Tests DVD / Blu-ray

[Test Blu-ray 4K] Les Animaux Fantastiques

LE FILM

Synopsis:

New York, 1926. Une force mystérieuse sème le chaos dans les rues, menaçant de révéler l’existence de la communauté des sorciers. Au même moment, Norbert Dragonneau (Eddie Redmayne) débarque dans la ville au terme d’un périple à travers le monde : il a répertorié un bestiaire d’animaux fantastiques dont certains sont dissimulés dans sa valise. Mais quand Jacob Kowalski (Dan Fogler), Non-Maj’ qui ne se doute de rien, libère accidentellement quelques-unes de ces créatures, ils vont devoir unir leurs forces  pour les retrouver avant qu’il ne soit trop tard. Ces héros improbables ne se doutent pas alors que leur mission les forcera à affronter les forces des Ténèbres.

Casting:

Réalisateur – David Yates.
Acteurs & Actrices – Eddie Redmayne, Katherine Waterston, Dan Fogler, Alison Sudol, Colin Farrell, Ezra Miller…

Bande annonce:

Critique: ★★★★☆

Extrait de ma critique du 17/11/2016.

Premier volet d’une série de 5 films, Les Animaux Fantastiques est une agréable surprise. Malgré une introduction laborieuse, qui laisse vraiment craindre le pire pour la suite, le film se révèle en effet extrêmement intéressant. En particulier sur le plan narratif puisque le scénario de J.K. Rowling s’avère relativement ingénieux. Non seulement l’ensemble des personnages bénéficient de la profondeur qu’ils méritent, en tout cas pour un film familial, mais ceux-ci ont aussi un réel intérêt dans l’intrigue. J’en veux pour preuve le Moldu et la Legilimens qui offrent par exemple au récit une possibilité en or de dévoiler, aussi naturellement que possible, toutes les facettes de l’univers. En outre, si la trajectoire de Dragonneau est somme toute basique et empreinte d’une grande légèreté, celle du personnage interprété par Colin Farrell est nettement plus mystérieuse et d’une nature beaucoup plus sombre. Bien que radicalement différentes, les deux se complètent brillamment pour délivrer une histoire qui tient plutôt bien la route, dans laquelle les fans apprécieront particulièrement les nombreuses, mais jamais envahissantes, références à la précédente franchise.

On ne peut toutefois s’empêcher de penser que le récit aurait pu être encore plus riche s’il avait exploité toutes les pistes explorées. Un constat frustrant mais compréhensible dans l’optique d’offrir aux spectateurs un aperçu des intrigues développées dans les futurs opus. Ainsi, il y a fort à parier que le cas Grindelwald, à peine évoqué ici, fera l’objet d’un prochain film. Côté casting, au-delà des prestations convaincantes de Katherine Waterston et Eddie Redmayne, on retiendra plus particulièrement la superbe performance de Dan Fogler, aussi attachant qu’hilarant dans la peau du Moldu Jacob Kowalski. En laissant de côté les créatures magiques, toutes plus belles les unes que les autres, il constitue assurément le principal atout comique du long-métrage. Enfin, fidèle à ses habitudes, David Yates propose une mise en scène globalement efficace mais totalement impersonnelle. Raison pour laquelle le film manque d’ampleur et de véritable souffle épique, un défaut récurrent dans la filmographie du réalisateur. Heureusement, par ses effets spéciaux de qualité et sa BO entraînante (signée James Newton Howard) l’aspect technique rehausse le niveau général.

LE BLU-RAY

Caractéristiques:

Audio – Dolby Atmos : Anglais, Français, Allemand / Dolby Digital TrueHD 7.1 : Anglais, Français, Allemand / DTS-HD Master 5.1 : Anglais, Français, Italien.
Image – 2160p UHD / 16×9 / 2.40:1.
Sous-titres – Français, Néerlandais, Espagnol, Danois, Finlandais, Norvégien, Suédois.
Durée – 132 minutes.

Bonus

  • Before Harry Potter : A New Era of Magic Begins.
  • Characters : The Magizoologist, The Goldstein Sisters, The New Salemers, The No-Maj Baker, The President and the Auror.
  • Creatures: Meet the Fantastic Beasts, Bowtruckle, Demiguise, Erumpent, Niffler, Occamy, Thunderbird.
  • Design: Shaping the World of Fantastic Beasts (360°), New York City (360°), MACUSA (360°), Newt’s Magical Case (360°), The Shaw Banquet, The Blind Pig (360°).
  • Deleted Scenes (11 scenes).

Éditeur – Warner Home Video.

Contenu:

Disque 1 – Blu-ray 4K.

Disque 2 – Blu-ray + Bonus.

Avis:

Par l’immense richesse de ses images, tant au niveau de la précision des détails qu’au niveau de l’efficacité des effets spéciaux, Les Animaux Fantastiques constitue vraiment un titre idéal pour une première expérience de visionnage 4K. Plus que la définition hallucinante et le rendu colorimétrique impeccable, c’est surtout ici la profondeur incroyable de certains plans qui laisse rêveur. On appréciera également le niveau de détail offert par la résolution, qui permet notamment de retranscrire à la perfection la texture des costumes ou l’usure des objets. Côté audio, le résultat est lui aussi irréprochable puisque VO et VF bénéficient toutes deux d’une piste HD claire et immersive. A noter d’ailleurs que, comme d’habitude, faute d’équipement nécessaire, c’est la piste Dolby Digital TrueHD 7.1 qui a été testée plutôt que la Dolby Atmos. Et force est de constater que celle-ci offre une belle finesse sonore, que ce soit dans les dialogues ou dans les sons ambiants. Sans parler de la musique qui accompagne magnifiquement les séquences. Enfin, en ce qui concerne les suppléments, le Blu-ray est aussi relativement généreux étant donné qu’il propose plus d’une heure de bonus, répartis en différents modules traitant des personnages et des grands aspects du long-métrage. De quoi, donc, prolonger significativement l’expérience de visionnage. Pour toutes ces raisons, Les Animaux Fantastiques s’impose donc comme un titre incontournable pour les fans de l’univers Harry Potter, ou tout simplement pour les amateurs de bonne copie (U)HD.

Disponible à partir du 29 mars 2017 en DVD, Blu-ray, Blu-ray 3D et Blu-ray 4K (Belgique).

À propos de Wolvy128

Créateur et rédacteur en chef du site. Passionné de cinéma depuis mon plus jeune âge, je profite de ce blog pour partager ma passion au quotidien.

Discussion

7 réflexions sur “[Test Blu-ray 4K] Les Animaux Fantastiques

  1. Ca n’égale pas HP mais j’ai vraiment passé un bon moment devant ce film qui a le mérite d’être magique !

    Publié par tinalakiller | mars 28, 2017, 5:56
  2. Salut a tous

    J’ai regardé avec ce film hier mon premier blu ray 4k 🙂 depuis le temps que j’attendais de le voir, il est top !
    En revanche petit soucis:

    Lors de la scène dans une ruelle sombre entre Colin farrell et le jeune j’ai eu le droit à une image dégueu (des genre de halos baveux et mouvants autour des personnages) pas vous ? Parce que sur le blu ray classique je viens de vérifier aucun problème !

    Publié par Kroomagnon | mars 30, 2017, 7:17
    • Amusant, c’était pour moi aussi mon premier Blu-ray 4K ! J’enchaîne avec Sully ce week-end 🙂

      Je n’ai pas souvenir de ce genre de souci dans la scène que vous mentionnez. Je vérifierai quand même pour la forme mais j’en doute.

      PS : Pour info, mon édition est belge, ça peut avoir son importance.

      Publié par Wolvy128 | mars 30, 2017, 8:16
      • Merci de votre réponse 😉

        Disons que j’espère que ça vienne du blu ray quoi ! Après c’est le tout premier donc je ne sais pas il faudrait que j’en achète un autre… et les series en hdr sur netflix ne me font pas ça c’est rassurant, peut être :p

        Je ne connais pas Sully mais bon film à vous !!

        Publié par Kroomagnon | mars 30, 2017, 8:55
        • Si problème il y a, je pense que cela vient effectivement du Blu-ray. Pas de quoi s’inquiéter selon moi ! 😉

          Publié par Wolvy128 | mars 30, 2017, 9:26

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :