★★★★★, Critiques de Films

[Critique] Mulholland Drive

Je me suis repassé en DVD cette semaine Mulholland Drive, me donnant ainsi l’occasion de revenir sur ce film culte qui m’émerveille à chaque visionnage. Pour rappel, il s’agit d’un film de David Lynch mettant en scène Naomi Watts dans la peau de Betty et Laura Harring dans celle de Rita. L’histoire s’intéresse à ces deux jeunes femmes. Rita subit un grave accident sur la route de Mulholland Drive. Elle devient amnésique et tente de retrouver son identité avec l’aide de Betty, une jeune femme naïve venue à Los Angeles pour devenir star de cinéma. Parallèlement, le réalisateur Adam Kesher (interprété par Justin Theroux) refuse d’embaucher une actrice pistonnée pour son dernier film. Ces trois personnages vont être liés dans une trame aux allures de cauchemar où réalité et fiction se confondent à loisir.

Que dire sur ce film si ce n’est que je l’adore et qu’il fait assurément partie de mes films préférés. J’avoue que la toute première fois que je l’ai vu, j’étais un peu perdu et je n’ai pas compris grand chose. Mais je m’en moquais car le film m’avait fait ressentir des émotions assez indescriptibles et c’était là l’essentiel. Sans compter que d’autres visionnages par la suite allaient de toute façon me permettre de donner un sens à ce que je venais de voir. Car oui, le film est non seulement compréhensible mais également tout à fait cohérent si on parvient à remettre dans l’ordre les pièces du puzzle. Pour éviter de gâcher la surprise à ceux qui ne l’auraient pas encore vu, je ne rentrerais pas trop dans les détails au niveau de l’histoire mais sachez que je compte bien prochainement consacrer un article entier à l’explication de ce chef d’œuvre. Le mot peut paraître fort mais en ce qui me concerne, il s’agit bien d’un chef d’œuvre tant le film m’a convaincu. En effet, le scénario est travaillé, la mise en scène est complètement maîtrisée, les acteurs sont totalement investis et la BO est à la fois oppressante et terriblement enivrante. Qui plus est, le film est tellement intriguant qu’il captive le spectateur sans trop de difficulté. En ce qui me concerne, je me souviens d’ailleurs avoir été intrigué tout du long et même plusieurs jours après l’avoir vu, je continuais d’y penser en essayant de trouver une explication rationnelle à l’histoire.

Ce que j’apprécie également dans ce film, c’est qu’il n’exploite pas un seul thème mais bien une multitude tels que l’amour, le désir ou encore l’humiliation. Certains sont évidemment plus forts que d’autres mais tous ont leur importance dans le récit. Ils s’enchaînent avec efficacité au rythme des découvertes de Betty et Rita, deux personnages formidablement interprétés par Naomi Watts et Laura Harring. Je connaissais bien sûr Naomi Watts avant de voir le film mais très honnêtement, je ne l’avais jamais vue aussi belle que dans Mulholland Drive. En effet, elle a un charme fou et incarne son personnage à la perfection. Des deux actrices, c’est de loin celle qui m’a le plus touché. En particulier dans les dernières minutes du film où son jeu m’a littéralement scotché. Bref, pas étonnant que ce film ait véritablement lancé sa carrière, en la révélant aux yeux du grand public, tant sa prestation est époustouflante. Quant à Laura Harring, je ne l’avais par contre jamais vue et elle m’a vraiment impressionné. La fragilité de son personnage est touchante et le duo qu’elle forme avec Naomi Watts fonctionne à merveille. Là encore, je ne vais pas trop en dire pour éviter de spoiler mais l’évolution des sentiments qu’elles éprouvent l’une pour l’autre est superbe. Il y a une vraie alchimie entre les deux actrices et cela se ressent considérablement.

En définitive, Mulholland Drive est un film unique qui ne ressemble vraiment à aucun autre. Il est non seulement intéressant pour son scénario complexe qui propose une construction de récit particulièrement originale mais également pour la magnifique prestation de Naomi Watts et Laura Harring. Au-delà du fait qu’elles jouent extrêmement bien, leur seule présence suffit à illuminer chacune des scènes dans lesquelles elles apparaissent. Si le dénouement peut paraître un peu confus après le premier visionnage, les choses s’éclairent en revanche lors des suivants. Je recommande d’ailleurs un minimum de deux visionnages pour pouvoir apprécier le film à sa juste valeur. Un premier en se laissant simplement entrainer par l’histoire et un second en faisant attention aux détails.

À propos de Wolvy128

Créateur et rédacteur en chef du site. Passionné de cinéma depuis mon plus jeune âge, je profite de ce blog pour partager ma passion au quotidien.

Discussion

6 réflexions sur “[Critique] Mulholland Drive

  1. Une de mes plus grandes expériences de cinéma avec Irréversible et La vie nouvelle (et Oslo, 31 août dernièrement). Effectivement, chaque visionnage est une merveille, à chaque fois je suis de nouveau complètement envoûté, rien à faire. C’est ça la vraie magie du cinéma.

    Publié par mymp | juillet 16, 2012, 1:20
  2. Même en l’ayant vu plusieurs fois, on reste toujours envoûté ! Les questions restent sans réponses, c’est ça qui fait la force du film.

    Publié par mo5kau | juillet 17, 2012, 7:41
  3. Superbe film, qui m’avait beaucoup plu au cinéma et que j’ai revu avec plaisir en dvd.

    Publié par wildgunslinger | juillet 18, 2012, 6:16

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :