★★★★☆, Critiques de Films

[Critique] Les Infidèles

Je me suis laissé tenter hier soir par Les Infidèles, la comédie dont tout le monde parle en ce moment. D’abord de manière peu flatteuse avec la polémique autour des affiches du film. Et ensuite de manière plutôt positive depuis qu’il est sorti la semaine dernière. Pour rappel, il s’agit d’un film décrivant l’infidélité des hommes sous le regard de 7 réalisateurs différents que sont Alexandre Courtès, Éric Lartigau, Michel Hazanavicius, Fred Cavayé, Emmanuelle Bercot et bien entendu Jean Dujardin et Gilles Lellouche qui constituent les deux têtes d’affiche du film. Et à leurs côtés, on peut notamment retrouver des acteurs tels que Guillaume Canet, Manu Payet, Géraldine Nakache, Sandrine Kiberlain ou encore Alexandra Lamy. Bref, du beau monde !

De manière générale, je dois dire que j’ai beaucoup aimé ce film que j’ai trouvé nettement plus surprenant que ne le laissait présager la bande annonce. Effectivement, je m’attendais à une comédie un peu machiste et sexiste avec Dujardin et Lellouche en beaux gosses tombeurs de minettes. Et au final, ce n’était pas le cas, ou en tout cas pas entièrement. En effet, si le film aborde ce type de comportements dans certains sketchs, il en aborde également plein d’autres encore plus intéressant. A l’image de la séquence entre Jean Dujardin et Alexandra Lamy qui délaisse un peu la comédie pour se concentrer sur le drame. C’est un passage que j’ai beaucoup apprécié car au-delà d’être bien joué, il place les deux membres du couple sur le même plan d’égalité et met en lumière certains aspects de l’infidélité auxquels on ne pense pas forcément. Du coup, moi qui allais voir le film en connaissance de cause en m’attendant à ne voir (et ça m’allait très bien) que le style d’humour suggéré par le trailer, j’ai été très agréablement surpris. J’ai également été emballé par la qualité visuelle de certaines séquences qui doivent beaucoup au montage et à la BO. Le générique par exemple qui est très réussi mais aussi la méga fiesta à Las Vegas, parfaitement rythmée par le morceau Time to dance du groupe The Shoes.

Côté casting, j’ai été plutôt séduit par l’ensemble des acteurs mais je m’y attendais un peu car sans pour autant connaître leur filmographie par cœur, c’est des personnes que je trouve très sympathique et ça se ressent à l’écran. A commencer par le duo Dujardin et Lellouche qui fonctionne plutôt bien, d’autant plus que les deux protagonistes n’hésitent pas à casser leur image en jouant des personnages pas toujours très glorieux. Je pense par exemple à Jean Dujardin qui passe son temps à se faire humilier dans la toute la séquence du séminaire. On ne peut pas dire que c’est un personnage qui lui colle à la peau, surtout ces derniers mois, et pourtant on y croit sans difficulté. Et que dire de la séquence finale entre les deux à Las Vegas qui risque de faire beaucoup parler d’elle. Mais si le film est aussi drôle, c’est également car tous les seconds rôles apportent quelque chose en plus au film. Dès lors, ce n’est pas un hasard si ma scène préférée est celle de la réunion des infidèles anonymes qui réunit une pléiade de comédiens, tous aussi drôle les uns que les autres. Je ne vais pas tous les citer mais Guillaume Canet et Manu Payet sont vraiment à mourir de rire. Une vraie réussite cette séquence ! Rien que pour ce passage, j’aurai envie de revoir le film, c’est pour dire.

Au final, malgré des sketchs parfois un peu inégaux, Les Infidèles est un film qui réussit parfaitement sa mission première, à savoir faire rire. Qui plus est, il ne s’arrête pas là puisqu’il se permet également d’aller dans d’autres registres que la comédie pure, le rendant ainsi plus surprenant et intéressant. Bref, c’est de loin la meilleure comédie française de l’année que j’ai vu jusqu’ici. Mais bon je ne prends pas trop de risque en disant cela étant donné qu’on est qu’en mars et que je n’en ai pas vu beaucoup. 😛

À propos de Wolvy128

Créateur et rédacteur en chef du site. Passionné de cinéma depuis mon plus jeune âge, je profite de ce blog pour partager ma passion au quotidien.

Discussion

10 réflexions sur “[Critique] Les Infidèles

  1. J’ai bien aimé aussi comme toi, c’était pas gagné vu la BA. Mais y’a un sketch qui m’a choqué par contre, celui avec Manu Payet et le bondage, j’ai trouvé ça un peu gore… Sinon malgré quelques inégalités, le film s’apprécie.

    Publié par ptiterigolotte | mars 5, 2012, 9:10
    • C’est vrai que certaines scènes étaient un peu osées, dont celle que tu mentionnes évidemment, mais elles étaient plus drôles que véritablement choquantes je trouve. Enfin, en tout cas ça rigolait pas mal dans la salle en ce qui me concerne. 😛

      Publié par Wolvy128 | mars 5, 2012, 9:14
  2. Guillaume Canet à cette réunion des infidèles anonymes m’a fait mourir de rire. Sa coupe de cheveux, son pull sur les épaules, son air de premier de la classe… il est top ! Et Gilles Lellouche joue tjrs à la perfection de gros beauf de service.
    Comme toi, j’ai aussi bcp aimé la séquence entre Alexandra Lamy et Jean Dujardin. J’ai trouvé qu’elle était chargée en émotions et vraiment triste sans être mélancolique.
    Au final, j’ai moi aussi apprécié ce film alors que je pensais au début voir un film pour machos fait par des machos.

    Publié par Portmaniaque | mars 5, 2012, 11:45
    • Moi je m’attendais plutôt à aimer car j’avoue que c’est une bande d’acteurs que j’apprécie beaucoup (et niveau cinéma français je suis difficile pourtant) mais j’ai tout de même été agréablement surpris par la qualité des sketchs. J’espérais juste rire et au final ça va même au-delà donc c’est parfait.

      Publié par Wolvy128 | mars 5, 2012, 11:55
  3. Verdict ce week-end 🙂

    Publié par Wilyrah | mars 8, 2012, 12:44
    • Je n’imaginais pas que c’était possible d’arriver à voir un film avant toi, je suis content. 😉

      Non plus sérieusement, j’attends tes impressions avec impatience car j’ai vraiment beaucoup apprécié pour ma part.

      Publié par Wolvy128 | mars 8, 2012, 12:55
  4. J’ai bien aimé la scène avec Kiberlain que j’ai, comme tu le sais, trouvé amusante mais les scènes qui m’ont le plus touchée sont finalement celles ou Lellouche et Dujardin dévoilent leurs failles, souffrent, essayent de s’en sortir tant bien que mal. Ils y sont excellents. Merci Wolfy pour ton passage sur mon blog. Au plaisir de te lire.

    Publié par luzycalor | mars 8, 2012, 8:54
    • Je comprends ce que tu veux dire et à ce titre, la séquence du séminaire réalisée par Hazanavicius m’a vraiment intéressé car le personnage joué par Dujardin est particulièrement touchant, et ce en grande partie pour toutes les faiblesses qui le caractérisent.

      Publié par Wolvy128 | mars 8, 2012, 9:02
  5. Oups Wolvy bien sûr, je t’ai confondu avec Amadeus alors que tu as choisi Wolverine 🙂

    Publié par luzycalor | mars 8, 2012, 8:55

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :