Tests DVD / Blu-ray

[Test Blu-ray] Bienvenue à Zombieland (Steelbook)

BR steelbook bienvenue à zombielandLE FILM

Synopsis:

Dans un monde infesté de zombies, deux hommes tentent de survivre. Columbus (Jesse Eisenberg), le plus jeune, est terrorisé à l’idée d’être dévoré. C’est une poule mouillée, mais sa prudence pourrait bien lui sauver la vie. Tallahassee (Woody Harrelson), lui, est un chasseur de zombies qui ne craint rien ni personne. Armé d’un fusil d’assaut, il se donne corps et âme à la seule mission qui compte pour lui : trouver les derniers exemplaires de ses biscuits préférés, des Twinkies, encore disponibles sur Terre. Dans leur périple, les deux survivants sont rejoints par Wichita (Emma Stone) et Little Rock (Abigail Breslin), deux jeunes filles. Tous ont désormais deux défis impossibles à relever : affronter les zombies et apprendre à s’entendre…

Casting:

Réalisateur – Ruben Fleischer.
Acteurs & Actrices – Jesse Eisenberg, Woody Harrelson, Emma Stone, Abigail Breslin, Amber Heard, Bill Murray…

Bande annonce:

Critique: ★★★★☆

Extrait de ma critique du 22/11/2011.

A ma grande surprise, j’ai vraiment adoré ce film qui, même s’il n’est pas parfait, est suffisamment original que pour satisfaire un large public (même s’il s’adresse vraisemblablement à une audience plutôt jeune). Tout d’abord grâce au mélange de genres (horreur et comédie) plutôt osé mais également, et surtout, pour son traitement pour le moins particulier. Effectivement, on est dans l’humour ultra décalé qui n’hésite pas à tourner en ridicule une situation des plus tragique. Cela peut paraître surprenant dit comme ça mais avec un minimum de second degré, on adhère sans aucun problème. Et en cela, Bienvenue à Zombieland est vraiment intéressant. Il faut dire que ce n’est pas tous les jours qu’un film peut nous fait rire avec des paysages apocalyptiques et des zombies en toile de fond. Personnellement, je suis directement rentré dans l’histoire, grâce notamment à l’intro assez savoureuse dans laquelle on découvre les fameuses règles de Columbus. Règles qui auront d’ailleurs leur importance dans la suite de l’histoire.

Côté casting, même si j’ai essentiellement regardé le film pour la présence d’Emma Stone, je dois reconnaître que tous les acteurs m’ont fait une bonne impression. A commencer par Jesse Eisenberg dont le rôle de geek trouillard lui va quand même comme un gant. Je ne l’avais vu que dans The Social Network auparavant et ici, il m’a complètement fait oublier son personnage de Mark Zuckerberg, c’est donc plutôt un bon point. A ses côtés, Woody Harrelson m’a également bien rire dans ce rôle de grosse brute en quête de Twinkies. La rencontre entre les deux est d’ailleurs particulièrement drôle et de manière générale, le duo fonctionne plutôt bien. Il en est de même pour le duo féminin même si j’avoue qu’il m’a un peu moins intéressé. Au-delà de ce quatuor déjà très bon, j’ai adoré la prestation de Bill Murray. J’ignorais totalement qu’il jouait dans le film, et encore moins son propre rôle, et du coup, j’ai été très agréablement surpris par son apparition. Je pense que rien que pour les séquences où il intervient, le film mérite largement d’être vu.

Photo bienvenue à zombieland

LE BLU-RAY

Caractéristiques:

Audio – DTS-HD Master 5.1 : Anglais, Français / Service Audio Descriptif 5.1 : Anglais.
Image – 1080p HD / 2.40:1.
Sous-titres – Anglais, Français, Néerlandais.
Durée – 88 minutes.

Bonus

  • « Au-delà de la tombe » – Piste picture-in-picture sur les coulisses du film.
  • Scènes Additionnelles.
  • Commentaires Audio des acteurs Woody Harrelson & Jesse Eisenberg, du réalisateur Ruben Fleischer et des scénaristes Rhett Reese & Paul Wernick.
  • Les Coulisses du film avec « À la recherche de Zombieland ».
  • « Zombieland is your Land » – La « Zombification » des États-Unis.
  • Les Effets Spéciaux.
  • Bandes Annonces.

Éditeur – Sony Pictures Home Entertainment.

Avis:

Quel plaisir de pouvoir retrouver en édition Steelbook un film que l’on a beaucoup aimé il y a de ça déjà quelques années ! D’autant plus que pour le coup, l’atout du Steelbook ne se limite absolument pas au boîtier étant donné que les qualités techniques du disque sont extrêmement nombreuses, que ce soit sur le plan visuel ou sonore. En effet, l’image jouit d’une grande précision, qui doit beaucoup à la définition soignée du Master, et de contrastes saisissants même lors des scènes nocturnes. En outre, le rendu colorimétrique est impeccable et propose une large palette de couleurs en fonction des situations. Le seul petit bémol vient finalement d’un léger bruit lors de certaines rares séquences. Côté audio, aucun défaut à signaler en revanche puisque le disque propose des pistes HD aussi bien en version originale qu’en version française, de quoi donc satisfaire un large public. Enfin, malgré leur faible durée et leur intérêt limité, les bonus sont tout de même relativement nombreux et ont le mérite de retranscrire avec humour l’ambiance du tournage. On retiendra également la présence de certaines fonctionnalités, dont une particulièrement intéressante permettant de visionner le film tout en découvrant en simultané un making of en relation directe avec les scènes regardées. Bref, un Blu-ray de grande qualité que tous les amateurs de Steelbook se doivent d’avoir en leur possession.

Disponible à partir du 20 novembre 2013 en Blu-ray Steelbook (Belgique).

À propos de Wolvy128

Créateur et rédacteur en chef du site. Passionné de cinéma depuis mon plus jeune âge, je profite de ce blog pour partager ma passion au quotidien.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :