★★☆☆☆, Critiques de Films

[Critique] Chappie

2-étoiles

Affiche fr chappieRetour aujourd’hui sur Chappie, troisième long-métrage de science-fiction de Neill Blomkamp (District 9, Elysium) avec Hugh Jackman, Dev Patel, Sharlto Copley et Sigourney Weaver. Dans un futur proche, la population, opprimée par une police entièrement robotisée, commence à se rebeller. Chappie, l’un de ces droïdes policiers, est kidnappé. Reprogrammé, il devient le premier robot capable de penser et ressentir par lui-même. Mais des forces puissantes, destructrices, considèrent Chappie comme un danger pour l’humanité et l’ordre établi. Elles vont tout faire pour maintenir le statu quo et s’assurer qu’il soit le premier, et le dernier, de son espèce.

Si District 9 avait largement séduit en 2009, Elysium n’avait en revanche pas franchement convaincu il y a 2 ans. Et la chute semble malheureusement se poursuivre pour le réalisateur sud-africain étant donné que Chappie s’avère clairement plus faible que sa première réalisation, et encore un cran en dessous de la précédente. La faute essentiellement à une écriture particulièrement désastreuse. Les personnages n’ont effectivement aucune consistance et prennent constamment des décisions incompréhensibles, voire même totalement stupides. J’en veux par exemple pour preuve le plan complètement débile des méchants. Méchants qui ne sont d’ailleurs pas si méchants que cela en fait puisqu’ils adoptent sans broncher la proposition de l’ingénieur (alors en position d’otage) et se prennent d’amitié pour un robot qui semblent pourtant être à des années lumières de leurs préoccupations. Sans parler des nombreuses ficelles scénaristiques, et autres incohérences, qui permettent aux personnages de Dev Patel et Hugh Jackman de faire absolument ce qu’ils veulent dans un complexe normalement lourdement sécurisé.

Photo chappieLe film évite néanmoins le naufrage grâce à un aspect visuel une nouvelle fois extrêmement soigné. L’incrustation des robots est en effet splendide et les effets spéciaux se révèlent totalement maîtrisés. Il en découle du coup un héros mécanique excessivement attachant, qui capte sans mal l’attention des spectateurs et qui suscite rapidement l’empathie. Il faut dire qui l’innocence initiale qui le caractérise contraste nettement avec la violence du monde extérieur. Et c’est selon moi précisément dans cette opposition que réside tout l’intérêt du film car il interroge dès lors indéniablement sur la trajectoire des hommes, capables de délaisser en cours de route leur innocence et leur humanité initiale pour devenir cruels et sans pitié, tels de véritables robots. Pour autant, aussi intéressant soit-il, le sujet n’a rien de fondamentalement original et manque tout de même largement de subtilité en effleurant trop de paramètres importants, tels que la conscience humaine ou les dangers de la technologie notamment, et en sacrifiant souvent la réflexion au profit du spectacle. Reste que la BO de Hans Zimmer n’est pas désagréable et que Dev Patel s’en sort plutôt bien, à l’inverse de Hugh Jackman que l’on a déjà vu plus inspiré.

Pour conclure, Chappie est donc un film de science-fiction particulièrement décevant. Pas aidé par un scénario médiocre et des acteurs globalement à la ramasse, le troisième long-métrage de Neill Blomkamp frise parfois le ridicule et peine souvent à convaincre. Seul le robot, extrêmement attendrissant, et l’ébauche de réflexion qu’il suscite sauve le film du naufrage.

À propos de Wolvy128

Créateur et rédacteur en chef du site. Passionné de cinéma depuis mon plus jeune âge, je profite de ce blog pour partager ma passion au quotidien.

Discussion

10 réflexions sur “[Critique] Chappie

  1. Même constat j’ai l’impression. Tu soulignes à juste de titre le comportement débile des personnages qui passent pour des attardés mentaux (je serais caïd à JoBurg, je crois que je mettrai la tête de Blomkamp à prix). qui empêche toute empathie avec eux. Je ne sauve même pas la sonorisation au marteau-piqueur de Zimmer. Reste effectivement la qualité visuelle de l’ensemble (merci Weta).

    Publié par princecranoir | mars 13, 2015, 6:04
    • C’est clair qu’il ne s’agit certainement pas du score le plus percutant ou mémorable de Zimmer, mais dans cet ensemble franchement décevant, c’est encore ce qui m’a paru le plus convaincant.

      Publié par Wolvy128 | mars 13, 2015, 6:09
  2. J’ai zappé ce point dans ma critique mais il est vrai que la manière dont Patel et Jackman évoluent dans l’usine est tout simplement hallucinante!
    Sinon pour la prestation de Hugh Jackman je suis plus partagé. Je pense que c’est le rôle et non l’acteur, qui n’est pas très inspiré… Un peu comme celui de Sigourney Weaver d’ailleurs

    Publié par Grand Bâton | mars 13, 2015, 11:56
  3. J’suis souvent du même avis que toi Wolvy, là, un peu moins ! 🙂
    Je suis d’accord que l’histoire est un peu bancale. Pour moi, c’est surtout lié au fait que le scénariste a voulu trop en mettre dans un seul film. Par exemple, la partie « réincarnation de l’âme-immortalité » est bâclée sur la toute dernière partie du film.
    Je suis d’accord pour les acteurs, en sortant, je me suis dit que c’était vraiment dommage de prendre Hugh Jackman (que j’adore) pour un rôle comme ça.
    Mais sinon, j’ai trouvé que ça faisait du bien d’avoir un film de SF qui posait de vraies questions. J’ai trouvé que le rythme était entraînant (dès la 1ère minute du film), que c’était visuellement bien fait, qu’effectivement Chappie avait de la « gueule ».
    Bref, j’aurais mis 3 ou 4 étoiles parce que j’ai passé un vrai bon moment, avec un juste milieu entre le film popcorn et la réflexion SF.

    Publié par Basketo-Phil | mars 15, 2015, 12:44
    • Je trouve au contraire qu’il n’y en a pas assez dans ce film. Beaucoup de sujets sont peu, ou pas traités, et la réflexion est souvent sacrifiée au profit du spectacle. Puis en ce qui me concerne, le scénario est vraiment trop faible que pour véritablement m’emporter, même s’il y a néanmoins de bonne choses.

      Publié par Wolvy128 | mars 15, 2015, 3:12
  4. Même fan du travail de Blomkamp, j’admets volontiers que les dialogues et les personnages sont peu inspirés. Mais je reste conquis par son univers.

    Publié par Moskau | mars 27, 2015, 6:37
  5. Assez déçue aussi même si je trouve que son scénario était vrmt intéressant avec l’idée de l’intelligence artificielle. Dommage.

    Publié par Camille Koessler | mai 17, 2015, 11:20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :