★★★★☆, Critiques de Films

[Critique] A Dangerous Method

Je reviens aujourd’hui sur un autre film sorti début d’année, il s’agit de A Dangerous Method. Un film réalisé par David Cronenberg et emmené par un casting des plus alléchant. En effet, on peut notamment retrouver dans les rôles principaux Keira Knightley (Sabina Spielrein), Michael Fassbender (Carl Jung) et Viggo Mortensen (Sigmund Freud). Quant à l’histoire, celle-ci se déroule au début du siècle dernier et s’intéresse à la naissance de la psychanalyse par l’intermédiaire de deux figures emblématiques que sont Sigmund Freud et Carl Jung. Entre les deux hommes va naître une grande complicité au fil des années jusqu’au jour où Jung va se prendre d’affection pour Sabina, une jeune patiente souffrant de pulsions sexuelles pour le moins particulières. C’est le début d’une liaison dangereuse dont les conséquences vont être aussi inattendues que fondamentales.

En tant que grand fan de Keira Knightley (et de Cronenberg d’une certaine façon), je dois dire que j’attendais beaucoup de ce film. Et globalement, je n’ai vraiment pas été déçu. Certes, la mise en scène est des plus classique mais le propos du film est tellement intéressant qu’on fait volontiers abstraction de la forme pour se concentrer pleinement sur le fond. Et à ce niveau-là, le moins que l’on puisse dire est qu’on est servi. Effectivement, le film relate la naissance de ce qu’on appelle aujourd’hui la psychanalyse par l’intermédiaire de deux experts de l’esprit, et d’une patiente assez dérangée mais non moins brillante. Et il le fait au moyen d’expériences psychologiques et de dialogues tous plus intéressants les uns que les autres. C’est un aspect qui peut paraître ennuyeux dit comme ça mais qui ne l’est pas si on décide de s’impliquer un minimum dans l’histoire, et de faire un petit travail de réflexion. Car si les trois personnages se rejoignent sur un certain nombre de point, ils ont quand même chacun leur propre façon de voir les choses. Et c’est lors de leurs échanges qu’on peut réellement prendre conscience de leurs différences et de leurs contradictions. Chacun apportant sa pierre à l’édifice et contribuant à créer une atmosphère à la fois troublante et excitante. Mais selon moi, le grand intérêt du film est également de montrer que les docteurs sont finalement tout aussi névrosés que leurs patients. Et la relation entre Jung et Sabina en est un bel exemple puisque le thérapeute succombe à son attirance physique pour la jeune femme et s’engage dans une liaison charnelle aussi ambigüe que dangereuse.

Mais si le film est aussi intéressant, au-delà de son contenu évidemment, c’est sans aucun doute grâce à la qualité de jeu des trois acteurs principaux. En effet, je les ai tous trouvés très bon, bien que se distinguant dans des registres parfois fort différents. Keira Knightley tout d’abord est absolument remarquable dans le rôle de cette patiente un peu folle souffrant de pulsions masochistes. J’avoue que sa prestation au début du film m’a complètement bluffé car ce n’est jamais évident de jouer à l’écran ce type de trouble qui nécessite de trouver l’équilibre idéal entre ne pas en faire assez et en faire trop. Et personnellement, je trouve qu’elle y est parvenue avec beaucoup de maîtrise. Je ne rejoins donc pas les critiques qui s’obstinent à lui reprocher de surjouer ses personnages. Ensuite, face à elle, Michael Fassbender et Viggo Mortensen ne sont pas en reste et livrent eux aussi une prestation impeccable. Le premier confirme avec ce rôle de Carl Jung tout son talent et s’affirme encore davantage comme une star en devenir. Quant au second, il incarne parfaitement ce rôle de Sigmund Freud et donne, comme à son habitude, beaucoup de charisme à son personnage. Mais plus que leurs performances individuelles, j’ai surtout apprécié les échanges entre les différents protagonistes, surtout entre Jung et Freud. Si le premier n’hésite pas à se remettre en question, le second en revanche campe sur ses positions et tente d’imposer, avec une élégance verbale non négligeable, toutes ses idées.

En définitive, il est vrai que A Dangerous Method est un film on ne peut plus classique sur la forme mais ô combien intéressant sur le fond, et cela en grande partie grâce à la richesse des dialogues. Qui plus est, les acteurs sont vraiment à la hauteur et donnent au film un intérêt particulier. Bref, même si ce n’est certainement pas le meilleur film de Cronenberg, il a au moins le mérite de porter à l’écran un thème pas souvent exploité, et de surcroît pas forcément évident à traiter. Une belle expérience pour ma part !

À propos de Wolvy128

Créateur et rédacteur en chef du site. Passionné de cinéma depuis mon plus jeune âge, je profite de ce blog pour partager ma passion au quotidien.

Discussion

9 réflexions sur “[Critique] A Dangerous Method

  1. J’ai beaucoup aimé ce film, beaucoup plus ambitieux qu’il n’y parait au premier abord. Et du pur Cronenberg !

    Publié par Chris | février 16, 2012, 11:59
  2. Je suis également d’accord ! Contrairement à toi, je ne suis pas une grande fan de Keira Knightley, mais cette fois je l’ai trouvée excellente. Elle accomplit une réelle performance physique.

    Publié par Amelie | février 17, 2012, 1:46
  3. Bien d’accord avec toi, un film un chouia trop classique mais passionnant par son thème méconnut et pourtant essentiel. Et puis quelle performance de Keira Knightley !!!

    Publié par Alamissamoun | février 21, 2012, 10:53
  4. Et bien moi, je n’ai pas vraiment été emballée par le film… J’en attendais peut-être trop.
    J’ai trouvé que le rythme était lent. Les dialogues sont tout de même parfois très longs. De plus, j’ai eu un sacré problème avec Keira Knightley dans ce film, et pourtant, j’aime beaucoup cette actrice et je la suis de très près depuis de nombreuses années. Je suis allée voir ce film avec une amie qui est infirmière spécialisée en psychiatrie. Elle côtoie tous les jours des personnes souffrant d’hystérie (ce dont souffre le personnage de Keira dans le film), et dès les premières images du film, mon amie n’a pas pu s’empêcher d’être choquée par la prestation de Keira qui en faisait juste des tonnes… et j’avoue que j’étais assez d’accord avec elle. J’ai parfois eu le sentiment qu’elle surjouait et elle ne m’a pas du tout convaincue… Au final, je pense que c’est surtout cette prestation qui m’a dérangée.

    Publié par Portmaniaque | février 23, 2012, 2:33
    • C’est vrai que le rythme est finalement assez lent mais je n’ai pas décroché pour autant. Il faut croire que le sujet m’a beaucoup intéressé car j’étais littéralement captivé par les joutes verbales des trois protagonistes. Quant à Keira Knightley, j’ai bien conscience que sa prestation divise la critique. Personnellement je trouve qu’il ne faut pas toujours généraliser les troubles et les souffrances, chacun réagit différemment. Et en ce qui me concerne, j’ai trouvé qu’elle exprimait habilement cette folie. Mais bon je conçois tout à fait qu’on puisse dire qu’elle surjoue car j’ai moi-même parfois le sentiment que certaines actrices (ou acteurs) surjouent alors que d’autres trouves qu’ils sont superbes. Question d’appréciation ! 😉

      Publié par Wolvy128 | février 23, 2012, 3:17
  5. J’ai adoré ce film, aux allures de drame intimiste qui a en fait la puissance émotionnelle d’un péplum. Du Cronenberg surprenant, mais qui reste, de façon toute autant surprenante, cohérent à son univers. C’est véritablement un metteur en scène qui ne cesse de se métamorphoser.
    Le trio d’acteur est excellent.

    Publié par Jérémy | mars 2, 2012, 10:23
    • Absolument, c’est vraiment les acteurs et le propos du film qui ont fait que je l’ai énormément apprécié car pour le coup, la mise en scène est quand même relativement classique.

      Publié par Wolvy128 | mars 3, 2012, 3:11

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :