★★★☆☆, Critiques de Films

[Critique] La Planète des Singes – L’Affrontement

3-étoiles

Affiche fr la planète des singes - l'affrontementAprès La Planète des Singes – Les Origines en 2011, place cet été à La Planète des Singes – L’Affrontement, sa suite directe. Pour l’occasion, Matt Reeves remplace Rupert Wyatt à la réalisation et seule l’indéboulonnable Andy Serkis, qui interprète César, est encore présent au casting. Les nouvelles têtes d’affiche sont quant à elles représentées par Jason Clarke (Malcolm), Keri Russell (Ellie) et Gary Oldman (Dreyfus). Dans ce second volet, la nation de singes évolués dirigée par César est menacée par un groupe d’humains qui a survécu au virus dévastateur qui s’est répandu 10 ans plus tôt. Ils parviennent à une trêve fragile, mais de courte durée : les deux camps sont sur le point de se livrer une guerre qui décidera de l’espèce dominante sur Terre.

De manière générale, je dois reconnaître que j’ai été un brin déçu par ce deuxième opus du reboot de La Planète des Singes. Pas parce que le film est mauvais, il ne l’est pas, mais parce que le premier était à mon sens tellement maîtrisé à tous les niveaux que celui-ci souffre inévitablement de la comparaison. Plus lent, plus long et plus convenu, il peine véritablement à convaincre là où son prédécesseur emportait immédiatement la mise. Il faut dire que les personnages ne suscitent pas un attachement démesuré et que l’aspect réflexif installé avec finesse dans Les Origines laisse ici sa place à un propos plus prévisible et moins subtil. Peut-être est-ce dû tout simplement à l’évolution de l’histoire qui ne permet pas le même niveau de profondeur mais c’est en tout cas un aspect qui m’a quelque peu gêné. Pour autant, comme je le disais plus tôt, le film n’est pas mauvais, bien au contraire. Il peut en effet à nouveau compter sur une qualité visuelle assez exceptionnelle, avec en tête de liste des effets spéciaux tout simplement remarquables. Les expressions faciales des singes sont une nouvelle fois impressionnantes et véhiculent énormément d’émotions, en particulier chez César et les membres de sa famille. C’est certainement l’un des rares points où le long-métrage parvient à faire mieux que dans le précédent volet.

Photo la planète des singes - l'affrontementLà où il pioche en revanche, c’est au niveau du rythme qui laisse clairement à désirer. Malgré une introduction efficace, qui s’inscrit dans la parfaite continuité du premier film, L’Affrontement met effectivement un temps fou à démarrer et n’évite pas quelques longueurs à l’un ou l’autre moment du récit. Néanmoins, le film se laisse suivre sans déplaisir et réserve son lot de très jolies scènes, qu’il s’agisse de scènes intimistes ou de grandes séquences d’action. A ce titre, le combat final devrait d’ailleurs ravir la plupart des spectateurs tant il est efficace et abouti d’un point de vue purement visuel. Côté casting, au-delà du travail fantastique d’Andy Serkis qui prête à nouveau magnifiquement ses traits à César, seuls Jason Clarke et Gary Oldman parviennent un tant soit peu à tirer leur épingle du jeu. Les autres ne bénéficient malheureusement pas d’assez de temps à l’écran pour véritablement exister. Et c’est bien dommage car Keri Russell est une actrice que j’apprécie et que j’aimerais voir davantage. Enfin, j’aime habituellement plutôt bien le travail de Michael Giacchino en tant que compositeur mais, pour le coup, je dois bien avouer que la BO ne m’a pas laissé un souvenir mémorable.

En conclusion, La Planète des Singes – L’Affrontement est donc une suite de bon niveau qui souffre toutefois de quelques problèmes de rythme et d’un scénario nettement plus convenu. L’excellent niveau technique du film et son caractère divertissant devraient cependant permettre à un large public d’y trouver son compte. Et c’est déjà pas mal !

À propos de Wolvy128

Créateur et rédacteur en chef du site. Passionné de cinéma depuis mon plus jeune âge, je profite de ce blog pour partager ma passion au quotidien.

Discussion

8 réflexions sur “[Critique] La Planète des Singes – L’Affrontement

  1. J’avais beaucoup aimé les origines qui n’avait pas à rougir du film avec Charlton Heston que j’adore. Autant dire que j’attends donc ce nouvel opus avec une certaine impatience 🙂

    Publié par Mr Vladdy | juillet 26, 2014, 12:28
    • On était nombreux à avoir aimé Les Origines je pense. Il faut dire que le film avait quand même fière allure. Cette suite est de bonne qualité mais je la trouve un ton en dessous du premier volet.

      Publié par Wolvy128 | juillet 26, 2014, 3:01
  2. Vu ! J’ai beaucoup aimé, en tout cas plus que le premier qui était déjà une bonne surprise.
    En ce qui concerne le scénario en général, je trouve que cet épisode est meilleur que le premier volet, cet aspect non subtil que tu mentionnes est d’autant plus applicable dans les deux films que dans celui-ci. Dans le premier, tout est à mon sens assez prévisible mais je n’aurai pas cru qu’un affrontement entre des humains et des singes aurait pu se révéler plutôt novateur dans les rebondissements : je pense notamment à Koba, rapidement mais sûrement présenté dans le premier volet qui devient un anti-héros porteur de jolies gunfights qui m’ont sincèrement donné des frissons.

    Contrairement à toi, j’ai très rapidement été immergé par le film, peut-être est-ce l’ambiance post-apocalyptique qui t’a embêté ? L’introduction a été pour moi en revanche assez fade, voir des points de population qui s’éteignent avec des commentaires radio, ça aurait pu être nettement amélioré par les images des singes qui construisent leur famille et les humains qui se déchirent entre eux. C’est d’ailleurs le rapprochement des deux races qui m’a beaucoup plu de par les nombreuses oppositions et similitudes coordonnées grâce à un script que j’ai trouvé franchement bien équilibré et sans grand moment de lassitude (bien qu’il y ait quelques erreurs de passages lents hâchés durant la guerre face au premier qui montait continuellement en puissance sans arrêt).

    Au final, malgré une BO assez peu mémorable (on est très loin d’un Klendathu Drop), quelques légères incohérences (mais moindres que dans Les Origines) et quelques légères facilités, le film est un blockbuster super efficace qui m’a sur certains points assez ému et j’en demande pas moins pour l’épisode final !

    Ave César !

    Publié par Kazura | août 2, 2014, 1:44
    • Je trouve au contraire que l’émotion manque cruellement à ce deuxième volet. A part les singes qui dégagent un tant soit peu d’émotion, les humains n’ont quasiment aucune épaisseur. On ne s’attache à aucun d’entre eux et leur présence est simplement justifiée par la volonté de provoquer un affrontement entre les deux partis. C’est donc extrêmement léger pour moi puisqu’ils ont une utilité uniquement fonctionnelle. Certes, la dimension technique est largement maîtrisée et le travail d’Andy Serkis maintient le film à un bon niveau, mais on est loin du blockbuster subtil et profond qu’était le premier opus.

      Publié par Wolvy128 | août 2, 2014, 4:34
      • Je trouve justement que vu l’état de la situation, un manichéisme était quasiment obligatoire sur les humains et malgré cela, Matt Reeves offre de jolies séquences de rapprochement entre les deux camps. A part Dave Franco et son grand-père c’était plus attachant certes, mais je n’ai pas plus accroché à eux que ça. Alors que dans ce deuxième volet le réal a trouvé de bons moyens de contourner un certain déjà-vu quant aux personnages du film même si j’avoue que les hommes sont peu intéressants mais que les singes ont de la dégaine.

        Publié par KazuraKazura | août 2, 2014, 10:58
        • Ça peut être manichéen et développé. Je dis simplement que sur ce coup-là, le réal a surtout été attiré par les singes et il y a dès lors un déséquilibre entre ce que les primates véhiculent, et ce que les personnages transmettent (en l’occurrence pas grand-chose). Maintenant, j’ai plutôt bien aimé quand même hein, ma note en témoigne. 🙂

          Publié par Wolvy128 | août 2, 2014, 2:21
  3. Oui t’inquiète pas je l’avais compris 6 ça reste assez honnête mais ça veut dire que tu t’attendais à quelque chose de plus fignolé ^^, après peut-être qu’avec du recul mon appréciation diminuera (ce qui est souvent le cas) mais pour l’instant je suis très satisfait. Reste plus qu’à terminer l’été avec Lucy, 22 Jump Street et (l’apparemment) bonne surprise qu’est Les Gardiens de la Galaxie.

    Publié par Kazura | août 2, 2014, 9:02

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :