★★★☆☆, Critiques de Films

[Critique] Limitless

Je me suis enfin décidé à regarder Limitless, un film de Neil Burger avec Bradley Cooper en tête d’affiche. Ce dernier interprète Eddie Morra, un jeune écrivain à la dérive qui a bien du mal à trouver de l’inspiration. Sa vie sans éclat bascule lorsqu’un ami lui fait découvrir le NZT, un produit pharmaceutique révolutionnaire qui lui permet d’exploiter son potentiel cérébral au maximum. Eddie peut désormais se souvenir de tout ce qu’il a lu, vu ou entendu. Il peut apprendre n’importe quelle langue en une journée, résoudre des équations complexes et subjuguer tous ceux qu’il rencontre tant qu’il reste sous l’influence de cette substance qui n’a pas encore été testée. Très vite, Eddie fait aussi merveille à Wall Street, où ses prouesses attirent l’attention de Carl Van Loon (joué par Robert De Niro), un puissant magnat de la finance, qui lui propose de négocier la plus grosse fusion de l’histoire. Eddie ignore encore que des gens sont désormais prêts à tout pour mettre la main sur son stock de NZT. Alors qu’il découvre le danger, il doit aussi affronter les terribles effets secondaires du produit. Pour survivre à ceux qui le pourchassent de toutes parts, Eddie puise de plus en plus dans ses réserves. En aura-t-il suffisamment pour se montrer plus intelligent que tous ses ennemis?

J’ai plutôt bien apprécié ce film, surtout à cause du début que je trouve particulièrement efficace. La découverte des compétences sous l’influence de la drogue est très intéressante et on ne peut s’empêcher d’imaginer ce qu’on ferait si on était à sa place. Par la suite, ça se dégrade un peu car quelques incohérences apparaissent ici et là. Néanmoins je ne me suis pas du tout ennuyé car le film est original et prenant. Il est vrai que ça manque un peu de retournement de situation mais l’intrigue reste quand même très correcte dans sa globalité. Au-delà du scénario, j’ai également bien aimé certains aspects techniques du film. Je pense par exemple au jeu de lumière et de couleur qui est réalisé lorsqu’il prend du NZT. C’est vraiment très réussi. Je suis un peu plus sceptique concernant d’autres effets comme par exemple l’espèce de zoom perpétuel auquel on a droit à plusieurs reprises. Au niveau de la musique, je suis en revanche très agréablement surpris, je l’ai trouvée très adaptée et elle rajoutait chaque fois quelque chose de plus à la scène.

Côté casting, ce film était véritablement l’occasion de voir ce que pouvait donner Bradley Cooper dans un rôle principal. Et force est de constater qu’il s’en sort vraiment pas mal. Il incarne parfaitement ce mec un peu raté qui va voir son existence basculer radicalement le jour où il va découvrir le NZT. Le contraste entre les deux Eddie est plutôt saisissant et Bradley Cooper est convaincant dans les deux facettes du personnage. A ses côtés, Robert De Niro est toujours aussi charismatique même si je me suis vraiment demandé ce qu’il venait faire là-dedans. Sa relation à l’écran avec Bradley Cooper fonctionne plutôt bien et donne lieu à quelques dialogues vraiment percutants entre les deux. La touche féminine du film est assurée par la charmante Abbie Cornish qui interprète Lindy, la petite amie de Eddie. C’est assez difficile d’émettre un avis sur sa prestation car son rôle est vraiment en retrait par rapport à Eddie. Je dirai donc simplement qu’elle s’en sort pas mal. 😛

En définitive, Limitless est donc un thriller immoral plutôt bien construit qui captive assez rapidement le spectateur. Le film perd un peu en efficacité au fur et à mesure mais on ne décroche pas pour autant. J’aurai pu mettre une meilleure note s’il y avait eu plus de rebondissements et un final un peu plus ambitieux mais j’ai néanmoins passé un agréable moment. C’est donc un film que je recommande à tous et surtout aux fans de Bradley Cooper ! 🙂

À propos de Wolvy128

Créateur et rédacteur en chef du site. Passionné de cinéma depuis mon plus jeune âge, je profite de ce blog pour partager ma passion au quotidien.

Discussion

3 réflexions sur “[Critique] Limitless

  1. Bonsoir, j’ai particulièrement bien aimé ce film, que j’ai trouvé plutôt original avec une histoire qui sort du commun et comme dit plus haut, dans laquelle on a envie d’être à la place d’Eddie.
    Cependant vous dîtes à deux reprises que  » ça se dégrade un peu » ou « [ça] perd un peu en efficacité », sans préciser pourquoi. J’ai trouvé au contraire qu’il y avait des situations inattendues dans le film, qui le rendaient vivant (les compliquations avec celui qui lui prête l’argent, sa petite amie qui est plus ou moins impliquée avec le NZT …)

    Pour finir, j’ai une grande admiration pour la qualité de ce blog que je consulte régulièrement ! 🙂

    Publié par champignon | août 28, 2011, 10:34
    • Il est vrai que je ne précise pas spécialement pourquoi j’ai trouvé que ça se dégradait par la suite. Je vais donc essayer de le faire maintenant. 😉

      En fait, je trouve que la première partie du film où Eddie découvre le NZT et prend conscience de ses nouvelles capacités est plus efficace que la seconde où il passe le plus clair de son temps à éviter les problèmes en tentant de conserver son stock de drogue. Les situations que tu pointes m’ont également intéressé, rassure-toi. Simplement, je ne les pas trouvées si inattendues que ça puisqu’au vu du début du film, on pouvait vraiment se douter que ça allait mal tourner pour lui. Ensuite, je trouve que certains aspects étaient tout juste effleurés et qu’ils manquaient de profondeur. Je pense par exemple aux effets secondaires de la drogue qui ne le touchent que faiblement alors que d’autres y ont laissé leurs vies. Je suis peut-être un peu trop critique mais ça ne m’a pas empêché pour autant d’apprécier le film, bien au contraire.

      Sinon merci pour ton compliment, ça me touche tout particulièrement car je fais vraiment le maximum pour rendre le blog intéressant et agréable à lire. 🙂

      Publié par Wolvy128 | août 29, 2011, 12:25
  2. J’ai bien aimé la 1ère partie, celle avec les effets du NZT (qui soit dit; sont bien mis en scène avec le jeu de couleurs que tu soulignes). A la seconde, j’ai complètement décroché. Je ne sais pas ce qu’il s’est passé mais une fois que le coté thriller a pris son envol, tout l’intérêt du film s’est envolé avec. Par contre, j’applaudis la prestation de B.Cooper, un acteur en vogue dont le jeu ne cesse d’évoluer.

    Publié par Inthecrazyhead | novembre 17, 2011, 8:40

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :