vraiment partagé entre émerveillement et rire, notamment grâce à la fameuse réplique de son assistant : « Je savais que j’aurais dû confirmer ». 🙂

Au-delà de ces magnifiques scènes, la force de ce film réside aussi dans son caractère dramatique. Effectivement, l’histoire du film tourne quand même beaucoup autour du thème familiale. Les parents de Franck Jr. joués par Christopher Walken et Nathalie Baye sont très touchants, particulièrement le père qui aime profondément son fils. On sent une forte relation entre eux malgré qu’ils ne se voient pas beaucoup. On a d’ailleurs parfois l’impression que Franck Jr. fait tout ça pour son père. Il parvient d’ailleurs à nous émouvoir assez facilement du fait qu’on éprouve beaucoup de compassion à son égard. Cet aspect dramatique permet au film de prendre une dimension encore supérieure, si tant est qu’il en ait besoin.

En définitive, que dire de plus si ce n’est que ce film est passionnant et qu’il est à voir absolument. Je vous garantis que vous ne serez pas déçus.

À propos de Wolvy128

Créateur et rédacteur en chef du site. Passionné de cinéma depuis mon plus jeune âge, je profite de ce blog pour partager ma passion au quotidien.

Discussion

2 réflexions sur “[Critique] Arrête-moi si tu peux

  1. Un film succulent. Cette histoire rocambolesque est géniale et le casting irréprochable.

    Dans le même genre de récit incroyable mais vrai, je te conseille « I love you Phillip Morris » (avec Jim Carrey et Ewan McGregor) qui dispose en plus d’une morale prodigieuse sur l’identité sexuelle.

    Publié par cinemarium | avril 24, 2011, 2:56

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :