Tests DVD / Blu-ray

[Test Blu-ray] Diana

BR dianaLE FILM

Synopsis:

1er Septembre 1995 : La princesse de Galles (Naomi Watts) et le docteur Hasnat Khan (Naveen Andrews) sont présentés l’un à l’autre par Oonagh Toffolo (Geraldine James), amie de Diana, au Royal Brompton Hospital de Londres. Officiellement séparée du prince Charles depuis décembre 1992, Diana a connu plusieurs aventures amoureuses décevantes. Alors qu’elle s’interroge sur le sens à donner à sa vie, elle s’éprend du chirurgien pakistanais et, pour une fois, parvient à garder quelques temps secrète leur liaison. Son divorce définitivement prononcé en août 1996, Diana veut croire à un avenir possible avec cet homme qui l’aime avec ses qualités et ses défauts, indifférent à l’image d’icône princière qu’elle incarne aux yeux du monde depuis plus de 15 ans.

Casting:

Réalisateur – Oliver Hirschbiegel.
Acteurs & Actrices – Naomi Watts, Naveen Andrews, Douglas Hodge, Geraldine James…

Bande annonce:

Critique: ★★★☆

Biopic de Oliver Hirschbiegel, Diana est un film, certes très perfectible, mais néanmoins plutôt intéressant sur une des femmes les plus célèbres de la planète. Étant beaucoup trop jeune dans les années 90 pour suivre de près tous les faits et gestes de la princesse, ce n’est que bien plus tard que j’ai véritablement découvert l’icône. Et encore, pas forcément dans les détails. Le long-métrage m’a donc particulièrement intéressé puisqu’en se concentrant sur les dernières années de la vie de Diana, on la découvre plus naturelle que jamais. De sa romance sincère avec Hasnat à ses voyages humanitaires en Afrique, en passant par sa relation très particulière avec les médias, on apprend pas mal de choses sur cette femme absolument fascinante. On regrettera cependant la vision un peu trop lisse que le réalisateur a choisi de nous livrer, ce dernier préférant ne pas écorcher l’image de la princesse. Ce qui est dommage car le film aurait certainement gagné en qualité, et en intérêt, en évoquant le côté obscur de Lady Di ou en abordant les zones d’ombre qui entourent encore aujourd’hui sa tragique disparition. Toutefois, malgré cette vision un peu lisse du personnage dans l’écriture, la magnifique interprétation de Naomi Watts lui confère une profondeur bienvenue. Charismatique et talentueuse, l’actrice fait à nouveau des étincelles dans un rôle tout en retenue et en émotion. Bref, si Diana ne semble finalement pas constituer un film à la hauteur de l’icône, il n’en demeure pas moins un long-métrage touchant, qui devrait permettre à certains d’en savoir plus sur cette femme ô combien courageuse.

Photo diana

LE BLU-RAY

Caractéristiques:

Audio – DTS-HD Master 5.1 : Anglais, Français.
Image – 1080p HD / 16×9 / 1.85:1.
Sous-titres – Français, Néerlandais.
Durée – 113 minutes.
Bonus – Aucun.
Éditeur – Cinéart.

Avis:

Une fois n’est pas coutume, c’est un disque sans le moindre bonus que nous propose Cinéart. Mon avis sera donc relativement bref. Je me contenterais simplement de souligner la grande qualité du Blu-ray. L’image jouit effectivement d’une définition éclatante et d’un étalonnage des couleurs exemplaire. A titre personnel, je ne m’attendais vraiment pas un rendu HD de cette envergure. Les plans sont magnifiques et la photographie est juste superbe. En clair, un vrai régal pour les yeux !

Disponible à partir du 5 février 2014 en DVD et Blu-ray (Belgique).

À propos de Wolvy128

Créateur et rédacteur en chef du site. Passionné de cinéma depuis mon plus jeune âge, je profite de ce blog pour partager ma passion au quotidien.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :