★★★★☆, Critiques de Films

[Critique] The Nice Guys

4-étoiles

Affiche the nice guysJour de sortie inédit que celui du film The Nice Guys puisque c’est ce dimanche qu’il a fait son apparition dans les salles obscures, en même temps que sa présentation à Cannes. Réalisé par Shane Black (Kiss Kiss Bang Bang, Iron Man 3), il met en scène Russell Crowe et Ryan Gosling dans la peau de détectives privés particuliers. Dans le Los Angeles des années 70, ces derniers enquêtent sur le prétendu suicide d’une starlette. Malgré des méthodes pour le moins originales, leurs investigations vont mettre à jour une conspiration impliquant des personnalités très haut placées…

Que dire sur cette nouvelle réalisation de Shane Black si ce n’est qu’elle remplit admirablement bien son objectif principal, celui de divertir pendant près de 2 heures. Si la trame générale de l’histoire ne se révèle pas particulièrement originale, le récit s’avère néanmoins captivant par ses nombreux rebondissements, ses situations rocambolesques et ses dialogues percutants. Ce dernier point est d’ailleurs peut-être le plus mémorable de tous, tant l’enchaînement des répliques entre les personnages est efficace. Drôles et incisives, les punchlines font mouche à chaque fois et réservent quelques fous rires d’exception. Des fous rires auxquels contribuent aussi grandement la mise en scène puisque la plupart des séquences d’action joue également, avec brio, sur l’aspect comique. A ce titre, le dénouement final est d’ailleurs parfaitement représentatif du film : un joyeux bordel magnifiquement maîtrisé. On regrettera toutefois les quelques creux qui jalonnent le long-métrage, ainsi que l’étonnante retenue de certains passages, qui auraient pu aller encore un peu plus loin.

Photo the nice guysMalgré tout, The Nice Guys ne semble souffrir d’aucun compromis et trace sa route avec conviction. Les spectateurs les plus terre à terre risquent, il est vrai, de ne pas totalement adhérer au projet, mais pour qui apprécie un tant soit peu l’absurdité et la folie, le film est un pur régal. Il faut dire que le duo composé de Russell Crowe et Ryan Gosling affiche une belle alchimie tout au long du récit. Si le premier ne force pas son talent en grosse brute bien décidée à en découdre, c’est surtout le second qui marque les esprits dans la peau d’un bras cassé dont l’élégance n’a d’égal que la connerie. L’acteur canadien avait déjà prouvé par le passé son aisance dans le registre comique mais il repousse ici encore un peu plus les limites de l’humour dans un rôle complètement déjanté. A leurs côtés, la jeune Angourie Rice fait forte impression en incarnant la fille du personnage de Ryan Gosling. Une fille moins folle que son père mais tout aussi marginale. Véritable second rôle, elle accompagne le duo dans la plupart de ses aventures. Je me réjouis de la découvrir dans d’autres projets car elle fait déjà montre d’un beau talent.

En définitive, malgré quelques creux, The Nice Guys s’impose donc comme une comédie déjantée aux situations rocambolesques et aux punchlines savoureuses. Fort d’un duo à l’alchimie palpable, le film nous entraîne sans mal dans un tourbillon de folie et d’absurdité. Très divertissant !

À propos de Wolvy128

Créateur et rédacteur en chef du site. Passionné de cinéma depuis mon plus jeune âge, je profite de ce blog pour partager ma passion au quotidien.

Discussion

8 réflexions sur “[Critique] The Nice Guys

  1. Ryan Gosling dans un film moins sérieux et plus bavard, (Autres que The Place beyond the Pines et Drive dans lesquels il s’avère incontestablement intéressant !) l’affiche était déjà très tentante ! En dehors de Russel Crowe,le film m’intéresse au plus haut point ! 🙂

    Publié par NeoDandy | mai 17, 2016, 1:14
  2. J’aime beaucoup Ryan Gosling, donc je pense que je ne ferai pas d’exception et verrai ce film. 🙂

    Publié par anaverbaniablog | mai 17, 2016, 2:09
  3. Bonsoir Wolvy128, j’avoue que je me suis bien amusée en voyant ce film délirant et bourré d’humour. Ca va à 100 km / heure. Ryan et Russel s’en donnent à cœur joie. Bonne soirée.

    Publié par dasola | mai 23, 2016, 6:14
  4. J’y suis allé sans grandes espérances, m’attendant à une comédie facile et potache. Ce fut une très bonne surprise ! Un scénario qui tient bien la route, une mise en scène classe et sympa, des acteurs qui fonctionnent bien… (Ryan Gosling dans un tout autre registre que d’habitude !). Très grand fan des livres de Charles Bukowski, j’ai retrouvé cette ambiance du « je picole, j’aime les femmes, j’aime la vie… mais je suis un looser ! ».
    Alors il manque sûrement un petit quelque chose à ce « joyeux bordel magnifiquement maîtrisé » (j’aime beaucoup cette expression !) pour être au niveau d’un Kingsmen ou d’un Kick Ass, mais j’ai vraiment passé un très bon moment !

    Publié par Basketo-Phil | mai 27, 2016, 2:56

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :