Tests DVD / Blu-ray

[Test Blu-ray] Breaking Bad – Coffret Intégral (5 Saisons)

Coffret intégral br breaking bad 5 saisonsLA SÉRIE

Synopsis:

Walter White (Bryan Cranston), 50 ans, est professeur de chimie dans un lycée du Nouveau-Mexique. Pour subvenir aux besoins de Skyler (Anna Gunn), sa femme enceinte, et de Walt Junior (RJ Mitte), son fils handicapé, il est obligé de travailler doublement. Son quotidien déjà morose devient carrément noir lorsqu’il apprend qu’il est atteint d’un incurable cancer des poumons. Les médecins ne lui donnent pas plus de deux ans à vivre. Pour réunir rapidement beaucoup d’argent afin de mettre sa famille à l’abri, Walter ne voit plus qu’une solution : mettre ses connaissances en chimie à profit pour fabriquer et vendre du crystal meth, une drogue de synthèse qui rapporte beaucoup. Il propose alors à Jesse (Aaron Paul), un de ses anciens élèves devenu un petit dealer de seconde zone, de faire équipe avec lui. Le duo improvisé met en place un labo itinérant dans un vieux camping-car. Cette association inattendue va les entraîner dans une série de péripéties tant comiques que pathétiques.

Caractéristiques:

Pays – USA.
Démarrage – Janvier 2008.
Genre – Drame.
Format – 42 minutes.

Casting:

Créateur – Vince Gilligan.
Acteurs & Actrices – Bryan Cranston, Aaron Paul, Anna Gunn, Dean Norris, Betsy Brandt, RJ Mitte, Bob Odenkirk…

Bande annonce:

Critique: ★★★★★

Saison 1

Que dire de cette première saison si ce n’est qu’elle dicte immédiatement le ton de la série. Un ton particulier qui emmène le spectateur tour à tour dans le drame, la comédie et le thriller. On peut ainsi passer du rire à l’angoisse en quelques secondes et c’est assurément ce qui fait le charme de la série, on ne sait jamais véritablement comment les choses vont se terminer pour les différents protagonistes. Les protagonistes, parlons-en justement ! Le créateur du show prend vraiment le temps de les installer et si on peut légitimement regretter un rythme un peu lent lors des premiers épisodes, le plaisir se fait directement sentir dès lors que l’attachement commence à opérer. Et il ne tarde pas à opérer dans la mesure où le scénario est suffisamment bien écrit que pour offrir aux personnages un développement intéressant. Ainsi, malgré les agissements peu recommandables de la plupart des personnages, l’attachement pour eux demeure quasiment intact car on ne peut s’empêcher d’éprouver de l’empathie à leur égard. On n’adhère pas forcément aux décisions qu’ils prennent mais on les comprend. Et c’est là l’un des atouts principaux de la série.

Saison 2

La seconde saison poursuit exactement sur le même ton les intrigues abordées dans la première. Ainsi, c’est un Walter de plus en plus célèbre dans le milieu de la drogue que l’on retrouve. Et plus sa réputation grandit, plus les problèmes avec les caïds locaux surviennent. Ce qui l’oblige encore davantage à devoir prendre des décisions difficiles qui le changeront à jamais. Là aussi, le rythme des épisodes laisse parfois à désirer mais l’évolution des personnages est telle que l’on a vraiment pas le temps de s’ennuyer. Sans encore parler de tension extrême, on sent tout de même poindre une montée en puissance progressive. Les tournées de production de meth s’enchainent et on voit mal comment les choses pourraient en rester là. D’autant plus que certains nouveaux personnages font leur apparition et apportent une nouvelle dynamique dans les liens qui unissent les différents protagonistes. Bref, une saison tout à fait dans la continuité de la première qui, même si elle ne permet pas à la série d’atteindre les sommets, annonce vraiment le meilleur pour les saisons à venir.

Saison 3

Comme le laissait présager la saison précédente, cette troisième saison voit le statut de Walter « Heisenberg » White radicalement changé lorsqu’il devient le producteur attitré de Gus Fring, le plus grand baron de la drogue du pays. Une relation particulière va dès lors naître entre les deux hommes et celle-ci réservera son lot de scènes marquantes tout au long de la saison. Dans le même temps, Walt doit aussi faire face au départ de sa femme et à la détermination sans faille de son beau-frère de la DEA qui est prêt à tout pour mettre la main sur le fameux « Heisenberg ». Les enjeux deviennent ainsi de plus en plus importants et Walter ne semble plus avoir que Jesse pour lui venir en aide. Cette saison est du coup extrêmement riche en émotions et place directement la série à un tout autre niveau. Il s’agit pour moi en quelque sorte d’une saison charnière qui marque un véritable tournant dans la série car pour la première fois, on prend vraiment conscience qu’aucun retour en arrière n’est possible et qu’il y aura forcément des conséquences aux actes de Walter.

Saison 4

Après un final de grande qualité obligeant à nouveau les personnages à prendre des décisions irréversibles pour sauver leur peau, le premier épisode de la saison 4 reprend précisément où l’histoire s’était arrêtée. Et au vu des événements passés, l’enjeu principal de cette avant-dernière saison apparaît rapidement comme étant la survie de Walter et Jesse. Une survie qui passe forcément par la mort de Gus Fring. Ce qui donne lieu encore une fois à des scènes d’une rare intensité pendant lesquels on peut seulement retenir sa respiration. Et cela essentiellement car les acteurs sont d’une justesse incroyable et livrent tous une prestation remarquable qui ne laisse assurément pas indifférent. De Bryan Cranston à Aaron Paul en passant par Giancarlo Esposito ou Anna Gunn, tous bénéficient de séquences magnifiques dans lesquelles ils peuvent faire étalage de tout leur talent. Très franchement, si la série atteint de tels sommets à partir de la saison 3, c’est en grande partie grâce à eux. Ils donnent totalement vie au personnage qu’ils interprètent et de ce fait, parviennent à véhiculer de nombreuses émotions.

Saison 5 (a)

Après une quatrième saison qui avait placé la barre excessivement haut en matière d’intensité et de retournements de situation, la tâche de la saison 5 s’annonçait relativement difficile. Et pourtant, le résultat est une nouvelle fois excellent puisque cette première moitié de saison (la suite arrivera l’année prochaine en vidéo) nous plonge au plus profond des personnages et de leurs actions. Ainsi, si les intentions de Walt étaient plutôt nobles au départ, on se rend vite compte dans cette ultime saison qu’il s’est un peu perdu en route et qu’il va devoir tenter de réparer toutes ses erreurs, si tant est que ce soit encore possible. Du coup, bien malin qui peut prédire comment les choses vont se finir ! C’est l’une des premières qualités de la série et cette dernière saison ne fait certainement pas exception à la règle. Surtout que le dernier épisode nous laisse en plus sur un cliffhanger qui risque bien de totalement bouleverser le quotidien de Walt. Juste ce dont la série avait besoin pour nous offrir une conclusion digne de ce nom.

Saison 5 (b)

Enfin, la seconde moitié de la saison 5 débute sur les chapeaux de roue en nous livrant déjà un aperçu mystérieux du futur de Walter. Un Walter condamné à assurer ses arrières après la révélation exceptionnelle de la saison dernière. Et en l’occurrence, assurer ses arrières signifie aussi contre-attaquer pour marquer clairement son autorité, que ce soient sur ses ennemis ou même ses proches. Les 8 derniers épisodes réservent donc des échanges d’une rare intensité et des situations plus tendues que jamais. C’est ce qui fait bien sûr la force de la série depuis ses tout débuts mais les scénaristes ont encore repoussé un peu plus les limites dans cette ultime saison. Du coup, les moments marquants sont encore nombreux et les acteurs ne faiblissent pas pour nous offrir des partitions une nouvelle fois assez impressionnantes. En particulier le quatuor principal du show composé de Bryan Cranston, Aaron Paul, Anna Gunn et Dean Norris. Difficile d’ailleurs d’en sortir un du lot tant ils insufflent tous à leur personnage une profondeur touchante. Et que dire du dénouement de la saison si ce n’est qu’il ne déçoit absolument pas. Certains trouveront évidemment toujours des choses à redire mais il est cohérent et parfaitement en phase avec l’esprit de la série. En clair, une conclusion à l’image de la série tout entière : remarquable !

Photo breaking bad

LE COFFRET

Caractéristiques:

Saison 1

Audio – DTS-HD Master 5.1 : Anglais / Dolby Digital 5.1 : Français, Allemand.
Image – 1080p HD / 1.78:1.
Sous-titres – Anglais, Français, Néerlandais.
Durée – 7 épisodes de 42 minutes.
Bonus

  • Commentaire audio de 2 épisodes par les créateurs et les acteurs de la série, y compris Vince Gilligan et Bryan Cranston.
  • Making of de Breaking Bad.
  • Auditions.
  • Scènes Supplémentaires.
  • Galerie photo de Vince Gilligan.
  • Dans les coulisses de Breaking Bad.
  • Face à Face AMC – Interview de Vince Gilligan et Bryan Cranston.

Saison 2

Audio – DTS-HD Master 5.1 : Anglais / Dolby Digital 5.1 : Français, Allemand.
Image – 1080p HD / 1.78:1.
Sous-titres – Anglais, Français, Néerlandais.
Durée – 13 épisodes de 42 minutes.
Bonus

  • Le Laboratoire des Scénaristes – guide interactif de l’épisode « Effet Papillon » (Exclusivité Blu-ray).
  • Commentaires audio de 4 épisodes par les acteurs et l’équipe technique.
  • Scènes Supplémentaires.
  • Dans les coulisses de Breaking Bad – 13 documentaires sur le tournage de chaque épisode.
  • Résumé de la saison 1.
  • Clip musical « Negro y Azul ».
  • Publicité « Better Call Saul ».
  • L’envers du décor – 11 documentaires.
  • Paroles de Flic avec Dean Norris.
  • Bêtisier.
  • L’avertissement de Walt.
  • 6 Webisodes originaux de « Breaking Bad ».
  • Aperçu de la Saison 3.
  • Galerie photo de Vince Gilligan.

Saison 3

Audio – DTS-HD Master 5.1 : Anglais / Dolby Digital 5.1 : Français, Espagnol.
Image – 1080p HD / 1.78:1.
Sous-titres – Anglais, Français, Néerlandais.
Durée – 13 épisodes de 42 minutes.
Bonus

  • 3 Épisodes Non Censurés.
  • Commentaires audio des acteurs et de l’équipe technique sur 9 épisodes, avec Vince Gilligan, Bryan Cranston, Aaron Paul, Anna Gunn, Dean Norris, Betsy Brandt, RJ Mitte, Bob Odenkirk, Jonathan Banks et bien d’autres encore !
  • Scènes Supplémentaires Inédites.
  • Bêtisier.
  • L’envers du décor – 7 documentaires.
  • Mini podcasts vidéo sur chaque épisode avec les acteurs et l’équipe.
  • Publicités et témoignages « Better Call Saul ».
  • Dans les coulisses de Breaking Bad – 20 documentaires.
  • L’album photos de la famille « Breaking Bad ».

Saison 4

Audio – DTS-HD Master 5.1 : Anglais / Dolby Digital 5.1 : Français, Espagnol.
Image – 1080p HD / 1.78:1.
Sous-titres – Anglais, Français, Néerlandais.
Durée – 13 épisodes de 42 minutes.
Bonus

  • 5 Épisodes Non Censurés.
  • La version longue du final de la saison.
  • Scènes Supplémentaires.
  • Scènes alternatives et étendues.
  • Bêtisier.
  • Commentaires audio des acteurs et de l’équipe technique sur les 13 épisodes.
  • 8 documentaires, dont « Les décors de Breaking Bad » et « La science du succès ».
  • Dans les coulisses de Breaking Bad – 21 documentaires.
  • Échec et mat – Au cœur du final explosif de la saison.
  • Publicités « Better Call Saul ».
  • Le Karaoké de Gale… et bien plus encore !
  • 13 Podcasts Vidéo.

Saison 5 (a)

Audio – DTS-HD Master 5.1 : Anglais / Dolby Digital 5.1 : Français, Espagnol.
Image – 1080p HD / 1.78:1.
Sous-titres – Anglais, Français, Néerlandais.
Durée – 8 épisodes de 42 minutes.
Bonus

  • « Des filles et des flingues » – Une nouvelle scène 100% exclusive avec Aaron Paul, Bob Odenkirk et Charles Baker.
  • Dans les coulisses de « Des filles et des flingues ».
  • Trois épisodes non censurés.
  • Scènes Supplémentaires et Étendues.
  • « Le Nettoyeur : Jonathan Banks est Mike ».
  • Répétitions des cascades en Prison.
  • Commentaires audio des acteurs et de l’équipe technique sur les 8 épisodes.
  • Rien n’arrête ce train.
  • Le Bowling des Célébrités de Chris Hardwick.
  • Auditions de Jesse Plemons & Laura Fraser.
  • « La salle des auteurs » – 12 jours sur l’Épisode 504 tourné par Vince Gilligan et narré par les scénaristes de « Breaking Bad ».
  • Bêtisier.
  • Dans les coulisses de Breaking Bad – 19 documentaires.
  • La Galerie d’Art de Breaking Bad.
  • Scène par Scène : les réalisateurs racontent les meilleurs moments.
  • Les Scénaristes de « Breaking Bad ».

Saison 5 (b)

Audio – DTS-HD Master 5.1 : Anglais / Dolby Digital 5.1 : Français.
Image – 1080p HD / 1.78:1.
Sous-titres – Anglais, Français, Néerlandais.
Durée – 8 épisodes de 42 minutes.
Bonus

  • Commentaires audio des acteurs et de l’équipe sur les 8 épisodes.
  • Scènes Supplémentaires et Étendues.
  • Plus de 15 documentaires « Dans les coulisses de Breaking Bad ».
  • Bêtisier.
  • Fin Alternative.
  • Making of de la Fin Alternative.
  • La Vie d’un « Show Runner ».
  • Le Programme Principal.
  • La Confrontation Finale.
  • Lecture du scénario de l’épisode « Le Prix du Sang ».

Éditeur – Sony Pictures Home Entertainment.

Photo:

Photo coffret intégral breaking bad 5 saisons

Contenu:

Saison 1

  • Disque 1 (Episodes 1 à 4).
  • Disque 2 (Episodes 5 à 7 / Bonus).

Saison 2

  • Disque 1 (Episodes 1 à 5 / Bonus).
  • Disque 2 (Episodes 6 à 9 / Bonus).
  • Disque 3 (Episodes 10 à 13 / Bonus).

Saison 3

  • Disque 1 (Episodes 1 à 5 / Bonus).
  • Disque 2 (Episodes 6 à 9 / Bonus).
  • Disque 3 (Episodes 10 à 13 / Bonus).

Saison 4

  • Disque 1 (Episodes 1 à 5 / Bonus).
  • Disque 2 (Episodes 6 à 10 / Bonus).
  • Disque 3 (Episodes 11 à 13 / Bonus).

Saison 5 (a)

  • Disque 1 (Episodes 1 à 4 / Bonus).
  • Disque 2 (Episodes 5 à 8 / Bonus).

Saison 5 (b)

  • Disque 1 (Episodes 9 à 12 / Bonus).
  • Disque 2 (Episodes 13 à 16 / Bonus).

Avis:

Il y a selon moi assez peu de séries actuellement qui justifient vraiment un achat Blu-ray (ou DVD) mais Breaking Bad fait assurément partie de celles-là. D’abord parce que la série en elle-même est tout simplement exceptionnelle en termes de qualité (scénario, personnages, acteurs…) mais aussi car le coffret Blu-ray vaut franchement la peine. En effet, celui-ci est impeccable d’un point de vue purement technique puisque l’image jouit d’une belle définition, d’un rendu colorimétrique très soigné et de contrastes saisissants. Ce qui n’est pas forcément toujours le cas pour les séries. Quant à l’aspect sonore, malgré l’absence de piste HD en version française, il peut compter sur une piste DTS-HD Master 5.1 de qualité pour la version originale. Une piste VO qui est d’ailleurs à privilégier pour pouvoir apprécier au maximum la magnifique interprétation des acteurs.

Côté suppléments, Sony est extrêmement généreux puisque les bonus qui accompagnent les épisodes sont non seulement très nombreux, mais également plutôt riches et variés. A titre personnel, j’ai rarement vu autant de bonus pour un coffret de série. En particulier d’ailleurs pour la cinquième, et dernière, saison qui offre facilement plus de 9 heures de suppléments. De quoi donc prolonger longuement l’expérience de visionnage. Surtout qu’il y en a vraiment pour tous les goûts avec, d’une part, les habituels commentaires audio ou scènes coupées, et d’autre part, de vraies nouveautés comme par exemple des mini épisodes inédits ou la première audition des acteurs. Sans compter les nombreux reportages qui décrivent les coulisses du tournage d’une saison à l’autre. Bref, tout cela pour dire en finalité que le coffret Blu-ray de Breaking Bad est techniquement à la hauteur de la série et propose suffisamment de contenus exclusifs pour nécessiter un achat. Croyez-moi, vous ne serez pas déçus !

Disponible à partir du 19 février 2014 en DVD et Blu-ray (Belgique).

À propos de Wolvy128

Créateur et rédacteur en chef du site. Passionné de cinéma depuis mon plus jeune âge, je profite de ce blog pour partager ma passion au quotidien.

Discussion

8 réflexions sur “[Test Blu-ray] Breaking Bad – Coffret Intégral (5 Saisons)

  1. Magnifique ce coffret 🙂 Pour la plus belle série de la décennie !

    Publié par тном ряи | février 17, 2014, 6:12
  2. Superbe coffret, qui en effet mérite totalement l’investissement. Un coffret généreux techniquement et dans les bonus, comme tu le dis, pour l’un des plus grands shows de l’histoire de la télévision.

    Publié par maxlamenace89 | février 28, 2014, 12:01
  3. Bonjour à tous. Aucun de vousn’a remarqué de la neige dans l’image ? Je précise que cela ne vient pas de mon équipement, j’ai testé les bu-ray sur plusieurs lecteurs et écrans. Je trouve que pour une soi-disant HD, la qualité d’image est médiocre. Même pas digne d’un DVD ! Merci pour vos réponses 🙂

    Publié par Marc | juin 9, 2014, 2:47
    • Pour l’édition belge que j’ai testée, je n’ai pas remarqué de neige. L’image est au contraire très soignée.

      Publié par Wolvy128 | juin 9, 2014, 2:50
    • Alors moi avec mon coffret j’ai eu un paquet de soucis. Je regarde avec un ordi, un lecteur externe et je connecte en hdmi à la TV. Le système anti-copie engendre des tas de problèmes à la lecture. En visionnage sur la TV j’avais un fort grain jusqu’à ce que je règle la résolution. Impeccable depuis.

      Publié par loic | mai 22, 2015, 4:52
  4. Des fourmillements sur l’image des premieres saisons, après ça s’améliore heureusement. Les scènes coupées n’apportent pas grand chose par contre les commentaires audio de toute l’equipe est un régal. Tout le monde se lache et c’est un vrai bonheur! les video de tournages aussi sont très instructives…
    Superbe édition pour la meilleure série policière de tous les temps et de tout les points de vue (réalisation ,scénario, dialogues, acteurs, montage, musique, production…)

    Publié par kns | août 26, 2016, 12:05

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :