★☆☆☆☆, Critiques de Films

[Critique] L’Aigle de la Neuvième Légion

L’Aigle de la Neuvième Légion est un film de Kevin Macdonald qui s’est fait connaître avec des réalisations comme Le Dernier Roi d’Ecosse ou encore Jeux de Pouvoir plus récemment. L’histoire du film se déroule en 140 après J-C, époque à laquelle l’Empire romain s’étend jusqu’à l’actuelle Angleterre. Marcus Aquila (interprété par Channing Tatum), un jeune centurion, est bien décidé à restaurer l’honneur de son père, disparu mystérieusement vingt ans plus tôt avec la Neuvième Légion qu’il commandait dans le nord de l’île. On ne retrouva rien de cette unité, ni les 5000 hommes, ni leur emblème, un Aigle d’or. Après ce drame, l’empereur Hadrien ordonna la construction d’un mur pour séparer le nord, aux mains de tribus insoumises, du reste du territoire. Pour les Romains, le mur d’Hadrien devint une frontière, l’extrême limite du monde connu. Dans sa quête, Marcus va se faire aider par son esclave Esca (Jamie Bell), qui n’est autre qu’un jeune Breton, et une étrange relation va se créer entre les deux hommes.

J’attendais pas mal de ce film de part son réalisateur et son casting qui promettaient beaucoup. Malheureusement, je dois bien avouer que je n’ai pas du tout été conquis. L’histoire de ce fils en quête d’honneur est plutôt attrayante sur papier mais j’ai vraiment trouvé certaines scènes très ennuyeuses, comme si le film tirait en longueur. C’est d’ailleurs le principal reproche que je lui ferais, son manque d’intérêt. Effectivement, on ne s’y intéresse que par l’intermédiaire de quelques passages qui sortent du lot mais il n’y en a clairement pas assez pour faire un bon film. Ensuite, j’ai également trouvé que le scénario laissait à désirer, notamment à cause de plusieurs éléments qui m’ont beaucoup frappé. L’esclave qui aide son maître à tuer les siens, c’est quand même un peu fort. Sans parler du final complètement invraisemblable. Marcus semble complètement à l’agonie et une seconde plus tard, c’est lui qui massacre une bonne partie des assaillants pour sauver les vétérans Romains. Vétérans Romains qui avaient été rassemblé en un temps record soit dit en passant. Bref, pas grand chose à se mettre sous la dent finalement si ce n’est peut-être des beaux paysages et des superbes batailles.

Même le casting était plus que limite, surtout en ce qui concerne Channing Tatum. Ce n’est pas qu’il était spécialement mauvais mais son personnage était particulièrement plat. J’aurais souhaité qu’il soit un peu plus habité pour m’embarquer avec lui dans son périple. Bon, je me dis qu’au moins il avait le physique type du centurion, c’est déjà ça. Quant à Jamie Bell, son personnage m’a nettement plus intéressé. C’est un personnage relativement mystérieux qui se dévoile petit à petit mais toutefois pas assez pour comprendre parfaitement ses actes. Tous deux semblent évidemment porté par l’honneur, c’est pourquoi Esca aide Marcus, même quand ce dernier l’affranchit. Le thème de l’honneur est plutôt positif mais le traitement est quand même vachement utopique je trouve, ce qui a pour conséquence d’être très peu crédible.

En définitive, vous aurez compris que je n’ai pas vraiment apprécié ce film. Il avait pourtant tout pour plaire au départ avec un chouette casting et une histoire plutôt intéressante. Malheureusement, le résultat final est peu crédible et souffre de plusieurs longueurs qui ont progressivement raison du spectateur. Bref, si vous n’avez pas encore vu L’Aigle de la Neuvième Légion, vous ne loupez rien d’exceptionnel, rassurez-vous. 🙂

À propos de Wolvy128

Créateur et rédacteur en chef du site. Passionné de cinéma depuis mon plus jeune âge, je profite de ce blog pour partager ma passion au quotidien.

Discussion

5 réflexions sur “[Critique] L’Aigle de la Neuvième Légion

  1. Peu engageant ta critique – et pas mal d’autres soit dit en passant – ! D’un coté, j’ai envie de me faire ma propre opinion et d’un autre, je ne suis pas trop motivée de m’ennuyer devant un film si je ne subissais pas déjà des vacances ennuyeuses ^^ Même pas un début, un milieu ou une fin pas trop ennuyeuses à en retirer ?

    Publié par Inthecrazyhead | juillet 26, 2011, 10:16
  2. Et bien je suis à l’opposé de ton avis (même si j’avoue que, sur le plan du divertissement, le « Centurion » de Neil Marshall est vraiment meilleur). Je l’ai trouvé très beau ce film, et également très touchant. Tout cela grâce aux deux personnages en quête d’honneur, chacun à sa manière. Je ne me suis pas du tout ennuyé, j’ai été porté par l’histoire et ça m’a pris de bout en bout. Après, oui, c’est sûr que c’est un peu plus contemplatif que le « Centurion » que je cite, mais on est quand même loin du mutisme et du brouillard d’un « Valhalla Rising » ! 🙂
    Bref, moi, je le recommande ce film ! (et Centurion encore plus !)

    Publié par evilashpaslaffaire | avril 9, 2013, 10:13
    • C’est un peu osé de le comparer avec Valhalla Rising car les deux films n’ont absolument rien à voir. D’ailleurs, sans forcément adorer Valhalla Rising, je l’ai tout de même préféré à celui-ci qui m’a passablement ennuyé. Pour Centurion, je ne l’ai pas encore vu donc j’en prends note. 😉

      Publié par Wolvy128 | avril 9, 2013, 4:48

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :