★★★★☆, Critiques de Films

[Critique] Case Départ

Après la mauvaise expérience de L’élève Ducobu, je me suis quelque peu réconcilié avec la comédie française grâce à Case Départ, un film de Lionel Steketee, Fabride Eboué et Thomas Ngijol. L’histoire s’intéresse à deux demis-frères, Joël (interprété par Thomas Ngijol) et Régis (Fabrice Eboué) qui n’ont en commun que leur père qu’ils connaissent à peine. Joël est au chômage et pas vraiment dégourdi. La France, « pays raciste » selon lui, est la cause de tous ses échecs et être noir est l’excuse permanente qu’il a trouvée pour ne pas chercher du travail ou encore payer son ticket de bus. Régis est de son côté totalement intégré. Tant et si bien, qu’il renie totalement sa moitié noire et ne supporte pas qu’on fasse référence à ses origines. Délinquance et immigration vont de pair si l’on en croit ses paroles.

Réclamés au chevet de leur père mourant aux Antilles, ils reçoivent pour tout héritage l’acte d’affranchissement qui a rendu la liberté à leurs ancêtres esclaves, document qui se transmet de génération en génération. Faisant peu de cas de la richesse symbolique de ce document, ils le déchirent.

Décidée à les punir pour le geste qu’ils viennent de faire, une mystérieuse vieille tante qui les observait depuis leur arrivée aux Antilles décide de leur faire remonter le temps, en pleine période esclavagiste ! Parachutés en 1780, ils seront vendus au marché comme esclaves. Les deux frères vont alors devoir s’unir, non seulement pour s’évader de la plantation mais aussi pour trouver le moyen de rentrer chez eux, au XXIe siècle.

En toute franchise, ce film me tentait bien au départ mais je ne m’attendais absolument pas à l’apprécier autant. Peut-être d’ailleurs car j’avais un mauvais pressentiment au vu des thèmes exploités. En effet, les thèmes du racisme et de l’esclavage sont plutôt casse-gueule et laissent assez peu de place à l’approximation. J’ai donc été très agréablement surpris par le résultat et notamment grâce au traitement que j’ai trouvé particulièrement original et intelligent. J’entends par là qu’au-delà de faire rire (qui est quand même l’objectif principal d’une comédie), le film fait également réfléchir car il ne repose pas uniquement sur des gags mais aussi, et surtout, sur des idées. Et cela notamment grâce aux deux frères qui sont très différents. C’est pour moi la clé du film et le ressort comique de beaucoup de scènes car une fois revenu dans le passé, ils sont tous les deux égaux face à l’esclavage alors qu’en France, ils n’ont pas du tout la même approche de l’intégration. Ils sont semblables sur beaucoup de point et pourtant tellement différent, ce qui donne lieu à des scènes vraiment très drôles. J’ai également bien apprécié le fait que le film ne parle pas uniquement des noirs mais aussi des autres communautés comme les juifs par exemple. A ce titre, la discussion dans la cabane avec le juif est vraiment somptueuse. 🙂

Au-delà de l’histoire qui m’a bien plu, j’ai également été très surpris par la prestation de Fabrice Eboué et de Thomas Ngijol, j’ai vraiment découvert deux comédiens dans ce film. Dans le registre comique certes mais des comédiens tout de même. Et on ne peut pas dire que tous les humoristes réussissent forcément la transition donc chapeau à eux. Je les ai vraiment trouvé convaincant tous les deux et lors de certaines scènes, on ne pouvait pas douter un seul instant qu’ils avaient écrit le film tant on reconnaissait leur style d’humour. Personnellement, je les aime plutôt bien en tant qu’humoriste et j’avoue qu’ils m’ont bien fait rire ici, peut-être plus que ce à quoi je m’attendais d’ailleurs. Mais je pense qu’il faudra tout de même attendre de les voir dans d’autres rôles pour se faire une véritable idée car il faut quand même reconnaître qu’ils étaient dans leur élément ici.

En conclusion, Case Départ est un film que je recommande sans aucun problème car en plus de faire rire, il fait également réfléchir. Les acteurs sont plutôt bons et même si la trame narrative n’est pas exceptionnelle, le scénario tient la route et nous offre quelques scènes de toute beauté. A voir donc ! 🙂

À propos de Wolvy128

Créateur et rédacteur en chef du site. Passionné de cinéma depuis mon plus jeune âge, je profite de ce blog pour partager ma passion au quotidien.

Discussion

3 réflexions sur “[Critique] Case Départ

  1. Bien okay avec toi, c’est la meilleure comédie française de l’année, loin devant Intouchables.

    Publié par ASBAF | décembre 11, 2011, 5:52
    • Personnellement, j’ai bien aimé aussi Intouchables mais j’avoue que j’ai peut-être une petite préférence pour Case Départ qui est un film intelligent et qui me parle plus au niveau de l’humour. 😛

      Publié par Wolvy128 | décembre 11, 2011, 6:02
  2. Bof, je suis un peu sur le même ressenti que pour Intouchables… sympa mais sans plus.

    Publié par Alamissamoun | décembre 11, 2011, 6:41

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :