★☆☆☆☆, Critiques de Films

[Critique] Tomboy

Une fois n’est pas coutume, je me suis laissé tenter par un film français, à savoir Tomboy, un film de Céline Sciamma. L’histoire ne m’attirait pas spécialement au départ mais après avoir vu quelques critiques positives à son sujet, j’ai décidé de faire abstraction et de tenter le coup quand même. Pour rappel, l’histoire est centrée sur Laure (Zoé Héran), une jeune fille de 10 ans qui est un véritable garçon manqué. Arrivée dans un nouveau quartier, elle fait croire à Lisa (Jeanne Disson) et sa bande qu’elle est un garçon. L’été devient alors un grand terrain de jeu et Laure devient Michael, un garçon comme les autres. Mais suffisamment différent néanmoins pour attirer l’attention de Lisa qui en tombe amoureuse. Laure va alors profiter de sa nouvelle identité comme si la fin de l’été n’allait jamais révéler son troublant secret…

Comme vous vous en doutez certainement au vu de ma note, je n’ai pas du tout aimé ce film. La faute principalement à un scénario excessivement plat et ennuyeux. En effet, on ne fait finalement que voir des enfants jouer un peu partout durant les vacances d’été. D’abord dans les bois, ensuite sur un terrain de foot, et même dans la mer. Et autant dire que c’est d’un extrême ennui ! Mais ce qui m’a peut-être le plus dérangé, c’est qu’il n’y a pas de véritable réflexion de la réalisatrice autour de son héroïne. J’entends par là qu’on ne sait absolument pas ce qui la pousse au début à se faire passer pour un garçon au sein du groupe. D’ailleurs, on ne le sait toujours pas à la fin car il n’y a pas vraiment d’éléments de réponse. Est-ce que c’est dû à un événement passé vécu par Laure? Ou peut-être est-ce à cause de ses parents pas assez présents? On l’ignore. C’est dommage car le thème en lui-même pouvait être intéressant mais le traitement qui est proposé ici est franchement décevant. Tout est lent et prévisible au point qu’on se demande à la fin quelle était l’intérêt d’un tel film. Je n’en ai personnellement aucune idée car la question identitaire n’est pas véritablement traitée.

Quant au jeu d’acteur, il ne m’a pas spécialement emballé non plus car j’ai trouvé que les personnages et les dialogues étaient d’une grande banalité. La jeune actrice Zoé Héran qui interprète Laure n’est pas trop mal mais j’avoue que son interprétation m’a vraiment laissé de marbre. Au même titre d’ailleurs que la plupart des autres acteurs, qu’ils soient jeunes ou moins jeunes. A vrai dire, seul la petite sœur de Laure dans le film (jouée par Malonn Lévana) m’a fait une bonne impression car elle était absolument adorable. C’est vous dire donc le niveau général du casting. Comme quoi les bons sentiments ne font pas toujours de bons films. Encore une fois, c’est dommage car je pense qu’avec des choix différents, la réalisatrice aurait pu faire un film intéressant. Ici, elle effleure le sujet sans jamais le traiter vraiment. Ce qui donne au final un film plutôt soporifique dont on peut même se demander si certaines scènes étaient vraiment nécessaires. Je pense par exemple au plan où l’on voit Laure complètement nue sortir du bain. Si c’était pour bien nous faire comprendre que c’était une fille, je pense personnellement que c’était déjà assez clair avant, et que l’on avait pas du tout besoin de cela.

En conclusion, Tomboy est donc un film que je ne recommande pas du tout car malgré un thème de départ plutôt intéressant, il est d’une lenteur incroyable qui mène inexorablement à l’ennui. Heureusement qu’il ne durait pas très longtemps car je ne sais pas si j’aurais été au bout sinon. Après visionnage, je me demande vraiment comment il a pu susciter des critiques aussi élogieuses tant il est mauvais. 😦

À propos de Wolvy128

Créateur et rédacteur en chef du site. Passionné de cinéma depuis mon plus jeune âge, je profite de ce blog pour partager ma passion au quotidien.

Discussion

4 réflexions sur “[Critique] Tomboy

  1. L’absence d’explication sur le pourquoi du comment est au contraire logique. Car le fait de ne pas se sentir dans le bon corps est rarement explicable. Il est donc au contraire très judicieux de la part de Céline Sciamma de ne pas chercher à trouver des réponses mais juste de montrer les choses. Pour le reste, je suis d’accord, elle peine à remplir les 1h20 de son film, et la direction des enfants laisse parfois à désirer. Mais il s’échappe une telle poésie et sensibilité du film qu’il a réussi à me toucher.

    Publié par Squizzz | octobre 5, 2011, 12:08
    • Avec le recul, je suis plutôt d’accord avec ta justification quant à l’absence de réponse sur les raisons qui ont poussé Laure à se faire passer pour un garçon. Mais du coup, je me demande vraiment l’intérêt d’un tel film si au final il ne traite pas réellement la question de l’identité. C’est juste terriblement ennuyeux, contrairement à toi je n’ai pas du tout été touché. 😦

      Publié par Wolvy128 | octobre 5, 2011, 12:55
  2. C’est justement parce que le film n’intègre aucun préjugé qu’il est intelligent dans sa façon d’aborder la question de l’identité. Maintenant je suis d’accord est-ce que le message ne pouvait pas aussi bien passer avec un court d’1/2 heure ?

    Publié par Squizzz | octobre 5, 2011, 12:47
    • C’est sûr mais bon il y avait peut-être aussi moyen de traiter plus en profondeur la question. Personnellement, vu que le film m’a profondément ennuyé, j’aurai particulièrement apprécié d’avoir plus d’éléments de réponse. 😛

      Publié par Wolvy128 | octobre 5, 2011, 8:59

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :