★★★☆☆, Critiques de Films

[Critique] La Secrétaire

Je me suis laissé tenter hier soir par La Secrétaire, un film de 2003 de Steven Shainberg avec Maggie Gyllenhaal et James Spader dans les rôles principaux. Maggie Gyllenhaal interprète Lee Holloway, une jeune femme très timide qui, après un bref séjour dans un hôpital psychiatrique, retrouve le cocon familial. Décidée à faire quelque chose de sa vie, elle recherche désespérément un job. C’est alors qu’elle réussit à se faire embaucher en tant que secrétaire dans le cabinet du célèbre avocat E. Edward Grey (interprété par James Spader), qui la prévient de suite que le travail sera monotone et très exigeant. De plus, elle doit subir plusieurs fois par jour les régulières critiques de l’avocat. Mais celle-ci arrive à s’épanouir et trouve même un petit ami. Cependant, un jour, en raison d’une erreur mineure de Lee, Grey décide de la fesser. La jeune femme se surprend alors à apprécier la punition et implore qu’il continue…

A l’image de l’affiche, le film est plutôt intriguant et nous plonge directement dans la vie de cette jeune femme tourmentée, formidablement interprétée par Maggie Gyllenhaal. Personnellement, je dois dire que je suis très rapidement rentré dans l’histoire et cela en grande partie car, malgré tous ses troubles, Lee reste excessivement attachante. Du coup, on est en empathie permanente avec elle et on suit avec beaucoup d’attention tous les efforts qu’elle entreprend pour s’améliorer. Petit à petit, on découvre qui elle est vraiment au travers de la relation qu’elle entretient avec son patron. Une relation pour le moins déroutante mais c’est justement ce qui fait la force du film selon moi. En effet, traiter du sadomasochisme au cinéma est plutôt casse gueule mais arriver à proposer un traitement qui n’est pas dégradant pour les protagonistes est un vrai tour de force. Et le réalisateur Steven Shainberg y parvient avec beaucoup de maîtrise dans la mesure où il ne juge pas ce type de pratique mais se contente simplement de décrire une situation dans laquelle chacun y trouve son compte. Effectivement, même s’ils refusent de l’admettre au départ, Grey et Lee prennent tous deux du plaisir à jouer ce petit jeu de séduction et de soumission. Car c’est bien d’un jeu amoureux qu’il s’agit, et non d’une éventuelle perversion. Et rien que pour cela, je trouve le film plutôt réussi.

Mais si le film est aussi efficace, c’est avant tout grâce aux deux acteurs qui livrent ici une grande performance. Surtout Maggie Gyllenhaal que j’ai trouvé totalement investie dans son rôle. J’avoue que je ne l’avais jamais vraiment vue dans un premier rôle auparavant et elle a réussi à me convaincre. D’autant plus que son personnage est loin d’être facile à jouer et elle parvient néanmoins à le rendre touchant de par toutes ses petites imperfections. A ses côtés, James Spader s’avère lui aussi à la hauteur avec une interprétation d’une grande subtilité. En effet, contrairement à Lee, son personnage est très difficile à cerner et il faut presque attendre la fin du film pour s’assurer qu’on ne l’a pas mal jugé. Je ne connaissais pas cet acteur avant de voir le film et je dois dire qu’il m’a fait une très bonne impression. Sans compter qu’on ressentait une certaine alchimie entre Maggie Gyllenhaal et lui, ce qui est toujours appréciable pour ce genre de relation. Bref, un sujet délicat mais deux acteurs au top !

En définitive, La Secrétaire est un petit film plutôt efficace qui, malgré un certain manque de rythme, m’a quand même convaincu. D’une part pour la bonne prestation d’ensemble des deux acteurs. Et d’autre part pour le traitement original du sujet qui réussit à donner une image positive d’une pratique sexuelle pour le moins controversée.

À propos de Wolvy128

Créateur et rédacteur en chef du site. Passionné de cinéma depuis mon plus jeune âge, je profite de ce blog pour partager ma passion au quotidien.

Discussion

2 réflexions sur “[Critique] La Secrétaire

  1. J Spader est formidable dans le premier film de S Soderbergh, Sexe, mensonge et vidéo, une interprétation, fine, subtile, profonde …. d’un personnage authentique et fragile

    Publié par lapin_agile | septembre 29, 2015, 7:17
  2. J’adore James Spader aussi dans sexe mensonges et vidéo !

    Publié par Mesannonces | juillet 1, 2017, 8:00

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :